Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 10:00

PEACE, PING, AND LOVE

Samedi 14 novembre, 5ème journée de la première phase, match contre Rambouillet.

Dans une atmosphère un peu particulière, post-attentat, et post-apocalyptique.

Dérisoire de jouer après de telles tueries ?

Oui…

Mais non.

Parce que la vie continue. Et parce qu’il faut, surtout, que la vie continue.

Et évidemment ailleurs qu’enfermé chez toi à regarder en boucle BFM TV. La chaîne qui te terrorise plus que les terroristes.

Les amiénois et les rambolitains ont donc fermé le poste à 17 heures. Direction la salle Labaume.

Parce qu’au final, franchement, si un peu plus de monde jouait au ping-pong, il y aurait assurément un peu moins de gros connards sur terre.

Donc une belle rencontre. Avec de solides amiénois qui au final l’emportent 8/3, alignant une 4ème victoire d’affilée, et consolidant leur seconde place dans la poule.

Une équipe amiénoise qui était partie pour lutter pour le maintien. Et qui, à deux journées de la fin, va rivaliser contre Monaco dans 15 jours, pour tenter de ravir la première place de la poule.

Il va falloir sacrément s’accrocher sur le Rocher.

Le beau destin des amiénois. Ou d’une équipe de moules.

#JE SUIS PARIS#

Hervé DELPORTE (n°128) (1 victoire): Dans sa première rencontre aura pactisé avec le Diable pour s’en sortir contre Raphaël CHATELAIN, le DELPORTE des enfers (victoire 3/2). Enchainera ensuite par un autre gros match contre Yannick VOSTES. Mais en lui laissant trop d’ouvertures, avec quelques courants d’air, au niveau de la DELPORTE fenêtre (défaite 3/2).

Rafael GUIGNARD (n°171) (0 victoire) : Dans son premier match, assommé de tops. En souvenir du 11 novembre, aura demandé une pause à Arthur BILAS : le Guignard-mistice (mais défaite 3/0). Puis contre Stéphane HUCLIEZ, aura bien tenté de balancer quelques flèches, mais sans réussite pour le Guignard-balète (défaite 3/0). Pour terminer la soirée, aura finalement pris de gros pruneaux contre Yannick VOSTES le Guignard-maniaque (défaite 3/0).

Cyril ZUNIC (n°200) (2 victoires): Quand la ZUNIC est bonne (victoire 3/2 contre Raphaël CHATELAIN). Quand la ZUNIC donne (victoire 3/1 contre Arthur BILAS). Mais quand la ZUNIC sonne, sonne, sonne,…Alors là, brutalement, Yannick VOSTES interrompt le concert de Jean-Jacques GOLDMAN (défaite 3/2, 9 au 5ème set).

Romain DUCLOS (n°269) (0 victoire) : Aura serré le jeu contre Stéphane HUCLIEZ, avec la technique roi des Francs, quand DUCLOS visse. Mais ça n’aura pas suffit, avec un Stéf incollable sur le vase de Soissons (défaite 3/1). Puis, en sueur et tout mouillé, finira jeté dans la cuve d’HCl par Arthur BILAS, avec quelques frappes caustiques. C’est là que s’est dissous le jeu de l’acide DUCLOS hydrique (défaite 3/1).

#ICI C’EST PARIS ! #

Raphaël CHATELAIN (n°368) (0 victoire) : Hésite toujours sur sa future spécialité. Peut-être pédiatre. Pourquoi pas. Car a commencé par se faire langer comme un nourrisson par Hervé DELPORTE (défaite 3/2). Puis s’est fait talquer les fesses par Cyril ZUNIC (défaite 3/2).

Arthur BILAS (n°249) (2 victoires) : Certains s’isolent et méditent dans leur cabane au fond du jardin. Arthur, lui, aura juste vaincu le signe indien. Dans son tipi, au fond du jardin. Après s’être lui-même déluxé la hanche droite, aura successivement scalpé Rafael GUIGNARD (victoire 3/0) puis Romain DUCLOS (victoire 3/1). Avant d’être gavé d’eau de feu. Et de subir la loi de la redoutable tunique bleue, Cyril ZUNIC (défaite 3/1).

Yannick VOSTES (n°67) : Nouvelle trilogie pour Jason BOURNE-VOSTES : la mémoire dans la peau contre Cyril ZUNIC (victoire 3/2). Puis la vengeance dans la peau contre Hervé DELPORTE (victoire 3/2). Et pour finir par la mort dans la peau contre Rafael GUIGNARD (victoire 3/0). Matt DAMON peut désormais passer la main. L’esprit tranquille.

Stéphane HUCLIEZ (n°174) (2 victoires) : Coup de fatigue de Daniel CRAIG la semaine de sortie de Spectre. La chasse est donc ouverte, à la recherche du nouveau James BOND : Idris ELBA, black ? Damian LEWIS, roux ?... Et non, les gars, désolé, ce sera Stéf HUCLIEZ, ch’ti !!!

Pour les essais et le casting, d’abord en mode Quantum of Solace contre Romain DUCLOS (victoire 3/1). Puis Casino Royale contre Rafael GUIGNARD (victoire 3/1) ! Obligé désormais de cesser les bières-pression à la buvette. Est passé à la vodka-martini. Avec deux olives. L’inconvénient : finit désormais toutes ses soirées-match avec la James Bond Girl Benoît VAQUIER sur les genoux.

Etienne BROCHOT (professional coach from Breteuil) : Passé en voisin. A apprécié le spectacle. Mais viendra la prochaine fois avec sa licence. Pour pouvoir prendre un temps mort pour notre jeune espoir, Stéphane HUCLIEZ, benjamin 2. Notamment quand il mène 10/7 au 1er set, pour lui éviter de prendre 12/10.

Vincent PURKART (1ère série) : A pris congé le 11 novembre, avec la discrétion et la classe du gentleman d’un tournoi qu’il n’a jamais quitté. Dommage, est parti avec le show de notre enfance. Mais Saint-Pierre va enfin pouvoir travailler la frappe sur balle haute.

Le détail du match

Yannick VOSTES (n°67) bat Cyril ZUNIC (n°200) (4,-7,-10,5,9)

Raphaël CHATELAIN (n°368) perd Hervé DELPORTE (n°125) (5,-9,-4,10,-3)

Arthur BILAS (n°249) bat Rafael GUIGNARD (n°172) (11,9,4)

Stéphane HUCLIEZ (n°174) bat Romain DUCLOS (n°280) (6,-11,9,7)

Yannick VOSTES (n°67) bat Hervé DELPORTE (n°125) (-6,5,-6,8,8,)

Raphaël CHATELAIN (n°368) perd Cyril ZUNIC (n°200)(-4,8,5-4-6)

Stéphane HUCLIEZ (n°174) bat Rafael GUIGNARD (n°172) (5,-7,9,3)

Arthur BILAS (n°249) bat Romain DUCLOS (n°280) (6,9,-8,7)

Raphaël et Arthur perdent Hervé et Romain (-6,-8-8)

Stéphane et Yannick battent Cyril et Rafael (3,9,4)

Yannick VOSTES (n°67) bat Rafael GUIGNARD (n°172) (9,3,10)

Arthur BILAS (n°249) perd Cyril ZUNIC (n°200) (-12,-9,4,-9)

Faîtes le ping-pong, pas la guerre.

Faîtes le ping-pong, pas la guerre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche