Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 22:41

Dimanche 3 juin 2018, 13h. Dernier match des play off de Nationale 1 2018, contre THORIGNE-FOUILLARD.

On avait pris la foudre le vendredi 1er juin, 8/1contre Nice.

On s’est fait de nouveau réelectrocuter contre Thorigné ce dimanche : avec une défaite 8/5.

Mais bon, avec plus que les honneurs : énorme match en effet. Et ça aura même frissonné jusqu’en Bretagne, et sur les bras d’Olivier MAERO, mais pas pour les mêmes raisons, quand on aura tourné à 5/5 après les doubles...

Mais, moment terrible, pour notre satisfaction personnelle, et la première place virtuelle pour Nice, Damien ELOI aura de nouveau fait le boulot : 3 + double. Le tarif du week-end pour ses adversaires.

Pour clore de petits débats futiles forumesques, Monsieur ELOI (oui, quand tu sors des play-off invaincu, surtout à 49 ans, on peut t’appeler Monsieur) avait signé dans le club breton il y a plus d’un an. On savait tous depuis juin 2017 que Thorigné s’achetait ainsi la montée en proB. Et un an plus tard, pari gagné. Donc juste bravo. Respect.

Après, que tu fasses 14 matchs dans l’équipe, ou zéro avant les play off, aucune importance. Quand tu fais partie de la famille, tu fais partie de la famille. Et l’implication de Monsieur Plus aura été totale ce week-end. Bondissant comme un félin, coachant comme un vieux sage, fightant comme un minime, haranguant le kop breton comme un député mélanchoniste.

Pour certains sa présence à Vittel n’était pas morale... La belle affaire.

Il faut juste se rappeler que les play-off c’est l’odeur du sang séché, et de la chair fraîche jetée à mains nues contre les murs.

Les play-off ne sont pas régis par les lois de l’éthique. Mais juste par l’ELOI de la jungle.

Définitivement.

Les thoréfoléens

Damien ELOI n°36 (3 victoires + double): A l’approche du demi-siècle, il enquille plus de points au ping que sur sa carte vermeil. Le tennis de table, visiblement, ça conserve. Son secret ? Pas donné à tout le monde : avaler 2 litres de formol tous les matins. A jeun. Avec au final trois victoires contre Clément CHOBEAU 3/2, puis Julien INDEHERBERG et Yannick VOSTES 3/0.

Marc DURAN n°75 (3 victoires + double) : Qui cet après-midi pouvait s’asseoir à la table de Marc et lui dire : Je suis meilleur que toi ! Dieu peut-être. Mais il est nul au ping et n’arrive pas à enchaîner deux tops. Trois victoires donc pour le jeune espagnol contre Clément CHOBEAU et Julien INDEHERBERG 3/0, puis Michal OBESLO 3/2.

Jules ROLLAND n°100 (1 victoire) : Yannick et Michal ne diront plus qu’ils ont avalé le ROLLAND. Mais qu’ils ont eu des régurgitations, pas très rapides, toute l’après midi (deux défaites 3/0). Avec sa victoire sur Julien INDEHEBERG (3/2), aura enfin apporté le point du match nul, synonyme de qualif pour la proB Et alors là, plus en mode Thierry que Jules ROLLAND : « Ah là là après avoir vu ça on peut mourir tranquille… » Et une bien belle communion et un petit bain de foule dans le kop breton.

Rémi MENAND n°143 (1 victoire hors délai): Tiré par les oreilles par Michal OBESLO (défaite 3/0) puis Yannick VOSTES (défaite 3/1), le MENAND à l’abattoir.  Dans son dernier match, aura fini par faire de Clément CHOBEAU sa chose, le MENAND un tout petit peu par le bout du nez (victoire 3/1).

Les amiénois

Michal OBESLO n°46 (2 victoires + double) : Le LAZARE du ping amiénois. Donné pour mort après sa bulle niçoise, aura complètement ressuscité deux jours après, sur cette rencontre. Avec un niveau de jeu stratosphérique. Et deux victoires 3/0 contre Jules ROLLAND et Rémi MENAND. Seul Marc DURAN aura fini par le recoucher, mais difficilement, dans son tombeau (défaite 3/2, 9 à la belle).

Yannick VOSTES n°71 (2 victoires + double) : Poursuite de sa cure Vosgienne. Aura maîtrisé Jules ROLLAND et Rémi MENAND 3/0, tranquille. En petit peignoir blanc de curiste, les claquettes aux pieds. Mais ça, c’était avant de passer à la douche froide. Puis  de se faire tabasser sur la table de massage par le kiné Damien ELOI (défaite 3/0).

Clément CHOBEAU n°147 (0 victoire) : Les leaders bretons lui auront d’entrée fait boire ses larmes et la tasse à Vittel (défaite 3/0 contre Marc DURAN puis 3/2 contre Damien ELOI (après un excellent match et quelques coups exceptionnels). Terminera un peu démobilisé et dépité sur son dernier match contre Rémi MENAND (défaite 3/1).

Julien INDEHERBERG n°122 (0 victoire) : Pas trop dans son élément en début de week-end à Vittel. Car beaucoup trop d’eau plate pour ce jeune wallon, élevé à la bière. Mais la cure thermale a du bon pour l’épaule : cloué par Damien ELOI d’entrée 3/0 puis Marc DURAN 3/0. Mais auteur ensuite d’un double exceptionnel (défaite 3/2, 9 à la belle) et d’un très bon dernier match contre Jules ROLLAND (défaite 3/2). Passera ce mardi au contrôle technique et à la révision des 100 000 top-spins. Avec la mise en place d’une nouvelle articulation scapulo-humérale. Bon courage et bon rétablissement Julien !

 

La famille amiénoise

La famille amiénoise

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche