Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2022 1 24 /10 /octobre /2022 21:28

Lundi 24 octobre 2022 : 3ème journée du championnat de proBAY, mais deuxième match seulement pour les Amiénois (le match contre Montpellier prévu le 18 octobre ayant été reporté au 10 novembre). Réception donc ce jour de LILLE et forcément, derby du Nord : le Consanguinico.

Un match fratricide, mais avec au final une belle victoire amiénoise, 3/0.

Carton plein pour les Picards qui auront envoyé du globule rouge ce soir. Des Amiénois toujours invaincus en deux rencontres : du sang pour sang.

Pourvu que ça dure !

Les Lillois

Fabio RAKOTOARIMANANA (n°121) (0 victoire) : Ça aura mal tourné pour Fabio de la main droite contre Eric JOUTI. Et défaite 3/0. Il aura quand même tenté de se refaire de la main gauche contre BEN à la fin du repas d’après-match. Mais peine perdue. Nouvelle déconvenue. Les Amiénois étaient décidément trop forts ce soir.

Florian BOURRASSAUD (n°88) (0 victoire) : Octobre rose pour le cancer du sein. Octobre rouge pour le capitaine Marko RAMIUS/Sean CONNERY. Et octobre noir pour Florian BOURRASSAUD. Avec une défaite 3/0 contre Tobias RASMUSSEN, malgré deux derniers sets à couteaux tirés. Quand ça  ne veut pas, ça ne veut pas.

Bastien DUPONT (n°144) (0 victoire) : Descendu de son Nord natal, l’aura un tout petit peu perdu contre son adversaire du jour, Jesus CANTERO. En lui laissant sa boussole, ses dernières illusions et trois sets d’affilée. Et une défaite 3/0 qui scellera le sort des Lillois.

Les Amiénois

Eric JOUTI (n°40) (1 victoire) : Si l’équipe du Brésil cherche un attaquant pour la Coupe du Monde de foot le mois prochain : il est là ! Eric aura en effet ce soir envoyé du gros top sur top, et du beau contre-top contre Fabio RAKOTOARIMANANA dans un match spectaculaire. Et victoire 3/1. Reprenez donc le ballon d’or à Karim BENZEMA. Et filez-le à monsieur JOUTI. Lui, au moins, il mérite !

Tobias RASMUSSEN (n°60) (1 victoire) : Pendant que des débiles jettent de la soupe sur des Van GOGH et de la purée sur des MONET, Tobias RASMUSSEN lui aura envoyé du gros top et quelques coups de pattes, de pinceau, et de gouache sur un Florian BOURRASSAUD abattu. Et belle victoire 3/0 de notre artiste danois.

Jesus CANTERO (n°67) (1 victoire) : Plus d’essence sur Amiens. Pas grave, Jesus CANTERO, lui, a des idées. Et la meilleure aura été de l’emporter 3/0 contre Bastien DUPONT, en panne sèche et en warning, dépité ce soir, sur le bord de l’autoroute A1.

Une rencontre qui se sera déroulée en l’absence de notre plus grand supporter : Jacques HELAINE, disparu en fin de semaine dernière. Les hommages auront été unanimes pour ce très grand joueur/entraîneur/bénévole/dirigeant, puis serviteur de la fédération, de son club de coeur, mais surtout de son sport. La salle Labaume l’aura longuement applaudi. Il ne jouait pas au tennis de table, il était tennis de table.  Vous nous manquerez Jacques.  Mais vous continuerez à topspiner à nos côtés.  Pour toujours et à jamais.

La famille

La famille

Partager cet article
Repost0
16 février 2022 3 16 /02 /février /2022 00:13

Mardi 15 février et 12ème journée du championnat de proB avec la réception de LILLE. Le lendemain de la Saint Valentin. Donc beaucoup d’amour en cette journée de derby du grand Nord.

Avec quelques cœurs brisés et quelques arrêts cardiaques dans cette rencontre d’une intensité folle.

Et ça aura encore bien tourné pour les Amiénois. Avec un peu de chattoune, et à la clé, une très belle victoire 3/1 !

L’équipe occupe actuellement seule la première place du groupe après le faux pas des Thoréfoléens contre Istres. Ce championnat est dingue... La suite maintenant en avril. Même si on risque de finir par jouer dans la salle de repos d'un hôpital psychiatrique.

Les lillois

Jordy PICCOLIN (n°76) (0 victoire) : Raccord avec les JO d'Hiver, sera parti tout schuss contre Horacio CIFUENTES. Mais ratera une porte, puis deux, puis trois. Pour finir par une sortie de piste. Et une défaite dans la poudreuse, 3/1.

Fabio RAKOTOARIMANANA (n°179) (1 victoire) : Sur le tremplin de la salle Labaume se sera élancé sans complexe contre Jesus CANTERO. Et après avoir tutoyé les anges, retombera à l’équilibre, pour l’emporter 3/2.

Romain LORENTZ (n°82) (0 victoire) : Un deux de couple phénoménal avec Tamas LAKATOS sur la glace de la patinoire de la rue Gaulthier. Avec des notes artistiques au maximum. Formidable duo. Ça aura envoyé de l’amour, du gros top spin, et du triple lutz. Avec  quelques échanges incroyables. Un Romain passé tout près de la victoire. Mais une mauvaise réception au 5ème set, et défaite 3/2.

Les Amiénois

Horacio CIFUENTES (n°65) (1 victoire) : Sorti de sa chrysalide à 18h30, il aura encore volé comme un papillon aux quatre coins de l’aire de jeu. Mais jamais Jordy PICCOLIN n’aura pu l’attraper dans ses filets. Et belle victoire 3/1, virevoltante, mais à l’énergie du lépidoptère Hori.

Jesus CANTERO (n°55) (0 victoire) :  Son dépistage de cancer de la prostate aura été pour lui moins douloureux que ce match contre Fabio RAKOTOARIMANANA. Et défaite 3/2. Le moral et le taux de PSA dans les chaussettes.

Grégoire JEAN (n°74) (1 victoire) : Le tour des cuisines européennes pour Greg cette semaine. Aura commencé par manger grec à Istres dimanche avec Georgios STAMATOUROS. Avant d’enchaîner par de l’italien salle Labaume, avec une belle victoire 3/0 ce soir contre Jordy PICCOLIN. Oui, Grégoire, le cannibale estampillé EU.

Tamas LAKATOS (n°52) (1 victoire) : Il est là le responsable du réchauffement climatique ! Greta THUNBERG l’aura mis direct sur la liste noire des éco-non-responsables. Car son match contre Romain LORENTZ aura fait monter la température à 1000°C salle Labaume. Et l’alarme incendie se sera déclenchée à 5 reprises. Mais lui seul aura pu garder son sang-froid. Mené 2 sets à 1 et 8/5, pour renverser la vapeur et remporter les deux sets suivants. Bravo Tomi! Mais la planète bleue, elle, ne te remercie pas.

Arnaud SELLIER (coach et philosophe camusien) : « Le tennis de table en lui-même n’est pas raisonnable, c’est tout ce qu’on peut en dire. Mais ce qui est absurde, c’est la confrontation de cet irrationnel et ce désir éperdu de clarté dont l’appel résonne au plus profond de l’Homme ».

Ok Arnaud, mais on n'a rien compris... A part que bon, punaise, quand même, on est premier ce soir…

Tomi LAKATOS en pleine perforation de  la couche d'ozone

Tomi LAKATOS en pleine perforation de la couche d'ozone

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2021 3 03 /11 /novembre /2021 23:48

Mercredi 3 novembre. Troisième journée du championnat de proB contre Lille. 

Et du coup (nous aussi on a des bases de chti) place au derby des Hauts de France, cher à coach SELLIER.

Car avec la fusion des Régions, le Nord Pas de Calais aura tout confisqué à la Picardie : le pouvoir politico-économico-culturel, le pôle espoir, nos derniers espoirs et désespoirs, et  la première place au classement de la cirrhose.

Mais pas la victoire au ping !  

Et beau triomphe 3/0 des amiénois ce soir. Avec le soutien de tout un peuple : le célèbre kop Labaume, qui aura fait le déplacement. Et recréé l’ambiance du Maracana. Bravo à tous.

 

Les Lillois

Romain LORENTZ  (0 victoire) : Grosse bataille tactique, de service/remise, et de petit jeu contre Tomi LAKATOS. Avec un Lorentz impérial, et de marbre, dans les 3 premiers sets. Mais qui aura cédé dans les 2 derniers : la chute de l’empereur Romain. Et défaite 3/2.

Jordy PICCOLIN (0 victoire): Aura découvert ce qu’était vraiment l’Enfer du Nord. Après le secteur pavé d’Arenberg, en aura pris trois sur la tête par Horacio CIFUENTES. Et défaite paris-roubaiesque, 3/0.

Bastien DUPONT  (0 victoire) : Pensait que Grégoire JEAN, son partenaire à Villeneuve sur Lot, allait jouer comme à l’entrainement. Et non, pas de bol : Greg aura, ce soir, joué de la main gauche ! Et défaite 3/0.

Les Lillois : très bon accueil, merci. Direct 3 glacières dans le green-book de coach SELLIER. Qui aura repris de tout, deux fois. Pour tous ceux qui se demandent pourquoi ils n’ont pas eu de fondant chocolat aux spéculos. Voilà. C’est simple.

Philippe STRICANE (Hérain for ever) : 40 ans après, l’ancien amiénois n’aura pas changé ! Le ping-pong ça conserve.

 

Les Amiénois

Tomi LAKATOS (1 victoire) : Le retour gagnant de l’enfant de Budapest. Hongrois que ça ne passera pas. Et erreur. Match plein, hyperconcentré et tactique de Tomi. Et très belle victoire, 3/2, contre un gros client, Romain LORENTZ.

Grégoire JEAN (1 victoire): Le mois dernier on fêtait les 40 ans de l’abolition de la peine de mort. Mais Grégoire JEAN, ce soir, l’aura remise à l’ordre du jour. En plaçant la tête de Bastien DUPONT sur le billot. Puis en activant sa guillotine revers. Avec une belle victoire, tranchante, 3/0.

Horacio CIFUENTES (1 victoire) : Ce mercredi aura vraiment gagné sa place, et son rond de serviette, à la table de John WICK et de Denzel WASHINGTON- the Equalizer. Dans un match brutal, impitoyable, et bourré d’ultraviolence, contre Jordy PICCOLIN. Enorme rencontre, et très belle victoire 3/0. Sans contestation aucune. L’inconscient qui aurait levé le doigt pour protester se serait de toute façon fait briser les os. Un par un.

Kop Labaume : gros cœur sur vous.

La famille amiénoise

La famille amiénoise

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche