Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 16:48

Le jour où la Chine se rendormira.

Par Alain PERFIDE.

C’est un constat. La Chine règne sur le monde pongiste. Qu’elle éclabousse et qu’elle écrase de tout son talent, sa vitesse et sa puissance. Et ça semble bien parti pour 1000 ans.

Ou pour les siècles des siècles... Si tu crois en Dieu. Ou en Jan-Owe WALDNER. C’est pareil.

Et le tarif, avec les Chinese teams, garçons et filles, c’est 3/Z pour tout le monde.

Du début à la fin. Cf les derniers championnats du monde par équipes.

La victoire désormais se limite à leur prendre un set.

A très court terme cela va générer un désintérêt total, et mondial, pour la discipline. Comme aurait pu le dire Gary LINECKER, s’il avait été plus malin et avait joué au ping au lieu du foot, le tennis de table est devenu un sport qui se joue à 1 contre 1 (ou à 3 contre 3 par équipes), mais à la fin ce sont toujours les Chinois qui gagnent.

Grosse menace également pour la pérennité de la spécialité aux Jeux Olympiques. Les Américains et les Russes commencent à être bien gavés, et relativement verts, de voir qu’avec le ping-pong à chaque Olympiade, c’est minimum 8 médailles assurées pour la Chine, en simple et par équipes, en garçons et filles. Avec 4 breloques d’or et 4 d’argent (et encore on limite maintenant leur participation à deux joueurs maxi) qui leur passent sous le nez et pèsent lourd dans le décompte final.

Bref il faut réagir. Et trouver une parade. Rapidement.

Pour endiguer cette suprématie chinoise.

Les techniciens vont te dire qu’il suffit de former des athlètes pouvant rivaliser avec les joueurs chinois, pour les battre. C’est une option. Mais c’est vite dit. Et pas vite fait.

Il faut, en effet, se donner les moyens de trouver et de dépister des gamins de 5 ans, avec une main. Et puis ensuite faire en sorte qu’ils soient prêts à se lever tous les jours à cinq heures du mat. Puis qu’ils soient aptes à manger 9 heures de ping, et 5 heures de physique par jour, comme des machines, 365 jours/365. Sans se briser physiquement. Ni moralement. Car devant, en plus, être dotés de nerfs en tungstène et d’un mental en titane. Oui, un projet un peu compliqué pour le moment. On préfère donc attendre 2029. L’avènement de la firme Skynet. Et la fabrication du premier Terminator T-800. Pour pouvoir enfin rivaliser.

Mais les spécialistes de la Hérain est mon royaume ont d’autres propositions en attendant. Plus simples et plus rapides à mettre en œuvre:

  1. Faire que les joueurs chinois, et eux seuls, commencent chaque set, avec un handicap, à 0/8. Les adversaires auraient alors peut-être une chance de gagner une manche. Mais même pas sûr.
  2. Les faire jouer avec un sac à dos, lesté de 40 Kg de pierres. Mais avec encore plus d’entrainement, cela risquerait de n’être même plus efficace.
  3. Créer une règle afin qu’ils dussent (note de l’éditeur : subjonctif de devoir, et pas de Jean Claude) marquer 3 points de suite, pour n’en scorer qu’un seul ? Bof... Ils joueraient trois fois plus vite, et trois fois plus fort.
  4. Les obliger à jouer de la main gauche ? Non, oublions. Ils sont tous ambidextres.
  5. Les forcer à jouer en défense coupée ou en balles hautes ? Pareil. Ils finiraient par nous cirer.
  6. Les obliger à faire des services-cathédrales pour qu’on puisse les smasher d’entrée ? Ils nous attendraient en bloc. Et au contre. Et ce serait encore plus humiliant.
  7. Leur couper les tendons d’Achille dès leur entrée dans l’aire de jeu ? Vieille technique Perse autrefois réservées aux prisonniers pour les empêcher de s’échapper. Ça éviterait de les voir bondir aux 4 coins de la table... C’est un peu barbare. Cruel. Et pas trop éthique…Mais bon, finalement on retient. C’est notre meilleure proposition !

Car nous avons déjà fait appel à la Science. Oui, des biologistes amiénois ont chopé l’ADN des Gatien/Persson/Waldner/Schlager. Mais ne nous demande surtout pas comment. On a mixé leurs chromosomes, et on les a injectés dans l’ovule d’un ovin. Avec l’objectif de créer un mutant. Mais la technologie est encore imparfaite. On n’a réussi, pour le moment, qu’à créer Benoît VAQUIER. Un vague croisement de XU Xin et d’une chèvre. Donc, gaucher, c’est déjà un bon début. Mais plus clown que clone, et qui n’arrive toujours pas à enchainer deux tops.

Ça n’est pas grave. Nous allons insister. Nous avons confiance en la Science.

Elle reste notre meilleure amie. Avec les magouilles et trucages de règlements.

Pour tenter, un jour, de retransformer les joueurs chinois en Poulidor du ping.

En Chine, les pongistes sont obligés d'habiter dans des maisons avec de très très grosses cheminées.

En Chine, les pongistes sont obligés d'habiter dans des maisons avec de très très grosses cheminées.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche