Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 14:17

Mardi 26 janvier 2021, premier match retour contre TOURS. Avec la cérémonie des vœux.

La bonne année.  Et la très bonne santé pour les amiénois !  

Qui s’imposent brillamment 3/0 à l’extérieur.

Merci aux tourangeaux pour leur organisation, et leur accueil toujours chaleureux.

Mais pas de répit, peu de temps pour savourer les pizzas et le reste, ça enchaînera dès demain pour les amiénois contre Metz, à 17h30.

Les Tourangeaux

Lilian BARDET (n°79)  (0 victoire): Après sa défaite 3/1 contre Tomi LAKATOS, sera reparti dès 8h du matin à la salle de Tours, pour faire du panier et soulever de la fonte. Après avoir couru 20 kilomètres, nagé 5 km, et fait 1 heure de corde à sauter. Attend avec impatience le vaccin anti-covid. Mais n’est pas là de se faire injecter du vaccin anti-seum. Et c’est ça qu’on veut ! Un vrai joueur de tennis de table.

Amin MIRALMASI (n°101) (0 victoire): "Le soft, punaise, c’est hard!". C’est ce qu’Amin aura pensé durant tout au long de son match contre Jesus CANTERO. Boxé et sonné par les claquettes de la plaque coup droit, crênelée et poilue, de Jesus. Et défaite, picotée, 3/1.

Daniel GORAK (n°39(0 victoire): Aura tout donné dans son premier set contre Grégoire JEAN, remporté 20/18. Puis couvre-fuego aussi pour lui. Et se sera tout doucement auto-consumé, auto-confiné, et auto-désabusé. Pour une défaite 3/1.

 

Les Amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (1 victoire) : Aura débuté son match contre Amin MIRALMASI à 18h. L’heure du couvre-feu. Aura donc rapidement éteint les ardeurs du fougueux joueur iranien. A coup de lance à incendie et de frappes softées. Pour une belle victoire 3/1. Jesus El bombonero : le pompier espagnol.

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : Guéri ! A définitivement éliminé les dernières particules virales de Covid-19 de son organisme. A enfin retrouvé le goût, du tennis de table. Et l’odorat, pour humer les senteurs de napalm au petit matin. Le parfum de la victoire pour le colonel KILGORE-LAKATOS. Et donc, de fait, l’Apocalypse now, 3/1 pour Lilian BARDET.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Aura pleinement profité des fêtes de fin d’année pour se laisser pousser un peu plus son man bun (petit chignon pour les français), et le chonmage pour les samouraïs. Aura donc enfilé son kimono, et sorti son long katana contre Daniel GORAK. Pour mieux le découper 3/1. Tout en maîtrise et en précision. Très beau travail Grégoire-san.

Horacio CIFUENTES (n°48) (pas eu le temps de jouer) : Aura rongé son frein tout l’après midi, espérant en découdre également. Mais pas de possibilité de rentrer ce soir. Aurait donc volontiers accompagné Lilian dès 8 heures ce matin à la salle de Tours. Un vrai joueur de ping-pong aussi.

Denis CHATELAIN (président) : Après la victoire aura, parait-il…, ronflé dans la chambre 304 de l’hôtel IBIS. Mais qu’on se rassure, après une défaite, aurait ronflé de la même manière.

Arnaud SELLIER (coach 3.0) : Première victoire 3/0 pour le coach amiénois. Les 3z les amiénois les avaient toujours pris jusqu’alors (2 l’an dernier, et déjà 2 cette année). Mais notre manager trouve finalement le rôle du bourreau définitivement plus plaisant que celui de la victime expiatoire. Naissance d’une vocation…  Et comme Tomi, Arnaud respire désormais tous les matins un mélange de naphtalène-palmitate de sodium et benzène. Pour bien se dégager les narines.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

La feuille match :

TOURS vs AMIENS, 0/3, J10 de la saison 2020-2021 de proB. Le mardi 26 janvier 2021
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 21:24

Samedi 5 décembre 2020: 8ème journée du championnat de proB. Avant d’avoir joué la 5ème. Mais après avoir joué la 9ème journée. Ok, démasqués : on fait juste ça pour rendre dingues les Stakhanovistes de la Logique!

Un match en tout cas pour avoir l’occasion de remonter sur le trapèze. Car manque de magnésie la semaine dernière : les mains ont malencontreusement ripé. Et on s’est méchamment écrasés sur le ciment de la piste aux étoiles de la proBay. Avec une (très) lourde défaite 3/0 contre Roanne. Les os brisés, ça a fait mal partout. Surtout aux os des fesses. Et en plus, la double peine, avec ce 3/0, et le célèbre « Fanny au bar ! ». Alors qu’ils sont tous fermés !

Ce jour donc, il était important de bien remettre les choses dans le bon ordre, dans ce chaos ambiant. Et chose faite, et bien faite, avec une belle victoire 3/1 contre Nantes (après, il est vrai, avoir quand même frôlé le 0/2).

Le navire amiénois enfin remis à flot !

Essayons de ne pas resombrer de nouveau lors du prochain match. Dimanche prochain, le 13 décembre à Issy !

Les Nantais

Mathieu DE SAINTILAN (n°85) : l’un des derniers défenseurs. Avec des chops de mammouth, et de très belles défenses, forcément d’ivoire, contre Jesus CANTERO. Et superbe victoire 3/1. Ensuite se sera malheureusement fait braconner par l’intraitable chasseur, Horacio CIFUENTES, lors de son deuxième match. Et défaite 3/1. Avant de regagner, mortellement blessé, le cimetière des éléphants…

Paul GAUZY (n°69) : Contre Grégoire JEAN, la même sortie de route que Romain GROJEAN à Bahreïn. Sauf que Paul, lui, sera resté dans la voiture... Et donc brûlé vif. Défaite cuisante 3/0.

Julien PIETROPAOLI (n°96): En fait ce n’est pas de la lave en fusion qui coule dans ses veines. Mais du sang corse… Donc en fait beaucoup plus dangereux et explosif ! Et très belle prestation face à Tomi LAKATOS. Au fight, pour une courte défaite 3/2. Mais en n’ayant jamais pris le maquis: I MUVRINI likes this.

Les Amiénois

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : Toujours les séquelles d’un syndrome post-traumatique après Roanne. Avec de petites périodes d’amnésie. Oublie ainsi parfois qu’arrivé à 9 il y a encore deux points à marquer... Mais flash de lucidité à la belle contre Julien PIETROPAOLI, pour l’emporter 11/8. Ouf !...Le coach Arnaud SELLIER aura juste perdu 10 ans d’espérance de vie rien qu’en suivant le dernier set.

Horacio CIFUENTES (n°48) ( 1 victoire): Fracture du crâne la semaine dernière. Mais sera vite sorti de réanimation. Même plus besoin d’un petit tuyau en plastique, ni pour respirer, ni pour uriner. Et match plein contre Mathieu De SAINTILAN. Spectaculaire et de haut niveau. Pour une belle victoire 3/1.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Sur son match contre Paul GAUZY aura validé son CAP boulangerie. En envoyant des pains et du flan parfum vanille. Et belle victoire 3/0. Oui, maintenant on peut le dire : Bienvenue chez PAUL !

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire): Hommage à Valéry GISCARD D’ESTAING dans son match contre Mathieu De SAINTILAN. Dans le premier set, se sera invité à la table de Mathieu, mais aura trouvé porte close. Avant d’envoyer du diamant dans la seconde manche. Mais n’aura malheureusement investi que dans des avions renifleurs de lose dans les 3ème et 4ème sets. Pour s’incliner 3/1... Avant de devoir prononcer le désormais classique : « Au revoir»…

Arnaud SELLIER (coach) : Coulé au fond de la Loire la semaine dernière à Roanne. Sera courageusement remonté sur la péniche, à la force des bras. Puis aura emprunté le canal de la Seine, puis bifurcation vers le canal du Nord. Jusqu’à Amiens. Notre Christian BARBIER à nous. Définitivement, l’homme du Picardie. C'est sûr, ne se résoudra jamais à décrocher la banderole de l'ancienne région qui trône fièrement salle Labaume.

 

 

Arnaud SELLIER naviguant fièrement à la barre de la péniche amiénoise, sur le fleuve proBay

Arnaud SELLIER naviguant fièrement à la barre de la péniche amiénoise, sur le fleuve proBay

La feuille de match

La feuille de match

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 00:38

Vendredi 13 novembre 2020 : second match de la saison contre Metz.

Une rencontre initialement prévue le 27 octobre, mais repoussée pour cause de cas-contacts COVID côté lorrain. Mais repousser ce match un Vendredi 13, était-ce vraiment une bonne idée ?

Mais oui pour les amiénois : Victoire 3/1 !

Dans un huis clos au départ  un peu effrayant, la malédiction de Crystal Lake n’aura donc frappé que les messins. Avec, ce soir, dans le rôle du terrible JASON, l’intraitable Horacio CIFUENTES, boucher des joueurs mosellans, fossoyeur des espoirs lorrains,  et auteur d’un superbe et brillant 2/2.

Après une journée de repos, ça enchaînera pour  les Samariens, ce dimanche 15 novembre, à  la maison, à 15h, contre Miramas.

En espérant continuer la saga du vendredi 13, n°2 !

Horacio CIFUENTES, masqué, badigeonné de solution hydro-alcoolique, et respectant les règles de distanciation sociale, de passage à Metz

Horacio CIFUENTES, masqué, badigeonné de solution hydro-alcoolique, et respectant les règles de distanciation sociale, de passage à Metz

Les messins

Diogo CHEN (n°48) (0 victoire): D’entrée contre Horacio CIFUENTES, aura  passé le premier set sous une échelle. Puis dans la seconde manche aura perdu sa collection de trèfles à 4 feuilles. Avant de marcher sur la queue d’un chat noir dans le troisième set. Définitivement pas son jour de chance : et défaite 3/0.

Florian BOURRASSAUD (n°95) (0 victoire) : Du service pioche, du top-spin lourd, bétonné, du service marteau… Florian, l’expert en BTP du tennis de table. Mais sera tombé ce vendredi sur Grégoire JEAN, contremaître dur au mal, et en grande forme. Qui l’aura passé au marteau-piqueur. Et défaite 3/0.

Esteban DORR (n°67 (1 victoire): Contre Jesus, les pieds dans l’eau de la Moselle, le tamis dans la main, aura sorti quelques pépites de la rivière. Et envoyé quelques mines DORR. Pour finir par une belle victoire, brillante et rutilante, 3/0. Dans son deuxième match contre CIFUENTES, de superbes échanges d’orpailleurs. Mais finira vaincu, à la belle, par Horacio, le chercheur DORR. Et défaite 3/2.

Les amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire) : N’aura pas marché sur l’eau aujourd’hui. Aura même trébuché et bu la tasse dans son premier match. Pour finir crucifié par le cruel Ponce PILATE DORR. Le flanc gauche troué à grands coups de tops spins coups droits. Et défaite 3/0.

Horacio CIFUENTES (n°48) (2 victoires) : Le toréador argentin. Quelques passes de muleta et véroniques dans son premier match contre le petit taureau, Diogo CHEN. Et victoire 3/0. Puis dans sa seconde rencontre contre the Beast, Esteban, d’entrée il piqua DORR. Et malgré quelques jolis coups de cornes de son adversaire, au final, mata DORR. Superbe corrida. Et victoire 3/2… Reparti sur les épaules de ses partenaires, avec les oreilles et la queue de ses adversaires du soir dans son sac Cornilleau.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : N’a pas perdu le goût de la victoire. Ni l’odorat. Oui, Grégoire sent toujours les bons coups. Pas besoin de test PCR contre Florian BOURRASSAUD : pour sûr COVID négatif ! Et 3 sets positifs. Pour une belle victoire 3/0.

La feuille de match

La feuille de match

Vamos Amiens !

Vamos Amiens !

Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 10:07

Nous aurons le plaisir d’accueillir dans l’équipe de proB pour cette saison 2020-2021 Horacio CIFUENTES !

Horacio CIFUENTES est l’un des meilleurs pongistes sud-américain. Il est le numéro un argentin (il a la double nationalité argentine et espagnole). Formé à Buenos Aires, il s’entraine depuis plusieurs saisons dans le centre national portugais, à Porto. Il a déjà joué une saison en Allemagne en 2017 à Rosenheim, et ces trois dernières années il évoluait pour le club espagnol de Monte Porreiro, le club portugais de Galomar et le club belge du Logis Auderghem. Il est entré dans le top100 mondial depuis la saison passé. Il a déjà remporté les titres de champion sud-américain, panaméricain et a déjà gagné trois opens internationaux dans la catégorie des moins de 21 ans.

Horacio est un jeune joueur, appliqué, sérieux, spectaculaire à mi-distance, et plein de fougue !

Car c’est du sang argentin qui irrigue et brûle ses veines !

Bievenido en Amiens Horacio !

Le Lionel MESSI du ping

Le Lionel MESSI du ping

Prénom : Horacio                                                   Nom : CIFUENTES

Surnom : « Hori » ou « Hora »

Age : 22 ans

Classement : N°70 mondial – n°1 argentin

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 11 ans

Mon premier club de tennis de table: Gymnasty club, La plata, Buenos Aires

Mon matériel : sponsorisé DONIC, bois Donic Crest off et plaques Bluefire M1 des 2 côtés

Mon style de jeu : attaquant

Les clubs français dans lesquels j’ai joué: encore aucun !

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : Rosenheim (Allemagne 2017, nationale), depuis 2017 Monte Porreiro (Espagne, 1ère ligue), AC Galomar (Portugal, 1ère ligue), Logis Auderghem (Belgique, 1ère ligue)

Mes principaux titres : Champion sud-américain <13, <15, <18, <21, champion ibéro-américain <18, finaliste des championnats panaméricains 2018, 3 victoires en proTour <21 ans

Mon meilleur souvenir au tennis de table: le prochain match que je vais gagner

Mon pire souvenir au tennis de table: le dernier match que j’ai perdu

 

Le questionnaire de Marcel ROUSTE

1- Le principal trait de mon caractère : fighter
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : le fight
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : le fight

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : leur amitié, la chose la plus importante pour moi

5 - Mon principal défaut : supporter l’équipe de foot d’Argentine
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Le football
7 - Mon rêve de bonheur : Faire des choses qui me plaisent, et si non, je change !

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Que l’Argentine ne gagne plus jamais une coupe du monde de Football !

9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: Top 20 mondial
10 - Le pays où je désirerais vivre : Barcelone en Espagne
11 – Le bois de raquette que je préfère : le bois Peter KORBEL 

12 – Les plaques que j’aime : Donic Bluefire (je ne peux pas en donner d’autres forcément !)

13 – La salle que je préfère :  N’importe laquelle à partir du moment où il y a une table
14 - Mes acteurs favoris : Rodrigo de La SERNA (acteur argentin qui joue dans la série la Case de Papel)

15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : Hugo CALDERANO
16 - Mes héros dans la fiction : GOKU de Dragonball Z
17 - Mes actrices favorites : Angelina JOLIE
18 - Mes musiciens préférés : Bad BUNNY, j’aime le Reggaetton et les musiques latino

19 - Mes peintres favoris : je n’en ai pas
20 - Mes héros dans la vie réelle : Mes parents
21 - Mes personnages favoris : Lionel MESSI
22 - Ce que je déteste par-dessus tout : L'injustice
23 - Personnages historiques que je méprise le plus : le COVID-19
24 - La truc pongiste que j’aime le plus : ma première compétition internationale universitaire à Taiwan en 2017, c’était comme les jeux olympiques pour moi !

25 - Le don de la nature que je voudrais avoir : Ne jamais perdre un match au tennis de table !
26 - Comment j’aimerais mourir : En dormant !
27 - État présent de mon esprit : Confiné….
28 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : les fautes d’orthographe
29 - Ma devise : « Vas-y, point par point ! »   

 

Le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT

1. Votre mot préféré ? : VAMOS !!
2. Le mot que vous détestez ? : Défaite
3. Votre drogue favorite ? : La nourriture Argentine (la meilleure !)
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Le bruit de la pluie qui tombe, ou le chant des oiseaux (très relaxant)
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Le petit coin de table
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : LA PUTA MADREEEEE !

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Lionel MESSI !
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Lave-vaisselle
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un loup
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Salut Horacio, il faut vraiment que tu progresses en coup droit pour ta prochaine vie ! »

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 09:55

Nous aurons le plaisir d’accueillir dans l’équipe de proB pour cette saison 2020-2021 Jesus CANTERO !

 

Jesus CANTERO est le numéro 2 espagnol. Il a passé ces 7 dernière années dans le club français du SPO Rouen, en proB et en proA, et a largement contribué à leur montée et leur  accession au plus haut niveau. Joueur majeur et historique rouennais, il garde un excellent souvenir de toutes ces années passées dans l’un des tous meilleurs club français.

Jesus est rôdé au plus haut niveau français et a une très grande expérience internationale au sein de l’équipe espagnole. Il a un style de jeu très percutant, en prise porte-plume, et en contre à la table, envoyant caramel sur caramel et forcément, patatas sur patatas.

Et bien sûr, en tant que fier hispanique, il carbure à l’Honneur et à la Grinta !

Vous l’aurez compris l’an prochain la salle Labaume vivra à l’heure latino.

Avec Jesus et ses nouveaux disciples.

Vamos !   Et Hasta pronto !

 

 

 

BIM !

BIM !

Prénom : Jesus                                                   Nom : CANTERO

Surnom : JESUS

Age : 38 ans

Classement : N°171 mondial, n°2 Espagnol, n°46 Français

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 9 ans

Mon premier club de tennis de table: AESA  P REAL en Espagne

Mon matériel : Tibhar Speedy Soft XD et Evolution ELP. Bois Stiga Clipper

Mon style de jeu : attaquant

Les clubs français dans lesquels j’ai joué: Rouen (7 ans), Nice

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : AESA P Real, Jerez, UCAM Cartagena en Espagne, Roskilde (Dannemark)

Mes principaux titres : Champion d’Espagne, Champion par équipes ligue 1 espagnole, danoise et proB et proA Française

Mon meilleur souvenir au tennis de table: Que des bons souvenirs !

Mon pire souvenir au tennis de table: Pas de mauvais souvenirs !

 

Le questionnaire de Marcel ROUSTE

1- Le principal trait de mon caractère : généreux
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : la constance
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : la vitesse

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : la sincérité

5 - Mon principal défaut : une tendance à faire la tête de cochon
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Rester avec ma famille
7 - Mon rêve de bonheur : Voir ma famille heureuse

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Mourir

9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: Top 50 mondial
10 - Le pays où je désirerais vivre : l’Espagne, quelle question !!!
11 – Le bois de raquette que je préfère : Stiga Clipper o Rosewood 

12 – Les plaques que j’aime : Celles que j’utilise actuellement

13 – La salle que je préfère :  Le Kindarena de Rouen
14 - Mes acteurs favoris : Denzel WASHINGTON

15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : HE ZHI Wen
16 - Mes héros dans la fiction : Rocky BALBOA
17 - Mes actrices favorites : Julia ROBERTS
18 - Mes musiciens préférés : Marc ANTHONY et MANA

19 - Mes peintres favoris : Benoît VAQUIER

20 - Mes héros dans la vie réelle : Rafael NADAL
21 - Mes personnages favoris : Mes parents
22 – Ton nome favori : Noa
23 – Ce que tu détestes : les olives

24 - La truc pongiste que j’aime le plus : les Jeux Olympiques

25 - Le don de la nature que je voudrais avoir : avoir du feeling et du toucher !

26 - Comment j’aimerais mourir : Je ne pense jamais à ça
27 - État présent de mon esprit : je me sens fort !
28 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : ça dépend du moment (et si je suis dans une période tête de cochon ou pas !)
29 - Ma devise : « Ce à quoi tu peux rêver n’a pas de limites »   

 

Le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT

1. Votre mot préféré ? : Bonheur
2. Le mot que vous détestez ? : Jalousie
3. Votre drogue favorite ? : Le barbacoa fait maison
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Le bruit du calme et du silence

5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Le marteau piqueur
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : PUTA MADRE!

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Ma famille
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Je peux tout faire !
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un dauphin
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Demande lui avant moi !»

 

"Are you talking to me?"

"Are you talking to me?"

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 22:49

Dimanche 17 novembre 2019 : 7ème journée du championnat de proBay et rencontre contre ARGENTAN.

Une rencontre VIPM : Very Importante Pour le Maintien. Un peu le même enjeu que la gaine Playtex de maman.

C’est ça, un match pour continuer à creuser l’écart avec l’équipe actuelle dernière du championnat. La rencontre à 6 points…

Et encore une incroyable victoire 3/1 des amiénois !

Au classement virtuel (les autres matchs auront lieu mardi 19 novembre) l’équipe est actuellement deuxième du championnat. Incroyable…

Notre hommage perso à Raymond POULIDOR...

Les argentanais

Segun TORIOLA ( n°61) (1 victoire) : Le vieux, mais toujours jeune, et incroyable lion, aura encore bien rugi ce soir. Belle victoire d’entrée, pleine de maîtrise, avec de beaux coups de pattes et de griffes, 3/0, sur Alexis MOMMESSIN. Lors de son deuxième match, Tomi LAKATOS, à l’affût, mais pas dans le sens du vent, en bon chasseur, l’aura ensuite bien ajusté dans son viseur. Et défaite 3/1.

Nikita YARUSHIN (n°112) (0 victoire) : En novembre 1956 les chars soviétiques avaient déferlé sur Budapest pour mater l’insurrection Hongroise. Mais 63 ans plus tard, vengeance ! C’est Tomi LAKATOS qui aura roulé sur Nikita YARUSHIN, 3/0.

Viachevlas KRIVOSHEEV (n°53, 0 victoire) : Le pongiste qui venait du froid. Et donc réchauffé durant deux sets par Denislav KODJABASHEV. Avant d’enfiler la tenue de Spetsnaz et de revenir à deux manches partout. Mais dans le cinquième set, erreur fatale dans le dosage du Novitchok. Et auto-intoxication. C’est Denislav qui finira par conclure le match, à 7 à la belle. Belle rencontre, et grosse intensité.

Les amiénois

Alexis MOMMESSIN (n°132) (0 victoire) : En ce week-end anniversaire des gilets jaunes, coincé au rond point, aura pris le sens giratoire dans le mauvais sens. Et deux tirs de LBD bien placés, et 35 tops spin plus tard, aura fini à l’aveugle, éborgné par le CRS Segun TORIOLA, 3/0.

Tomi LAKATOS (n°23) (2 victoires) : Lors de son premier sans faute la semaine dernière, la terre avait déjà tremblé à Miramas, avec une secousse ressentie jusqu’à Montélimar. Magnitude 4.6 sur l’échelle de RICHTER. Ce jour l’épicentre était salle Labaume. Et lors de ses deux prestations XXL, c’est le sol du gymnase amiénois qui se sera carrément ouvert sous les pieds des argentanais. Avec deux énormes victoires contre Nikita YARUSHIN 3/0, et surtout Segun TORIOLA 3/1.

Denislav KODJABASHEV (n°137) (1 victoire) : On peut douter de tout. Mais pas de sa Volkswagen. Et encore moins de Denislav KODJABASHEV !!! Auteur encore aujourd’hui d’un énorme match contre Viachevlas KRIVOSHEEV, avec une très belle victoire, à la belle, 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (convalescent) : Préfère pour le moment laisser du temps de jeu à ses partenaires, en écoutant repousser les fibres musculaires de son muscle grand dorsal gauche. Enfin,… quand le Kop LABAUME fait silence. C’est-à-dire jamais entre 15h et 18h !!!

Christophe LEGOUT (le parrain) : Oui, vraiment LEGOUT des autres. Pongiste au (très) grand cœur, toujours partant et à 2000% pour promouvoir les associations caritatives. Agnès JAOUI, Jean-Pierre BACRI, Louane, ses parents et l’association A pas de Lou, like this ! Grand moment aussi pour tous les jeunes qui auront eu la chance de taper quelques balles avec une légende. Et pour les moins jeunes qui auront enrichi leur collection de selfies. Avec un Philippe L’HOTE encore tout ému…

On ne sait pas quand a été créée la locution Grand MONSIEUR. Mais c’était forcément pour Christophe LEGOUT.

 

A pas de LOU

A pas de LOU

Le détail du match: 

ProB J7: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs ARGENTAN 3/1. Le dimanche 17 novembre 2019.

Le classement:

ProB J7: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs ARGENTAN 3/1. Le dimanche 17 novembre 2019.
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 15:03

Mardi 22 octobre 2019: 4ème journée du championnat de proB. Et déplacement à Nantes.

Quand l’équipe de la ville dans laquelle le créateur du Nautilus a fermé les yeux, se rend chez celle où il les a ouverts... Mais oui, c’est Le JULESVERNICO !!!

Mais pendant que Julio naissait à Nantes et mourrait à Amiens, punaise, …on était parti pour faire exactement l’inverse !

Menés 2/1 après la pause, le médecin légiste Nantais, qui avait rendez-vous en boîte avec deux mannequins suédoises, qui avait encore du travail à la maison, avait commencé à signer et antidater les certificats de décès des amiénois, à 21h30. Mais c’est alors que Grégoire JEAN entrait dans l’arène contre Damien PROVOST pour effectuer un remake du tour du Monde en 80 top-spins (victoire 3/0 et égalité 2/2).  Et avant que Denislav et Tomi, associés en double, ne renvoient Bastien REMBERT et Vincent PICARD 20 000 lieux sous les Mers : victoire 3/2 ! 

Et incroyable victoire finale des amiénois, toujours 3/2, et encore au bout du suspens. A 23 heures.

On a d’ailleurs perdu nos derniers supporters coronariens. Plutôt que le classique tapis roulant, l’Organisation Mondiale de la Santé vient d’ailleurs de valider les matchs de l’ASTT comme ultime épreuve d’effort. C’est ça le ping-pong : un esprit sain dans un muscle cardiaque sain.

Mais cessons cette digression cardiologique…Revenons à cette troisième victoire d’affilée !

En reconnaissant que toutes les séries sont faîtes pour s’arrêter. Sinon on va finir par faire croire à tout le monde qu’on est arrogant (c’est pas faux !), et qu’on joue la montée en proAh Ah Ah (Stéphane HUCLIEZ et l’équipe du SPO Rouen ont d’ailleurs commencé à trembler).

Il va juste falloir continuer à se faire la cerise, ou plutôt la mirabelle (pour rester dans la thématique lorraine), en prévision du prochain gros match contre Metz, à domicile le dimanche 3 novembre, à 15h.

Annule ton repas de famille, ou ton rendez-vous Tinder, c’est salle Labaume qu’il y aura de l’ambiance et du spectacle !!!

 

Les Nantais

Bastien REMBERT n°71 (1 victoire): Nantes, célèbre pour son île des machines. On en aura joué une ce soir. Terminatorembert, qui aura laminé, malaxé et pulvérisé Tomi LAKATOS 3/0, au talent, en vitesse, et surtout,… avec classe.

Damien PROVOST n°59 (1 victoire) : PROVOST cateur dans son premier match contre Denislav KODJABASHEV, et victoire au fight mais logique (3/1). Le regard fier, le menton relevé, en envoyant du gros top-spin coup droit ! Puis PROVOST lone piccante dans sa deuxième rencontre, pasteurisé par notre fromager italien Gregorio JEAN, 3/0.

Vincent PICARD n°103 (0 victoire) : Resté sur le match de rugby de dimanche matin avec Kiki JEANPIERRE aux commentaires. En hommage à France-Galles, aura commencé par prendre un gros raffut dans le premier set contre Grégoire JEAN. Avant de se faire marcher dessus dans le ruck de la seconde manche. Finira par une énorme manchette dans la jugulaire dans la troisième. Avec une défaite 3/0 contre le brutalissime Greg VAHAAMAHINA-JEAN.

 

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (victoire en double) : Dans sa rencontre contre Bastien, se sera penché rapidement, lors de son premier set, sur le cas REMBERT. De Normandie ? Non, de Nantes. Puis dans le deuxième set, pas de place pour la blagounette contre le cas RAMBART. Pour finir par un accident industriel dans la troisième manche, explosé, par le cas RAMBOLAGE. Et lourde défaite 3/0.

Denislav KODJABASHEV (n°137) (victoire en double) : En fier Bulgare, et en hommage au yogourt, aura légèrement brassé dans son premier set contre Damien PROVOST, un peu stressé. Sera bien monté à ébullition dans le second, et aura juste manqué de pot dans le troisième. Avant de finir fermenté dans le 4èmeset.  Défaite 3/1 mais très bons débuts sous le maillot amiénois. Il enverra d’ailleurs de la crème fouettée, puis Chantilly, dans le double associé à Tomi (belle victoire 3/2).

Grégoire JEAN (n°63) (2 victoires) : Du Taraflex rouge au sol, des écrans télés aux quatre coins de l’aire de jeu, la table et les sépas noires des championnats d’Europe par équipes (livrées directement de la salle de la Trocardière) autour de son antre du soir, plus de la retransmission en direct en Eurovision... Tu mets l’environnement, c’est simple, Grégoire s’étalonne direct. Ça jouait donc niveau européen ce soir. Avec deux victoires énormissimes contre Vincent PICARD et Damien PROVOST 3/0... De grâce, ne dîtes plus que c’est le Taraflex nantais sur lequel avait joué Timo BOLL, Dimitri OVCHTAROV, Vladimir SAMSONOV et consorts, en septembre 2019... Dîtes plus simplement que c’est le revêtement sur lequel Grégoire JEAN a évolué ce mardi 22 octobre au soir, et qu’il a délicatement, et magistralement, foulé pour sa master-class !!!

Alexis MOMMESSIN (n°132) (coaching) : Il n’a bu que de l’eau (entre 19h30 et 19h35). Il a refusé l’alcool (entre 19h30 et 19h35). Il s’est absenté aux heures de prières (pour aller fumer sa clope). Il portait un pantalon dont les jambes s’arrêtaient à mi-mollets (un short quoi). Il a arrêté de consommer de la nourriture à base de porc (à partir de 19h30 pour se consacrer pleinement aux barres de céréales et aux petits écoliers). Il s’est laissé pousser intentionnellement la barbe. Il prête ses babouches à Denislav (qui avait oublié ses baskets)…Mais oui, ça ne t’a pas échappé : des signaux faibles de radicalisation !!! L’Université de Cergy Pontoise l’a dénoncé direct à la préfecture en fin de rencontre. On a débuté les démarches pour le faire libérer de GUANTANAMO. En espérant qu'il sera de retour pour le prochain match.

Arnaud SELLIER (coaching) : Penser à lui acheter un défibrillateur portatif pour le prochain match. Et à lui faire débuter un traitement par TRANXENE 20mg, 1 comprimé le soir, trois jours avant.

Nathan SELLIER- Arthur REVAUX- Antoine-tambourine-man HUON : Il était là le mini-kop climatiseur de salle nantaise ! Tant pis pour les tympans délicats de la salle Beaulieu. Mais tant mieux pour l’ambiance ! Et joli battle avec Thomas LEMANSEC à l'animation du camp adverse. Mais qui aura dû s'incliner. Avec les honneurs!

Pour finir, un grand merci aux bénévoles Nantais pour l’accueil et le repas de fin de rencontre. Très sympa, très bon.

Grégoire JEAN aura particulièrement apprécié la confiture de lait qui accompagnait les crêpes.

C’était du caramel au beurre salé ?

Tu as fait deux sur deux, sans perdre un set ce soir ? Non ?  

C’était donc de la confiture de lait...

 

La famille

La famille

La feuille de match:

ProB J4: NANTES vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE: 2/3. Le mardi 22 octobre 2019
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 18:50

Tu pensais que le ping-pong était le dixième art. Une discipline de peintres de l'esthétisme et de sculpteurs de rêves...

Mais en fait non! C'est un sport de machines! Donc paramétrable.

Et qui obéit à de multiples algorithmes. 

En voici quelques exemples.

Le 10/0

Les algorithmes du tennis de table

Le coaching

Les algorithmes du tennis de table

Les raisons d'une défaite

Les algorithmes du tennis de table

Le capitanat

Les algorithmes du tennis de table

La compo d'équipe

Les algorithmes du tennis de table

Time out

Les algorithmes du tennis de table
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 08:13
J5: AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs COURBEVOIE: 8/0. La feuille de match

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 07:50

Samedi 24 novembre 2018, cinquième journée du championnat de Nationale 1, et réception de Courbevoie.

Des parisiens montés dans le grand Nord. Pendant que dans le même temps les Che GUEVARA du gilet jaune faisaient la route en sens inverse. Pour renégocier sur les Champs Elysées le prix du baril à 50 $, l’indice des salaires, de retraite, de la CSG... Et puis, la vitesse illimitée sur autoroute, les caissons de basse à 600 dB, le diamètre des jantes à 34 pouces, des distributeurs automatiques de mojitos au self, un vrai numéro 9 pour l’OM...Bon…C'est vrain on n’a pas tout compris. Notre truc à nous c’est plutôt ping-pong. Pas trop, révolution.

Et donc des Courbevoisiens qui, une fois le périphérique passé, auront franchi les barrages, et les feux de palettes, souvent arrosés au kir, de la jacquerie aux couleurs des jonquilles.

Des joueurs de Paname arrivés donc à 5. Et reçus à 17 heures. Forcément 5 sur 5.

Pour une  victoire amiénoise éclatante et brutale, 8/0.

Dur pour nos invités…

Mais le capitaine VOSTES a enclenché le mode punisher. Et ça dérouille sec maintenant.

La semaine prochaine déplacement à Fouesnant. En Bretagne.

Pour respirer les embruns, l’air iodé.  Et espérons le, toujours, le parfum de la victoire…

 

Les courbevoisiens

Titouan RAYMOND (n°106) (0 victoire) : Aura passé son après-midi sur une barricade, au beau milieu de la salle Labaume. En tentant de bloquer les amiénois. Oui on peut dire que RAYMOND barre. Mais Clément CHOBEAU et Alexis MOMMESSIN auront forcé le verrou. Et lui auront roulé sur les pieds. Avec au final deux défaites, mais méritoires, à la belle, 3/2.

Rodolphe DESPRES (n°135) (0 victoire) : Un match bucolique d’emblée contre Michal OBESLO. Avec une défaite 3/0, au milieu de la campagne picarde. Et colchique dans DESPRES fleurissent, fleurissent. Puis nouvelle défaite 3/0 contre Yannick VOSTES. Oui pour Rodolphe, c’est vraiment la fin de l’été.

Larbi BOURIAH (n°200) (0 victoire) : Aura enchaîné un black Friday avec un black Saturday. Sans un set gagné, et avec deux défaites cruelles 3/0 contre Yannick VOSTES et Michal OBESLO.

Sofiane BOUDJADJA (n°206) (0 victoire) : Beau marathon sur son premier match contre Clément CHOBEAU. Mais finira à bout de Souf (défaite 3/2). Puis, sans avoir pu récupérer, toujours le gros point de côté contre Alexis MOMMESSIN (et défaite 3/0).

Les amiénois

Michal OBESLO (n°65) (2 victoires) : Le CRS tchèque. Malgré un petit lumbago, aura d’entrée dispersé Rodolphe DESPRES à coups de Tonfa (victoire 3/0). Puis aura baissé la visière et envoyé tout son stock de gaz lacrymo  contre Larbi BOURIAH (victoire 3/0).

Yannick VOSTES (n°69) (2 victoires) : En cette période révolutionnaire se sera coiffé de son petit bonnet phrygien pour activer la guillotine contre Larbi BOURIAH (victoire 3/0). Avant de faire le tour de la salle avec la tête de Rodolphe DESPRES au bout de sa pique (nouvelle victoire 3/0).

Clément CHOBEAU (n°137) (2 victoires) : En difficulté sur Sofiane BOUDJADJA, puis Titouan RAYMOND, aura commencé par jouer à chaque fois avec sa tête de cochon. En envoyant des œufs de lump… Mais finira dans les deux rencontres par retrouver sa tête d’esturgeon. Et par brasser, mais cette fois du caviar. A la louche. Pour au final deux bonnes victoires 3/2.

Alexis MOMMESSIN (n°154) (2 victoires) : La transition énergétique a déjà débuté pour Moms. Dans son premier match aura donc tourné les bras, et envoyé du top spin à foiz, comme une éolienne en plein vent, contre Titouan RAYMOND. Pour une belle victoire, ventilée, 3/2. Puis aura sorti les panneaux photovoltaïques pour finir de cramer Sofiane BOUDJADJA. Avec cette fois une victoire solaire, 3/0.

 

Les gilets noirs amiénois

Les gilets noirs amiénois

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche