Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 09:02

LA CRISE DE TACHYPICARDIE

Samedi 8 novembre 2014 : 4ème journée de la première phase.

La troisième journée avait été marquée par notre première victoire contre Courbevoie : Oui, on était bien... Hein Tintin ?

Mais Novembre frappe à notre porte. Et déjà il faut, sur le métier, remettre notre ouvrage…

Pour écourter toute tentative poétique : on joue contre Grand Quevilly, 6ème au classement. Et adversaire direct pour le maintien.

Une victoire ce soir, et nous pourrions desserrer les sandales, et commencer à écarter les doigts de pieds, sur le bord de la pistoche de la poule de N2F.

Et la victoire est effectivement arrivée : 8/5.

Mais longue à se dessiner (20h45). Et dans la douleur. Surtout pour notre muscle myocardique.

Nos petits cœurs picards, et nos coronaires amiénoises, ont été soumis à rude épreuve par les Haut-normands.

La soirée était pourtant partie sur de bonnes bases, sur un rythme régulier et sinusal, à un petit 75 battements par minute, après la victoire de Stéphane HUCLIEZ sur Ludwig LESEIGNEUR (3/1).

Mais dès le triomphe de Christophe HARLE contre Rudy GAUTHIER (3/2, 11/9 au 5ème set) : premier épisode de tachycardie ventriculaire, à 9/9 au dernier set.

Puis la mélodie du bonheur dans le fond de la salle après le match gagné d’Arnaud SELLIER contre Guillaume LIOT (3/1) : mais à la clé, deuxième épisode de tachyarythmie. D’euphorie cette fois. Malheureusement suivie de la défaite de Christophe HARLE contre Ludwig LESEIGNEUR (3/2), et du gain des deux premiers sets par Guillaume LIOT contre Raphaël CHATELAIN : début de nécrose myocardique…

On a donc fini le match directement branché au défibrillateur de la salle pour le dernier match de la journée, d’Arnaud SELLIER contre Rudy GAUTHIER. NONO menant tout d’abord 2 sets à 0, dans un fauteuil, de consultation. Puis à son tour mené 5/2 et 9/7 au 5ème set, en marchant sur des charbons ardents et sur le tapis mécanique de l’épreuve d’effort. Mais pour l’emporter dans un dernier souffle 13/11 au 5ème set.

Ouf….

On sort de réanimation cardiologique. Et on est pas mal désormais : avec 2 victoires et 1 nul ! Et 3ème ex-aequo au classement!

Plus qu’un résultat (nul ou une petite victoire), sur l’un des 3 derniers matchs, et l’on pourra allumer le barbecue près de la piscine. Et y brûler nos patchs de trinitrine.

Les grands-quevillais

Si TANG (n°108, 3 victoires + double) : The Master. Avec la puissance du Kraken. Dur sur la balle, dur sur l’homme : une pression de tous les instants. Des top-spins coup droit moulinés dans toutes les positions, et dans tous les sens. Avec l’impression qu’il a plusieurs bras. Comme une pieuvre. Surtout quand dans les bâches, Tang t’accule.

Guillaume LIOT (n°459, 1 victoire + double) : Victime d’une cryodessication d’entrée contre Arnaud SELLIER (défaite 3/1). Après avoir mené 2 sets à 0 sur Raphaël CHATELAIN, sa main gauche magique s’est ensuite transformée en poudre : oui, une LIOTphylisation en direct (défaite 3/2, 11/9 au 5ème set). Après réhydratation, c’était de nouveau Guillaume et les garçons à table ! : a retrouvé tout son talent pour châtier Christophe HARLE 3/1 (mais victoire après le score acquis).

Ludwig LESEIGNEUR (1994 points, 1 victoire) : Ce n’était pas dimanche, mais c’était déjà le jour du LESEIGNEUR sur Christophe HARLE (victoire 3/2). Malheureusement plutôt dans la peau d’un hobbit, et plus vraiment dans le rythme lyrique, comme dans LESEIGNEUR des anneaux, contre Stéphane HUCLIEZ (défaite 3/1) et Raphaël CHATELAIN (défaite 3/0).

Rudy GAUTHIER (n°777, 0 victoire) : Belle dynastie que celle des GAUTHIER. A Théophile le Capitaine Fracasse. Mais à Rudy, malheureusement, le Capitaine fracassé. Avec 3 défaites, dont deux très cruelles 11/9 et 13/11 au 5ème set contre Christophe HARLE et Arnaud SELLIER.

Les encore-plus-grands-amiénois

Stéphane HUCLIEZ (n°151, 2 victoires) : Après 2 victoires contre Ludwig LESEIGNEUR (3/1) et Rudy GAUTHIER (3/0), Denis BROGNIART l’a passé dans le camp des Rouges. Et contre, Si TANG a dû laisser pour la première fois son totem d’immunité, avec une première défaite 3/0. Pas grave, le regagnera lors du prochain épisode de KOH-LANTA contre Saint-Quentin, dans 15 jours.

Raphaël CHATELAIN (n°322, 2 victoires + double) : Dans le bateau ivre de la Nationale 2, même si ça tangue contre SI (défaite 3/0), a finalement réussi à rejeter Guillaume à LIOT (victoire 3/2). Et pour conclure, ne s’est pas fait prier contre LESEIGNEUR, avec une victoire canonique 3/0 : Ite missa est.

Arnaud SELLIER (n°445, 2 victoires + double) : La prochaine fois qu’il doit choisir entre tester la nouvelle collection de couteaux Guy DEGRENNE de NABILLA dans une chambre d’hôtel, et un match contre Si TANG, il choisira probablement plutôt la première. Au moins avec elle tu as une chance de t’en sortir. Car boucherie 3/0 contre l’impitoyable Si TANG. Mais a tout de même pu célébrer son anniversaire avec 24 heures d’avance contre Guillaume LIOT (victoire 3/1) et Rudy GAUTHIER (victoire 3/2). En soufflant ses bougies dans un dernier souffle, contre ce dernier, 13/11 au 5ème set.

Christophe HARLE (n°639, 1 victoire) : Toutes ces années passées comme équipier des Benoît VAQUIER, Laurent CANY, Simon AMBEZA et consorts, commencent à déteindre à retardement. Oui, DUDU aura un peu couiné cet après-midi. Et hier soir, ce n’est pas un drone qui est passé au dessus de la centrale nucléaire de PENLY, à une petite centaine de kilomètres de Rouen. Mais la séparation qu’il aura shootée contre Ludwig LESEIGNEUR (défaite 3/2) : dédicace Zhang Jikesque... Mais auparavant Christophe aura gravé un nom supplémentaire sur le manche de sa raquette : celui de Rudy GAUTHIER (victoire 3/2, 11/9 à la bagarre et au 5ème set).

Le détail du match :

Stéphane HUCLIEZ (2579 points, n°151) bat Ludwig LESEIGNEUR (1994 points) (10,8,-9,5)

Christophe HARLE (2171 points, n°639) bat Rudy GAUTHIER (2120 points, n°777) (-12,8,-9,9,9)

Raphaël CHATELAIN (2364 points, n°322) perd Si TANG (2665 points, n°108) (-9,-7,-5)

Arnaud SELLIER (2262 points, n°445) bat Guillaume LIOT (2263 points, n°459) (8,-4,4,9)

Stéphane HUCLIEZ (2579 points, n°151) bat Rudy GAUTHIER (2120 points, n°777) (5,3,6)

Christophe HARLE (2171 points, n°639) perd Ludwig LESEIGNEUR (1994 points) (7,-9,9,-8,-6)

Arnaud SELLIER (2262 points, n°445) perd Si TANG (2665 points, n°108) (-3,-5,-9)

Raphaël CHATELAIN (2364 points, n°322) bat Guillaume LIOT (2263 points, n°459) (-11,-6,6,6,9)

Raphaël et Arnaud battent Rudy et Ludwig (7,3,5)

Christophe et Stéphane perdent Si et Guillaume (-8,-9,-8)

Stéphane HUCLIEZ (2579 points, n°151) perd Si TANG (2665 points, n°108) (-11,-4,-7)

Raphaël CHATELAIN (2364 points, n°322) bat Ludwig LESEIGNEUR (1994 points) (3,7,1)

Arnaud SELLIER (2262 points, n°445) bat Rudy GAUTHIER (2120 points, n°777) (7,3,-7,-7,11)

Christophe HARLE (2171 points, n°639) perd Guillaume LIOT (2263 points, n°459) (-12,8,-2,-8)

Bilan : 0 perf, 1 contre, 1 carton jaune (Christophe HARLE shoot de séparation)

Encore quelques extrasystoles ce matin.

Encore quelques extrasystoles ce matin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche