Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:58

REPRISE

Silence s’il vous plaît (Jacques DORFMANN, Roland Garros, 1984).

Les joueurs sont prêts (Lolo CANY, Laurent Garros, 2011).

 

Samedi 24 septembre 2011. Rangez le pop-corn. Rallumez les lumières. La superproduction Régional-Uno débute. Et c’est reparti pour une nouvelle saison. Pleine de sueur, de sang, de larmes, de joies, d’embrouilles, et de chattoune. L’avantage avec la Hérain c’est que ça n’est jamais ennuyeux. Même si c’est toujours la même chose. Les mêmes salles tristes. Les mêmes joueurs gais (Tu peux aussi mettre un «y » à la place du « i ». Oui, ça marche aussi). Les mêmes équipes, coincées comme des œufs, dans la même poule depuis 2000 ans. Forcément la consanguinité comme à faire des ravages.  La R1 c’est comme une soirée au Macumba de Boulzicourt. Difficile d’y rentrer. Encore plus difficile d’en sortir.

Pour augmenter le brassage et le renouvellement, de nouveaux règlements seraient les bienvenus. C’est pourquoi, cette saison, toutes les équipes qui nous battront lors de la première phase descendront directement en R2.  EricL trouve que c’est anti-sportif et injuste. Mais la vie est injuste. D’après Dudu, elle n’est plus belle qu’entre 20h10 et 20h35.

C’est donc avec des idées révolutionnaires, mais c’est vrai, peut-être légèrement à notre avantage, que nous abordions cette première rencontre contre CLERMONT.

Le jeu des chaises musicales amiénoises avait entrainé la montée de Pierre LE GALLOUDEC, vraisemblablement d’origine Bretonne, de R3 en R1. Il remplaçait Vincent RASSELET, vraisemblablement d’origine Fightonne, et exfiltré en N3. Le jeu des chevilles musicales avait, lui, entrainé le remplacement d’Antoine HUON, entorse légère, par Bruno MARYSSE, en torse velu.

La rencontre débutait pas mal : 3/0 pour Amiens. Puis tétanisation avec égalisation à 6/6 des Clermontois. Le double en A, à l’arrache, puis une accélération de la B : 10/7,  pour finir à 11/8 puis 12/8 après la première victoire de Pierre LE GALLOUDEC en terre picarde.

Soulagés, après une rencontre disputée sur une équipe de CLERMONT accrocheuse et sympa.

Les deux prochains matchs s’annoncent décisifs, contre Villers-Saint-Paul et Breteuil 2.

Nous prierons saint DUBOIS, saint BLATRIX et saint RASSELET, auteurs d’un match énorme contre Villers-Bretonneux en N3 (victoire amiénoise 11/7). Ce serait bien qu’ils puissent bénir notre équipe. L’apposition des mains sur nos joueurs est toutefois optionnelle.

 

Les repriseurs

Denis CHATELAIN (3 victoires + double en A) : Capitaine de la plus vieille équipe de tous les temps en R1. En a profité pour enrichir sa collection de cheveux blancs sur le banc.

Cédric HERMANT (1 victoire en A) : Ne dira plus « Je me suis fait un fix avec Cyril samedi » mais « J’ai pris ma dose hier ». Victime malheureusement d’une overdose sur Emeric PERRAULT et Francis COPPE.

Pierre LE GALLOUDEC (1 victoire + double en A) : Evangile selon saint Labaume, chapitre XVI, verset 18 : « « Et moi je te dis que tu es Pierre. Et sur cette pierre je bâtirai mon Église ». Les fondations ont un peu tremblé sur Emeric PERRAULT et Francis COPPE. Mais a repris 3 fois de l’hostie sur Cyril DOSIERE.

Christian HENON (2 victoires en B) : Recherche désespérément son coup droit. Pourrait consulter un magnétiseur. Et peut-être même un exorciste. Un témoin d’une grande probité, Benoît VAQUERO, aurait ainsi vu l’extrémité céphalique de Christian tourner à 360°C, avant qu’il ne se mette à cracher de la bave verte, après son deuxième match contre Francis SAINTE CROIX.

Philippe L’HOTE (2 victoires en B) : Avait entrepris un concours de smashs de balles Nittaku dans le mur, contre Guillaume OUDAILLE. Avant une projection raquettale contre la cloison de la salle Labaume. Un happening artistique salué par le commissaire de l’exposition, Michel LEROUX. Son aïeul Gaston faisait plutôt dans le Mystère de la chambre jaune. Michel, lui, ce n’est pas mystérieux, est resté dans la même couleur pour cartonner Phlippe, cadet 2ème année.

Bruno MARYSSE (2 victoires en B) : Est passé à un poil du hat-trick. Mais cet après-midi c’était plus Bruno le Sauveur que Bruno Dommage. Merci monsieur MARYSSE.

 

Les reprisés

Emeric PERRAULT (2 victoires en A) : Le détail des comptes et des contes de PERRAULT cet après-midi : 2 prix des lecteurs, avec le Chat topé sur Cédric HERMANT, et le Petit Poucette sur Pierre LE GALLOUDEC.

Cyril DOSIERE (0 victoire en A) : La NASA n’a plus besoin de rechercher son satellite égaré. Il s’est écrasé salle Labaume, sur le crâne de Cyril, cet après-midi. Fier gaulois, il n’avait pourtant peur de rien. Mais le ciel lui est quand même tombé sur la tête.

Francis COPPE (2 victoires en A) : Jean-François, secrétaire général de l’UMP. Francis, également. Mais de l’Union des Magiciens du Picot. Christian HENON voudrait intégrer le mouvement. Sébastien PERPETTE reste pour le moment sur liste d’attente.

Francis SAINTE CROIX (2 victoires + double en B) : Joli parcours. Trainé dans les rues de Jérusalem. Appuyé sur le dos de Jésus. Planté sur le mont Golgotha. Découpé en petits morceaux pour les reliquaires des églises du monde entier. Et la SAINTE-CROIX, à Amiens, a encore les ressources de faire deux, plus le double. Alleluia.

Yves LETELLIER (0 victoire en B) : Des physiciens ont découvert cette semaine des neutrinos, particules se déplaçant plus rapidement que la lumière. Ils auraient gagné du temps, en traînant dans les salles de ping-pong. Ça fait bien longtemps que les frappes de Yves LETELLIER dépassent les 300 000 000 m/s. Mais, dommage, pas à 9/9 au 5ème set sur Christian HENON.

Guillaume OUDAILLE (1 victoire + double en B) : Son physique et sa force de perforation avait tapé dans l’œil de Marc LIEVREMONT. Mais a élégamment décliné sa sélection contre les All Blacks. A préféré défoncer du Philippe L’HOTE cet après-midi.

 

 

Le détail

En A

Denis CHATELAIN (2070) bat Cyril DOSIERE (1844 points) (5,8,7), Emeric PERRAULT (1879 points) (7,5,4) et Francis COPPE (1783 points) (4,-9,-8,3,4).

Cédric HERMANT (1998 points) bat Cyril DOSIERE (1844 points) (8,9,-9,-13,7) et perd Emeric PERRAULT (1879 points) (9,-9,-5,8,-6)) et Francis COPPE (1783 points) (-9,-3,-8).

Pierre LE GALLOUDEC (1814 point) bat Cyril DOSIERE (1844 points) (8,4,8) et perd Emeric PERRAULT (1879 points) (7,9,-5,-4,-8) et Francis COPPE (1783 points) (-9,-1,10,-5).

Denis et Pierre battent Cyril et Francis (-16,-8,5,8,7)

En B

Christian HENON (1876 points) bat Guillaume OUDAILLE (1653 points) (10,4,9) et Yves LETELLIER (1609 points) (7,1,-6,-9,9) et perd Francis SAINTE CROIX (1757 points) (6,-5,-8,6,-10)

Phlippe L’HOTE (1808 points) bat Francis SAINTE CROIX (1757 points) (5,6,4) et Yves LETELLIER (1609 points) (7,8,7) et perd Guillaume OUDAILLE (1653 points) (11,-8,8,-10,-10)

Bruno MARYSSE (1752 points) bat Guillaume OUDAILLE (1653 points) (9,8,-7,7) et Yves LETELLIER (1609 points) (7,6,9) et perd Francis SAINTE CROIX (1757 points) (7,10,-8,-8,-11).

Christian et Philippe perdent Guillaume et Francis (7,-13,-7,-6)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche