Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 10:12

La fin d’année approche, avec à la télévision les classiques bêtisiers, et les meilleurs (ou plutôt moins pires) moments des émissions.

L’équipe de Nationale 2 amiénoise te fait gagner du temps et te propose les deux, en simultané, dans sa maxi-compil de la première phase. Que tu pourras accrocher dans ta chambre, entre tes posters de Michel DELPECH et de Daniel GUICHARD. Ou que tu pourras lire aux petits enfants, près du feu de cheminée, lors de la soirée du Réveillon.

Stéphane HUCLIEZ (n°150) :

19 victoires pour 21 matchs joués (90% de matchs remportés), 1 perf (n°131), 1 contre (n°272).

Solide et fiable comme ces phares bretons, perdus en pleine tempête. Lumineux, il nous montre le chemin. Même si parfois ça passe par un détour par le bistrot du coin.

- J1 : Samedi 20 septembre : défaite contre Abbeville 8/4.

3 victoires : Un peu pâle cette semaine, et fatigué, avec des douleurs dorsales. A un moment on a cru qu’il était la première victime française du virus EBOLA. Mais non. Après un séjour de 12h dans un caisson de régénération, et les vertèbres ré-emboitées dans l’axe, a envoyé du top spin de Papa sur Jérôme BLANQUART (victoire 3/0). Puis du flip de Tonton sur Daniel TRASCU (très gros, et très beau match, victoire 3/2). Et enfin du bloc de Parrain sur Christophe CLOSSET (victoire 3/1).

- J2 : Samedi 27 septembre : match nul contre Sarrebourg 7/7

3 victoires + double : En hommage à notre partenaire, a envoyé du Gouda sur Cyril SALAT (victoire 3/2), Quentin HEIM (victoire 3/0) et Pascal STADLER (victoire 3/0). Planchonissime !

- J3 : Samedi 18 octobre : victoire contre Courbevoie 8/3.

3 victoires + double : 26°C dehors, réouverture des marchands de glace, les jeunes filles en fleurs et en minijupes. Oui, Amiens c’était le Cap d’Agde cet après-midi. Stéphane avait donc commencé la rencontre en tongs contre Mehdi BACHELET, et sans retirer ses lunettes de soleil. Puis, mené 2 sets à 0, se retrouva obligé de glisser le bleu de chauffe. Enfin, juste le bermuda. Pour ne plus perdre un set de la rencontre : avec des victoires 3/2 contre Medhi BACHELET, 3/0 contre Jérôme VITEL et Giovanni BERNARDI, et 3/0 dans le double associé à Christophe.

- J4 : Samedi 8 novembre : victoire contre Grand Quevilly 8/5.

2 victoires: Après 2 victoires contre Ludwig LESEIGNEUR (3/1) et Rudy GAUTHIER (3/0), Denis BROGNIART l’a passé dans le camp des Jaunes. Et contre, Si TANG a dû laisser pour la première fois son totem d’immunité, avec une première défaite 3/0. Pas grave, le regagnera lors du prochain épisode de KOH-LANTA contre Saint-Quentin, dans 15 jours.

- J5 : Samedi 22 novembre : défaite contre Saint Quentin 8/5.

3 victoires + double: The Godfather. Comme Marlon BRANDO a reçu les saint-quentinois un à un à sa table. Ils se sont agenouillés. Et Stéphane CORLEONE leur a tendu la chevalière qu’il porte à la main gauche. Qu’ils ont embrassé. En échange, il leur a donné le baiser de la mort... Oui : Il baccio della morte. Avec 3 exécutions, en solitaire, de Antoine COLSON (3/2), Adrien DUCHAUSSOY (3/1) et Guillaume LEGRAND (3/0).

- J6 : Samedi 6 décembre : défaite contre Béthune 8/4.

3 victoires: Le bourreau de Béthune. Avec la prise du sommeil contre Yann SPAGNOL (victoire 3/1). Le coup de la corde à linge contre Pierre D’HOUWT (victoire 3/0). Pour finir par un épaulé-jeté, à l’arraché, contre Christophe DELORY (victoire 3/2).

- J7 : Samedi 13 décembre : victoire contre Chelles 8/4.

2 victoires + WO : Les fêtes de Noël approchent. A donc envoyé de la bûche sur Thomas LAURENT (victoire 3/0). Puis une guirlande de tops sur Alexis MOMMESSIN (victoire 3/0). Par contre un peu les boules sur Cédric HAMY, et ça a fini par sentir le sapin (défaite 3/1).

Arnaud SELLIER (n°445) :

5 victoires pour 19 matchs joués (26% de matchs remportés), 1 perf (n°351), 4 contres (n°473,549,569,573).

Volontaire et avec un bon niveau de jeu, mais avec malheureusement quelques aléas thérapeutiques au 5ème set en début de phase. Paradoxalement plus à l’aise à l’extérieur que salle Labaume : l’usine Cornilleau a probablement dû insérer par erreur de la Kryptonite dans les tables livrées à la salle.

- J1 : Samedi 20 septembre : défaite contre Abbeville 8/4.

0 victoire : La semaine des « sans ». « Sans dents » pour François HOLLANDE. « Sans permis illettrés » pour Emmanuel MACRON. Et « Sans victoire » pour Arnaud SELLIER. Avec deux défaites 3/0 contre Christophe CLOSSET et Jérôme BLANQUART. Mais sans démériter, et contre deux très gros clients. Viendra mourir à 2 points seulement du match contre Erwan LEROY (défaite 3/2). Dommage, presque. Mais très encourageant pour la suite de la phase.

- J2 : Samedi 27 septembre : match nul contre Sarrebourg 7/7

0 victoire : La grève des pilotes d’AIR FRANCE l’aura également empêché de décoller, et ne lui aura pas permis de monter dans l’avion du succès. Avec le même destin en ce début de saison qu’un trois-quart malheureux du stade Toulousain : trois défaites contre Pascal STADLER (3/1), Ludovic REMY (3/0) et Cyril SALAT (3/0).

- J3 : Samedi 18 octobre : victoire contre Courbevoie 8/3.

1 victoire + double : Après la séance héroïque « Les deux tours » sur Jérôme VITEL (défaite 3/1), un dernier volet, lyrique et très convaincant contre Mehdi BACHELET : « Le retour du Roi » (victoire 3/1). Oui, tu peux trembler gobelin de la poule de N2F : Aragorn SELLIER is back !

- J4 : Samedi 8 novembre : victoire contre Grand Quevilly 8/5.

2 victoires + double : La prochaine fois qu’il doit choisir entre tester la nouvelle collection de couteaux Guy DEGRENNE de NABILLA dans une chambre d’hôtel, et un match contre Si TANG, il choisira probablement plutôt la première. Au moins avec elle tu as une chance de t’en sortir. Car boucherie 3/0 contre l’impitoyable Si TANG. Mais a tout de même pu célébrer son anniversaire avec 24 heures d’avance contre Guillaume LIOT (victoire 3/1) et Rudy GAUTHIER (victoire 3/2). En soufflant ses bougies dans un dernier souffle, contre ce dernier, 13/11 au 5ème set.

- J5 : Samedi 22 novembre : défaite contre Saint Quentin 8/5.

0 victoire + double: Avec Denis CHATELAIN comme associé, a déjà créé une nouvelle page Facebook : « Si toi aussi tu mènes 10/6… ». Pas loin, mais au bout du compte une soirée dans le mal, avec des défaites 3/2 contre Guillaume LEGRAND et Pascal NOUVIAN, et 3/0 contre Antoine COLSON.

- J6 : Samedi 6 décembre : défaite contre Béthune 8/4.

1 victoire : Pour ce soir d’élection Miss France a grillé tout son forfait pour soutenir miss Picardie : mademoiselle Adeline LEGRIS-CROISEL. Oui monsieur, une ancienne jeune joueuse de l’Amiens Sport Tennis de Table. L’ASTT demeurera pour toujours l’antichambre de la classe, du charme et de l’élégance. A donc réalisé une spéciale « Madame de Fontenay » sur Martin MACQUART (victoire 3/2, en étant mené 2 sets à 1 et 7/3). A par contre fini en bikini sur Christophe DELORY (défaite 3/0) et Yann SPAGNOL (défaite 3/2).

- J7 : Samedi 13 décembre : victoire contre Chelles 8/4.

1 victoire + WO : Fin du semestre. Est donc passé au tourniquet du conseil de classe. Un petit coup de règle sur les doigts par le professeur HAMY (défaite 3/0). Par contre les félicitations du jury contre Romain DE LA BARRERA (victoire 3/0).

Christophe HARLE (n°639) :

6 victoires pour 17 matchs joués (35% de matchs remportés), 4 perfs (n°357,425,443,573), 1 contre (20).

A commencé la phase tambour battant, accumulant les Tcho !, les Tchouga !, et les performances. Puis à partir de la 4ème journée, gros point de côté. Essoufflement. Et douleur de l’hypochondre gauche. Mais va se régénérer durant les fêtes pour la deuxième phase. En enchainant les perfusions de foie gras, et les cataplasmes de dinde aux marrons.

- J1 : Samedi 20 septembre : défaite contre Abbeville 8/4.

1 victoire : Un retour au plus haut niveau, annoncé comme celui de Nicolas SARKOZY. Mais Christophe a un bien meilleur revers. Donc une belle victoire et une très grosse performance, 3/1, contre Erwan LEROY. Et une petite défaite contre Jérôme BLANQUART (3/0). Attention : Christophe is back. La présidentielle de 2017 ? Si ça se joue en 3 sets gagnants, il pourrait peut-être candidater.

- J2 : Samedi 27 septembre : match nul contre Sarrebourg 7/7

2 victoires + double : Street Fighter. Séché d’entrée par Ludovic REMY (défaite 3/1). Mais même pas mal. Rien qu’un petit saignement de nez. Est remonté aussi sec sur le ring, pour envoyer de la reversal Attack et de la strangulation sur Pascal STADLER (victoire 3/1). Et pour finir en fanfare, avec des techniques d’étouffement et un Super Combo sur Quentin HEIM (victoire 3/1).

- J3 : Samedi 18 octobre : victoire contre Courbevoie 8/3.

1 victoire + double : Contre l’intraitable Bruno PEREZ, a montré qu’on ne pouvait s’empêcher de vieillir (défaite 3/1). Mais contre Bernardi GIOVANNI a prouvé qu’on pouvait s’empêcher de devenir vieux (victoire 3/1, pleine de fougue, et de panache). Avec une nouvelle très grosse performance. Les Sarrebourgeois s’étaient déjà farcis les pneus du type de la fédération qui a classé Christophe seulement n°639. Giovanni BERNARDI va désormais juste lui cramer sa maison.

- J4 : Samedi 8 novembre : victoire contre Grand Quevilly 8/5.

1 victoire : Toutes ces années passées comme équipier des Benoît VAQUIER, Laurent CANY, Simon AMBEZA et consorts, commencent à déteindre à retardement. Oui, DUDU aura un peu couiné cet après-midi. Et hier soir, ce n’est pas un drone qui est passé au dessus de la centrale nucléaire de PENLY, à une petite centaine de kilomètres de Rouen. Mais la séparation qu’il aura shootée contre Ludwig LESEIGNEUR (défaite 3/2) : dédicace Zhang Jikesque. Mais auparavant Christophe aura gravé un nom supplémentaire sur le manche de sa raquette : celui de Rudy GAUTHIER (victoire 3/2, 11/9 à la bagarre au 5ème set).

- J5 : Samedi 22 novembre : défaite contre Saint Quentin 8/5.

0 victoire + double : Quel goût le Beaujolais cette année ? Pour Christophe, le parfum de purge contre Adrien DUCHAUSSOY (défaite 3/1). Le goût de piquette contre Antoine COLSON (défaite 3/0). Et l’arôme de la loose contre Pascal NOUVIAN (défaite 3/2).

- J6 : Samedi 6 décembre : défaite contre Béthune 8/4.

0 victoire : Le grand Pardon. S’est excusé car a tout donné en début de phase. Plus de jus. Et donc plus en mode Raymond BETHUNE que Raymond BETTOUN ce soir. Aura donc remporté autant de set que Roger HANIN. Avec deux défaites 3/0 contre Martin MACQUART et Christophe DELORY.

- J7 : Samedi 13 décembre : victoire contre Chelles 8/4.

1 victoire : Man vs Wild. Après avoir bu son urine et mangé des insectes, a puisé au plus profond de lui-même pour venir à bout de Romain DE LA BARRERA (victoire 3/1). Par contre n’a rien pu faire contre Cédric HAMY, qui aura topé comme un chien enragé. Oui pour Christophe ils sont un de plus ce soir : 29 999 999 +1= 30 millions d’HAMY.

Raphaël CHATELAIN (n°322) :

5 victoires pour 11 matchs joués (45% de matchs remportés), 2 contres (n°397,442). Phagocyté par sa première année de médecine. A tout de même remis une copie plus qu’honorable, sans aucun entrainement, avant de lâcher sa raquette à la quatrième journée. On attend qu’il se replonge dans les QCM de ping-pong.

- J1 : Samedi 20 septembre : défaite contre Abbeville 8/4.

0 victoire : Vit bien son début de Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES). Les abbevillois en ont donc profité pour lui faire réviser son Histoire de la Médecine. Daniel TRASCU lui a ainsi rappelé les principes du lavement au clystère. Façon XVIème siècle, pour une purge d’entrée 3/0. Puis Jérôme BLANQUART lui a expliqué les principes d’une bonne saignée. Revigorante, à la Ambroise PARE. Pour un 3/0 également hémorragique. Passera donc la semaine en soins intensifs, salle Labaume. Et ré-attaquera le week-end prochain avec du globule rouge de qualité.

- J2 : Samedi 27 septembre : match nul contre Sarrebourg 7/7

1 victoire : Mené 2/0 s’est auto-ressuscité contre Quentin HEIM, pour l’emporter 3/2. Mais le pape François était furibard. Normalement ça n’est valable que si tu t’appelles JESUS ou LAZARE. A donc fermé la boîte à miracles contre Ludovic REMY et Cyril SALAT (défaites 3/1).

- J3 : Samedi 18 octobre : victoire contre Courbevoie 8/3.

2 victoires + double : Un ratio victoires / heures passées à l’entrainement, assez impressionnant. Un peu comme Benoît VAQUIER, notre autre génie du tennis de table. Avec d’ailleurs des trajectoires assez similaires : Raphi ayant toute la journée le nez plongé dans ses cours de médecine. Benito dans ceux de FIFA 2014.

- J4 : Samedi 8 novembre : victoire contre Grand Quevilly 8/5.

2 victoires + double : Dans le bateau ivre de la Nationale 2, même si ça tangue contre SI (défaite 3/0), a finalement réussi à rejeter Guillaume à LIOT (victoire 3/2). Et pour conclure, ne s’est pas fait prier contre LESEIGNEUR, avec une victoire canonique 3/0 : Ite missa est.

Denis CHATELAIN (n°759) :

1 victoire pour 6 matchs joués (17% de matchs remportés), 1 perf (n°527).

Remplaçant Raphaël au pied levé. Mais un peu comme si on avait fait jouer la chèvre au lieu de monsieur SEGUIN.

- J5 : Samedi 22 novembre : défaite contre Saint Quentin 8/5.

0 victoire + double : Un zéro présidentiel : François HOLLANDE & Nicolas SARKOZY like this. Avec un match contre Guillaume LEGRAND comme dans l’euphorie d’une soirée électorale (mais défaite 3/2). Par contre atmosphère de fin de règne et de quinquennat contre Pascal NOUVIAN (défaite lourde et pesante 3/0). Et contre Adrien DUCHAUSSOY on avait l’impression qu’il avait déjà débuté sa chimiothérapie pour son cancer de prostate (défaite 3/1).

- J6 : Samedi 6 décembre : défaite contre Béthune 8/4.

0 victoire : En ce week-end de Téléthon, a eu beau prétendre qu’il n’avait ni myopathie, ni maladie neuro-dégénérative : les spectateurs n’ont pas été dupes. Et ont tout de même organisé une quête au vu de ses prestations. Oui les gens du Nord ont vraiment dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors.

- J7 : Samedi 13 décembre : victoire contre Chelles 8/4.

1 victoire + WO : Adore les matchs pour du beurre. D’ailleurs la seule chose qui progresse encore chez lui, c’est son pannicule adipeux. Aura quand même sué de la margarine à 10/9 au 5ème set pour Alexis MOMMESSIN, avant de l’emporter 3/2.

L'équipe amiénoise de la première phase. Peut-être un poil trop flashy la nouvelle collection des maillots Cornilleau.

L'équipe amiénoise de la première phase. Peut-être un poil trop flashy la nouvelle collection des maillots Cornilleau.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche