Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 22:02

Dimanche 22 septembre, deuxième journée du championnat de proB. Et accueil de ROANNE.

Georges BRASSENS, le 22 septembre, aujourd’hui il s’en fout… Lui peut-être, …mais pas nous !!!

Premier match de pro à Amiens après 15 ans de purgatoire !!!

Le 22 septembre c’était en fait le 25 décembre pour les Amiensportennisdetabliens (c’est lourd à porter, mais c’est comme ça quand tu habites le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly).

Oui, aujourd’hui, salle Labaume, c’était Noël !

Et pourtant, ça ne se sera pas fait de cadeaux entre Roannais et Amiénois cet après-midi. Coup pour coup. Plus l’octogone du MMA que la crèche du petit Jésus ce samedi dans le gymnase amiénois.

Mais au final, belle victoire 3/2 des amiénois, au bout du suspens, et à la belle du double décisif !

Les jeunes supporters du Kop y auront laissé leurs cordes vocales ; le coach Arnaud SELLIER, une coronaire ; et les parieurs sur Betclic leur slip…

Mais quel match !!!

Certes l’absence de Yaroslav ZHMUDENKO (n°42) aura été préjudiciable aux Roannais, mais les amiénois en auront profité comme de petits fourbes, et seront allés chercher le résultat.

Malheureusement, peu de temps pour aller fêter ça à LAS VEGAS.  Enfin, juste un aller-retour.

Car dès samedi se profile la venue de THORIGNE-FOUILLARD.

Et il revient à notre mémoire des souvenirs familiers.  Des souvenirs douloureux de cuisantes défaites quand jadis, dans des temps reculés, nous évoluions en Nationale 1.

Car ces méchants bretons ont deux passions dans la vie : le ping-pong.  Et faire chialer les amiénois.

Cette fois ci au moins, on aura préparé nos mouchoirs…

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Le Kop Labaume, plus puissant qu'un Boeing 737 au décollage

Les roannais

Paul GAUZY (n°49) (0 victoire): Durant ses deux premiers sets contre Grégoire JEAN, le Paul magnétique : aura attiré tous les regards et les contre-tops coups droits et revers. Au troisième set, le Paul Nord, puis au quatrième, le Paul Sud. Réfrigéré par la fougue grégorienne. Avant de finir par le Paul emploi, quand le DRH amiénois lui aura mis ses affaires dans un petit carton, au cinquième set, en le licenciant sur le champ, 9 à la belle.

Ibrahima DIAW (n°56) (2 victoires) : Malmené par Alexis MOMMESSIN dans sa première rencontre, aura évité la crise de tachycardie, par son calme, et une bonne dose de béta-bloquants. Car DIAW logue. Et victoire 3/2... Dans son deuxième match, contre Tomi LAKATOS, aura envoyé du revers et de la chiche en ligne à foison, en y mettant du cœur. Un grand cœur même. Car DIAW mégalie. Et victoire sans bavure. Et en rythme sinusal, 3/0.

Dorian ZHENG (n°143) (0 victoire) : Aurait bien voulu signer une victoire sur le torse de Tomi LAKATOS, d’un Zheng qui veut dire Zorro. Mais le Bernardo amiénois ne l’a pas entendu de cette oreille. Et défaite 3/0.

Les roannais

Les roannais

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°23) (0 victoire) : Hongrois au père Noël ce jour. Et belle victoire 3/0 contre Dorian ZHENG dans son premier match. Malheureusement dans sa seconde rencontre, le père Fouettard Roannais Ibrahima DIAW lui aura fait tâter du martinet. Et défaite 3/0.

Alexis MOMMESSIN (n°132) (victoire en double) : Journées du patrimoine oblige, aura tenté la visite du monument Ibrahima DIAW. Bien parti, mais arrivé au 5ème étage,  le propriétaire des lieux lui aura violemment claqué la porte au nez.  Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°63) (1 victoire + double) : « Mon nom est Maximus Desimus Meridius Jean Gregorius. Commandant en chef des armées du Nord. Général des légions Félix. Fidèle serviteur de l’empereur Marc Aurèle. Ami d’un Mommessin assassiné. Collègue d’un Lakatos martyrisé. J’aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre ! ». Et ben c’était ce soir en fait : très belle victoire de notre centurion 3/2, 9 à la belle contre Paul GAUZY. Et belle complémentarité avec le légionnaire Moms, en double. Surtout quand ils ont dû faire la tortue pour l’emporter 3/2 contre la paire roannaise GAUZY/ZHENG.

Les amiénois

Les amiénois

Arnaud SELLIER (coach) : Passé du coaching de Benoît VAQUIER le samedi, à celui de la proB le dimanche. Le choc. Traumatisme incroyable. Est entré direct dans la 4ème dimension. En fin de journée semblait même avoir développé un 6ème sens.

Arnaud SELLIER à 18h

Arnaud SELLIER à 18h

Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 09:05

Samedi 5 mai : 7ème et dernière journée de la seconde phase de nationale 1.

Accueil de l’équipe de Roanne Loire Nord Tennis de Table.

Un match sans grand enjeu pour les amiénois, déjà assurés de finir à la première place du groupe. Et ce quoi qu’il arrive, après leur belle victoire le mois dernier contre Le Creusot.

Mais les amiénois auront néanmoins eu à cœur de finir sur une bonne note, et de poursuivre sur leur lancée : victoire 8/4.

Quatorzième victoire d’affilée cette saison. Invaincus. C’est beau.

Place maintenant à la plus belle compétition, au dessus des championnats du Monde à Halmstad : les play off de N1 les 2 et 3 juin à Vittel !

Les roannais

Jérôme BAHUAUD n°99 (1victoire + double) : Du bahuhaut contre Michal OBESLO (victoire 3/1). Puis du bahubas contre Yannick VOSTES (défaite 3/1).Contre Yannick c’est toujours j’ai rhum, avec une dernière cigarette. Et au poteau d’exécution.

Nolan GIVONE n°134 (1 victoire + double) : Retour aux sources, sur les terres picardes. Aura pu montrer l’étendue de son talent en givonnant sur Julien INDEHERBERG (victoire 3/0). Avant de se faire choboïser 3/2 par Clément. Puis vostériser 3/1 par Yannick.

Juilliang WANG n°207 (1 victoire) :  WANG plus Hao que Juilliang sur son premier match. Avec une victoire 3/0 sur Julien INDEHERBERG. Puis un peu Wang goissant sur son second match quand il aura recollé à deux sets partout contre Clément CHOBEAU. Mais CHOB finira par le plier à 90°: le wang le droit (défaite 3/2).

Antoine TISSANDIER n°686 (0 victoire) : Un jeune mais déjà très bon petit joueur. Quand il aura musclé son jeu, lui aussi fera des passes décisives en finale des championnats d’Europe.

Les amiénois

Michal OBESLO n°46 (1 victoire + double) : Le dos en compote, contre Jérôme BAHUAUD : l’amer Michal qui a perdu son chat et son mojo (défaite 3/1). C’est le père Obeslo qui le lui rendra. Avec une victoire 3/0 contre Antoine TISSANDIER.

Yannick VOSTES n°71(3 victoires) : Le CRS VOSTES aura délogé tous les zadistes roannais de la campagne picarde. Mais pas au gaz lacrymo. Juste à base de top spin bien lourd. Qui pique autant les yeux, que les cuisses. Avec 3 victoires 3/1 contre Antoine TISSANDIER,  Jérôme BAHUAUD et Nolan GIVONE.

Clément CHOBEAU n°147 (3 victoires + double) : En l’honneur des 50 ans de mai 68, sera monté sur la barricade amiénoise. En retournant Nolan GIVONE et Julliang WANG 3/2, puis Antoine TISSANDIER 3/1. Trois victoires plus double : pour Clément c’était cet après midi plus sous les pavés la rage, que la plage.

Julien INDEHERBERG n°122 (0 victoire) : L’épaule Walker. Avec une sortie de route au volant de sa nouvelle voiture, une porsche Carrera. Qui aura bien décoiffé Yannick. Toujours Fast mais surtout Furious de voir les sets défiler ainsi à cause de son épaule endolorie : deux défaites 3/0 contre Julliang WANG et Nolan GIVONE.

La porte des play off s'est ouverte pour les amiénois

La porte des play off s'est ouverte pour les amiénois

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche