Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 14:17

Mardi 26 janvier 2021, premier match retour contre TOURS. Avec la cérémonie des vœux.

La bonne année.  Et la très bonne santé pour les amiénois !  

Qui s’imposent brillamment 3/0 à l’extérieur.

Merci aux tourangeaux pour leur organisation, et leur accueil toujours chaleureux.

Mais pas de répit, peu de temps pour savourer les pizzas et le reste, ça enchaînera dès demain pour les amiénois contre Metz, à 17h30.

Les Tourangeaux

Lilian BARDET (n°79)  (0 victoire): Après sa défaite 3/1 contre Tomi LAKATOS, sera reparti dès 8h du matin à la salle de Tours, pour faire du panier et soulever de la fonte. Après avoir couru 20 kilomètres, nagé 5 km, et fait 1 heure de corde à sauter. Attend avec impatience le vaccin anti-covid. Mais n’est pas là de se faire injecter du vaccin anti-seum. Et c’est ça qu’on veut ! Un vrai joueur de tennis de table.

Amin MIRALMASI (n°101) (0 victoire): "Le soft, punaise, c’est hard!". C’est ce qu’Amin aura pensé durant tout au long de son match contre Jesus CANTERO. Boxé et sonné par les claquettes de la plaque coup droit, crênelée et poilue, de Jesus. Et défaite, picotée, 3/1.

Daniel GORAK (n°39(0 victoire): Aura tout donné dans son premier set contre Grégoire JEAN, remporté 20/18. Puis couvre-fuego aussi pour lui. Et se sera tout doucement auto-consumé, auto-confiné, et auto-désabusé. Pour une défaite 3/1.

 

Les Amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (1 victoire) : Aura débuté son match contre Amin MIRALMASI à 18h. L’heure du couvre-feu. Aura donc rapidement éteint les ardeurs du fougueux joueur iranien. A coup de lance à incendie et de frappes softées. Pour une belle victoire 3/1. Jesus El bombonero : le pompier espagnol.

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : Guéri ! A définitivement éliminé les dernières particules virales de Covid-19 de son organisme. A enfin retrouvé le goût, du tennis de table. Et l’odorat, pour humer les senteurs de napalm au petit matin. Le parfum de la victoire pour le colonel KILGORE-LAKATOS. Et donc, de fait, l’Apocalypse now, 3/1 pour Lilian BARDET.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Aura pleinement profité des fêtes de fin d’année pour se laisser pousser un peu plus son man bun (petit chignon pour les français), et le chonmage pour les samouraïs. Aura donc enfilé son kimono, et sorti son long katana contre Daniel GORAK. Pour mieux le découper 3/1. Tout en maîtrise et en précision. Très beau travail Grégoire-san.

Horacio CIFUENTES (n°48) (pas eu le temps de jouer) : Aura rongé son frein tout l’après midi, espérant en découdre également. Mais pas de possibilité de rentrer ce soir. Aurait donc volontiers accompagné Lilian dès 8 heures ce matin à la salle de Tours. Un vrai joueur de ping-pong aussi.

Denis CHATELAIN (président) : Après la victoire aura, parait-il…, ronflé dans la chambre 304 de l’hôtel IBIS. Mais qu’on se rassure, après une défaite, aurait ronflé de la même manière.

Arnaud SELLIER (coach 3.0) : Première victoire 3/0 pour le coach amiénois. Les 3z les amiénois les avaient toujours pris jusqu’alors (2 l’an dernier, et déjà 2 cette année). Mais notre manager trouve finalement le rôle du bourreau définitivement plus plaisant que celui de la victime expiatoire. Naissance d’une vocation…  Et comme Tomi, Arnaud respire désormais tous les matins un mélange de naphtalène-palmitate de sodium et benzène. Pour bien se dégager les narines.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

La feuille match :

TOURS vs AMIENS, 0/3, J10 de la saison 2020-2021 de proB. Le mardi 26 janvier 2021
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 22:10

Dimanche 18 octobre 2020. Reprise de la saison de proB.

Après un arrêt covidique de 7 mois, 3 jours, 12 heures, 24 minutes, 32 secondes.

Pourtant, il paraît que quand on aime on ne doit pas compter. Il paraît…

Donc, ce dimanche: back to the office, back to the business, back to le bruit et la fureur!

Mais dans le respect des normes sanitaires.

Avec une belle victoire 3/2 !

Contre des Tourangeaux certes diminués par l’absence de SHAN Meng, retenu en Chine par le coronavirus, mais avec un Daniel GORAK de gala. Qui nous aura aspergés tout l’après midi de son talent, et de solution hydro-alcoolique.  Mais l’homogénéité et la compactitude (ce mot n’existe pas, et c’est bien dommage) amiénoise auront fait la différence en fin de rencontre.

Bons débuts ! Et bon départ dans ce qui s’annonce être une nouvelle année de galère probayenne, avec déjà quelques matchs déjà décalés, et ce dès la première journée... Mais gardons le moral. Et des voies aériennes supérieures dégagées…

Et rendez-vous dans 15 jours, à Metz, pour la deuxième journée !

Les tourangeaux

Daniel GORAK (n°39) (2 victoires): Depuis le début de la pandémie, Daniel ne verse plus de la vodka mais de la solution hydro-alcoolique, directement, sur les plaies de ses adversaires. Un peu pour désinfecter. Mais surtout parce que ça pique. Il peut ainsi mieux se délecter de regarder ses opposants se tordre de douleurs... Avec deux belles victoires, antiseptique, 3/1 contre Grégoire JEAN, puis détergente, 3/0 contre Horacio CIFUENTES.

Lilian BARDET (n°79) (0 victoire) : A Paris le couvre-feu c’est entre 21h et 6 heures du matin. A Amiens c’est entre 16h30 et 17h. Mais c’est Horacio CIFUENTES qui le fait respecter. En plongeant Lilian sous l’éteignoir. Avec une défaite, dans la pénombre, 3/0.

Clément DEBRUYERES (n°125) (0 victoire) : Quand tu joues Jésus, forcément ça ne peut finir qu’en crucifixion. Clément aura donc trimballé sa croix pendant 3 sets. Avant de finir cloué, non pas sur le mont Golgotha, mais sur la porte d’entrée de la salle Labaume. Et défaite 3/0 contre el senor CANTERO.

Les amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (1 victoire + double): Le regarder envoyer des tatanes avec son soft coup droit augmente ta sécrétion naturelle d’endorphines. Oui, en 2020,il est assurément le meilleur remède contre la dépression. Et à partir de janvier 2021, ses prestations seront probablement directement remboursées par la sécurité sociale. Avec, ce jour, sur l’ordonnance, une victoire 3/0 contre Clément DEBRUYERES. Et une victoire 3/0 en double associé à Grégoire JEAN contre la paire Lilian BARDET/Clément DEBRUYERES.

Horacio CIFUENTES (n°48) (1 victoire) : Toujours au top des protocoles sanitaires. Dans son premier match contre Lilian BARDET, lui aura fait respecter la distanciation sociale, en le promenant, de droite à gauche, d'avant en arrière, puis dans les bâches. Et victoire 3/0... Mais dans son deuxième match, c’est Daniel GORAK qui lui aura fait respecter le sens de circulation. En le dirigeant directement vers la sortie, proche du dépitarium. Et défaite 3/0.

Grégoire JEAN (n°65) (Double) : La barbe, la moustache, et la chevelure de d’ARTAGNAN. Et notre mousquetaire se sera effectivement bien escrimé contre Daniel GORAK. Avec de superbes passes d’armes. Mais finira quand même embroché, 3/1. Avant de revenir porter l’estoquade, dans le double, avec Athos Cantero. Et belle victoire 3/0.

Tamas LAKATOS (n°36) (en convalescence) : Deux fois positif au COVID le mois dernier, juste pour montrer qu’il était deux fois plus fort que le virus... Mais à l’arrêt pongistique total durant un mois. Aura perdu un peu de toucher de balle, mais pas son toucher de fourchette. Et on confirme à la cantoche de la fédération hongroise: Tomi a pleinement retrouvé le goût et l’odorat. Le cuistot peut dès demain refaire son stock, et ses réserves de bouffe !

Arnaud SELLIER (coach) : Superbe causerie, en anglais, avant le match. Yes sir ! Depuis, boit du thé tous les jours à 17 heures, avec un nuage de lait, et en y trempant quelques scones.

 

Moins de 6 joueurs : photo d'équipe validée par Emmanuel MACRON

Moins de 6 joueurs : photo d'équipe validée par Emmanuel MACRON

La feuille de match

La feuille de match

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 16:55

Le calendrier est sorti !

Le vendredi 16 octobre de l’an de grâce 2020 verra donc se dérouler le premier match de la première phase de la saison 2020-2021 de proBAY (ce sera le dimanche 18 octobre pour les amiénois). Une nouvelle aventure. Un nouveau voyage. Bref, une nouvelle saison. Et nous irons tous au paradis car, c’est confirmé, l’Enfer c'est bien ici...

La sortie du confinement pour la proB. On n’y croyait plus!

Le petit virus aura enterré la saison 2019/2020 dans son suaire blanc. Sans montée ni descente. Et donc sans tambour ni trompette. Et nous aura fait enchaîner avec une longue, très longue, quarantaine de 7 mois…

Mais c’est fini !!!! Back to the business ! Back to the office ! 

« Ah sah fé plézir !!!!”

Alors certes, des spécialistes glaçants et pisse-froids de BFM TV nous prédisent déjà une deuxième vague virale en octobre-novembre... Sans déc ?! …

La présentation de la saison 2020/2021 de proB

Déjà,… ça n’est pas possible. La saison sera commencée. A peine sortie de réa, la proBay se retrouverait de nouveau intubée et ventilée, avec des tuyaux partout. Et une petite sonde en plastique pour nous aider à faire pipi ? Mais sérieux ?!?!

On ne peut pas avoir une dérogation ? Dire qu’on se baignera dans de la solution hydro-alcoolique avant chaque match, puis qu’on la boira ? Se faire transfuser du sang de pangolin ? Demander au professeur Didier RAOULT qu’il appose ses mains sur nos fronts pour nous démarabouter ?...

Non. Ne pensons pas au pire. Fermons les yeux, et enterrons-nous la tête dans le sable.

Tout va bien se passer. Car tout doit bien se passer...

La proB, juillet 2020.

La proB, juillet 2020.

MAIS PUNAISE :  METTEZ DONC CES PUTAINS DE MASQUES !!!!

ET RESPECTEZ LA DISTANCIATION SOCIALE !!!

BORDAYL !!!

Voilà c'est ça qu'on veut ! (Et très beau masque, en toute impartialité)

Voilà c'est ça qu'on veut ! (Et très beau masque, en toute impartialité)

LES ÉQUIPES EN PRÉSENCE

En fait on prend les mêmes teams que l’an dernier et on recommence. Mais seulement dans l’intitulé. Car dans les effectifs cela aura pas mal bougé. Pour tous. Sauf pour Chartres.

CHARTRES :

L'équipe chartraise sur parking de la salle Rosskopf

L'équipe chartraise sur parking de la salle Rosskopf

On ne change pas une équipe qui gagne. Ils avaient déjà roulé sur tout le monde l’an dernier. Les quatre mêmes grosses, très grosses, cylindrées, seront réalignées sur la même ligne de départ pour cette saison (Bence MAJOROS/Florent LAMBIET/Vitor ISHYI/Irvin BERTRAND). Et pour sûr, ils ré-enclencheront la première, la marche avant, puis la surmultipliée, dès leur premier match contre Nantes. Et ils carbureront sans freins. Pas installés. Pas besoin. Car ils ne s’arrêteront qu’une fois le mur du son de la proA franchie.

ROANNE :

L'équipe Roannaise dans les douches

L'équipe Roannaise dans les douches

L’ambition retrouvée après une saison en demi-teinte. Et l’équipe s’est donnée plus que les moyens avec la resignature d'Iba DIAW, le recrutement de Martin ALLEGRO, transfuge d’Issy Les Moulineaux et l’un des meilleurs performers de proB l’an dernier, de l’autrichien Alexander CHEN muté de Tours, et surtout l’arrivée de l’indien Hameet DESAI. Le charme et le top spin de l’Orient. La perle du Bengale. Le tigre du Rajahstan !

TOURS :

L'équipe Tourangelle, partie pour charbonner

L'équipe Tourangelle, partie pour charbonner

Déçus par les performances de l’équipe l’an dernier, les dirigeants auront cette fois joué la sécurité. Avec  les arrivées du vétéran Daniel GORAK et le retour de Clément DEBRUYERES. La mission : forcément, en polonisant la team : ne pas avoir peur de se salir les mains, descendre dans la mine, carburer à la vodka. Et aller au charbon ! Na zdrowie !

THORIGNE-FOUILLARD :

Le double thoréfoléen cette saison

Le double thoréfoléen cette saison

 Encore mathématiquement dans la course l’an dernier pour la montée, et les seuls vainqueurs de l’équipe chartraise la saison précédente. Déjà une grosse équipe dans le monde d’avant-Covid. Mais l’essentiel pour les Thoréfoléens était déjà de conserver le meilleur joueur de proB de la saison avortée, l’iranien Noshad ALAMI-2points.  Accomplished mission ! Hyper-important, car avant même de taper la première balle ça part déjà à 2 zéros pour la Bretagne. Et avec l’arrivée de Damien PROVOST en joker de luxe, le recrutement judicieux de Léo 2-NODREST, petite pépite française, et avec un Jules ROLLAND en pleine poussée testostéronique, ayant musclé son jeu, avec la naissance d’un petit duvet sur sa lèvre supérieure, ça va de nouveau, assurément, lutter pour la montée en proA. Avec la conjugaison de la jeunesse et du talent.

ARGENTAN :

La lutte finale pour les Argentanais cette saison

La lutte finale pour les Argentanais cette saison

À la peine l’an dernier, et plutôt mal assis sur le strapontin proche de la descente, le coach a fait le ménage et rameuter la vieille garde rouge. Avec les retours de GADIEV et GUSEV, qui avaient déjà passé toute la proB à la Kalashnikov et au cocktail Molotov il y a quelques saisons. La confiance dans l’acier russe : gage de soliditov. Et une équipe qui, la saison prochaine, pourrait créer de sacrées surprisov.

MIRAMAS :

Dorian ZHENG accueilli par ses nouveaux partenaires

Dorian ZHENG accueilli par ses nouveaux partenaires

Le phénix est toujours là. Et comme chaque année, après une saison longue et éreintante, HE ZHIWEN renaît de ses cendres en septembre. Puis fesse toute la proB à partir d’octobre... Déjà bien épaulé jusqu’alors par Junge, il récupère un autre ZHENG en la personne de Dorian. Qui armé de son nouveau soft-baguette magique, avait fini la saison dernière en boulet de quiddich. Le nouvel Harry POTTER de la proB. C’est écrit :  les Moldus vont encore prendre bien cher en terre Miramassienne.

METZ :

"Metz que un club"

"Metz que un club"

A l’Est, rien de nouveau. Mais pareil que pour Chartres: pourquoi diable bouleverser une équipe jeune, sympathique et qui déboîte tout le monde ? Les trois mousquetaires de la saison passée CHEN-DORR-BOURRASSAUD toujours là, avec en plus l’arrivée de d’Artagnan LLORCA en numéro 4 : un pour tous, tous pour Metz !

ISSY LES MOULINEAUX :

La Bamba, le nouvel hymne des Isséens cette saison

La Bamba, le nouvel hymne des Isséens cette saison

Hémorragie de joueurs en fin de saison. Mais le mercato est passé par là et ça repart, avec un effectif remanié. Avec l’homme de base, l’inamovible Kevin RIVOAL et les arrivées des jeunes Rémi MENAND de Thorigné, d’Alexis DOUIN d’Argentan, et surtout de Marcos MADRID descendant de Caen et de proA. El mariachi mexicain qui fera danser toute la proB la saison prochaine au son de sa guitarron et de ses maracas. Vamos !

NANTES :

Bleu, blanc, rouge, les couleurs nantaises cette année

Bleu, blanc, rouge, les couleurs nantaises cette année

Idem qu’ISSY, départs en masse l’an dernier. Rapport à une saison difficile, l’équipe ayant flotté continuellement sur les dernières places du classement. Mais cette saison, la seule équipe 100% française avec les retours du jeune-vieux routard Paul GAUZY, du vieux-jeune routard (mais avec toujours la grinta) Julien PIETROPAOLI et l’arrivée de Mathieu DE SAINTILAN, spectaculaire défenseur en provenance de Boulogne. Et bien sûr l’inoxydable Dorin CALUS pour tenir la baraque. Au cas où.

AMIENS :

Los hombres de Amiens esta temporada

Los hombres de Amiens esta temporada

L’équipe la plus hispanisante. La plus caliente aussi, forcément, avec les recrutements d’Horacio CIFUENTES, n°1 argentin et de Jesus CANTERO n°2 espagnol. Avec toujours Tomi LAKATOS et Grégoire JEAN comme picadors. Une belle équipe de toréros qui devraient planter quelques banderilles : Olé !  Sans parler de Jesus qui, aux dernières nouvelles change toujours l’eau en vin :  Alleluïa !!!

LES JOUEURS

Toujours du prévisionnel pour le moment (avec ci-dessous une liste provisoire des joueurs pressentis dans chaque équipe).  Elle pourrait être modifiée d’ici au 15 août (date limite des mutations). Et d’autres joueurs pourraient l’intégrer.

La présentation de la saison 2020/2021 de proB

Au doigt mouillé, une moitié de joueurs français (avec 9 petites pépites de moins de 25 ans) et une moitié de joueurs étrangers, de 16 nationalités différentes (8 européens, 3 russes, 3 sud-américains, 3 asiatiques, 2 africains).

Les classements s’étaleront de n°15 à n°152 (moyenne n° 69 : oui, il n’y a jamais de hasard).

Avec 80% des joueurs classés dans les cent premiers du classement français : oui, le spectacle sera au rendez-vous !

Le calendrier des amiénois

Le calendrier des amiénois

Le calendrier de la première phase de proB

Le calendrier de la première phase de proB

LES PRONOSTICS

Compliqué. Car beaucoup de facteurs encore inconnus, entrent en ligne de compte : la programmation de la saison 2 de Covid-19, le retour ? Matchs repoussés/annulés/perdus sur tapis vert ? La re-fermeture des frontières (avec la moitié des joueurs de proB sur le carreau ) ? Un re-confinement à l’étranger, ou national,  ou départemental, ou par ville, à moins que ce ne soit par rue, par gymnase, par discipline sportive ? Les leaders seront-ils au rendez-vous ? Tous pourront-il échapper aux blessures ? Une mauvaise ambiance dans une équipe ? A contrario l’euphorie ou l’état de grâce dans d’autres groupes ? Y aura-t-il de la neige à Noël ? Qui était le masque de fer ? Qui a tiré sur le président JF Kennedy ? Qui sera le nouveau président de la fédé ?...

Beaucoup trop de questions sans réponses. Et difficile pour cela d’activer le logiciel de la win et celui de la lose pour avoir des prévisions ou estimations. Mais lançons-nous quand même. Car le sang de Pierre MENES et de Gilles FAVARD coule aussi dans nos veines. Oui, nous aussi on adore les pronostics pourris et enfoncer des portes ouvertes.

« En fait je m'y connais autant en ping-pong qu’en foot. Mais je vous ai déjà dit que j'étais ami avec Thierry Henry ? »

« En fait je m'y connais autant en ping-pong qu’en foot. Mais je vous ai déjà dit que j'étais ami avec Thierry Henry ? »

Tout le monde en convient, le système actuel permet de s’en sortir en alliant un très fort joueur (2 points) et un double performant (+ 1 point) pour enquiller les victoires.

Mais objectivement et indépendamment de cela, Chartres semble l’équipe la mieux armée, la plus homogène et la plus compacte, pour appuyer sur le bouton proA de l’ascenseur pour l’éternité. Attention toutefois car Roanne a de très solides arguments à faire valoir et a composé l’équipe pour rivaliser. Et il sera sans nul doute là, le grand choc, le GROS match de la saison.

Il faudra également plus que compter sur Thorigné et Tours si Rolland/De Nodrest et Gorak/Bardet se mettent à faire des étincelles.

AmiensArgentan, Miramas, Metz pourraient également créer la (des) surprises.

Issy Les Moulineaux et Nantes peut-être un peu plus en retrait ; mais un grand Marcos Madrid, et l’euphorie nantaise pourraient également renverser des montagnes.

Franchement, ce sera encore très serré, avec une saison encore passionnante en perspective.

Nous, on a hâte…

Et pourtant, certains s’ennuient, paraît-il, en proBay... Mais pas nous !  

Pour illustrer cela, ci-joint le photo-reportage d’une journée type de proBAY à Amiens:

Samedi 9h : Arrivée des joueurs sur le tarmac amiénois

Samedi 9h : Arrivée des joueurs sur le tarmac amiénois

Samedi 9h30 : Le trajet depuis l’aéroport sous les vivas d’une foule venue nombreuse

Samedi 9h30 : Le trajet depuis l’aéroport sous les vivas d’une foule venue nombreuse

Samedi 9h35 : Pas de perte de temps, business meeting dans la limousine avec le comité sportif, à base de power-point

Samedi 9h35 : Pas de perte de temps, business meeting dans la limousine avec le comité sportif, à base de power-point

Samedi 10h : Arrivée au Campanile Amiens Sud

Samedi 10h : Arrivée au Campanile Amiens Sud

Samedi 10h15 : Présentation de l’équipe logistique devant prendre en charge chaque joueur : le plieur de tee-shirt, le nettoyeur de plaques, le laceur de baskets, le porteur de sac.

Samedi 10h15 : Présentation de l’équipe logistique devant prendre en charge chaque joueur : le plieur de tee-shirt, le nettoyeur de plaques, le laceur de baskets, le porteur de sac.

Samedi 11h : Séance avec l’équipe technique pour l’analyse vidéo des adversaires du jour

Samedi 11h : Séance avec l’équipe technique pour l’analyse vidéo des adversaires du jour

Samedi 11h45 : Expertise de l’autopsie des adversaires de la semaine dernière. Enfin, ceux qui avaient un cerveau.

Samedi 11h45 : Expertise de l’autopsie des adversaires de la semaine dernière. Enfin, ceux qui avaient un cerveau.

Samedi 12h30 : Repas préparé par un chef étoilé : léger, fin, gracieux, mais calorique juste ce qu'il faut.

Samedi 12h30 : Repas préparé par un chef étoilé : léger, fin, gracieux, mais calorique juste ce qu'il faut.

Samedi 13h30 : La sieste réparatrice avant le gros match

Samedi 13h30 : La sieste réparatrice avant le gros match

Samedi 16h00 : Arrivée des joueurs salle Labaume

Samedi 16h00 : Arrivée des joueurs salle Labaume

Samedi 18h-20h30: Le match. Grâce, poésie et légèreté.

Samedi 18h-20h30: Le match. Grâce, poésie et légèreté.

Samedi 21h : Repas dans le club-house avec les partenaires

Samedi 21h : Repas dans le club-house avec les partenaires

Samedi 23h : Debrief de la rencontre (on gagne toujours !)

Samedi 23h : Debrief de la rencontre (on gagne toujours !)

Mais oui, on se tue à le dire depuis le début !

Mais oui, on se tue à le dire depuis le début !

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2020 7 12 /01 /janvier /2020 21:54

Dimanche 12 janvier 2020, 9ème match de la saison de proB et réception de TOURS. Une rencontre clôturant la fin des matchs de la première phase. Un match surtout pour repartir du bon pied après la dérouillée (3Z !!!) début décembre contre ISSY-LES-BOULINEAUX.

Une rencontre, aussi, pour se souhaiter la bonne année.

Et 2020 est sacrément bien partie ! On n’est que 12 janvier et on peut déjà écrire 10 romans et réaliser au moins 6 sagas.

Avec, à la volée, l’Australie on fire, Donald TRUMP également (et tellement près de presser le petit  bouton rouge pour nous coller la guerre thermo-nucléaire), la grève-routine à Paris, la retraite à 94 ans, le prix du litre de gasoil à 24 euros, Carlos qui GHOSN with the wind, la rupture Megan/Reine d’Angleterre, les Iraniens qui missilent des avions de ligne (mais qui s’excusent après, ça va, ça passe), et cerise sur le gâteau, le prince Harry qui veut travailler (mais à priori pas à la SNCF).

On n’attaque que la deuxième semaine de l’année et on n’arrive déjà plus à suivre ! Avec le souffle coupé et déjà un très gros point de côté.

Alors, à qui le TOURS ?

Oui, tu auras noté que la réponse était comprise dans la question.

Un Tours pas très Montparnasse mais quand même infernal, qui même mené 2/0, puis 5 points à 2 à la belle du double, aura trouvé les ressources pour revenir à 2/2 et nous coiffer 3/2. C’est ça Tours de passe-passe. Et les 3 points pour les Tourangeaux : trois petit Tours et puis s’en vont, dans la nuit amiénoise…

Les joueurs de l’ASTT chopent quand même deux nouveaux petits points, et terminent donc les matchs aller à la 4ème place du groupe avec 19 points, 5 victoires, 4 défaites, 253 pintes de bière (mais bien loin des records du Nord-Pas-de-Calais), 204 balles récusées par Tomi LAKATOS, 12 304 cigarettes pour Alexis MOMMESSIN, 9 grilles de mots-fléchés pour Denislav KODJABASHEV, et une raclette pour Grégoire JEAN.

Oui, on peut dire que le bilan est excédentaire. Et positif.

Cravachons encore pour scorer quelques petits points supplémentaires: 2020, l’année du maintien !

Comme tous les poètes du ping, tu auras noté que ça ring, et que ça rime !

Rendez vous le 2 février pour le prochain gros match contre CHARTRES, les grandissimes favoris de la poule, qui nous avaient déchiquetés 3/0 lors du premier match en septembre, pour notre retour en proB. En espérant que début février nos yeux, et nos fesses, ne piqueront pas trop de nouveau...

Les Tourangeaux

Romain LORENTZ (n°43) (1 victoire + double) : Comme tous les légionnaires Romain aura attaqué son match contre Alexis MOMMESSIN par la technique de la tortue. Puis après quelques coups de glaive, finira par lui planter son javelot, et son bois Cornilleau, à travers le sternum. Et victoire 3/0.

Alexander CHEN (n°107) (1 défaite + double) : Très costaud dans son début de match contre Grégoire JEAN, Alexander, alpestre, aura tutoyé les sommets. Mais Grégoire, bien équipé, monté pneus hiver, finira tout de même par passer au dessus du CHEN de montagnes. Et défaite 3/1.

Lilian BARDET (n°77) (1 victoire) : Tout en muscles et en puissance le BARDET sport. Se sera donc accroché pour rester le plus longtemps possible accoudé au comptoir contre un irrésistible Tomi LAKATOS (mais défaite 3/1). Contre Grégoire JEAN aura par contre enchaîné les shots, mais en gardant toute sa lucidité. Et victoire 3/1.

David RIGAULT (coach) : Encore bien loin de l’âge pivot, mais 3 points supplémentaires dans l’escarcelle tourangelle, toujours ça de pris pour la retraite !

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°35) (1 victoire) : Pourquoi  vouloir jouer tant de balles, alors qu’il suffit simplement de jouer les meilleures ? Dans sa rencontre contre Lilian BARDET aura donc envoyé avec son revers plus de missiles que les drones américains sur des généraux iraniens. Et victoire 3/1.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire) : Après 2 mois d’interruption pour cause de blessure, il avait faim. Dans son premier match, aura donc commencé par dévorer Alexander, le CHEN alimentaire. Mais dans sa seconde rencontre contre Lilian, indigestion, et grosses douleurs épigastriques : la classique BARDET stomac. Et défaite ulcéreuse, 3/1.

Alexis MOMMESSIN (n°117) (0 victoire) : Chaud bouillant, comme à son habitude Moms. Mais se sera enflammé plus vite qu’un Koala dans le bush australien. Et défaite 3/0 contre le pyromane LORENTZ.

Arnaud SELLIER (coach) : Aura pansé les plaies, mis des sparadraps Disney sur les petits bobos, et fait des gros câlins tout l’après midi, mais ça n’aura malheureusement pas suffit.

Le double LAKATOS/MOMMESSIN, avant le drame...Avant que le duo LORENTZ/CHEN ne craque une allumette et n'enflamme la salle Labaume...

Le double LAKATOS/MOMMESSIN, avant le drame...Avant que le duo LORENTZ/CHEN ne craque une allumette et n'enflamme la salle Labaume...

La feuille de match

ProB J9: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs 4S TOURS (2/3). Le dimanche 12 janvier 2019.

Le classement

ProB J9: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs 4S TOURS (2/3). Le dimanche 12 janvier 2019.
Partager cet article
Repost0
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 09:55
TOURS vs AMIENS (3/8) la feuille de match
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche