Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 01:01

Bom dia ! Tudo bem ?

Ça y est les délégations sont toutes arrivées, et installées dans le village olympique.

Ça couine un peu, de ci, de là. Des chambres souvent petites, spartiates, l’eau chaude fluctuante (mais les JO c’est comme les vacances, on n’est pas obligé de se laver !), les pannes d’électricité, quelques vols, des moustiques... Les spécialistes de la Hérain est mon royaume sont également logés, un peu chichement, au Belmond Copacabana palace (http://www.belmond.com/fr/copacabana-palace-rio-de-janeiro/). On a d’ailleurs dû se plaindre hier à la réception. C’est scandaleux : en chambre, obligé de manger le caviar d’Iran à la petite cuillère-inox. Alors que dans notre milieu, on se doit de n’utiliser que des louches. Et en argent !

Mais bon passons. Car la magie des jeux emporte tout.

Mais quand même !!!

Côté compét, ça y est : on y est !

Les premiers matchs débutaient ce dimanche pour le camp français.

Dans une ambiance de dingue et de carnaval quand les brésiliens TSUBOI et CALDERANO y jouaient. La salle de ping de Rillaud, aujourd’hui, c’était le stade Maracana.

Un paradis pour LI Xue.

Mais l’enfer pour Emmanuel LEBESSON et Simon GAUZY. Tendus comme les strings de la plage toute proche.

LE DÉBRIEFING, AU COMPTOIR DU VOLTIGEUR DE RILLAUD

RILLAUD 2016 : LA COMPÉTITION INDIVIDUELLE. L’ENTRÉE EN LICE DES FRANÇAIS (PAR LES SPÉCIALISTES DU VOLTIGEUR)

- LIE XUE

1/32ème de finales dames, 9h : LI Xue (n°30 mondiale) / Adriana DIAZ (n°89 mondiale). Victoire 4/0 : 11/1, 11/6, 11/8, 11/8

Très bonne entrée en matière pour LI Xue en 1/32ème de finale. Elle aura châtié 4/0, Adriana DIAZ, la petite portoricaine de 15 ans. Tout juste sortie du jardin d’enfants. Mais attention, pas une enfant de chœur, car déjà dans le top 100 mondial. Adriana aura pourtant pris ce jour la leçon. Et aura subi la loi de l’institutrice LI Xue. Une rencontre maitrisée : oreille tirée, 11/1 dans le 1er set. Coup de règle sur les doigts, 11/6 dans le 2ème set. À genoux au coin, 11/8 dans le 3ème. Et pour finir, un petit mot dans le cahier de textes, et renvoi direct d’Adriana dans le bureau du directeur : 11/8 au dernier set.

LI Xue en transit donc par la salle des profs, pour le 3ème tour. Avec en perspective une très grosse explication de texte, en hollandais, contre l’assistante néerlandaise LI Jie (n°17 mondiale).

1/16ème de finales dames, 19h : LI Xue (n°30 mondiale) / LI Jie (n°17 mondiale). Victoire 4/3 : 8/11, 10/12, 11/8, 11/9, 11/7, 6/11, 11/8

Combat de LI presque jumeaux. Mais surtout énorme combat de limes, avec une expédit qui aura tourné à l’avantage de la française. D’entrée Jie aura sauté à pieds joints sur notre LI nationale. Avec les deux premiers sets perdus 8/11 et 10/12. Puis dans les trois sets suivant, Xue aura mis LI en portefeuille (sets gagnés 11/8, 11/9, 11/7). Au 6ème set Jie au dessus de LI (perdu 11/6). Et enfin au 7ème Xue aura roulé Jie en PLS. Jie finissant épuisée, en LI médicalisé (11/8).

Enorme performance de LI Xue qui fonce vers les 1/8ème de finale, où elle retrouvera l’allemande Ying HAN (n°7 mondiale).

- EMMANUEL LEBESSON

1/32ème de finales messieurs, 15h30 : Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) / Adrian CRISAN (n°90 mondial) .Défaite 4/3 : 4/11, 11/4, 8/11, 11/9, 11/7, 9/11, 10/12)

Tout le monde attendait le LE-BÉBEL-SSON. L’homme de Rillaud. Pour son apparition sur grand écran au deuxième tour. Contre l’homme des Carpates : le vicomte DRACULA-CRISAN. Un Adrian pâle, hiératique, mais déterminé. Dans son classique rôle de vampire, suceur de sang de têtes de série pongiste aux JO (souviens-toi l’été dernier, Timo BOLL). Et donc dès l’entame, CRISAN aura agrippé au cou un Manu crispé et froid. Comme un singe en hiver. Et un premier set perdu à 4. Puis LEBESSON l’Alpagueur prenant le second set, 11/4. Peur sur la ville dans le 3ème set, perdu 11/8. Le Magnifique dans les 4ème et 5ème sets, gagnés 11/9 et 11/7. Malheureusement, à bout de souffle (et de confiance), dans les 6ème et 7ème sets, perdus à 9 et à 10 contre le morfalou CRISAN. Sorti dès son entrée. Non, on ne pourra pas dire que pour Manu ces JO auront suivi l’itinéraire d’un enfant gâté.

- SIMON GAUZY

21h, 1/16ème de finales messieurs : Simon GAUZY (n°17 mondial) / KOU Lei (n°42 mondial) : défaite 4/1 : 6/11, 11/6, 14/16, 9/11, 6/11

A l’issue de cette journée, Manu LEBESSON avait montré le chemin. Mais celui des vestiaires. LI Xue, la voie des 1/8ème de finale. A la croisée des chemins Simon GAUZY aura connu un début de rencontre compliqué contre KOU Lei. Un peu perdu, et seul au monde, le Tom HANKS du ping français se retrouvera rapidement mené un set à rien, puis 3 sets à 1. A la bagarre, au 5ème set, GAUZY OSBOURNE n’aura pas réussi à envoyer du métal, ni du lourd. C’est KOU Lei qui au final lui aura fait le black sabbath. Avec à la clé une défaite 4/1.

Mais effaçons le négatif, et ne gardons que le gauzytif.

Car en fin de semaine, nouveau départ, place à la compétition par équipes.

Ça va être très compliqué contre les anglais car PITCHFORD et surtout DRINKHALL sont en feu en ce moment. Trouvons vite fait des extincteurs. Et évitons surtout d’avoir, de nouveau, le destin de Jeanne d’ARC.

Une vieille spécialité britannique.

Les hommes de Rillaud n'auront pas trouvé le chemin des 1/8ème de finale.

Les hommes de Rillaud n'auront pas trouvé le chemin des 1/8ème de finale.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche