Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Il a 33 ans. L’âge de Jésus. Mais quand il a fini sur la croix.

Pourtant VOSTES de Nazareth, lui, n’est pas descendu sur terre pour racheter les péchés du monde. Non... Il est juste là pour évangéliser les pongistes récalcitrants. Mais à grands coups de tops-spins frappés dans la gueule.

Jésus VOSTES : le croisement d’un ange de BOTICELLI et d’un bûcheron canadien

Jésus VOSTES : le croisement d’un ange de BOTICELLI et d’un bûcheron canadien

Car Jésus VOSTES n’est pas né à Bethléem mais en Wallonie. Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague. Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues… Dans ce plat pays qui est le sien.

Il voit le jour un 25 décembre. Dans une crèche-cafétéria. Entre un âne, dont il chopera le caractère légèrement têtu. Et un bœuf, dont il aspirera la force physique. Les rois mages Jean-Mi SAIVE-BALTHAZAR, Phil SAIVE-MELCHIOR et Martin BRATANOV-GASPARD déposeront dans son berceau la myrrhe et l’encens. Mais surtout une raquette de ping. Confectionnée par les mains même du Saint Père. Dans du bois Stiga. Et recouverte de plaques gommées. Mais à l’eau bénite.

Yannick et les rois mages

Yannick et les rois mages

Le jeune VOSTES utilisera cette palette chrétienne très vite, et à bon escient. Dès sa première compétition, à 7 ans, à Bruges. Il défonce tout le monde à grands coups de tatanes (ça restera une constante pour le reste de sa carrière). Mais surtout en marchant sur l’eau ! Premier miracle ! Puis les évènements extraordinaires s’enchaînent. Il transforme l’eau en vin. Et devient ainsi le Messie de toutes les buvettes d’Outre-Quiévrain... On se l’arrache et on l’invite partout. Sur chaque compétition il est obligé de multiplier et de distribuer les pains. Mais dans la face des adversaires... Il appose ses mains et fait remarcher les paralytiques (ou « joueurs flamands », c’est pareil). Il guérit les écrouelles de tous ses lépreux d’adversaires. Il redonne la vue aux arbitres wallons. Il chasse les marchands Butterfly du temple. Et il rétablit même l’audition des présidents de clubs, toujours victimes de surdité aiguë au moment des négociations salariales.

Le plus grand miracle de Yannick de NAZARETH

Le plus grand miracle de Yannick de NAZARETH

Mais alors que Yannick achève ses études de charpentier, on lui propose, au même moment, de prendre un poste de consultant goûteur/testeur pour Coca-Cola, et d’intégrer l’équipe nationale Belge de tennis de table. Cruel dilemme... Mais Monsieur VOSTES décide finalement de s’orienter alors vers une carrière de pongiste professionnel. Avec de jolis titres de gloire : médaille de bronze aux championnats d’Europe par équipes en 2008, champion de Belgique en 2010. Après deux années chaotiques suites à des lombalgies chroniques, il parcourt dès 2012 le vieux Continent. Sans ses 12 apôtres, mais toujours pour répandre la bonne parole : l’Allemagne, la Suède, l’Angleterre, la Hollande, la France, la Belgique Que de chemins parcourus.

« Et quand je sers rentrant lifté la balle revient à peu près à cette hauteur là ! »

« Et quand je sers rentrant lifté la balle revient à peu près à cette hauteur là ! »

Car il est le joueur européen par excellence. Le fils caché, et spirituel, de Alcide de GASPERI, Robert SCHUMAN, Jean MONNET, et Konrad ADENAUER. Oui, quand les énarques parisiens peinent à aligner deux mots d’anglais, lui parle six langues (français, flamand et hollandais, allemand, anglais, quelques bribes de suédois, et même un peu de tchèque quand il faut négocier les courses au supermarché le dimanche matin avec madame VOSTES). Mais le langage qu’il maîtrise le mieux,  ça reste encore le ping-pong. Et notamment le fouettage coup droit de la balle plastique. Toujours servie délicatement rentrante, et finement coupée, au préalable.

Juste trois options : 1/ remettre dans le filet, 2/ remettre dehors, 3/ remettre une balle-cathédrale pour prendre une chataîgne

Juste trois options : 1/ remettre dans le filet, 2/ remettre dehors, 3/ remettre une balle-cathédrale pour prendre une chataîgne

VOSTES est amour. Mais il est aussi multi-appartenant. Son cœur est ouvert à tous. Attention, loin du trip des hippies des seventies : sa raquette Durandal guerroie à mille pour cent pour chaque club dans lequel il pose ses multiples sacs Leclerc (car il voyage toujours avec sa maison dans son coffre de voiture). Ce multiclubisme choque et horripile certains. Surtout les Judas du ping-pong. Qui fréquentent plutôt des clubs échangistes. Et qui ne connaissent pas grand-chose rien à l’économie pitoyable du ping-pong. Ni aux galères et tracas quotidiens des joueurs qui n’évoluent pas dans le top 50 mondial. Car ces athlètes se contenteraient bien volontiers d’une seule association sportive, s’ils n’étaient obligés de béqueter à tous les râteliers, justement pour manger à leur faim.

Niveau calorique d’ailleurs, madame VOSTES a récemment collé son mari au régime. Depuis que la petite aiguille de la balance est restée bloquée dans la salle de bains.

La nouvelle balance chez les VOSTES

La nouvelle balance chez les VOSTES

Monsieur VOSTES n’est pas le roi des Juifs ni de Babylone. Mais il est par contre le Prince d’Ochsenhausen ! Le super champion des Superseries : tournoi sur invitation aux confins de l’Allemagne. Là-bas il a sa place de parking perso ; sa chambre attitrée,  parfumée au jasmin. Avec un lit sur mesure. Et il n’y mange que dans de la vaisselle d’argent floquée à ses propres armoiries.

Il n’a toujours pas rencontré le Ponce PILATE qui le clouera sur une table Cornilleau. Et il a encore quelques belles années de joueur devant lui. Avant de devoir gravir le mont GOLGOTHA.

Ce jour  là il réunira une dernière fois ses apôtres. A fin du repas en leur rendant grâce et en les bénissant, il prendra les pains. Et les distribuera dans la face de tous ses disciples. En leur disant : « Prenez et mangez tous. Dorénavant vous ferez cela devant les tables en mémoire de moi ».

« Non, arrêtez de déconner les gars, rangez les bières et le vin blanc, maman est là, ce soir c’est haricots verts »

« Non, arrêtez de déconner les gars, rangez les bières et le vin blanc, maman est là, ce soir c’est haricots verts »

Pour Carlo LEVI, le Christ s’est paraît-il arrêté à EBOLI. Mais il aura fait une halte, au préalable, en Nationale 1, à Amiens. Avant de poursuivre la saison prochaine vers Lille. Puis à n’en pas douter, vers d’autres destinations… Car tant que l’envie et le plaisir seront  là, Yannick VOSTES continuera à parcourir la plaine fumante, qui tremble sous juillet.  Quand le vent est au rire, quand le vent est au blé, écoutez-le chanter…

Dans ce plat pays, qui est le sien.

A tantôt Yannick VOSTES !

A tantôt Yannick VOSTES !

Partager cet article
Repost0
Published by Tennis de table Amiens - dans Tennis de table Amiens Sport Tennis de Table Yannick VOSTES

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche