Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 00:17

YALLA !!!

Samedi 28 mars 2015: pénultième journée de la saison. Contre Bruille, à domicile.

Le jour de La Vérité : oui, Patrick ABITBOL likes this.

Une 7ème journée avec à la clé le verdict pour le montant en Nationale 1.

Dans un duel à distance: Amiens/Bruille et Caen/Sarrebourg. Entre des amiénois et des sarrebourgeois premiers ex-aequo avec 13 points. Mais avec un avantage service pour les mosellans qui nous avaient rodgeurfédérèriser, 8/4, lors de la deuxième journée.

Toutefois, en ce samedi, une victoire amiénoise couplée à une défaite ou un nul des sarrebourgeois, et nous pourrions rouler sur l’autoroute du bonheur. Vers la Nassionalune.

Dans notre petit coupé Bentley©. Gris métallisé, jantes alliage. La chevelure au vent. Mais habilement brossée par Jean-Louis David©. Les Ray-Ban© délicatement posées sur le nez. La Rolex© tintant au poignet... Mais qui diable pourrait te laisser croire que nous recherchons activement du gros partenaire et du mécène grassouillet pour la saison prochaine ?...

Pour en revenir au match du jour, l’équipe amiénoise has done the job : 8/2 pour Amiens !!!

Et les caennais également ! Avec dans le même temps une victoire 8/6 de Caen contre Sarrebourg ! Et ce malgré l’absence du leader normand, Jimmy, intérimaire chez Loréal©. Qui donc le DEVAUX bien. Mais un Jimmy remplacé avantageusement par un Willy SURET rassurant. Et pour cette fois, c’est bien Willy qui nous a sauvés !

La porte de la Nazionale Uno s’entrouvre finalement en cette fin de saison pour les amiénois.

Laissant entrevoir un monde merveilleux. Où les joueurs évoluent sur des aires de jeu couvertes de pétales de rose. Au son du Concerto pour piano n°12 de Wolfgang Amadeus MOZART. Et avec au changement de set, plus de bouteilles d’eau, mais des coupettes de Dom Perignon cuvée 1957.

Plus qu’à battre Chalons en Champagne dans 15 jours…

Mazel Tov !

Les Bruille essentielles

Vincent NOURTIER (1 victoire) : En cette veille de dimanche électoral, était en ballotage très favorable après son premier tour contre Arthur BILAS (victoire 3/1). Mais finira coiffé au poteau, à la proportionnelle, contre Raphaël CHATELAIN (défaite 3/2).

Mickael MARTINEZ (1 victoire) : Aura fouetté les fesses d’Arnaud SELLIER lors de son premier match. Avec des gros coups de Martinez (victoire 3/1). Par contre aura passé sa deuxième rencontre contre Stéphane HUCLIEZ en toute décontraction. Au calme. Comme lorsqu’il sirote un mojito dans son hôtel de luxe, à Cannes. Au 7ème étage. Sur la terrasse du Martinez. Mais pour une défaite 3/0.

Antoine HUART (0 victoire): Rude après-midi pour Antoine. Sur Raphaël CHATELAIN aura envoyé du supposithuart, mais défaite 3/0. Dans son deuxième match, n’aura malheureusement jamais trouvé la bonne trajecthuart contre Arthur BILAS. Avec une nouvelle défaite 3/0.

Julien INDEHERBERG (0 victoire) : Diminué physiquement, avec deux défaites contre Stéphane HUCLIEZ (3/1) et Arnaud SELLIER (3/2). Mais heureusement, pour ses coéquipiers, pas trop dans la peau d’un pilote de ligne ce soir. Malgré un moral en berne. Mais bon, sur le chemin du retour, pas un bruillois n’aura cependant osé sortir du cockpit pour aller faire pipi.

Les stars du sentier

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires + double) : La Victoire ou la Mort ? La victoire bien sûr ! Avec deux triomphes contre Julien INDEHERBERG (3/1) et Mickael MARTINEZ (3/0). Et un optimisme à toute épreuve. Y compris quand à l’évolution stressante du score de la rencontre Caen / Sarrebourg, à distance. Pourrait assurément partir faire passer les tests psychiatriques à tout l’aéropage de la Lufthansa dès lundi.

Arnaud SELLIER (1 victoire + double) : Parti en vrille sur son premier match contre Mickael MARTINEZ (défaite 3/2). Mais aura ensuite correctement rebranché le pilote automatique. Pour se défaire de Julien INDEHERBERG, 3/1.

Arthur BILAS (1 victoire + double) : Encore victime de l’éclipse de soleil sur son premier match : n’a rien vu sur Vincent NOURTIER (défaite 3/1). Mais une fois que cela s’est dégagé, a atomisé Antoine HUART (victoire 3/0).

Raphaël CHATELAIN (2 victoires + double) : La bonne configuration spatiale : les astres étaient tous correctement alignés, et dans le bon axe, ce samedi. Avec deux victoires interstellaires contre Antoine HUART (3/0) et Vincent NOURTIER (3/2).

Le détail

Stéphane HUCLIEZ (n°142) bat Julien INDEHERBERG (n°1) (3/1)

Arnaud SELLIER (n°483) perd Mickael MARTINEZ (n°591) (3/2)

Raphaël CHATELAIN (n°323) bat Antoine HUART (n°799) (3/0)

Arthur BILAS (n°259) perd Vincent NOURTIER (n°294) (3/1)

Stéphane HUCLIEZ (n°142) bat Mickael MARTINEZ (n°591) (3/0)

Arnaud SELLIER (n°483) bat Julien INDEHERBERG (n°1) (3/1)

Arthur BILAS (n°259) bat Antoine HUART (n°799) (3/0)

Raphaël CHATELAIN (n°323) bat Vincent NOURTIER (n°294) (3/2)

Arthur et Stéphane battent Vincent et Antoine (3/0)

Raphaël et Arnaud battent Mickael et Julien (3/1)

Très classe le nouveau maillot Cornilleau pour la saison prochaine.

Très classe le nouveau maillot Cornilleau pour la saison prochaine.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche