Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2020 7 02 /02 /février /2020 22:21

Dimanche 2 février 2020. Début des matchs retour de la saison 2019/2020.

Et premier jour du reste de notre vie.

Toujours en lutte pour le maintien, comme les trois quarts des équipes de la poule.  Certes une première partie de championnat plus que réussie, menée tambour battant, euphorique, et étonnante. Au-delà des espérances même, pour les petits Poucets amiénois.  Avec une très belle place de quatrième, et 19 points au compteur.  Mais une place toujours ô combien fragile, à seulement 7 points des derniers.

Et pour la reprise, du lourd, du costaud, du tatoué, avec la venue de Chartres : les Ogres de la proB, les bouchers de la poule.  Premiers, et invaincus.

Depuis septembre ils cassent les bouches de tout le monde. Ils roulent sur toutes les équipes, en n’ayant lâché que 6 petits points. Ils pètent les faces, les poignets, puis les mains, pour ensuite mieux jouer aux osselets avec les phalanges de leurs adversaires.

Ils nous avaient déjà éventrés 3/0 au match aller, début septembre.  Et en récupérant nos entrailles sur le Taraflex de la salle de Chartres, avant de les reglisser dans nos cavités péritonéales respectives, au milieu des tripes, on n’avait retrouvé que deux petits sets en notre faveur… Mais pour le match retour, changement de configuration. Et cette fois c’est deux petits points qui tombent dans notre escarcelle, en ayant un peu bousculé des Chartrains, obligés de jouer le double décisif.

Et au final, défaite 3/2. Mais pleine de panache !

En grande partie grâce à un Tomi LAKATOS de gala, reconverti en producteur de fruits et légumes. Il aura, en effet, envoyé des cerises tout l’après midi, notamment avec son revers. Et aura accroché à son tableau deux gros clients : Irvin BERTRAND et Vitor ISHIY.

Prochain match, dans 15 jours à Roanne.

En espérant pérenniser notre petite entreprise. Et sans Bashungiser, en espérant qu’elle ne connaîtra pas la crise...

Les chartrains

Vitor Seiji ISHIY n°48 (1 victoire) : Dans sa première rencontre, un vrai furet. Grégoire JEAN n’aura même pas vu, et à peine réalisé, qu’il était passé par ISHYI, et victoire 3/0. Dans sa seconde rencontre aura été gentiment mené par la main jusqu’à l’entrée de la salle par le professeur LAKATOS : par ISHYI la sortie. Et défaite 3/1, mais à l’issue d’un très gros match.

Bence MAJOROS n°16 (1 victoire): Didier GUILLAUME, le ministre de l’agriculture a annoncé cette semaine la fin du broyage de poussins, et de la castration à vif des porcelets. Pas un problème pour Bence. Il les a déjà remplacés par des amiénois. Et victoire 3/1 contre Denislav KODJABASHEV.

Irvin BERTRAND n°94 (1 victoire en double): Le nez qui coule, petit fébricule, maux de tête. Oui il se sera fait coronarovirusser par Tomi LAKATOS, d’entrée, 3/0. Après deux grogs et 3 doliprane aura quand même solidement tenu sa position dans le double victorieux, avec le soutien, et perfusé par le docteur LAMBIET.

Florent LAMBIET n°15 (1 victoire en double): Entré pour le double, mais juste pour rentabiliser sa prépa d’il y a deux jours contre les chinois MA Long et LIN Gaoyuan en ¼ de finales de l’Open d’Allemagne. L’entrainement, ça paye... Et ce soir il n’aura donc fait qu’une bouchée de MA Mommessin et de Jean LIN. Oui, on peut le dire, de la petite bière pour ce grand spécialiste belge.

Les supporters Chartrains : Bravo à eux, pour leur venue, leur bonne humeur, et le soutien indéfectible. Quelques soucis tout de même pour trouver une borne pour recharger leur voiture électrique avant de repartir. La prochaine fois il suffira juste de venir avec une rallonge de 232 kilomètres de long. Ce sera plus simple. Et redonnez bien le bonjour à Yannick MARAIS !

Les amiénois

Grégoire JEAN (n°63) (0 victoire) : Dans son match contre Vitor ISHYI, au premier set hommage à MICHOU : Grégoire aura bien levé la jambe, mais sans réussite pour sa revue de cabaret. Dans le second set, hommage à Terry JONES, et vis ma vie de BRIAN, mais se fera finalement montypythonner. Et dans le troisième set, hommage à Kobe BRYAN. Mais trop de déchets dans les tirs à trois points. Et au total défaite 3 sets à 0.

Denislav KODJABASHEV (n°130) (0 victoire) : Un peu vénère car oubli de son nom lors de la présentation des joueurs !  Le chevalier errant Bulgare aura donc passé ses nerfs sur Bence MAJOROS. Et sans faiblir, Denislav aura tenté plusieurs fois de monter au créneau du Chartres trop fort. Mais couvert d’huile bouillante, et après s’être fait chattouné pas mal de balles, aura finalement dû rendre les armes. Et défaite, mais avec les honneurs, 3/1.

Tomi LAKATOS (n°37) (2 victoires) : En ce jour de chandeleur aura envoyé des crêpes tout l’après-midi. Et aura habilement retourné dans sa poêle, avec des revers incroyables, Irvin BERTRAND 3/0, puis Vitor ISHYI 3/1. Avant de les faire sauter au plafond... Oui, Tomi aura, ce jour, largement mérité son supplément Nutella.

Alexis MOMMESSIN (n°117) (0 victoire en double) : Quand tu rentres dans un match juste pour le double, c’est un peu comme quand tu arrives trop tard en soirée, sobre, alors que tout le monde est déjà à 3 grammes. Si d’habitude Moms est plutôt dans le deuxième groupe, il aura néanmoins joué au taquet ce double décisif. Et avec Grégoire, il auront bien charbonné. Malheureusement en vain. Défaite 3/1…. Heureusement pour lui Dry January s’est achevé il y a deux jours… Donc, forcément, longue vie à  Drunk February !

 

Rien à voir avec le Coronarovirus, on vient juste de retrouver un sac salle Labaume contenant de vieilles chaussures de Benoît VAQUIER

Rien à voir avec le Coronarovirus, on vient juste de retrouver un sac salle Labaume contenant de vieilles chaussures de Benoît VAQUIER

La feuille de match

La feuille de match

Le classement provisoire au soir du 2 février

Le classement provisoire au soir du 2 février

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche