Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 07:16

SHOW CHAUD !

Samedi  7 octobre. Seconde journée du championnat de Hénain.

Et déplacement à Metz. Dans le grand Est, via Reims.

Toujours sympa de passer du pays du champagne à celui de la mirabelle. L’impression de participer à un repas de communion... Et effectivement on aura mangé bien gras cet après-midi !

Notre chef traiteur Michal OBESLO parti passer les plats (brillamment !) à l’Open de Pologne (défaite avec plus que les honneurs 4/2 en 1/32ème de finale contre le nigerian Quadri ARUNA), c’est notre mitron Arnaud SELLIER qui le remplaçait aux fourneaux.

Et au final, contre des messins morts de faim et survoltés, les amiénois Julien INDEHERHERG et Clément CHOBEAU auront eu toutes les peines du monde, dans les deux derniers matchs, à scorer les 7ème et 8ème points de la victoire (Julien mené 0/2, et Clément très proche d’être mené 1/2).

A deux doigts donc de l’indigestion…

Mais pour au final une belle victoire 8/6.

A l’arrache et à l’énergie.

Ouf !!!

Dans 15 jours, l’équipe accueillera avec émotion Vern Sur Seiche.

Avec l’œil forcément encore humide.

Les messins

Alejandro TORANZOS (n°129) (2 victoires): Toranzos samouraï sur Julien INDEHERBERG et Arnaud SELLIER, découpés au katana 3/0. Mais Toranzos tartare contre Yannick VOSTES, avec un Alejandro cette fois mangé tout cru, 3/0.

Esteban DORR (n°180) (2 victoires + double): A 17 heures tapantes, aura accueilli Arnaud SELLIER 3/0, et Clément CHOBEAU 3/2, avec des gâteaux secs, pour le célèbre club Dorr au thé. Mais l’expérimenté Yannick VOSTES lui aura ensuite jeté une poignée de farine dans les yeux, sa fameuse botte secrète : le "coup du meunier" tue Dorr. Pour l’éliminer avec une défaite sans gluten 3/0.

Victor DEVILLE (n°351) (1 victoire + double): Un beau revers, et un joli coup de pinceau ce Victor, car comme Dominique DEVILLE peint. Aura donc refait le portrait d’Arnaud SELLIER  3/0. Mais les réceptionnistes CHOBEAU et surtout INDEHERBERG, l’auront finalement renvoyé en fin de match dans son hôtel DEVILLE, 3/1 et 3/2, au bout du suspens.

Corentin MAZAUD (n°473) (0 victoire): Aura joué en numéro trois aujourd’hui. Mais toujours la nostalgie de son ancien club, dans la capitale alsacienne. Où il jouait en numéro 6. La grande époque de Mazaud six de Strasbourg. Belle prestation également aujourd’hui, mais aura au final un peu pédalé dans la choucroute : avec trois défaites 3/0 contre Yannick VOSTES et 3/1 contre Julien INDEHERBERG et Clément CHOBEAU, mais après lui avoir causé bien des misères dans l’avant-dernier match.

Les messies

Yannick VOSTES (n°74) (3 victoires + double): Le papa aujourd’hui… Mais non. On rassure les japonais. Ce n’est pas un missile nord-coréen qui est passé au dessus de Tokyo hier. Mais un top frappé de Yannick VOSTES. Les murs messins en tremblent encore... Avec trois victoires thermo-nucléaires 3/0 contre Alejandro TORANZOS, Esteban DORR et Corentin MAZAUD.

Julien INDEHERBERG (n°111) (2 victoires) : Kayser SÖZE boîte de la jambe droite. Lui c’est de l’épaule gauche. Après une victoire timide sur Corentin MAZAUD 3/1, et une défaite pleine de regrets 3/0 sur Alejandro TORANZOS, se sera arraché les fesses et le reste aussi, pour, après avoir été mené deux sets à zéro, coiffer au poteau Victor DEVILLE 3/2, la rage au coeur. Et nous offrir la victoire d’équipe. Confirmant le fait que le plus grand tour que le Diable ait réalisé, c’est bien de faire croire aux messins qu’il n’existait pas.

Clément CHOBEAU (n°158) (2 victoires + double) : Ne manifestera pas contre la loi travail. Car il est le travail. Aura donc passé son après-midi messine à la mine : au charbon sur Victor DEVILLE (victoire 3/1, les mains dans la suie). Au four contre Esteban DORR (défaite 3/2, après un très bon match, mais pour finir rôti). Et au moulin contre Corentin MAZAUD, (victoire 3/1, après avoir brassé un peu d’air au début, mais en ayant sur la fin mouliné à fond, les ailes plein vent).

Arnaud SELLIER (n°498) (0 victoire) : Tout craque à Amiens : les barrières du stade de la Licrone, les nerfs de MACRON... Mais pas le slip d’Arnaud SELLIER. Même s’il n’est pas parvenu à remporter un set aujourd’hui, aura tenu la dragée haute à ses adversaires du jour, et aura brillamment combattu (avec deux défaites honorables contre Esteban DORR et Victor DEVILLE). Bon, ok, c’est vrai, sa soirée s’est finie à l’abattoir contre l’étripeur Alejandro TORANZOS. En mode VAQUIER, avec une boucherie 11/2 et 11/1 dans les deux derniers sets.

Nathan SELLIER (PSG passé une bonne journée!) : Le maillot du parisien NEYMAR sur le dos, aura amené le supplément d’âme, de samba et de grinta à l’équipe pour faire la différence. Veut désormais nous emmener aussi en Ligue des Champions.

Et un grand merci à l'équipe dirigeante du Metz Tennis de Table pour leur accueil. Et le buffet froid très sympa. Trois glacières dans le petit guide de Yannick VOSTES +++. Qui l'a déjà recommandé sur Tripadvisor.

La team Usual suspects à Metz.

La team Usual suspects à Metz.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 12:04
J1: les résultats des autres équipes de la poule
J1: les résultats des autres équipes de la poule
J1: les résultats des autres équipes de la poule
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 10:02

Samedi 30 septembre, premier chapitre de la saison 2017/2018 en Hénain.

Avec la réception de l’équipe de Cugnaux-Villeneuve, Haute-Garonne, banlieue de Toulouse.

Et le triathlon des occitans : après être allés de Toulouse à Paris en avion, les Cugnalais ensuite de Paris à Amiens, en voiture de location. Pour finir sur un petit vélo salle Labaume.

Avec quelques postérieurs rougis, après la terrible fessée infligée par les professeurs VOSTES et OBESLO.   Oui, victoire 8/3 des amiénois !

Les étudiants occitans Mickaël TAUBER et Rémi BLANCHON auront cependant été en verve (avec une victoire de Michaël contre Clément CHOBEAU, de Rémi contre Julien INDEHERBERG, et du binôme en double contre Yannick VOSTES & Julien INDEHERBERG).

La saison amiénoise est donc lancée, et bien lancée, par cette première victoire.

Et pas de débordement de nos supporters: aucune barrière brisée salle Labaume.

Reste à enchaîner la semaine prochaine à Metz !

Tribune sud

Michael TAUBER n°115 (1 victoire + double): Un match en or de Michaël sur Julien INDEHERBERG, avec une victoire 3/2 : lourd, très lourd le Tauber lingot. Mais Yannick VOSTES et Michal OBESLO auront ensuite consciencieusement limé les dents du loup Michaël, pour le transformer en agneau. Et pour lui dire qu’à la fin, avec Tauber je ris (deux défaites 3/1 et 3/0).

Rémi BLANCHON Rémi n°120 (1 victoire) : Pour épauler le leader TAUBER, en numéro deux, le capitaine de Cugnaux, l’insoumis Jean-Luc, met Blanchon. Mais même pas le temps de relire le Capital de Karl MARX sur Yannick VOSTES et Michal OBESLO (deux défaites 3/0). Aura par contre bien refroidi Julien INDEHERBERG avec une victoire 3/1. Et on ne pourra plus dire que Rémi top-spine du flocon. Mais Blanchon neige.

Maxime MYKOLOW n°418 (0 victoire): Le cocktail Mykolow cet après-midi. Se sera embrasé sur quelques points. Mais pour finir par exploser 3/2 contre Julien INDEHERBERG, et 3/0 contre Michal OBESLO.

Gilles LAMBERT (1885 points) : La coolitude pongiste. Aura toujours gardé le sourire, avant, pendant, et surtout après, ses deux défaites contre Clément CHOBEAU (3/1) et Yannick VOSTES (3/0).

Tribune nord

Michal OBESLO (n°51) (3 victoires + double) : Arrivé vendredi de Copenhague, repartait dimanche pour Prague, en attendant mardi pour Varsovie. Il n’est pas européen, il est l’Europe… Aura donc appliqué les mêmes quotas à tous ses adversaires : victoires 3/0 contre Michael TAUBER, Rémi BLANCHON, Maxime MYKOLOW et dans le double. Finira donc forcément sa carrière au parlement, à Bruxelles.

Yannick VOSTES (n°74) (3 victoires) : Notre nouveau capitaine. Ô capitaine, mon capitaine... Aura donc enterré dans son cercle des poètes et pongistes disparus, ses adversaires du jour : Michaël TAUBER 3/1, Gilles LAMBERT 3/0 et Rémi BLANCHON 3/0. Le John KITTING de la salle Labaume, le Robin WILLIAMS du top frappé.

Julien INDEHERGERG (n°111) (1 victoire) : Une épaule en verre mais un moral en pyrex sur son premier match, pour s’imposer 3/2, en serrant les dents, contre Maxime MYKOLOW. Malheureusement dans son second match, le cristal aura volé en éclat contre Rémi BLANCHON (défaite 3/1). Un appel à Carreglass, répare, Careglass remplace. Une injection de résine plus tard, et c’est reparti pour la semaine prochaine !

Clément CHOBEAU (n°158) (1 victoire + double) : Un bon week-end d’intégration pour notre nouvel étudiant. Aura déjà validé sa licence de fight contre Gilles LAMBERT (victoire 3/1). Avant de rater d’un cheveu son doctorat, dans son dernier module, à la belle, contre Michaël TAUBER (défaite 3/2).

 

La feuille de match

La feuille de match

L'équipe amiénoise (avec Julien INDEHERBERG, Yannick VOSTES, Clément CHOBEAU et Michal OBESLO)

L'équipe amiénoise (avec Julien INDEHERBERG, Yannick VOSTES, Clément CHOBEAU et Michal OBESLO)

Partager cet article
Repost0
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 07:52

Prénom : Julien                                                           Nom : INDEHERBERG

Age : 24 ans

Classement : n°111 français

Equipe : Nationale 1

Début à l’ASTT : 2016

 

Questionnaire de Marcel ROUSTE:
1- Le principal trait de mon caractère : Energique
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : La combativité
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : La poussette hachée du revers

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : La confiance
5 - Mon principal défaut : Désordonné
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Cinéma
7 - Mon rêve de bonheur : Etre en bonne santé, être en manque de rien

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Arrêter mon sport
9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: Celui du Maitre VOSTES
10 - Le pays où je désirerais vivre : Belgique
11 – Le bois de raquette que je préfère : Timo Boll Spirit

12 – Les plaques que j’aime : Tibhar Mx-P
13 – La salle que je préfère : La salle Labaume sur des gros matchs
14 - Mes acteurs favoris : Leonardo DI CAPRIO, Robert DE NIRO
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : Stéphane HUCLIEZ et son service « essuie-glace » en double.
16 - Mes héros dans la fiction : RAMBO
17 - Mes actrices favorites : Rachel McADAMS, Reese WITHERSPOON
18 - Mes compositeurs préférés : Le souffle du vent dans les arbres

19 - Mes peintres favoris : Van GOGH
20 - Mes héros dans la vie réelle : Jan Ove WALDNER
21 - Mes héros pongistes picards : L’équipe de N1 au complet
22 - Mes noms favoris : ping et pong
23 - Ce que je déteste par-dessus tout : Perdre
24 - Personnages historiques que je méprise le plus : HITLER
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : Les remontées spectaculaires
26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : … Je cherche …
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : Me téléporter
28 - Comment j’aimerais mourir : Vieux !
29 - État présent de mon esprit : Calme
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Un top spin du revers qui touche directement la séparation. Parfois, ça arrive …
31 - Ma devise : Be happy !
J

 

Questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT:
1. Votre mot préféré ? : Tcho !
2. Le mot que vous détestez ? : « Pardon ! » sur un coin de table
3. Votre drogue favorite ? : Adrénaline
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Le son d’une balle de ping.
5. Le son, le bruit que vous détestez ? :
Le son du bus à 6h du matin devant chez moi
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : Je ne jure jamais 
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Yannick sur les dollars
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Pilote d’avion
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un tigre

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Bien joué ! »

Julien the tiger. Prêt à bondir

Julien the tiger. Prêt à bondir

Partager cet article
Repost0
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 20:31

LE LUTTE-DES-CLASSICO

 

Samedi 5 août. Reprise du championnat. De foot.

Grande première historique pour les amiénois : premier match en Liguain !

Et grosse affiche. Enfin, pour les supporters amiénois : PSG / AMIENS !

Paris accueillait son brésilien, NEYMAR, au parc. Pendant que le bois de Boulogne, derrière, accueillait ses brésiliennes.

Grosse pression médiatique et grosse ambiance.

Très difficile ce jour, dans ce contexte, de rivaliser contre l’invincible armada parisienne.

Le combat du pot de terre contre le pot de vin.

Relatifs petits moyens amiénois certes. Mais grosse envie.

Bon, la tactique, la base : blindage et colmatage derrière ; séance d’hypnose collective devant ; vire-voltage de la muleta, puis tentative de plantage de banderilles dans le dos de parisiens endormis.

Alors oui, Christophe PELISSIER aurait bien voulu garer le bus amiénois dans sa surface. Mais malheureusement, toujours pas titulaire du permis D ! A l’arrache, il aura donc placé comme il le pouvait deux barques d’hortillons dans les 6 mètres.

Malheureusement pas suffisant : ça aura craqué deux fois.

Contre des parisiens un peu poussifs et fainéants, comme tous les types ultra-doués. Qui auront fait le minimum syndical. Pour choper la moyenne. Comme toi le jour du bac.

Donc défaite 2/0 (but d’Edison CAVANI 42ème  et d’Angel DI MARIA 80ème malgré un très grand Régis GURTNER, et devant des défenseurs amiénois qui auront joué par trois fois au volley-ball dans leur six mètres, devant un arbitre compréhensif pour qui les jeux de mains n’étaient assurément pas des jeux de vilains).

Défaite logique, presque normale, mais avec des raisons d’espérer côté amiénois.

L’équipe va d’ailleurs se refaire la cerise la semaine prochaine.

En recevant, dans la douceur, l’équipe angevine.

 

Les titulaires

Régis GURTNER : Toi tu n’étais rien et voilà qu’aujourd’hui il est le gardien du sommeil, de tes nuits : tu l’aimes à mourir… Prestation XXL. Oui, Régis est un bon. Pas besoin de période d’adaptation. Il a déjà le niveau. Pas de la liguain. Lui, déjà de la ligue des champions.

Oualid EL HAJJAM : De l’abattage : un HAJJAM en jambes, en jeu. Belle allitération en J, mais dur de défendre sans défaillir deux fois contre une telle attaque parisienne.

Prince Dé GOUANO : Le parc de Prince durant la première mi-temps. Mais par une petite aile de pigeon du genou, Edison CAVANI aura fait glisser le GOUANO. Et l’aura effacé. Pour tirer Régis GURTNER comme une perdrix.

Mathieu BODMER : Sa ligne de défense aura craqué deux fois. Comme celle de son short. PELISSIER lui aura donc fait poursuivre son affûtage et son replacement lors de la remontée sur Amiens. En le faisant cavaler derrière le bus.

Khaled ADENON : Aura bien résisté. Mais ADENON aura quand même dit oui deux fois dans son couloir. Bon, c’est vrai devant deux cadors : DI MARIA et VERRATI passeurs décisifs des méchants.

Issa CISSOKHO : Cette petite catin de VERRATI se sera essuyé les crampons sur ses chevilles à plusieurs reprises en première mi-temps. Avec toujours le même totem d’immunité arbitrale. C’est certain désormais, le Koh Lanta de la saison 2017/2018 sera tourné à Paris.

Guessouma FOFANA : Carton jaune à la 69ème pour un défonçage de MATUIDI. Normal, nous non plus on ne supporte pas les contrôles ratés de Blaise. Mais résultat : des crampes à la 72ème minute. Dès le retour sur Amiens, le staff va devoir le renvoyer au Carré rouge tous les soirs de la semaine. Pour retravailler son endurance et son jeu de jambes.

Tanguy NDOMBELE : Pressé de tout côté, n’aura vraiment pas pu faire son Tanguy cet après-midi. La ligue 1 Conforama, peut-être, mais pas dans un fauteuil. Remplacé par CHARRIER à la 57e.

Thomas MONCONDUIT (c) : Le fier capitaine se sera démené. Au four et au moulin. Bref au charbon tout le match. Finira d’ailleurs la rencontre couvert de suie. Les spécialistes de Canal + s’accorderont d’ailleurs pour dire qu’il aura vraiment ramoné comme un fou MONCONDUIT.

Harrison MANZALA : Harrison les cloches, puis la révolte, et enfin malheureusement le glas… Remplacé par BOURGAUD à la 69ème.

Bachibou KOITA : Très actif, aura dansé tant qu’il aura pu devant la défense parisienne. D’ailleurs nous on adore quand Bachibou zouk comme ça. Remplacé par LABEAU à la 77ème

Les remplaçants

Charly CHARRIER : Une occaz. Rendez-vous dans 8 jours, pour le nouveau CHARRIER de la semaine : notre Charly Hebdo.

Brighton LABEAU : Entré pour arracher le nul, ça tombe bien, les gros matchs LABEAU aime. Mais cette fois l’opéra aura été de très courte durée. Pas de bol on en prend un deuxième 3 minutes après...

Emmanuel BOURGAUD : N’aura pas eu le temps d’exprimer son talent. Match cette fois arrêté à la 95ème…Vacherie !

 

 

 

Régis GURTNER appelé par NASSER à la fin du match pour valider et contre-signer le contrat de NEYMAR

Régis GURTNER appelé par NASSER à la fin du match pour valider et contre-signer le contrat de NEYMAR

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 20:49
FAUT-IL ENCORE UN CERTIFICAT MEDICAL POUR JOUER AU PING-PONG ?
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 20:44

Je me souviens des levers à 5h30,

Je me souviens des potes gelés devant la salle,

Je me souviens du chauffeur qui ne voulait pas de miettes sur les sièges,

Je me souviens des croissants chauds mangés sur le trottoir,

Je me souviens de Michel DELPECH dans la voiture,

Je me souviens que ça vannait pas mal,

Je me souviens des salles sans chauffage,

Je me souviens de l’odeur de rat mort dans les vestiaires,

Je me souviens de la colle au trichlo,

Je me souviens du coin « collage » ultra-convivial,

Je me souviens des sinus dégagés et de la tête qui tourne,

Je me souviens des plaques qui se décollent en plein match,

Je me souviens des shorts moulants ridicules,

Je me souviens des polos en coton détrempés de sueur et pesant trois kilos,

Je me souviens des coupes de cheveux à la Agassi et Waddle,

Je me souviens des bandeaux éponge autour du front,

Je me souviens des balles de 38,

Je me souviens des tables TAS,

Je me souviens des tables Jacques Secrétin,

Je me souviens du show Secrétin-Purkart,

Je me souviens des balles Schildkröt,

Je me souviens des spectateurs applaudissant même les balles d’échauffement lors d’un France/Chine,

Je me souviens de l’élégance de François FAROUT,

Je me souviens du public en fusion lors d’un France/Suède de dingues,

Je me souviens des tables réservées aux joueurs de l’équipe une,

Je me souviens de la navigation à la carte en déplacement,

Je me souviens des salles introuvables,

Je me souviens de la vitre baissée tous les cinquante mètres pour choper un habitant,

Je me souviens des habitants à qui on apprenait que, si si, il y a une salle de ping-pong dans la ville,

Je me souviens avoir tourné, tourné, et retourné,

Je me souviens qu’au bout d’un moment il y en avait un qui te disait, c’est au feu à gauche,

Je me souviens du goût du café cuit et recuit à l’arrivée,

Je me souviens du gars qui veut toujours jouer en position forte car il a un truc prévu après,

Je me souviens du gars qui ne veut jamais commencer,

Je me souviens du juge-arbitre à 2 grammes,

Je me souviens des sets en 21 points,

Je me souviens des conseils tactiques auxquels tu ne comprends rien,

Je me souviens avoir filé la bouteille d’eau,

Je me souviens avoir mené 20/11 à la belle pour paumer,

Je me souviens du tee-shirt de Bruno PARIETTI coupé aux manches,

Je me souviens des séries de 5 services,

Je me souviens des gars qui ne jetaient pas la balle,

Je me souviens des types qui tapaient du pied au service,

Je me souviens des adversaires qui cachaient comme des gorets,

Je me souviens des adversaires qui vraiment avaient trop de cul,

Je me souviens des types qui jouaient avec une canette sous la table,

Je me souviens de l’arrivée des anti-top et des picots longs,

Je me souviens avoir bien chialé,

Je me souviens des gars qui mouillaient la balle à 20/19,

Je me souviens des psychopathes,

Je me souviens des « Tchoo ! »,  « Tcholé ! » et des « Top sex ! » ( ???)

Je me souviens des embrouilles,

Je me souviens des gars qui voulaient finir le match dehors, sur le parking,

Je me souviens du cœur claquant dans la poitrine à 20/20 à la belle,

Je me souviens que Jan-Ove  WALDNER lui, savait toujours comment commencer et comment finir un match,

Je me souviens des douches froides,

Je me souviens de la bière chaude,

Je me souviens des après-matchs souvent plus intéressants que les matchs,

Je me souviens avoir été bien malade à Angoulême,

Je me souviens des bouffes au resto,

Je me souviens du Lucullus,

Je me souviens des week-ends couplés,

Je me souviens de roupiller dans la voiture au retour,

Je me souviens que le ping-pong ça n’était pas mieux avant,

Je me souviens avoir simplement bien rigolé,

Je me souviens avoir découvert ce qu’étaient la liberté, un peu l’égalité, et encore plus la fraternité,

Je me souviens que le meilleur est toujours à venir.

Je me souviens de la Hérain.

 

 

Old is gold.

Old is gold.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:30

La poule de l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE pour la première phase de la saison 2017/2018 est parue ce samedi 1er juillet.

L’équipe évoluera dans le groupe D avec les équipes de CUGNAUX VILLENEUVE TT1, METZ TT2, VERN SUR SEICHE US1, BETHUNE ASTT1, ARGENTAN BAYARD 2, VILLENEUVE PPC2, ISSY LES MOULINEAUX 2.

 

Les objectifs de la première phase pour l’équipe amiénoise seront :

  1. Le maintien : le truc le plus intéressant que tu puisses jouer en première phase dans ce fantastique championnat de N1.
  2. Et si ça tourne bien, choper la première place de la poule : pour espérer, peut-être, une poule plus favorable lors de la deuxième phase.

 

Le calendrier :

Samedi 30 septembre 2017 : Réception de CUGNAUX VILLENEUVE  TT1

Samedi 7 octobre 2017 : Déplacement à METZ TT2

Samedi 21 octobre 2017 : Réception de VERN SUR SEICHE US1

Samedi 4 novembre 2017 : Déplacement à BETHUNE ASTT1

Samedi 18 novembre 2017 : Réception d’ARGENTAN BAYARD 2

Samedi 25 novembre 2017 : Réception de VILLENEUVE PPC2

Samedi 9 décembre 2017 : Déplacement à ISSY LES MOULINEAUX 2

Quatre réceptions, pour trois déplacements.

Et non, notre tonton ne travaille pas à la fédé. Mais on a quand même été de très très gros chatteux niveau déplacements !

On accueille les villes du Sud-Ouest (Cugnaux 828 km, Villeneuve 788 km), de Bretagne (Vern 440 km) et de Normandie (Argentan 280 km).  

Et on se déplace à :  Metz (368 km), Issy Les Moulineaux (150 km) et Béthune (137 km).

Bon, on le paiera forcément en deuxième phase…Surtout qu’en plus on a pris l’habitude de se taper la poule de la mort. Mais bon, ce qui est pris niveau kilométrage et usure de la courroie de distribution, ne sera plus à prendre.

Pour les compositions (approximatives, tonton ne nous a pas encore envoyé  la liste complète des mutations), toutes les équipes sont trapues. Avec en tête de gondole Issy Les Moulineaux, Argentan, Cugnaux et Vern.

Les compositons provisoires et approximatives des équipes adverses :

CUGNAUX VILLENEUVE TT2 : BLANCHON Rémi n°122, BEN ARI Homri n°102 (M)  ou TAUBER Michael n°120 (M), MYKOLOW Maxime n°488, ROGER Thomas n°570

METZ TT2 : DUVAL Célian n°280, DEVILLE Victor n°378, HEIN Thibault n°329, WOZNIAK Lucas n°375,  FRAGKOULIS Georgios (n°87) (M) ou TORANJOS Alexandro (n°136) (M) ou LLORCA Damien (n°163) (M),

VERN SUR SEICHE US1 : LE VEXIER Thibaut n°144, RIGOLE Grégoire n°203, PRIME Sébastien n°221 (M), BAILLIET Thibault n°390

BETHUNE ASTT1 : DELORY Christophe n°181, BLANQUART Jérome n°210 (M), D’HOWT Pierre n°381, MACQUART Martin n°522, JOUAULT-COUTEAU Kilian n°587, MALOU Antoine n°661

ARGENTAN BAYARD 2 : DOUIN Alexis  n°149, ZHAO Wei-guo n°191, LUNO Alberto n°320, COELLO Geovanny n°352, HIDALGO Rodrigo n°423, + possibilité de renfort avec un joueur de proB.

VILLENEUVE PPC2 : BETELU Rémi n°345, SIMON Matan n°355, DUPONT Bastien n°441, LEPAGE Cédric n°444, IVARS Damien n°474, + possibilité de renforcer avec un joueur de proA

ISSY LES MOULINEAUX : LE GUEN Victorien n°52, RIVOAL Kevin n°101, SAMOUILLAN Michael n°116, DE NODREST Léo n°147,  BASTIAO Nicolas n°295 (M).

 

Les objectifs amiénois pour cette première phase : si possible prendre la première place du groupe. Et surtout ne pas oublier de ramener un paquet de chips, des cacahuètes, et un pack de Kro à Issy-Les-Moulineaux lors de la dernière journée. Pour éviter l’air-apéro de la dernière fois. Les pauvres…

Mais bon, pour revenir à cette première place du groupe, on a déjà fini premier il y a deux ans. Et on s’est tapé une poule plus dure que si on avait fait second. Entre les équipes de cadors qui balancent des matchs en première phase et qui terminent entre la 2ème et la 4ème place, et celles qui se métamorphoseront en deuxième phase avec l’entrée en lice de leurs seconds mutés, ou encore le renfort de joueurs de pro, la composition des poules de seconde phase s’apparente souvent au tirage de la loterie nationale.

L’objectif pour la seconde phase, en  2018, sera donc la qualification aux play-off!

Car depuis deux ans j’écris comme un canard décérébré que l’objectif de l’équipe est la montée en proB... Et depuis deux ans on reste en carafe en poule, sans même monter dans le bus du bonheur des play-off.

Faisons donc désormais preuve de rationalité. Et remettons les choses dans l’ordre : l’objectif cette année sera d’aller aux play off. Et ensuite, et bien, ce sera Inch’Allah !

Car du très lourd se profile à l’horizon. Avec des équipes de N1 qui auraient largement le niveau pour jouer le haut de tableau en proB. De la proB* en quelque sorte. Avec notamment deux épouvantails :

- NICE : ARVIDSSON Simon n°53 (M), PETIOT Jérémy n°60, BOBILLIER Loïc n°71, MENDES Enio n°80, RINIOTIS Anastasios (n°86)

- THORIGNE-FOUILLARD : ELOI Damien n°41 (M), DURAN Marc n°71 (M) ou BRODD Viktor n°70 (M), MONZO MONTERO Oriol n°113, ROLLAND Jules n°143, MENAND Rémi n°157.

Après le Heavy metal, on découvre le concept du Heavy ping-pong.

Malgré notre belle équipe on risque de ne faire que de la figuration. Et de ne surtout progresser que dans le ramassage de balles dans les séparations.

Mais bon…Commençons déjà par jouer la première phase.

Et commençons par éviter les obstacles et les accidents industriels.

Gardons les pieds sur terre.

Et ne mettons surtout pas la charrue avant la beuh.

 

D! La poule D pour les amiénois.

D! La poule D pour les amiénois.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 16:03

Michal OBESLO (n°46) : Né en République Tchèque, et élevé dans la rigueur de l’Europe centrale, Michal s’entraîne désormais près du cercle arctique, en Suèdie. Et son plasma a enfin atteint sa température d’équilibre : - 20°C ! Beaucoup plus de sang froid donc dans ses veines donc que dans les frigos du centre de transfusion. ICEMAN-Obeslo enverra du glaçon la saison prochaine et réfrigérera encore les joueurs adverses!

 

Yannick VOSTES (n°75) : Le croisement d’un ange de Boticelli et d’un bûcheron canadien. Avec un service rentrant si délicat, que Michel-Ange pourrait le peindre sur le plafond de la chapelle sixtine. Mais avec un revers frappé sec comme un coup de hâche, et un top coup droit lourd comme une patte de grizzly, ne jouera pas en polo Cornilleau la saison prochaine. Mais en chemise à carreaux. Et ne boira que du sirop d’érable au changement de set.

Julien INDEHERBERG (n°124) : Le John WICK de la rue Gaulthier. Lui aussi pourrait dégommer trois types dans un café, avec un simple crayon de bois. Mais plus civilisé, à moins que tu ne sois membre de la mafia russe, préfère utiliser du service rapide, et du top à mi-distance. Pour le même résultat : le massacre de ses adversaires... Удачи Julien !

Clément CHOBEAU (n°154) : Clément, mais simplement pour le prénom. Car pas trop avec ses adversaires ! Quand leur tête passe à portée, ou est sur le billot, il tranche net. Sans état d’âme. Professionnel. Le maître du Kenjutsu vient de nous rejoindre. Le dernier samouraï officiera à Amiens cette saison !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 19:53

Prénom : Monsieur         Nom : VOSTES

Age : 31 ans                     Classement : n°75

Equipe : Nationale 1         Début à l’ASTT : 2015

 

Questionnaire de Marcel ROUSTE:
1- Le principal trait de mon caractère : Perfectionniste
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : la combativité
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : le service du revers
4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : la sincérité
5 - Mon principal défaut : perfectionniste!
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : manger
7 - Mon rêve de bonheur : garder la santé

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : devoir arrêter ma passion
9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: garder mon niveau actuel pendant des années
10 - Le pays où je désirerais vivre : Belgique
11 – Le bois de raquette que je préfère : Stiga

12 – Les plaques que j’aime : Calibra lt spin, boost tc
13 – La salle que je préfère : la maison Labaume (un seul match perdu à domicile en 2 ans !)
14 - Mes acteurs favoris : Matthew McConaughey
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : Benoît Vaquier et sa roulette légendaire
16 - Mes héros dans la fiction : Terminator
17 - Mes actrices favorites : Sandra Bullock, Jennifer Aniston , Charlize Theron
18 - Mes compositeurs préférés : question trop personnelle
19 - Mes peintres favoris : Jan Van Eyck
20 - Mes héros dans la vie réelle : Thomas Muster, Steve Jobs
21 - Mes héros pongistes picards : Mr Hucliez, mon partenaire de double Raphi Chatelain
22 - Mes noms favoris : A table !!!
23 - Ce que je déteste par-dessus tout : Perdre
24 - Personnages historiques que je méprise le plus : Hitler
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : La victoire
26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : Les balles plastiques… non je déconne !!!
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : Joker
28 - Comment j’aimerais mourir : Sans souffrir
29 - État présent de mon esprit : Reposé
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Rater une chandelle (traduction pour les supporters français : balle haute, cathédrale) à 9-9 à la belle
31 - Ma devise : « Ne jamais avoir de regret »

 

Questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT:
1. Votre mot préféré ? : Persévérance
2. Le mot que vous détestez ? : Dommage
3. Votre drogue favorite ? : Adrénaline
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Celui de mon top frappé coup droit
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Celui du moustique dans la chambre à 2h du matin
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : Flûte !
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Trump
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Mannequin pour sous-vêtements
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Le lion
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Fier de toi mon fils ! »

Jésus VOSTES

Jésus VOSTES

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche