Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 09:49

Samedi 15 décembre 2018 : jour de finale.

Réception de Cestas, seule équipe encore invaincue de la poule, avec les amiénois.

Et première titularisation d’Eric JOUTI do Brazil.

Tout était donc réuni pour un petit ping carnaval de Rio, à la Chico.

Et l’équipe amiénoise est effectivement allée chercher bonheur !

Va, va, va, devant un parterre bien rempli et dans une belle ambiance : victoire 8/1.

Au final, une phase parfaite : 7 victoires sur 7, l’équipe première de la poule.

Plus qu’à attendre le tirage au sort du nouveau groupe pour la deuxième phase.

Et enchaîner.

En tentant de tenir les joueurs le plus à distance possible des chocolats Leonidas et du foie gras durant les 15 prochains jours…Pas gagné! Surtout pour celui dont le nom commence par VOS et finit par TES.

D’ici là bonnes fêtes ! Et à l’an prochain.

Les bordelais

Endika DIEZ (n°108) (0 victoire): Affrontant les maestros OBESLO et VOSTES, aura rapidement, à la difficulté, tourné le dos Diez. En étant mené d’entrée, à la baguette, par le soliste Michal OBESLO. Qui aura envoyé de la clé de sol et du bécarre à foison. Avec une première défaite 3/1, sans aucun bémol. Puis Yannick VOSTES, fidèle à son habitude lui aura ensuite offert un concert de grosses caisses. Et défaite express 3/0, pour le néo-cheminot Endika.  Qui aura ensuite, classique du mois de décembre pour le syndicat sud-rail, entamé une grève du double. Ce qui, dans un tempo parfait lui aura permis d’attraper le train de 19h35.

Petyo KRASTEV (n°133) (0 victoire): D’entrée contre Eric JOUTI aura bu sa coupe de caipirinha jusqu’à la lie. Et défaite 3/0. Puis contre Clément CHOBEAU, en fier bulgare, aura brassé les top-spins comme le yaourt. Avant de s’incliner une nouvelle fois 3 sets à 2, 9 à la belle. Après un joli match, et avec 0% de matière grasse !

Dexter SAINT-LOUIS (n°151) (0 victoire) : Dans sa première rencontre, un SAINT-LOUIS égal à lui-même. Et qui aura rendu la justice à grands coups de tops au rebond, bien assis sous son chêne. Contre un Yannick VOSTES qui avait le sentiment de jouer comme un gland… Mais belle réaction au final du capitaine amiénois, et défaite 3/2. Puis un SAINT LOUIS de nouveau parti en croisade contre l’infidèle Michal OBESLO. Mais un Dexter qui n’aura pu passer une nouvelle fois en mode tueur en série. Et seconde défaite, 3/0.

Bilal HAMACHE (n°263) (1 victoire) : Sur son premier match, belle déglutition ! Et hamache bien avant d’avaler, tout cru, Clément CHOBEAU (victoire 3/1). Puis dans sa seconde rencontre, petit passage par la Légion étrangère, avec hamache ou crève. Et belle résistance contre Eric JOUTI avant de s’incliner 3/2, 9 à la belle, à l’issue d’une très belle rencontre.

Les amiénois

Eric JOUTI (n°13) (2 victoires + double par wo) : Petites passes de capoera dans son premier match contre Petyo KRASTEV, avec une victoire convaincante 3/0. Puis contre Bilal HAMACHE, mené 2 sets à 0, aura commencé par prendre de la copa, avant de renvoyer de la cabana. Et au final, belle victoire 3/2. Obrigado pour cette première amiénoise Eric !

Michal OBESLO (n°65) (2 victoires) : La maître classe d’entrée contre Endika DIEZ et victoire 3/0. Puis la master class contre Dexter SAINT LOUIS. Et victoire 3/0.

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires + double par wo) : Quelques difficultés respiratoires et quintes de toux ce samedi pour le solide CRS VOSTES. Probablement à force de gazer et d’utiliser le lacrymo contre Dexter SAINT-LOUIS. Mais victoire dans la douleur 3/2. Puis dans son second match contre Endika DIEZ, rupture de stock de flashball. Pas grave, il lui reste son top spin coup droit. Tout aussi violent et efficace. Et qui arrête, avec la même efficacité, un buffle en pleine course, ainsi qu’un joueur espagnol un peu pressé. Et victoire 3/0.

Clément CHOBEAU (n°137) (1 victoire) : Bilal HAMACHE l’aura d’emblée envoyé twerker, avec une défaite à froid, 3/1, les fesses à l’air. Mais n’écoutant que son président Emmanuel MACRON aura ensuite retraversé la route, pour se retrouver un vrai métier : winner. Et belle victoire, 3/2, contre Petyo KRASTEV.

Les pères Noël amiénois

Les pères Noël amiénois

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche