Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 17:12

Tiens, voilà du Coudun

 

Pour cette quatrième rencontre de la seconde phase, match incontournable pour espérer un éventuel maintien, Antoine HUON, 13 ans, s’était laissé pousser la barbe. Il portait le képi blanc, et avait enfilé ses rangers. Les regards qui se croisent. C’est toujours les mêmes gestes. D’abord la jambe gauche, toujours. Les chaussettes, les chaussures. Puis la jambe droite, toujours: http://www.youtube.com/watch?v=srk5xQ4Ny1k.

Il portait la hache à l’épaule, pratique pour défoncer les crânes couduniens. Et avait enfilé le tablier de cuir du sapeur, protection idéale contre les giclées de sang. Marchant d’un pas lent, sa voix avait bizarrement mué depuis le début de la deuxième phase :  http://www.youtube.com/watch?v=qyoLv_HVFJE&feature=related

Pour compléter le groupe, le premier consul SELLIER avait fait appel aux vieux grognards Jean TAQUET et Bruno MARYSSE. Ainsi qu’à Alexander CREUNET, BlackOp exilé dans le Nordikistan depuis le début de la saison.

Pour ce match du maintien, les Prédator coudunois allaient forcément saigner du nez : http://www.youtube.com/watch?v=MP0yA3kTBn0&feature=related

Oui, si tu es allé au bout du documentaire, tu auras remarqué que l’ASTT participe activement à la déforestation de la forêt amazonienne. Et qu’on parle désormais allemand dans l’équipe de R1.

Le match débutait à 16 heures tapantes par un 2/0 pour Coudun (victoires de Julien LE DU et de Guillaume LEFEVRE sur Alexandre CREUNET et Antoine HUON). Puis 2/2, et succession d’égalités jusqu’à 9/9, avec le gain des deux doubles pour les coudunois. Coudun menait 10/9 après la victoire de Xavier DUPONT sur Alexandre CREUNET. Mais Antoine HUON, solide, arrachait in extremis l’égalisation contre Beranger AMBEZA, dans le money time.

Match nul… Mais pas vraiment.

Le tennis de table est un sport total. Alliant la vista, la grinta, le coup d’œil, la tatane coup droit et le calcul mental : 37 sets pour Amiens / 38 sets pour Coudun.

Un petit set pour l’Homme, un grand set pour le maintien de l’Humanité coudunoise. Mais seulement si les deux équipes terminent à égalité à la fin de la phase.

Bizarre, je viens de commencer à saigner du nez…

 

Les calculés

Christian HENON (3 victoires en A) : D’après Edith PIAF « Il était mince, il était beau, il sentait bon le sable chaud. Il a topé toute la nuit, mon Légionnaire ». 3 victoires : le coup du Képi. Comme à Kolwezi : capitaine Hénon toujours présent sur les gros matchs.

Alexandre CREUNET (0 victoire en A) : A court de souffle, a eu du mal à terminer son parcours du commando. Est resté accroché dans les barbelés contre Antoine LE DU (défaite 3/1). Puis a chuté du mur d’escalade sur Simon AMBEZA (défaite 3/0). Et a fini par tomber du pont de singe sur Xavier DUPONT (défaite 3/0).

Jean TAQUET (3 victoires en A) : Pépé le Moko. A jeangabinisé tous ses adversaires, 3 sets à 0. Du travail d’expert-comptable: 9 sets pour Jean / 0 pour Coudun. Monsieur Propre.

Pierre LE GALLOUDEC (1 victoire en B) : On accepte tout le monde dans la Légion. D’où que tu viennes, même de Bretagne. Quel que soit ton passé, surtout pongiste. Quels que soient les crimes, ou les frappes dans les bâches que tu aies pu commettre. Quelle que soit la main dans laquelle tu tiens ta raquette. Quoi que tu collectionnes, même les cartons jaunes. Mais bon, désormais avec 3 imagettes, ton album Panini est complet. Ce serait bien de faire un petit break jusqu’à la saison prochaine Pierrot.

Antoine HUON (1 victoire en B) : Fidèle à sa nouvelle devise : « Ni Dieu ni maître ». A commencé par briser la statue de marbre de Jean-Philippe GATIEN. Puis s’est lancé dans un concours de whisky-coca cul-sec avec les coudunois. Un peu présomptueux... Toujours en réanimation. N’est pas encore sorti du coma depuis 3 jours.

Bruno MARYSSE (2 victoires en B) : La campagne napoléonienne pour le maréchal MARYSSE : Wagram sur Béranger AMBEZA (victoire 3/0). Austerlitz sur Guillaume LEFEVRE (victoire 3/2). Mais Waterloo sur Julien LE DU (défaite 3/2, malgré une balle de match au 4ème set). On attendait Grouchy et ce fut Blücher, avec un bloc frappé coup droit à 11/10 qui a frôlé la bande. Dommage. Presque.

Patrice CHAERLE (4 jaunes + 1 rouge) : Sais-tu, jeune bachelier, que si les terminales S inventent le carton, les STG le fabriquent, les terminales ES le vendent, et les terminales L dorment dessus ? Mais que c’est Patrice CHAERLE qui le brandit ?

Philippe L’HOTE (Time-out) : Grièvement blessé au moral lors du dernier match. Son poignet en plastique et son genou en mousse trônent désormais comme des reliques à côté de la main en bois du capitaine Danjou, dans la crypte du musée de la Légion étrangère, à Aubagne.

Christophe HARLE (The Dud) : A châtié dans la même soirée Johnny Walker, J&B et Chivas, aucun n’ayant dépassé les 5 points dans chaque set. Envisage de devenir un membre permanent de Whiskypédia.

Benoît VAQUIER (Baker boy): Achète 4 baguettes, et distribue les pains à la table et maintenant en dehors. Comme un symbole de Jésus. Mais gaucher. Merci la mie.

CRITICMAN : “You want to know my name ? You want to see my face? I’m the Devil !!! Mouhaha !!! »

 

Les calculateurs

Simon AMBEZA (1 victoire en A + double) : Christique. A salué ses anciens disciples amiénois. Puis est monté sur la croix, seul, sans qu’on lui fasse la courte. S’est lui-même planté les clous dans les mains, en silence. Craignant le carton de Ponce Chaerle-Pilate. Enfin, dans une ambiance de bibliothèque nord-coréenne, a donné son épaule droite à l’AS Coudun. Se luxant l’articulation acromio-claviculaire sur chaque coup droit. Martin RIGGS likes this : http://www.youtube.com/watch?v=A3OlFgr4SKA.

Antoine LE DU (1 victoire en A + double) : Expéditif sur Alexandre CREUNET (victoire 3/0). Expédié sur Jean TAQUET (défaite 3/0). Le temps s’est arrêté sur Christian HENON, vif comme une tortue parkinsonienne sous neuroleptiques. Entre chaque point, Antoine a eu le temps de prendre une douche, d’aller fumer une clope, et de lire deux chapitres de Guerre et Paix (défaite 3/1, en 12 heures 25 minutes).

Xavier DUPONT (1 victoire en A) : Si dans le bourg de Coudun tu ne t’appelles pas AMBEZA ou LE DU, tu n’as que 33% de chances d’intégrer le club de tennis de table. Ouf, Xavier. Tu fais partie des heureux élus.

Guillaume LEFEVRE (2 victoires en B + double) : Si dans le bourg de Coudun tu ne t’appelles pas AMBEZA ou LE DU, tu n’as que 30% de chances de gagner un match lors d’une journée de championnat. Congratulations tchiot Guy. Tu as pulvérisé les statistiques. Notamment après avoir remonté un 9/4 au 5ème set contre Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/2).

Julien LE DU (3 victoires en B + double) : Quand Dieu s’ennuie au Paradis et qu’il a envie de faire un petit ping, il descend sur terre. Et revêt l’enveloppe corporelle de Julien LE DU. Fait 3 plus le double, puis remonte chanter avec les Anges. Pendant que le Dju, lui, s’en va en retrouver d’autres, en boîte.

Bérenger AMBEZA (0 victoire en B) : Lost in translation. Le Bill MURRAY coudunois n’a pu sortir de sa léthargie en ce samedi. Anesthésié par Pierre LE GALLOUDEC (défaite 3/2). Puis chloroformé par Bruno MARYSSE (défaite 3/0). Et enfin curarisé par Antoine HUON (défaite 3/1).

 

Le détail

Jean TAQUET (2010 points) : bat Simon AMBEZA (2031 points) (8,13,7), Antoine LE DU (1800 points) (7,6,10) et  Xavier DUPONT (1605 points) (8,3,8)

Christian HENON (1882 points) : bat Simon AMBEZA (2031 points) (6, 3, 8), Antoine LE DU (1800 points) (4,-6,6,9) et  Xavier DUPONT (1605 points) (6,-5,-7,7,8)

Alexandre CREUNET (1654 points) : perd Simon AMBEZA (2031 points) (-8,-7,-6), Antoine LE DU (1800 points) (11,-7,-9,-8) et Xavier DUPONT (1605 points) (-9,-4,-8).

Christian et Jean perdent Simon et Antoine (-10,-9,-6)

Pierre LE GALLOUDEC (1784 points) : bat Bérenger AMBEZA (1589 points) (6,5,-9,-6,5) et perd Guillaume LEFEVRE (1724 points) (7,-5,-10,-9) et  Julien LE DU (1647 points) (9,-6,9,-4,-9).

Bruno MARYSSE (1797 points) : bat Bérenger AMBEZA (1589 points) (5,13,11) et Guillaume LEFEVRE (1724 points) (-8,8,-6,3,4) et perd Julien LE DU (1647 points) (2,10,-7,-11,-3).

Antoine HUON (1349 points) : bat Bérenger AMBEZA (1589 points) (11,10,-8,9) et perd Guillaume LEFEVRE (1724 points) (-2,-9,-6) et  Julien LE DU (1647 points) (-7,-9,3,-5).

Bruno et Pierre perdent Julien et Guillaume (-6,-10,-9).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche