Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 21:30

Vendredi 1er juin 17h30. Premier match des finales du championnat de France par équipes de Nationale 1. Contre NICE.

Et énorme fessée : 8/1 !!!

Mais comme notre maître à penser Nelson MANDELA, nous non plus, on ne perd jamais.

Soit on gagne, soit on apprend.

Et ce soir, et bien, on peut dire qu’on a beaucoup appris !!!

Oui, au final, on a appris que ce n’est pas un petit fossé, que l’on pourrait aisément enjamber, qui nous sépare de la proB.  Non. C’est un gouffre. Un abîme.

Et pas seulement un a BIM dans ta face !

Allez, pas grave…

Ce soir on est tombé du trapèze.

Mais dès demain, on remonte dessus. A 13 heures. Pour voltiger avec les acrobates d’Issy !

 

Les niçois

Simon ARVIDSSON n°57 (2 victoires + double):  D’entrée le Simon ARVIDSSON les cloches de Clément CHOBEAU, victoire  3/0. Puis ARVIDSSON le glas de notre capitaine Yannik VOSTES, nouvelle victoire 3/0. Bref, Simon attend toujours de perdre un set sur ces play-off !

Enio MENDES n°86 (1 victoire + double): Le senor VOSTES a toujours préféré Eva à Enio. Donc défaite 3/2 contre Yannick. Puis dans sa rencontre contre Clément CHOBEAU, dans ce match Portugal-Amiens, ou Mendès-France, après avoir été mené 1 set 0 et avoir un peu tremblé dans le second, a envoyé de la paella à foison. Pour finir par s’imposer 3/1.

Jérémy PETIOT n°68 (2 victoires + double) : Aura collé Michal OBESLO (victoire 3/1), puis Julien INDEHERBERG (victoire 3/0) dans sa cuisinière. Puis tourné le bouton du thermostat, et envoyé 1200°C durant 15 minutes. Aura ensuite jeté les cendres résiduelles dans le petit cendrier à la porte du gymnase. Décidément, toujours aussi impitoyable, et chirurgical, ce docteur PETIOT.

Loïc BOBILLLIER n°81 (2 victoires + double): Loïc BOBILLIER dit « Bob ». Mais attention, pas celui de couleur jaune et signé Pernot-Ricard. Non, celui du Katanga. Le Bob qui te branche des électrodes sur les testicules. Puis te découpe à la machette. Et une victoire d’entrée 3/0, en monde combattant, contre Julien INDEHERBERG, pour le Bob DENARD du ping. Puis aura ensuite rapidement essuyé et essoré un Michal OBESLO liquéfié : avec une belle victoire expéditive 3/0. Pour Bob l’éponge.

Olivier MAERO (le papa): Il est finalement aussi bon au coaching que lorsqu’il se filme en tournoyant sur les toits de Nice. Une belle victoire tactique et comptable ce soir pour le Claude LELOUCH niçois.

 

Les amiénois

Michal OBESLO n°46 (0 victoire) : Un orage terrible s’est abattu sur Vittel une heure avant le match. Mais la foudre ne sera tombée que sur la table 19. Celle de Michal. Avant que le ciel, puis Jérémy PETIOT et Loïc BOBILLIER ne lui tombent également sur la tête. Avec au final deux défaites 3/1 et 3/0. Et petite migraine pour le samedi deux juin au matin.

Yannick VOSTES n°71 (1 victoire) : En cure sur ce week-end vitellois, aura commencé par enduire de boue Enio MENDES pour ses débuts en parafangothérapie (victoire 3/2). Avant de passer de la thalasso à la tabassothérapie contre Simon ARVIDSSON. Matraqué de top-spins coups droits, avec une défaite 3/0.

Clément CHOBEAU n°147 (0 victoire) : En jouant Nice, sera passé de la grande promenade des Anglais à la petite promenade du Suédois. Avec une défaite en petite foulée 3/0 contre l’impressionnant Simon ARVIDSSON. Aura ensuite presqu’entendu les cigales dans son second match contre Enio MENDES. Mais le Papet portugais ne lui aura pas rejoué deux fois le carnaval des fleurs. Avec au final une défaite 3/1.

Julien INDEHERBERG n°122 (0 victoire) : Arrivé dans la cité de l’eau plate, n’a rien trouvé de mieux que de faire dans l’effervescence et l’eau gazéifiée. Avec cet après-midi un petit concours de bulles : 3/0 contre Loïc BOBILLIER, puis 3/0 contre Jérémy PETIOT.

 

La photo du bonheur. Juste avant le drame.

La photo du bonheur. Juste avant le drame.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 12:57

Les journées finales des titres nationaux se dérouleront du 1er au 3 juin 2018 en la ville de VITTEL.

Réunissant les vainqueurs, pour la 2ème phase, des 4 poules de Nationale 1, des 8 poules de Nationale 2, et des 16 poules de Nationale 3.

En Nationale 1, ce sera une poule de quatre au menu avec:

 Nice Cavigal vainqueur de la poule A,

Issy Les Moulineaux vainqueur de la poule B,

Amiens vainqueur de la poule C,

Thorigné Fouillard vainqueur de la poule D.

Avec encore trois matchs à jouer sur un week-end, pour terminer ce championnat marathon. Et ubuesque.

Au bout duquel sur 40 équipes engagées au départ depuis septembre (!!!), et après 14 journées, une seule, oui une seule, le vainqueur des play off, montera en proB.

Sélection…

Les balles plastiques c'était déjà pénible à jouer, mais maintenant ils vont nous les faire boire...

Les balles plastiques c'était déjà pénible à jouer, mais maintenant ils vont nous les faire boire...

LA REVUE D’EFFECTIFS POUR LA NATIONALE 1

THORIGNE-FOUILLARD : 

Un groupe homogène et compact Du concentré de super-héros. Du sirop de balèzes.

Damien ELOI n°36

Marc DURAN n°75

Victor BRODD n°80

Jules ROLLAND n°100

Oriol MONZO MONTERO n°106 

Rémi MENAND n°143 

NICE :

Ultra-costaud. Lourd, poilu. Tatoué.

Le coach LOPEZ-MAERO l’a annoncé : s’ils font le déplacement, ça n’est pas pour enfiler des perles ni pour faire du macramé. Mais c’est bien pour envoyer de la patate de forain!!!

Simon ARVIDSSON n°57

Jérémy PETIOT n°68 

Loïc BOBILLLIER n°81 

 Enio MENDES n°86

Anastasios RINIOTIS n°88 

ISSY LES MOULINEAUX :

Issy c’est Paris, avec la matraque au vent, la visière baissée, le bouclier relevé.

Comme au Parc, les CRS isséens opérationnels. Pour bastonner tous les Zadistes et hippies de la N1 du ping.

Thomas LEBRETON n°62 

Victorien LE GUEN n°63 

Kevin RIVOAL n°124 

Michael SAMOUILLAN n°148

Nicolas BASTIAO n°224 

AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE :

MAXIMUS DECIMUS, notre préparateur physique, nous  l’a répété : « Quoi qu’il sorte de ces play off, nous avons une chance de survivre si nous combattons ensemble ».  Et d’après notre préparateur mental Jeff TUCHE : « L’honneur ça s’achète pas. L’honneur c’est dans le slip. Pas sur un compte en banque».

Donc forcément, notre devise: « Un pour Tuche. Tuche pour un ».

Michal OBESLO n°46,

Yannick VOSTES n°71

Clément CHOBEAU n°147

Julien INDEHERBERG n°122

LE DÉROULÉ DE LA COMPÉTITION

Une poule de quatre équipes avec donc 2 gros matchs le vendredi 1er juin 17h30, 2 gros matchs le samedi 2 juin à 13h, puis deux gros matchs le  dimanche 3 juin à 13h. Grosse dépense d’énergie et de physique en peu de temps.

L’ordre des matchs ? Ça dépendra de la formule retenue : tirage au sort intégral ? Ou classement établi en fonction des points obtenus au cours de la seconde phase ?

- Issy Les Moulineaux  (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 12 parties perdues),

- Nice (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 15 parties perdues)

- Amiens (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 21 parties perdues)

- et Thorigné  Fouillard (19 points, 6 victoires, 50 parties gagnées et 15 parties perdues)

Pour les pronostics, la seule chose certaine : c’est qu’Issy Les Moulineaux ne pourra pas accéder à la division pro. L’équipe une isséenne y évoluant déjà.

L’accessit à la proB est certes ouvert mais devrait, en toute logique, se jouer entre Nice et Thorigné.

Pour Nice : l’expérience des joutes de haut niveau, et le vécu de la division pro l’an dernier. L’équipe est restée la même, avec le  recrutement supplémentaire de Simon ARVIDSSON, remplaçant Hampus SODERLUND. Un suédois peut toujours en cacher un autre. En plus l’un des ténors de la saison précédente : très bonne pioche scandinave. 

Pour Thorigné : l’avantage de la stratégie, du calcul, de la fougue, et de la jeunesse. Avec le renfort, juste pour le week-end, du junior Damien ELOI. Et avec dans l’effectif, le suédois Victor BRODD et l’espagnol Marc DURAN, qui envoient actuellement leur meilleur ping-pong.

Mais bon, impossible de prédire ce qui se passera. Ça se jouera sur la forme du moment, et probablement à pas grand-chose. Mais ce match Nice/Thorigné sera forcément une rencontre énormissime.

Avec du sang, de la chique et du molard.  Du vrai ping quoi...

En sachant, qu’à la fin il ne pourra en rester qu’un, dans cette cage de MMA vitelloise.

Côté amiénois, avec Julien INDEHERBERG diminué, et en plein conflit sous acromial, ça va ramer. Plutôt que de jouer les play-off, on va commencer par jouer les fair-play : « Non, sincèrement, on aurait bien voulu. Mais non, je vous en prie. Après vous. Nous n’en ferons rien. Vous êtes les meilleurs...» 

Mais ça ne lâchera rien. Et ça jouera comme des chiens, enragés. Et galeux.

En essayant surtout, à la fin, de bien niquer tout le monde...

Oui, c’est ça le vrai esprit play-off...

Les play off à Vittel, du 1er au 3 juin 2018

Les play off à Vittel, du 1er au 3 juin 2018

Le planning des play off

Le planning des play off

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche