Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:14

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa second rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 15h

Arnaud SELLIER à 15h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:14

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa second rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 15h

Arnaud SELLIER à 15h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:14

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Le KOP Labaume: plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage !

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (1 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie... ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait ! Très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 15h

Arnaud SELLIER à 15h

Le détail

ProB, J2: AMIENS vs ROANNE (3/2). Le dimanche 22 septembre 2019
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 19:16

Mardi 17 septembre 2019 : premier match de la saison. Mais cette fois en proBAY : la plus belle des divisions françaises. Certes la proA c’est l’étage du dessus, mais on n’y joue pas.  Donc c’est moins bien. Forcément.

Ce mardi marquait  le retour amiénois dans le merveilleux monde professionnel. Après 15 ans à vivre dans le bayou des nationales 3 à 1, parmi les poux, les tiques, et les puces. Incroyable que Laurent DELAHOUSSE (quel bel homme ! …et en plus né à Amiens) n’ait pas ouvert son journal de TF1 sur cette info.

Les Américains quand ils remettront un jour le pied sur la Lune connaitront probablement la même émotion : un petit pas pour l’Homme. Mais un bond de kangourou pour l’Amiens sport tennis de table !

Mais début ce mardi par un très gros morceau : l’équipe de CHARTRES. Un peu comme si tu commençais le repas de communion direct par un combo tartiflette-couscous royal-tajine-choucroute.

Bon, forcément, ça n’est pas passé.

Indigestion et déculottée 3/0 !

Avec un gros mal de bide (et aux fesses également) à la fin de la rencontre.

Mais c’est ainsi : les cuistots chartrains auront été impitoyables.

Des pansements gastriques (et fessiers) ont été prescrits en urgence avant le match de dimanche, contre Roanne.

Une nouvelle aventure culinaire en perspective, avec au menu, sur la carte du n°42, 49, 56 et 143. Oui, même dans un resto chinois, ça pique !

La proBAY d'en haut

La proBAY d'en haut

Les chartrains

Irvin BERTRAND (n°124) (1 victoire) : Aura mis des paillettes dans son top spin coup droit. Et des moulures au plafond de Tomi LAKATOS. Avec une belle victoire, convaincante, 3/1.

Bence MAJOROS (n°17) (1 victoire): On le savait. Si Bence dérouille, Majo rosse. Alexis MOMMESSIN en aura fait la cruelle expérience. Boxé et sonné 3/0.

Florent LAMBIET (n°16)  (1 victoire) : Le wallon dirigeable, menant Grégoire JEAN par le bout du nez pendant deux sets. Puis le wallon de baudruche, un peu crevé au 3ème. Avant de repasser au wallon d’eau froide, en finissant de doucher Greg et les espoirs amiénois à l’eau glacée. Et au final une victoire 3/1.

La proBAY d'en bas (mais qui ambitionne de ne pas y rester !)

La proBAY d'en bas (mais qui ambitionne de ne pas y rester !)

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois que ça va passer. Et puis finalement non... Un peu de crispation et défaite 3/1 sur Irvin BERTRAND.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (0 victoire) : Les cheveux longs et la barbe de JESUS. Le bandana de John RAMBO. Sur son premier set, aura donc commencé par faire l’amour à Bence MAJOROS. Avant de lui faire la guerre dans le second. Finira malheureusement crucifié au 3ème. Et défaite christique 3/0.

Grégoire JEAN (n°63) (0 victoire) : Aura goûté ce mercredi les célèbres macarons d’Amiens. Mais c’était après avoir dégusté ce mardi soir les célèbres pralines de Florent LAMBIET. Parfum cuberdon. Seuls les vrais connaissent…Et défaite 3/1.

Le détail: 

PRO B: J1, CHARTRES vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE: 3/0, le mardi 17 septembre 2019
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 17:38

Nom : Tamas                                                         Prénom : LAKATOS

Surnom: « Tomi »

Age : 24 ans

Classement mondial : n°157

Classement européen: n°78

Classement hongrois: n°11

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 7 ans

Mon premier club de tennis de table: KSI SE

Mon matériel : plaques et bois Joola Viva, Joola RYZHER 50 des deux côtés

Mon style de jeu : Attaquant

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : : 1FC Saarbrücken, TTC Fortuna Passau, Roskilde Bordtennis BTK61

Mes principaux titres : 4ème place aux Jeux Olympiques de la jeunesse, Champion d’Europe junior en doubles

Mon meilleur souvenir au tennis de table: Les jeux olympiques de la jeunesse à Singapour en 2010

 

Le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT

1- Le principal trait de mon caractère : Déterminé
2 - La qualité que je préfère chez une pongiste : La vitesse et la rotation
3 - La qualité que je préfère chez un pongiste : Le vitesse et le rotation

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : Pouvoir compter sur eux, tout le temps
5 - Mon principal défaut : Avoir du mal à trouver les réponses à ce questionnaire
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Sortir prendre un café ou au resto avec des amis
7 - Mon rêve de bonheur : La famille

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Ne pas être heureux dans ma vie
9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: Top 30 mondial
10 - Le pays où je désirerais vivre : La Hongrie
11 – Le bois de raquette que je préfère : Joola

12 – Les plaques que j’aime : Joola Viva
13 – La salle que je préfère :  Celle du petit club dans lequel j’ai commencé
14 - Mes acteurs favoris : Al PACINO
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : Zhang JIKE
16 - Mes héros dans la fiction : THOR
17 - Mes actrices favorites : Scarlett JOHANSSON
18 - Mes musiciens préférés : EMINEM
19 - Mes peintres favoris : Je n’en ai pas
20 - Mes héros dans la vie réelle : Mes parents
21 - Personnage historique que j’admire le plus : Roger FEDERER
22 - Mes noms favoris : John, Jake
23 - Ce que je déteste par-dessus tout : Les gens impolis
24 - Personnages historiques que je méprise le plus : Oussama Ben LADEN
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : Les Jeux Olympiques
26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : Le temps mort
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : Savoir danser
28 - Comment j’aimerais mourir : Le plus tard possible
29 - État présent de mon esprit : Super bien
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Rater un service
31 - Ma devise : « Profite de la vie ! »

 

Le questionnaire de Marcel ROUST

1. Votre mot préféré ? : Victoire
2. Le mot que vous détestez ? : Défaite
3. Votre drogue favorite ? : Le café
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Le bruit du coin de table dans la moitié de table adverse
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Le bruit du coin de table de mon côté
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : Basszus !
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Roger FEDERER
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Créateur de questionnaires
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un tigre blanc
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « En trois sets, si tu gagnes je te renvoie en bas ! »

 

L'oeil du tigre blanc

L'oeil du tigre blanc

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche