Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2024 3 07 /02 /février /2024 16:46

Mardi 6 février 2024, dernière journée de la première phase du championnat de proB, et déplacement à FOURAS pour les Amiénois. Avec la dernière occasion d’assurer la 8ème place et le maintien en proB sans passer par les play-downs. Et ben c’est raté : nouvelle lourde défaite 3/0. Et zéro point pris sur les six possibles dans le money time : l’Amiens Sport Tennis de Table ne savait pas que c’était impossible, alors elle l’a fait…Niveau fédération française de la Lose.

Car après avoir mis trois cartouches dans le barillet contre SAINT DENIS, on en aura remis trois de plus contre FOURAS. Et quand coach SELLIER aura approché le revolver de sa tempe, et appuyé sur la détente, et ben là, forcément, chargeur plein : BOUM !!!

Depuis, les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine

Tranquille : il a un trou rouge au lobe temporal droit…

Oui, toujours bien de relire du Arthur RAMBO quand ça va mal. Et puis c’est bien mieux que le règlement FFTT.

Pour tenter d’analyser à chaud, les raisons de ce tragique incident industriel amiénois sont probablement multiples : mais en un, la qualité des joueurs adverses, déjà. On n’a pas affronté des peintres, mais de vrais joueurs, qui savaient jouer, pendant que nous, et bien on avait un peu oublié. Et puis le stress et la crispation, sournois et insidieux, qui sont montés au fil des rencontres, et qui auront paralysé et raccourci le membre supérieur (el famoso « petit bras »). Et puis comme on a une culture Hérain : les frites trop grasses le midi, les balles trop rondes et trop parfaites, et puis surtout, élément majeur : le manque de chatte !!! Evident. Car oui, on n’a pas réussi à faire 11 filets/coins de table trois sets de suite. Et ça franchement, c’est pas juste.

On se retrouve donc dans la situation qu’on voulait éviter depuis le début (et qu’on ne souhaitait à aucune autre équipe)  dans ce championnat illisible, immensément et hautement débile de proBay : dans la charrette des 4 derniers damnés. Pour jouer la saison, et l’avenir dans la division sur un seul match aller/retour (entre le 28 février et le 3 mars). Contre SAINT-PIERRE:  Priez pour nous !

Les Fourassiens

Andrea LANDRIEU (n°52) (1 victoire) : Le professeur LANDRIEU : aura donné la leçon à Denis DORCESCU. Et quand cet insolent lui aura ravi le 2ème set, châtiment corporel direct : coup de règle sur les doigts. Et Dénis finira les deux derniers sets au coin, sur les genoux, les mains sur la tête. Avec au final une victoire magistrale et indiscutable 3/1.

Marcos MADRID (n°104) (1 victoire) : On connaissait le sous-commandant MARCOS. Mais ce soir on aura découvert le colonel MADRID. Qui aura mis au garde à vous, puis au pas le deuxième classe RASMUSSEN. Qui ne se sera jamais sorti de son parcours du combattant. Et finira mort au champ d’honneur, 3/1.

Paul GAUZY (n°105) (1 victoire) : Le King CHARLES III se met en retrait de la vie publique pour traiter son cancer. Qui pour lui succéder ? Et bien le roi GAUZY !!! Impérial ce soir. Victoire princière 3/0 contre Santiago LORENZO. Qui se sera agenouillé devant son suzerain en demandant grâce : accordée.

Loïc BOBILLIER (coach poker Texas holden) : Aura fait tapis ce soir avec son brelan d’as Andréa/Marcos/Paul. Ça aura suffit. Mais en cas de besoin, il pouvait même aligner le carré : juste en apposant son propre nom sur la feuille de rencontre.

Les Amiénois

Denis DORCESCU (n°123) (0 victoire) : Dénis, notre géographe local nous aura rappelé à plusieurs reprises qu’à FOURAS ça n’était pas la mer, mais l’océan. Il aura donc pris la marée contre l’ostréiculteur Andréa LANDRIEU. Qui, sans avoir eu aucune moule, lui aura jeté des bourriches d’huîtres sur la tête (dont certaines d’ailleurs avec de très jolies perles). Pour mieux s’imposer 3/1. Arnaud SELLIER, en mode Zézette, aura récupéré les coquilles vides pour mieux en faire des cendriers. Il ne fume pas. Mais il va s’y mettre, car il a de sacrées compos de play-downs à rédiger!

Tobias RASMUSSEN (n°81) (0 victoire) : Allongé et ensanglanté, après sa défaite 3/1, il aura juste eu la force d’écrire, sur le sol, en trempant son doigt dans son propre sang, avant de succomber : « Marcos m’a tuer, Marcos m’a dride ». Rien compris… Mais la police française est sur le coup.

Santiago LORENZO (n°107) (0 victoire) : Rossé 3/0, Santi est revenu sur le banc en disant qu’il avait pris une grosse raclée contre Simon GAUZY. Mais non Santi ! C’était bien Paul ! Et c’est lui d’ailleurs qui partira lundi pour Busan en Corée du Sud. Pour remplacer son frère aux Championnats du Monde. Car il a montré ce soir qu’il avait largement le niveau.

Laurent COVA (Pas rentré, pas fessé) : On aura quand même séjourné dans le seul Routier du monde qui sert du jus de fraise au petit déjeuner. Plaisir des sens pour Laurent. Mais vraiment, totalement sous-côté l’hôtel-resto l’Air Marin.

Arnaud SELLIER (Coach dépité x2) : Aura profité du match à Fouras pour visiter LA ROCHELLE et ROCHEFORT, mais comme c’était pour le minibus en panne, ça aura surtout été les concessions RENAULT du coin. Mais en bon mécano aura tout de suite noté que niveau équipe, et bien ça vibrait et ça tremblotait un peu. Mais quand il aura soulevé le capot, trop tard : on avait déjà coulé une bielle…

Denis CHATELAIN (Résumeur) : Aura rédigé beaucoup de comptes-rendus de rencontres. Souvent avec du sang. Parfois avec de la sueur. Mais pour la première fois ce soir : avec des larmes.

Face à la mer,... j'aurais pu mourir,... je me relève, je prends mon dernier rêve...

Face à la mer,... j'aurais pu mourir,... je me relève, je prends mon dernier rêve...

Partager cet article
Repost0
4 février 2024 7 04 /02 /février /2024 19:22

Dixième journée du championnat de proB et accueil de SAINT DENIS, médaille de bronze du championnat. Forcément rencontre difficile en perspective, mais avec un seul point à scorer pour les Amiénois pour accrocher la  8ème place et le maintien, quand même pas mal d’espoirs. Mais qui auront été vite balayés par des Dionysiens qui, sans pitié, nous auront pulvérisés 3/0. Bravo à eux. Rien à dire.

Chute du trapèze pour les Amiénois. Mais avec un filet. Donc pas encore morts. Ouf.

Avec toujours un point à tirer contre Fouras mardi soir. Mais là, ce sera le saut de la mort. Avec en plus une cagoule noire sur la tête. Et forcément, maintenant, sans filet. Espérons qu’on ne s’écrasera pas sur le Taraflex de la salle Roger-Rondeaux, Avenue du Stade 17450 Fouras. Mais petite crainte quand même. Car on vient juste de réaliser la raison pour laquelle la couleur classique du Taraflex était en fait le rouge…

Les Dionysiens

Mathieu de SAINTILAN (n°89) (1 victoire) : N’aura pas usurpé ce soir son titre de meilleur défenseur français. La noblesse de la chop, d’où le « de » entre sont prénom et son nom. Et de plus, comme il ne se sera cette fois chauffé avec aucun arbitre, Mathieu aura rapidement été au bout des trois sets contre un Laurent COVA décontenancé. Et belle victoire 3/0, sans avoir raté une seule attaque coup droit. Et c’est là que ça n’est pas du jeu : quand on défend, on défend. La règle devrait être de ne pas avoir le droit de prendre l’initiative, jamais. Laurent, dés la fin du match aura donc rédigé un mail de réclamation auprès de la fédération, sur le mail Pourlesrageux@fftt.fr.

Harmeet DESAI (n°64) (1 victoire) : Impressionnant. Le natif de New Delhi aura survolé les débats, de la tête, des épaules, du top et du bloc, coup droit et revers, contre un Santiago LORENZO submergé. Pour Harmeet, on ne sait pas s’il est hindou, mais ce qui est certain, c’est qu’il est assurément un dur (dédicace au regretté Pierre DAC, 1957).

Alexis KOURAICHI (n°81) (1 victoire) : Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il avait le moral ce soir, pour après avoir été mené 2 sets à 0, sauver une balle de match au troisième set, puis au quatrième, puis à la belle, pour finalement l’emporter 3/2 contre un Tobias RASMUSSEN décomposé (qu’on aura dû hospitaliser dans la foulée en hôpital psychiatrique). Bravo donc à Alexis, chapeau, il fallait vraiment le faire. Dommage les petits gestes d’agacements avec le public. On mettra ça sur le compte de la jeunesse.

Les Amiénois

Laurent COVA (n°107) (0 victoire) : Un lolo diaphane ce soir, probablement anémié, avec un point de côté dés le premier échange du premier set contre Mathieu de SAINTILAN. Et lourde défaite 3/0 contre un Mathieu de gala. Pâleur, fatigue, essoufflement à l’effort, maux de crâne, sensation de tête qui tourne, vertiges, étourdissements, faiblesse en se levant d’une chaise : le diagnostic est posé : déficit en fer. On va donc demander à Margaux madame-Cova qu’elle lui donne à manger des épinards et de la viande saignante dés son retour à Montpellier. Par contre transfusion prévue dans le minibus demain sur la route : 2 poches de sang et 1 poche de côte du Rhône.

Santiago LORENZO (n°120) (0 victoire) : Arrivé devant la table en claquettes et bermuda, sans sa grinta habituelle. Et forcément sanction : violente hydrocution cet après-midi. N’aura même pas eu le temps de se mouiller la nuque, ni d’activer la machine à « Tchoooo !!! » que ça faisait déjà 3/0 pour le maître-nageur Harmeet DESAI. Dur, mais un DESAI très très costaud ce soir.

Tobias RASMUSSEN (n°81) (0 victoire) : Quand dans le match décisif contre Alexis KOURAICHI, tu domines les débats, et que tu as 3 balles de match pour conclure et nous maintenir en proB, pour finir par s’incliner 12/10 à la belle, forcément tu t’exposes à 2 choses : en un, traîner une réputation de Jean-Claude DUSSE danois, et en deux, la dépression suraigüe. On lui aura donc confisqué sa ceinture et ses lacets ce soir, et éloigné tout objet tranchant. Pour éviter tout risque de pendaison et d’auto-mutilation. Et forcément, prescription du docteur SELLIER : sera lui aussi sous perfusion d’anti-dépresseurs dans le minibus demain. Punaise on aurait mieux fait de voyager en ambulance…

Denis DORCESCU (n°123) (pas rentré) : Pas son week-end. Hier se pointe au match de foot Amiens-Paris FC après la mi-temps, avec son billet, et incroyable : refus des cerbères à l’entrée de nous laisser rentrer (il faut le savoir, à Amiens, après la mi-temps ils ferment le stade pour empêcher les spectateurs de sortir). Et ce dimanche, match trop rapide, 3z : ce sont les Dinoysiens qui à leur tour l’auront empêché d’entrer dans la rencontre. On n’ose pas sortir en boîte ce soir, avec Denis-le-chat-noir, sûr on va se faire recaler par les videurs.

Arnaud SELLIER (coach dépité) : Avait concocté la compo idéale ce soir contre SAINT DENIS. Mais tout aura mal tourné. S’arrache déjà les cheveux (c’est pour ça qu’ils sont désormais courts et à la brosse), pour la compo contre Fouras, en face de Fort BOYARD. S’ils nous alignent d’autres joueurs que Patrice LAFONT, Olivier MINNE et PASSE-PARTOUT, c’est sûr que ça va être très compliqué.

Denis CHATELAIN (président des pompes funèbres amiénoises) : Pour le retour à la maison-hôtel des joueurs aura conduit un corbillard : même une mouche se serait écoutée voler. Et arrivés au domicile, pour être raccord avec la veillée mortuaire, aura allumé quelques bougies et candélabres, et mis l’Adagio d’ALBINONI à fond sur la chaîne HI-FI (quand il en aura une). Avant de distribuer à tous des petits bonbons au cyanure avant le coucher.

AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs SAINT DENIS (0/3), J10 proB 2023/2024, le dimanche 4 février 2024
AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE vs SAINT DENIS (0/3), J10 proB 2023/2024, le dimanche 4 février 2024
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 22:35

Dimanche 10 décembre, 8ème journée du championnat de proB et réception de Berneuil-Compiègne-Lacroix-Venette-Margny-Choisy-au-Bac-Manille-Alger-Salzbourg-San-Juan tennis de table. Oui ils s’y seront mis à plusieurs pour tenter de nous arracher les tentacules.

Mais pas loin de rompre, notre élasticité de mollusque aura pourtant fini par faire la différence : victoire 3/2, au bout du bout de la dernière ventouse.

Bravo los pulpos ! Avec un total de 10 points sur 12 pris sur les 4 derniers matchs, et avec deux belles victoires cette semaine, mardi contre TOURS (3/0) puis ce soir contre COMPIEGNE, l’année se termine bien. Il faudra certes encore sacrément batailler pour le maintien sur les deux derniers matchs.  Mais bon, on verra l’an prochain.

Soufflons un peu. Car entre-temps, on aura 4Kg de foie gras à goinfrer et 12 litres de champagne à boire.

See you en 2024 !

Les compiégnois

Daniel GONZALES (n°65) (2 victoires) : L’homme du dimanche : the Sunday man. Les Portoricains, on en était resté au SHARKS dans WEST SIDE STORY, jouant du couteau avec Georges CHAKIRIS en dansant sur les musiques de Léonard BERNSTEIN (oui, excuse-nous d’apprécier les comédies musicales !). On ne savait pas qu’ils jouaient si bien au ping. Grande rencontre de Daniel. Auteur d’un très beau 2/2 avec de superbes points. Et qui, après un très bon 3/0 contre Tobias RASMUSSEN, contre Santiago LORENZO n’aura montré aucun signe de faiblesse. Et même à la belle, toujours aussi intense, n’aura pas crevé. N’aura donc pas eu besoin, pour rechaper, de passer chez SPEEDY, GONZALEZ. Et Daniel l’emportera brillamment 3/2 dans la plus belle rencontre de la soirée.

Alexander CHEN (n°152) (0 victoire) : Un Alexander royal en début de rencontre, et parti comme SAINT-LOUIS, en menant 1 set/0. Mais au final ce sont Santiago puis Tobias qui lui auront rendu la justice. Sous le grand CHEN, forcément: 3/1 puis 3/0. Décidément pas son soir au jeune autrichien.

Milhane JELLOULI (n°148) (0 victoire) : Gros combat et superbe match contre Denis DORCESCU. Mais à la belle, c’est le sang et les globules rouges roumains de Dénis qui auront parlé et fait la diff : dur au mal, et à l’abnégation. Et défaite 3/2.

Olivier BOCHET (prési-dent presque heureux) : Passé si près d’une nouvelle victoire, la défaite 3/2 lui aura, au final, fait moins mal que sa rage de dents depuis 2 jours. Mais sous antibiotiques, aura de nouveau les crocs la semaine prochaine. Pour mieux mâchouiller les Bruillois.

Les Amiénois

Tobias RASMUSSEN (n°60) (1 victoire) : Le joueur aux deux visages. Docteur RASMUSS sur son premier match, défait à la seringue 3/0 par Daniel GONZALEZ. Mais Mister TOBIAS sur sa seconde rencontre, impérial contre Alexander CHEN. Et belle victoire 3/0 qui nous donne le gain final : Welcome back Tobi !

Santiago LORENZO (n°113) (1 victoire) : Avec le soutien de son coach Gustavo et d’un de ses partenaires albicélestes, il y avait ce soir plus d’Argentins dans la salle que de membres de la plupart des clubs de la Somme pour supporter Santi. Mais merci messieurs d’avoir fait 12 000 km pour voir Senor LORENZO brillamment l’emporter 3/1 contre Alexander CHEN. Puis, sans démériter, s’incliner 3/2 contre Daniel GONZALEZ. Tu pais esta orgulloso de ti Santi : Vamos !

Denis DORCESCU (n°151) (1 victoire) : Après un premier entrainement hier après-midi en Pré-nationale avec l’équipe d’Arnaud (victoire finale 9/5 pour la montée en N3 avec 3 victoires en simples, mais sans le double, Laurent COVA aura noté), aura fait un second practice ce jour, avec une victoire à l’énergie, 3/2, contre Milhane JELLOULI. Car la grande échéance, ce sera ce mardi, pour Dénis. Avec la participation à son premier WTT Feeder en Italie, à Biella (entre Turin et Milan, pour économiser une recherche Google) : Forza Dénis !

Laurent COVA (n°112) (dans son fauteuil de star) : Avait assisté hier soir aux Trophées du ping à Paris, organisés par la fédération. Mais c’est incroyable, ils auront récompensé son beau-frère Félix LEBRUN comme joueur de l’année 2023 ! Il faudrait quand même qu’ils s’intéressent un peu aux matchs d’Amiens…Ou alors qu’ils créent une catégorie spéciale pour récompenser les joueurs dotées de très grosses testicules. On attend avec impatience l’an prochain. Surtout quand il faudra aller chercher sa récompense, torse nu et sans slip, pour Laurent.

Margaux LEBRUN (nouvelle supportrice amiénoise) : Venue encourager l’équipe amiénoise de son chéri Laurent, direct après sa nomination hier soir à Paris, à ces mêmes Trophées du ping. Mais scandaleusement non récompensée, pour l’initiative citoyenne de l’année, et l’apprentissage du ping en langue des signes aux jeunes pongistes sourds montpelliérains... Pas grave elle s’en souviendra quand elle devra héberger l’élite fédérale aux championnats de France à Montpellier en mars prochain (qu’elle organise aussi, félicitations !). Car oui, les cellules humides c’est bon pour les rhumatismes. Les planches de bois en guise de lit c’est super pour les douleurs lombaires chroniques. L’absence de draps, ça fait mieux circuler le sang. Et le pain sec et l’eau, c'est une bonne alternative au classiques champagne et petits fours, et c’est surtout recommandé pour que les officiels fédéraux préparent leur ligne avant l’été. Mais sinon, sans rancune, aucune.

Arnaud SELLIER (expert comptable) : Avec encore deux rencontres à jouer début février, aura lancé son compte à rebours, pour à la fin voir si le compte est bon. Le comte de Monté-Christo aussi. Mais ça n’a vraiment rien à voir (il est tard pour l'écriture de ce résumé, grosse journée, désolé, ça fatigue).

Nathan SELLIER (ambianceur) : Aura assuré l’animation micro ce dimanche. Passant toute la soirée du four de la sono, au moulin du Kop Labaume. Rencontre parfaite. Sur les 3 points de l’équipe, au moins un lui est entièrement dû. Un grand  BRAVO monsieur.

 

Avant les Compiégnois, au menu, c'était porc au caramel.

Avant les Compiégnois, au menu, c'était porc au caramel.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2023 2 05 /12 /décembre /2023 23:31

Mardi 5 décembre, 9ème journée du championnat de proB et déplacement à TOURS, l’un des Ogres du championnat. Donc, partis pour se faire dévorer, dans la forêt tourangelle. Mais le petit POUSELLIER, coach héroïque, prudent, toujours aussi organisé et précautionneux, aura pris soin de bien laisser derrière l’équipe des petits cailloux blancs, et des balles Butter (c’est pareil). Et les Amiénois serons ainsi rentrés, non seulement indemnes à l’hôtel IBIS STYLE (accueil et séjour impeccables : 3 glacières dans le roadbook de la proB), mais surtout victorieux : 3/0 !

Unbelievable ! (pour Tobias). Incredible ! (pour Santiago). Incroyable ! (pour Laurent, Dénis et Arnaud). Mais quelle chatte ! (pour les Tourangeaux).

Oui, c’est pas faux.

Mais ça confirme, une fois de plus, que le ping-pong, ben c’est vraiment n’importe quoi.

Car ça lutte dans le fond du panier pour ne pas descendre, et en deux matchs ça perd 3/2 contre les leaders et ça gagne 3/0 contre les seconds du championnat…

En tout cas, rendez-vous salle Labaume ce dimanche à 15h pour une nouvelle grosse rencontre, cette fois fratricide, contre Compiègne : Euch derby de chés picards !

Allez : à dé !

Les Tourangeaux

Adam SZUDI (n°23) (0 victoire) : D’habitude avec Adam, l’un des meilleurs joueurs du championnat, c’est « Pas de soucis ». Et ça enquille les points. Malheureusement ce soir ça aura plutôt été « Pas de SZUDI ». Et défaite 3/1. Mais contre un super RASMUSS, enfin régénéré.

Hugo DESCHAMPS (n°116) (0 victoire) : Gros combat contre Santiago, mais n’aura pas trouvé la clé, DESCHAMPS. Toujours fougueux et épris de liberté, Hugo finira tout de même embastillé et prisonnier d’une défaite, 3/1.

Amir Seyed HODAEI (n°48) (0 victoire) : Pensait jouer un match pépouze, pieds nus et en bermuda. Mais entré à 0/2 contre TOURS, devant un Laurent COVA survolté, aura pris temps mort à chaque point, pour consulter un sophrologue-médecine douce à l’hôpital BRETONNEAU tout proche (20 minutes aller et retour entre chaque échange quand même)... Mais ça n’aura pas suffit. Et finira, comme toute l’équipe tourangelle, en dépression absolue, et sous perfusion de Vivalan, avec une défaite 3/2.

Les Amiénois

Tobias RASMUSSEN (n°60) (1 victoire) : Entré au paradis par la grande porte, aura commencé par fesser ADAM 3/1, avant de manger la pomme, de tabasser le serpent, et de repartir avec EVE, bras dessus, bras dessous. Sans oublier de graver, avec son manche de raquette, sur la porte de l’arche de Noé « RASMUSSEN was here ». Oui, un Tobias biblique ce soir.

Santiago LORENZO (n°113) (1 victoire) : Soirée de gala oblige, aura mis son nœud  papillon, et enfilé son plus beau costume de ville. Tandis qu’Hugo mettait son bleu de chauffe et son habit de travail DESCHAMPS. Mais Santi aura encore plus mouillé la chemise, pour au final superbement l’emporter 3/1.

Laurent COVA (n°112) (1 victoire) : En position d’attente son arrière train danse désormais la samba. Et ce soir, c’était vraiment fiesta, maracana et paillettes : si Senhor, Laurent DO BRAZIL. Avec une énorme victoire 3/2 contre Amir HODAEI. A déjà sa place réservée sur le premier char pour l’ouverture du carnaval de RIO le 9 février 2024. Mais maintenant plus qu’à lui trouver un string qui parvienne à cacher ses énormes testicules… Pas gagné d’avance.

Coach SELLIER (1+1+1) : L’important c’est les 3 points. L’important c’est les 3 points. L’important c’est les 3 points. L’important c’est les 3 points. L’important c’est les 3 points…Le leitmotiv et son slogan jusque début février.

 

Au dessus du selfie: le selftours

Au dessus du selfie: le selftours

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2023 7 15 /10 /octobre /2023 18:32

Dimanche 15 octobre 2023, J1 en retard du championnat de proB et accueil de LILLE.

Le monde devient fou, ça massacre, ça assassine, et puis nous, et bien on fait des matchs de ping-pong. Choquant ? Non, ça n’est pas le bon terme.  Déplacé ? Certainement pas.

Ça montre aussi qu’on continue à vivre normalement, et que la terreur n’a pas de prise. Et puis aussi que la terre irait bien mieux si tout le monde jouait un peu plus au ping-pong, plutôt qu’avec des Kalashnikov ou dec couteaux.

Et les Amiénois l’auront plutôt bien fait ce soir, en l’emportant brillamment 3/1 contre LILLE : 2 victoires, 1 défaite, 8 points sur 9. On est bien hein Tintin ? Certes, oui Pascal SEVRAN. Mais Il faudra confirmer la semaine prochaine, toujours à la maison, en accueillant la Big Maero team niçoise. Gros match en perspective.

Les Lillois

Tamas LAKATOS (n°67) (1 victoire) : De retour dans son ancienne maison, Tomi n’aura pas tardé à retrouver ses pantoufles, pour l’emporter solidement, 3/1, dans son premier match contre Tobias RASMUSSEN. Mais dans sa seconde rencontre, glissade sur ses charentaises mal ajustée, et lourde chute sur le dos, pour s’incliner 3/1 contre un Santiago LORENZO accrocheur et volontaire.

Fabio RAKOTOARIMANANA (n°115) (0 victoire) : Très affûté, régime bien suivi, aura bien débuté sa rencontre contre Santiago LORENZO en emportant le premier set. Mais quelques top spins coups droits plus loin, aura fini par manger gras. Avec un nutriscore E rendu par notre diététicien argentin. Et défaite 3/1.

Tom CLOSSET (n°310) (0 victoire) : Ce sera un grand joueur. Mais aujourd’hui sera tombé sur encore plus grand. L’immense Laurent COVA. Auteur d’un match presque parfait. Et défaite 3/0.

Les Amiénois

Tobias RASMUSSEN (n°72) (0 victoire) : Le Danemark aura gagné 3/1 contre le Kazakhstan hier soir au foot. Malheureusement c’est sur ce score que Tobias s’inclinera contre un très bon Tamas LAKATOS, solide et concentré. Notre viking aura pourtant essayé. Mais quand ça veut pas, ça veut pas. De retour chez lui, plongera nu dans les eaux glacées de la Baltique. Puis se fouettera le dos avec des branches de bouleaux frais. Pour mieux se régénérer le corps et le cerveau.

Santiago LORENZO (n°113) (2 victoires) : Fin de la distribution des prix Nobel la semaine dernière à Stockholm. Ils en auront juste oublié un. Celui du fight et de la détermination. Décerné sans aucune rivalité ni opposition possible à Santiago. El hombre de la tarde, avec deux belles victoires contre Fabio RAKOTOARIMANANA et Tomi LAKATOS, 3/1.

Laurent COVA (n°112) (1 victoire) : Un match gonadique. Impressionnant en survitesse et en revers en ligne. Etait en feu. Ce soir c’était vraiment Great balls of fire. Jerry Lee LEWIS aurait forcément apprécié.

Arnaud SELLIER (coach heureux) : Ça gagne, et en plus ça gagne contre Lille, pour rester encore une fois le roi du derby des Hauts de France. Aura célébré ça avec un petit expresso, sans touillette. Le George CLOONEY du ping amiénois. What else ?

Les grandes victoires se forgent toujours dans des vestiaires au carrelage moche

Les grandes victoires se forgent toujours dans des vestiaires au carrelage moche

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2023 3 11 /10 /octobre /2023 18:25

Mardi 10 octobre, 4ème journée de championnat à VILLENEUVE SUR LOT (alors qu’on n’a toujours pas joué les journées 1 et 3, mais ça c’est un détail).

Car c’est la guerre partout dans le monde : Ukraine, Haut Karabakh, Israël, Soudan... Et même depuis hier soir, sur le territoire français. A Villeneuve sur Lot. Avec une guerre, plutôt en dentelles, en claquettes et accoudés au bar, durant les deux premiers matchs pour les villeneuvois. Puis le lieutenant COVA sera sorti de la tranchée, sabre au clair, suivi de près par le capitaine SANTIAGO. Et égalisation à 2 partout. Mais pour finir, dans le match décisif, accrochés dans les barbelés, les tripes pendantes. Et défaite 3/2.

Paradoxe de ce championnat : on se fait scalper, mais en scorant 2 points, on est quand même content… Il faudra toutefois cicatriser à 100% pour affronter Lille ce dimanche 15h, à fort Labaume.  Vamos los amigos!

Les Villeneuvois

Olajide OMOTAYO (n°80) (2 victoires) : L’homme du match. Toujours là quand ça sent le sang et la chair fraiche. Le boucher de Villeneuve, aura dépecé Santiago LORENZO 3/1. Ce avant que le serial topeur ne massacre Denis DORCESCU 3/1 également.

Jules CAVAILLE (n°94) (1 victoire) : Cavaille que vaille, mais une rencontre alternative. En feu sur Tobias RASMUSSEN, et très belle victoire 3/2. Verglacé ensuite par Santiago LORENZO, et défaite sèche et réfrigérante 3/0.

Johan BARIUS (n°115) (0 victoire) : Un nom d’empereur romain. Anachronique pour un suédois. Et donc forcément, le centurion COVA en aura profité pour en faire sa chose et le réduire en esclavage. Et défaite 3/2, mais méritante.

Les amiénois

Tobias RASMUSSEN (n°60) (0 victoire) : Quand il aura mené 2 sets à 1 et 9/7, avec en plus une cathédrale à smasher plein coup droit à 9/9, notre viking danois se sera déjà vu en train de boire son apéro dans le crâne de Jules CAVAILLE. Malheureusement ça aura mal tourné pour Ragnar RASMUSS. Comme à Saucourt-en-Vimeu devant l’armée de Louis III en 811. Avec en plus à 9/10 une gratte, égalisation à 2 sets partout. Puis déroute à la belle, et défaite 3/2. Qui pique un peu, et aura fait vaciller le drakkar.

Santiago LORENZO (n°113) (1 victoire) : Fracassé 3/1 dans sa première rencontre par Olajide OMOTAYO dans un gros combat de tatanes coups /droits. Car oui, le revers, ça n’a été inventé que pour les faibles. Aura raté son saut de la mort dans son premier match, mais heureusement avec réception et récupération dans le filet de salle Villeneuvoise. Et après 2 ou 3 Vamos, sera remonté sur le trapèze pour mieux faire voltiger Jules CAVAILLE 3/0. Bravo à l’ange de Buenos Aires !

Laurent COVA (n°112) (1 victoire) : Ses ÉNORMES testicules le gênent parfois pour marcher, pour plier les jambes en top spin, ou pour prendre des pivots. Mais ce sont en tout cas elles qui lui auront permis de retourner une situation compromise ce soir, mené 2 sets à 1, pour l’emporter à la belle contre Johan BARIUS. Une belle victoire 3/2 ramenée dans des conditions difficiles, pour mieux nous maintenir en vie. Maintenant plus qu’à lui trouver un short de forte contenance et capacité. Compliqué... A moins de peut-être le faire tailler dans une toile de parachute, ou dans un Tifo marseillais.

Denis DORCESCU (n°151) (0 victoire) : Si vous souhaitez escagasser Denis, dites lui juste « 1/0-10/7 ». Il comprendra…. Mais ensuite, fuyez pauvres fous ! Car il risque de vous tabasser à mort ! Aura en effet eu Olajide OMOTAYO recroquevillé dans la paume de sa main, dans la rencontre décisive. Mais n’aura malheureusement pas pu la refermer comme il le fallait pour plier le match. Avec un Denis DORCES-SEUM depuis hier soir.

Arnaud SELLIER (coach casino) : Aura tenté un coup de poker avec la rentrée surprise de Denis DORCESCU contre Olajide OMOTAYO dans le dernier match de la soirée. Mais bon, son truc à Nono c’est plutôt la manille. Et il n’aura malheureusement pas pu coincher sur le dernier pli…. Pas grave, comme on lui avait déjà demandé à peu près 252 fois si l’équipe allait rester pour manger le soir, après le match, il avait déjà prévu de se refaire sur les desserts.

La team

La team

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2023 2 26 /09 /septembre /2023 23:49

Mardi 26 novembre 2023. La rentrée des classes pour l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE. A la bourre en plus, tout le monde ayant déjà rejoint les salles de cours depuis la semaine dernière.

Mais les cancres amiénois, pour cause de match décalé contre LILLE, étaient encore ce mardi 26 septembre au soir, sous le préau de SAINT PIERRE LES ELBOEUF,  les genoux tremblotants, et le dos plié par le lourd cartable DONIC. Attendant que la sonnerie ne retentisse…

Avec au final, une première journée d’école dure, pleine, et intense. Mais qui se sera bien terminée. Avec une victoire 3/1. Et les félicitations du proviseur SELLIER. C’est déjà ça.

La suite, le mardi 10 octobre à VILLENEUVE SUR LOT. Pour déjà le brevet des collèges.

Les Saint Pierrais

Célian BESNIER (n°159) (0 victoire) : De l’envie, du fight, de la ténacité. Gros match contre Santiago LORENZO. Mais aura regretté d’avoir pris allemand première langue. Et restera de fait bloqué à ocho-siete à la belle. Heureusement pour nous... Et défaite 3/2.

Guillaume ALCAYDE (n°192) (1 victoire) : Du toucher et de l’abnégation ce jour. Sur presque toutes les balles, en ayant encore plus varié que les taux d’intérêts immobiliers ou le prix de l’essence en cette fin d’année. Et ça aura bien payé contre Tobias RASMUSSEN (belle victoire 3/2) ; et ça aurait presque pu payer contre Santiago LORENZO (mais défaite 3/1).

Martin BAECHLER (n°227) (0 victoire) : Saint-Pierre, priez pour nous. Mais ça n’aura pas suffit contre ce diable de Denis DORCESCU. Et défaite satanique 3/1.

Les Amiénois

Tobias RASMUSSEN (n°72) (0 victoire) : Aura fini au coin, les deux genoux sur une règle. A l’ancienne, après sa défaite 3/2 contre un Guillaume ALCAYDE de gala, qui n’aura rien lâché.

Santiago LORENZO (n°113) (2 victoires) : Le pape François, également Argentin, lui aura ouvert la voie en ce début de semaine à Marseille. Et Santi aura alors continué d’évangéliser en Normandie. A grands coups de tops frappés dans la face de Célian BESNIER (victoire 3/2) puis de Guillaume ALCAYDE (et victoire 3/1). Un perfect ce mardi soir. Alleluia Santi !

Denis DORCESCU (n°151) (1 victoire) : Se sera assis direct au premier rang. Le chouchou de la maîtresse. Tiré à 4 épingles, la mèche sur le côté. Et n’aura pas laissé Martin BAECHLER copier sur lui une seule seconde. Et belle victoire 3/1.

Laurent COVA (n°112) : Tellement sous côté qu’il en aura été oublié lors de la présentation des équipes par le speaker local. Pas grave. Lui aura gravé son nom et son prénom sur les portes de son coupé Mercedes, au tournevis, en sortant. Et en lui crevant les 4 pneus, en ami. En souvenir de cette belle petite première en proB.

Arnaud SELLIER (coach) : Sa tension artérielle sera encore montée à 34/12. Et ses pulsations cardiaques à 388 battements par minute. Mais après 4 heures de match, on est bien là…

Kop Labaume : le soutien de la famille : Merci !

 

La famille Labaume

La famille Labaume

ENTENTE SAINT PIERRAISE vs AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE (1/3). ProB J1 saison 2023/2024
Partager cet article
Repost0
10 juin 2023 6 10 /06 /juin /2023 19:38

Prénom : Arnaud                                                           Nom : SELLIER

Surnom  : « Nono »

Age : 43 ans

Classement : n°646 et coach de l’équipe

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 9 ans

Mon premier club de tennis de table : Rubempré, l’association de mon village puis Doullens pendant 1 an puis Amiens depuis 1989

Mon matériel : plaques et bois : Plaques Cornilleau Target Pro XD 47,5° Max et Bois Cornilleau Hinotec Off mais bientôt raquette Donic !

Mon style de jeu : Polyvalent

Les clubs français dans lesquels j’ai joué : Doullens et Amiens

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : Aucun, Rumbempré c’est en France

Mes principaux titres : Multiple champion de Picardie jeunes et seniors, champion de France UFOLEP 1998

Mon meilleur souvenir au tennis de table : Les quelques instants d’euphorie après une victoire importante

Mon pire souvenir au tennis de table : Ne pas réussir à donner le meilleur de soi-même lors de matchs importants

 

Le questionnaire de Marcel ROUSTE

1 - Le principal trait de mon caractère : Consciencieux

2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : La combativité

3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : Jouer comme les garçons : c’est de mieux en mieux !

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : La fidélité

5 - Mon principal défaut : Manque parfois de confiance en moi

6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Il ne me reste pas beaucoup de temps… : être au calme, regarder la télé ou aller au cinéma

7 - Mon rêve de bonheur : Ça va, je suis plutôt heureux. Continuer à être occupé par des choses qui me passionnent.

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Perdre un de mes proches

9 - Le niveau que je souhaiterais atteindre : C’est trop tard pour moi ! J’ai atteint un niveau respectable en faisant partie à un moment des 100 meilleurs joueurs français tout en continuant mes études et en ayant fait le choix de toujours rester dans mon club. Je suis très fier de cela.

10 - Le pays où je désirerais vivre : La France, c’est très bien !

11 - Le bois de raquette que je préfère : J’aimais les bois Cornilleau Hinotec. J’aimerai les bois Donic !

12 - Les plaques que j’aime : Même réponse que pour les bois. Je pense qu’on peut trouver son bonheur quelque soit la marque avec laquelle on joue.
13 - La salle que je préfère :  Difficile de répondre autre chose que la salle Labaume où j’ai passé des milliers d’heure depuis plus de 30 ans ! Mais j’aime beaucoup aussi la salle de Béthune où j’ai souvent bien joué et où j’ai d’excellents souvenirs.
14 - Mes acteurs favoris : Je n’en ai pas vraiment
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : Je ne suis pas sûr que ce soit un poète mais les résumés de Denis Chatelain sont toujours très drôles !

16 - Mes héros dans la fiction : Les hobbits. Pas les plus forts mais les plus discrets et surtout les plus efficaces.

17 - Mes actrices favorites : Je n’en ai pas vraiment

18 - Mes musiciens préférés : je ne suis pas très musique mais j’apprécie les chanteuses à la voix douce

19 - Mes peintres favoris : Pas très peinture

20 - Mes héros dans la vie réelle : Sans doute Sonia, mon épouse, sans qui tout ce que je fais actuellement serait plus difficilement réalisable.
21 - Mes héros pongistes : Jan-Ove Waldner pour son talent et Jean-Philippe Gatien qui a permis de développer le tennis de table français grâce à ses résultats internationaux
22 - Mes noms favoris : Amiens Sport Tennis et Table. Et l’amour du maillot

23 - Ce que je déteste par-dessus tout : La malhonnêteté, l’hypocrisie

24 - Personnages historiques que je méprise le plus : Hitler
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : La médaille olympique de Jean-Philippe Gatien aux Jeux Olympiques de Barcelone 1992.

26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : Les sets de 11 points, c’est plutôt pas mal
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : Être invisible
28 - Comment j’aimerais mourir : Je n’ai jamais trop réfléchi à cette question. Sans doute, le plus tard possible…

29 - État présent de mon esprit : Concentré sur le questionnaire !

30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Tout ce qu’on peut rater mais en ayant tenté quelque chose

31 - Ma devise : « On a ce qu’on mérite ! »

 

Le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT

1. Votre mot préféré ? : Allez !

2. Le mot que vous détestez ? : Les grossièretés inutiles

3. Votre drogue favorite ? : La course à pied. Ça vide la tête.
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Le bruit de la balle dans une raquette bien collée
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Le bruit des tranches. On fait une tranche quand on est mal placé…

6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table ? : « Je ne ratais jamais ça avant ! »

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Simone VEIL
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Un métier qui ne me laisse pas de temps pour faire ce que j’aime.

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Plutôt en être humain, pour pouvoir vivre une deuxième vie. Plante, arbre ou animal, ça ne me paraît pas passionnant…
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Félicitations Arnaud. Dans ton domaine, tu as été quelqu’un d’honnête, droit et utile. »

Coach SELLIER

Coach SELLIER

Partager cet article
Repost0
10 juin 2023 6 10 /06 /juin /2023 06:33

Prénom :  Denis                                                          Nom : DORCESCU

Surnom:  « Den »

Age : 20 ans

Classement : Numéro 164

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 9 ans

Mon premier club de tennis de table:  Tennis de Table Mers Tréport Eu

Mon matériel : plaques et bois : Plaques  Bluestorm Pro Donic  / Bois Jorgen Personn World Champion 89 Off+  Donic

Mon style de jeu : Attaquant

Les clubs français dans lesquels j’ai joué: TTMTE / CP quevillais / SPO Rouen / MontpellierTT

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : PristavuTT ( Roumanie ) , Leganes ( Espagne ) , ZZ lancy ( Suisse )

Mes principaux titres : Tournoi 6 nations cadets 2016 / Critérium N1 -18 , -16 , Elite  B / Champion de France par équipe N1 2022.

Mon meilleur souvenir au tennis de table: Premier match en Pro sur Villeneuve victoire face à Omotayo et Ahmadian.

Mon pire souvenir au tennis de table : Défaite premier tour championnats de France junior 2019 contre Simon Broudic 4/3.

 

Le questionnaire de Marcel ROUSTE

1- Le principal trait de mon caractère : Combatif
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : l’ambition, le courage, la créativité
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : l’ambition, la créativité

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis :  l’humour, la loyauté
5 - Mon principal défaut : Têtu
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : faire des activités avec mes amis
7 - Mon rêve de bonheur : Champion olympique

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : la solitude, me blesser et plus pouvoir jouer au ping
9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre: Top 100 mondial
10 - Le pays où je désirerais vivre : Italie
11 – Le bois de raquette que je préfère : Le mien

12 – Les plaques que j’aime : Bluestorm Pro
13 – La salle que je préfère : La salle de l’open de France a Metz
14 - Mes acteurs favoris : Christian BALE , Leonardo DICAPRIO
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : je n’en ai pas
16 - Mes héros dans la fiction : BATMAN , MAXIMUS
17 - Mes actrices favorites : Ana DE ARMAS , Margot ROBBIE
18 - Mes musiciens préférés : DAMSO , PINK FLOYD , MICHAEL JACKSON , AVICII
19 - Mes peintres favoris : je n’en ai pas
20 - Mes héros dans la vie réelle : Roger FEDERER , Stephen CURRY
21 - Mes héros pongistes : ZHANG Jike
22 - Mes noms favoris :
23 - Ce que je déteste par-dessus tout : les gens qui se coupent les ongles tout les 100 ans, les huitres, le réglisse et le PSG
24 - Personnages historiques que je méprise le plus : HITLER
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : SCHLAGER champion du Monde 2003
26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : Plus le droit de cacher la balle au service , content de pas avoir connu ça.
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : voler
28 - Comment j’aimerais mourir : de vieillesse dans ma future maison vue sur mer dans un transat.
29 - État présent de mon esprit : Concentré pour répondre aux questions
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Faute de pied, à Roland GARROS.
31 - Ma devise : « Qui ne tente rien n’a rien ! »

 

Le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT

1. Votre mot préféré ? : Liberté
2. Le mot que vous détestez ? : Chimie, Antitop
3. Votre drogue favorite ? : le ping , les mangas
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : le bruit des fans dans le Vélodrome quand Marseille marque.
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Celui du moustique proche de ton oreille la nuit
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : « Nique ta race ! »
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Alexis LEBRUN ou Jonathan COHEN
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Gardien de Prison
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : un Tigre
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Bravo tu as réalisé tous tes rêves ! »

Denis Concentrascu Dorcescu

Denis Concentrascu Dorcescu

Partager cet article
Repost0
9 juin 2023 5 09 /06 /juin /2023 08:44

Prénom : Laurent                                                  Nom : COVA

Surnom : « Lolo »

Age : 26 ans

Classement : N°112 Fr avec étrangers

 

L’âge auquel j’ai commencé à jouer : 6 ans

Mon premier club de tennis de table: Montpellier Tennis de table

Mon matériel : à Bois : Dimitrij OVTCHAROV INNERFORCE ALC ( concave )

  • Revêtements : Dignics 09c Noir en Coup droit et Dignics 05 rouge en revers
  • Ruban : Dignics ou Tenergy  :’)

Mon style de jeu :  Attaquant ( près de la table ) ( voir l’article d’Amiens 😉 )

Les clubs français dans lesquels j’ai joué : Montpellier Tennis de Table , Metz Tennis de table , à nouveau Montpellier , Istres Tennis de Table et…maintenant AMIENS !!!

Les clubs étrangers dans lesquels j’ai joué : Panathinaikos en Grèce ( 1 seule rencontre )

Mes principaux titres : Champion de France en doubles 2022 avec Félix LEBRUN

Mon meilleur souvenir de tennis de table : Ce titre en double avec Félix ! Incroyable !

Mon pire souvenir au tennis de table : Abandon sur Andréa LANDRIEU en match de pro B avant un arrêt assez long du ping pour blessure à l’épaule.


Le questionnaire de Marcel ROUSTE

1- Le principal trait de mon caractère : Persévérant
2 - La qualité que je préfère chez un pongiste : Sa passion
3 - La qualité que je préfère chez une pongiste : Son écoute et sa faculté d’apprentissage

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : Le partage
5 - Mon principal défaut : Têtu
6 - Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : Discuter , jouer au poker , faire d’autres sports
7 - Mon rêve de bonheur : M’épanouir dans des choses simples et profiter de la vie

8 - Quel serait mon plus grand malheur ? : Perdre un proche
9 – Le niveau que je souhaiterais atteindre : Le plus loin possible, pas de limite
10 - Le pays où je désirerais vivre : Je suis bien en France mais j’aimerais aller en Nouvelle – Calédonie un jour !
11 – Le bois de raquette que je préfère : Ovtcharov

12 – Les plaques que j’aime : Dignics !
13 – La salle que je préfère : Montpellier Tennis de Table (mais je connais pas encore la salle Labaume !)
14 - Mes acteurs favoris : Daniel CRAIG
15 - Mes poètes préférés dans le tennis de table : La Hérain est mon Royaume
16 - Mes héros dans la fiction : SanGoku
17 - Mes actrices favorites : Ester EXPOSITO
18 - Mes musiciens préférés ( je transforme en chanteur ) : NINHO , Daniel BALAVOINE sinon ça dépend des périodes !
19 - Mes peintres favoris : Ma maman !
20 - Mes héros dans la vie réelle : Arnold SCHWARZENEGGER, Raphaël NADAL

21 - Mes héros pongistes : Jan-Ove WALDNER , ZHANG Jike , MA Long , Félix LEBRUN … mais il faut qu’il progresse encore un peu !
22 - Mes noms favoris : Amour , amitié , plaisir , tcho !
23 - Ce que je déteste par-dessus tout : l’égoisme ou les radins
24 - Personnages historiques que je méprise le plus : HITLER
25 - Le fait pongiste que j’admire le plus : La difficulté technique de ce sport lié au niveau de jeu d’aujourd’hui et la variation des conditions de jeu.
26 - La réforme pongiste que j’estime le plus : Il y en a beaucoup !  Enlever les étrangers au classement qui ne jouent plus, redescendre ceux qui ont déjà eu 3500 points qui ont été  top 50 mondial, créer un classement uniquement centré sur les français.

Supprimer la double licence, revoir le critérium fédéral et la formule de Pro , les coefficients affiliés aux compétitions... Dur de n’en citer qu’une,  je suis en train de faire un catalogue !
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir : La téléportation
28 - Comment j’aimerais mourir : Dans mon sommeil
29 - État présent de mon esprit : Content
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : Le retard
31 - Ma devise : « A chaque fois que tu marques un point, tu te rapproches de la victoire ! »

 

Le questionnaire de Bernard PRENDIN-PIVOT

1. Votre mot préféré ? : Vibrer
2. Le mot que vous détestez ? : Impossible
3. Votre drogue favorite ? : Grat , Allo saveurs , spécialités montpelliéraines ! De temps en temps ! Sinon le ping !
4. Le son, le bruit que vous aimez ? : Des encouragements, du bruit , une belle atmosphère.
5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Les gens qui parlent quand je joue !
6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : « Casse les couilles ! , Franchement le mec fait que chialer et ça se passe bien »
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Femme voyons !
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Maçon sous la chaleur ou être devant un ordinateur
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un lapin !
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « C’est bien Laurent , tu t’es battu toute ta vie , tu as été une bonne personne , généreux , tu vas nous manquer… notamment pour ton niveau pongistique ^^ ! 
»

Laurent "Déter" COVA

Laurent "Déter" COVA

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche