Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 21:30

Vendredi 1er juin 17h30. Premier match des finales du championnat de France par équipes de Nationale 1. Contre NICE.

Et énorme fessée : 8/1 !!!

Mais comme notre maître à penser Nelson MANDELA, nous non plus, on ne perd jamais.

Soit on gagne, soit on apprend.

Et ce soir, et bien, on peut dire qu’on a beaucoup appris !!!

Oui, au final, on a appris que ce n’est pas un petit fossé, que l’on pourrait aisément enjamber, qui nous sépare de la proB.  Non. C’est un gouffre. Un abîme.

Et pas seulement un a BIM dans ta face !

Allez, pas grave…

Ce soir on est tombé du trapèze.

Mais dès demain, on remonte dessus. A 13 heures. Pour voltiger avec les acrobates d’Issy !

 

Les niçois

Simon ARVIDSSON n°57 (2 victoires + double):  D’entrée le Simon ARVIDSSON les cloches de Clément CHOBEAU, victoire  3/0. Puis ARVIDSSON le glas de notre capitaine Yannik VOSTES, nouvelle victoire 3/0. Bref, Simon attend toujours de perdre un set sur ces play-off !

Enio MENDES n°86 (1 victoire + double): Le senor VOSTES a toujours préféré Eva à Enio. Donc défaite 3/2 contre Yannick. Puis dans sa rencontre contre Clément CHOBEAU, dans ce match Portugal-Amiens, ou Mendès-France, après avoir été mené 1 set 0 et avoir un peu tremblé dans le second, a envoyé de la paella à foison. Pour finir par s’imposer 3/1.

Jérémy PETIOT n°68 (2 victoires + double) : Aura collé Michal OBESLO (victoire 3/1), puis Julien INDEHERBERG (victoire 3/0) dans sa cuisinière. Puis tourné le bouton du thermostat, et envoyé 1200°C durant 15 minutes. Aura ensuite jeté les cendres résiduelles dans le petit cendrier à la porte du gymnase. Décidément, toujours aussi impitoyable, et chirurgical, ce docteur PETIOT.

Loïc BOBILLLIER n°81 (2 victoires + double): Loïc BOBILLIER dit « Bob ». Mais attention, pas celui de couleur jaune et signé Pernot-Ricard. Non, celui du Katanga. Le Bob qui te branche des électrodes sur les testicules. Puis te découpe à la machette. Et une victoire d’entrée 3/0, en monde combattant, contre Julien INDEHERBERG, pour le Bob DENARD du ping. Puis aura ensuite rapidement essuyé et essoré un Michal OBESLO liquéfié : avec une belle victoire expéditive 3/0. Pour Bob l’éponge.

Olivier MAERO (le papa): Il est finalement aussi bon au coaching que lorsqu’il se filme en tournoyant sur les toits de Nice. Une belle victoire tactique et comptable ce soir pour le Claude LELOUCH niçois.

 

Les amiénois

Michal OBESLO n°46 (0 victoire) : Un orage terrible s’est abattu sur Vittel une heure avant le match. Mais la foudre ne sera tombée que sur la table 19. Celle de Michal. Avant que le ciel, puis Jérémy PETIOT et Loïc BOBILLIER ne lui tombent également sur la tête. Avec au final deux défaites 3/1 et 3/0. Et petite migraine pour le samedi deux juin au matin.

Yannick VOSTES n°71 (1 victoire) : En cure sur ce week-end vitellois, aura commencé par enduire de boue Enio MENDES pour ses débuts en parafangothérapie (victoire 3/2). Avant de passer de la thalasso à la tabassothérapie contre Simon ARVIDSSON. Matraqué de top-spins coups droits, avec une défaite 3/0.

Clément CHOBEAU n°147 (0 victoire) : En jouant Nice, sera passé de la grande promenade des Anglais à la petite promenade du Suédois. Avec une défaite en petite foulée 3/0 contre l’impressionnant Simon ARVIDSSON. Aura ensuite presqu’entendu les cigales dans son second match contre Enio MENDES. Mais le Papet portugais ne lui aura pas rejoué deux fois le carnaval des fleurs. Avec au final une défaite 3/1.

Julien INDEHERBERG n°122 (0 victoire) : Arrivé dans la cité de l’eau plate, n’a rien trouvé de mieux que de faire dans l’effervescence et l’eau gazéifiée. Avec cet après-midi un petit concours de bulles : 3/0 contre Loïc BOBILLIER, puis 3/0 contre Jérémy PETIOT.

 

La photo du bonheur. Juste avant le drame.

La photo du bonheur. Juste avant le drame.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2018 1 21 /05 /mai /2018 13:51

Alexis MOMMESSIN devient le nouveau sociétaire de l’Amiens Sport Tennis de Table !

Agé de 20 ans, Alexis, ce jeune parisien, passe ainsi de la Comédie Française à la Comédie de Picardie. Et il effectuera ces grands débuts avec l’Amiens Sport Tennis de Table en Nationale 1 fin septembre, avec la reprise du championnat.

Les bonnes fées du ping se sont penchées très tôt sur son berceau, puis les chromosomes et la génétique ont fait leur œuvre. Car Alexis est issu d’une prestigieuse dynastie pongiste : la MOMMESSIN family ! Son père, Jacques, et ses deux oncles, Didier et Serge, ont en effet tous évolué en équipe de France jeunes, Didier ayant décroché le titre de champion de France sénior en 1990.

Alexis a débuté le tennis de table à l’âge de 12 ans dans le club de Champs sur Marne, et a évolué durant 4 ans dans le club de Chelles, puis durant 3 ans à Boulogne Billancourt.

Il a un style de jeu très offensif et envoie fort, coup droit, et revers: à la demande ! Et avec un bon petit service rentrant, lui ayant permis de collectionner les titres de champion de Seine-et-Marne cadet et junior.

Alexis est actuellement n°162 français.

Il a une tête bien faite (il fait ainsi l'unanimité parmi toutes les hôtesses et clubbeuses de la night parisienne) et bien pleine, puisqu'il est actuellement en 3ème année d'école de commerce.

Ses objectifs personnels sont d’entrer dans le top 100 français et d’évoluer à l’échelon pro, dans un environnement favorable, et une équipe sympathique.

Il intègre l’Amiens Sport Tennis de Table pour toutes ces raisons !

Car il y a trois sortes de joueurs : ceux qui vivent leur vie, ceux qui rêvent leur vie, et ceux qui vivent leurs rêves.

Alexis fait partie de la troisième catégorie : bon choix !

 

Alexis et le questionnaire de Marcel ROUSTE:

1. Le principal trait de mon caractère : le sérieux, la rigueur

2. La qualité que je préfère chez un pongiste : la combativité

3. La qualité que je préfère chez une pongiste : la combativitée

4. Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : leur franchise

5. Mon principal défaut : ma nervosité

6. Mon occupation préférée en dehors du tennis de table : sortir avec des amis

7. Mon rêve de bonheur : réussir mes études en continuant ma progression pongistique

8. Quel serait mon plus grand malheur ? : me blesser

9. Le niveau que je souhaiterais atteindre: le plus haut possible !

10. Le pays où je désirerais vivre : Espagne, Australie, Etats Unis

11. Le bois de raquette que je préfère : Bois Tibhar power 40

12. Les plaques que j’aime : Ténergy 05

13. La salle que je préfère : La salle de Ceyrat (à côté de Clermont Ferrand)

14. Mes acteurs favoris : Jake GYLLENHALL, Matt DAMON

15. Mes poètes préférés dans le tennis de table : Jérôme PAULY, the best

16. Mes actrices favorites : Angelina JOLIE

17. Mes compositeurs préférés : BEETHOVEN (mais plus Ludwig van que le chien Saint-Bernard)

18. Mes peintres favoris : Salvador DALI, Vassily KANDINSKI

19. Mes héros dans la vie réelle : mon père

20. Mes héros pongistes : Jan-Owe WALDNER, Ma LONG

21. Mes noms favoris : PING-PONG

22. Ce que je déteste par-dessus tout : ne rien faire

23. Personnages historiques que je méprise le plus : HITLER

24. Le fait pongiste que j’admire le plus : la réunion de la Corée du sud et de la Corée du nord aux derniers championnats du monde par équipes

25. La réforme pongiste que j’estime le plus : il n’y en a pas

26.  Le don de la nature que je voudrais avoir : pouvoir voler

27. Comment j’aimerais mourir : en héros

28. État présent de mon esprit : positif attitude

29. Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : la maladresse

30. Ma devise : Réfléchir avant d’agir

 

Alexis et le questionnaire de Bernard PRENDRIN-PIVOT:

1. Votre mot préféré ? : Vamos !

2. Le mot que vous détestez ? : Défaite

3. Votre drogue favorite ? : Le sport

4. Le son, le bruit que vous aimez ? : le jingle SNCF («  Tu tu tulu »)

https://www.youtube.com/watch?v=NA5MwhuHWLo

5. Le son, le bruit que vous détestez ? : Les klaxons

6. Votre juron ou blasphème favori quand vous jouez au tennis de table? : « Putindmairde »

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? : Denis Chatelain

8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : Eboueur

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : Un aigle

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? : « Salut Alex, soirée tonight ? »

L'oeil du tigre Mommess

L'oeil du tigre Mommess

Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 12:57

Les journées finales des titres nationaux se dérouleront du 1er au 3 juin 2018 en la ville de VITTEL.

Réunissant les vainqueurs, pour la 2ème phase, des 4 poules de Nationale 1, des 8 poules de Nationale 2, et des 16 poules de Nationale 3.

En Nationale 1, ce sera une poule de quatre au menu avec:

 Nice Cavigal vainqueur de la poule A,

Issy Les Moulineaux vainqueur de la poule B,

Amiens vainqueur de la poule C,

Thorigné Fouillard vainqueur de la poule D.

Avec encore trois matchs à jouer sur un week-end, pour terminer ce championnat marathon. Et ubuesque.

Au bout duquel sur 40 équipes engagées au départ depuis septembre (!!!), et après 14 journées, une seule, oui une seule, le vainqueur des play off, montera en proB.

Sélection…

Les balles plastiques c'était déjà pénible à jouer, mais maintenant ils vont nous les faire boire...

Les balles plastiques c'était déjà pénible à jouer, mais maintenant ils vont nous les faire boire...

LA REVUE D’EFFECTIFS POUR LA NATIONALE 1

THORIGNE-FOUILLARD : 

Un groupe homogène et compact Du concentré de super-héros. Du sirop de balèzes.

Damien ELOI n°36

Marc DURAN n°75

Victor BRODD n°80

Jules ROLLAND n°100

Oriol MONZO MONTERO n°106 

Rémi MENAND n°143 

NICE :

Ultra-costaud. Lourd, poilu. Tatoué.

Le coach LOPEZ-MAERO l’a annoncé : s’ils font le déplacement, ça n’est pas pour enfiler des perles ni pour faire du macramé. Mais c’est bien pour envoyer de la patate de forain!!!

Simon ARVIDSSON n°57

Jérémy PETIOT n°68 

Loïc BOBILLLIER n°81 

 Enio MENDES n°86

Anastasios RINIOTIS n°88 

ISSY LES MOULINEAUX :

Issy c’est Paris, avec la matraque au vent, la visière baissée, le bouclier relevé.

Comme au Parc, les CRS isséens opérationnels. Pour bastonner tous les Zadistes et hippies de la N1 du ping.

Thomas LEBRETON n°62 

Victorien LE GUEN n°63 

Kevin RIVOAL n°124 

Michael SAMOUILLAN n°148

Nicolas BASTIAO n°224 

AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE :

MAXIMUS DECIMUS, notre préparateur physique, nous  l’a répété : « Quoi qu’il sorte de ces play off, nous avons une chance de survivre si nous combattons ensemble ».  Et d’après notre préparateur mental Jeff TUCHE : « L’honneur ça s’achète pas. L’honneur c’est dans le slip. Pas sur un compte en banque».

Donc forcément, notre devise: « Un pour Tuche. Tuche pour un ».

Michal OBESLO n°46,

Yannick VOSTES n°71

Clément CHOBEAU n°147

Julien INDEHERBERG n°122

LE DÉROULÉ DE LA COMPÉTITION

Une poule de quatre équipes avec donc 2 gros matchs le vendredi 1er juin 17h30, 2 gros matchs le samedi 2 juin à 13h, puis deux gros matchs le  dimanche 3 juin à 13h. Grosse dépense d’énergie et de physique en peu de temps.

L’ordre des matchs ? Ça dépendra de la formule retenue : tirage au sort intégral ? Ou classement établi en fonction des points obtenus au cours de la seconde phase ?

- Issy Les Moulineaux  (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 12 parties perdues),

- Nice (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 15 parties perdues)

- Amiens (21 points, 7 victoires, 56 parties gagnées et 21 parties perdues)

- et Thorigné  Fouillard (19 points, 6 victoires, 50 parties gagnées et 15 parties perdues)

Pour les pronostics, la seule chose certaine : c’est qu’Issy Les Moulineaux ne pourra pas accéder à la division pro. L’équipe une isséenne y évoluant déjà.

L’accessit à la proB est certes ouvert mais devrait, en toute logique, se jouer entre Nice et Thorigné.

Pour Nice : l’expérience des joutes de haut niveau, et le vécu de la division pro l’an dernier. L’équipe est restée la même, avec le  recrutement supplémentaire de Simon ARVIDSSON, remplaçant Hampus SODERLUND. Un suédois peut toujours en cacher un autre. En plus l’un des ténors de la saison précédente : très bonne pioche scandinave. 

Pour Thorigné : l’avantage de la stratégie, du calcul, de la fougue, et de la jeunesse. Avec le renfort, juste pour le week-end, du junior Damien ELOI. Et avec dans l’effectif, le suédois Victor BRODD et l’espagnol Marc DURAN, qui envoient actuellement leur meilleur ping-pong.

Mais bon, impossible de prédire ce qui se passera. Ça se jouera sur la forme du moment, et probablement à pas grand-chose. Mais ce match Nice/Thorigné sera forcément une rencontre énormissime.

Avec du sang, de la chique et du molard.  Du vrai ping quoi...

En sachant, qu’à la fin il ne pourra en rester qu’un, dans cette cage de MMA vitelloise.

Côté amiénois, avec Julien INDEHERBERG diminué, et en plein conflit sous acromial, ça va ramer. Plutôt que de jouer les play-off, on va commencer par jouer les fair-play : « Non, sincèrement, on aurait bien voulu. Mais non, je vous en prie. Après vous. Nous n’en ferons rien. Vous êtes les meilleurs...» 

Mais ça ne lâchera rien. Et ça jouera comme des chiens, enragés. Et galeux.

En essayant surtout, à la fin, de bien niquer tout le monde...

Oui, c’est ça le vrai esprit play-off...

Les play off à Vittel, du 1er au 3 juin 2018

Les play off à Vittel, du 1er au 3 juin 2018

Le planning des play off

Le planning des play off

Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 09:23
J7 phase 2 2017/2017: les résultats des autres équipes de la poule
J7 phase 2 2017/2017: les résultats des autres équipes de la poule
J7 phase 2 2017/2017: les résultats des autres équipes de la poule
Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 09:22
Amiens 8 / Roanne 4 : la feuille de match
Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 09:05

Samedi 5 mai : 7ème et dernière journée de la seconde phase de nationale 1.

Accueil de l’équipe de Roanne Loire Nord Tennis de Table.

Un match sans grand enjeu pour les amiénois, déjà assurés de finir à la première place du groupe. Et ce quoi qu’il arrive, après leur belle victoire le mois dernier contre Le Creusot.

Mais les amiénois auront néanmoins eu à cœur de finir sur une bonne note, et de poursuivre sur leur lancée : victoire 8/4.

Quatorzième victoire d’affilée cette saison. Invaincus. C’est beau.

Place maintenant à la plus belle compétition, au dessus des championnats du Monde à Halmstad : les play off de N1 les 2 et 3 juin à Vittel !

Les roannais

Jérôme BAHUAUD n°99 (1victoire + double) : Du bahuhaut contre Michal OBESLO (victoire 3/1). Puis du bahubas contre Yannick VOSTES (défaite 3/1).Contre Yannick c’est toujours j’ai rhum, avec une dernière cigarette. Et au poteau d’exécution.

Nolan GIVONE n°134 (1 victoire + double) : Retour aux sources, sur les terres picardes. Aura pu montrer l’étendue de son talent en givonnant sur Julien INDEHERBERG (victoire 3/0). Avant de se faire choboïser 3/2 par Clément. Puis vostériser 3/1 par Yannick.

Juilliang WANG n°207 (1 victoire) :  WANG plus Hao que Juilliang sur son premier match. Avec une victoire 3/0 sur Julien INDEHERBERG. Puis un peu Wang goissant sur son second match quand il aura recollé à deux sets partout contre Clément CHOBEAU. Mais CHOB finira par le plier à 90°: le wang le droit (défaite 3/2).

Antoine TISSANDIER n°686 (0 victoire) : Un jeune mais déjà très bon petit joueur. Quand il aura musclé son jeu, lui aussi fera des passes décisives en finale des championnats d’Europe.

Les amiénois

Michal OBESLO n°46 (1 victoire + double) : Le dos en compote, contre Jérôme BAHUAUD : l’amer Michal qui a perdu son chat et son mojo (défaite 3/1). C’est le père Obeslo qui le lui rendra. Avec une victoire 3/0 contre Antoine TISSANDIER.

Yannick VOSTES n°71(3 victoires) : Le CRS VOSTES aura délogé tous les zadistes roannais de la campagne picarde. Mais pas au gaz lacrymo. Juste à base de top spin bien lourd. Qui pique autant les yeux, que les cuisses. Avec 3 victoires 3/1 contre Antoine TISSANDIER,  Jérôme BAHUAUD et Nolan GIVONE.

Clément CHOBEAU n°147 (3 victoires + double) : En l’honneur des 50 ans de mai 68, sera monté sur la barricade amiénoise. En retournant Nolan GIVONE et Julliang WANG 3/2, puis Antoine TISSANDIER 3/1. Trois victoires plus double : pour Clément c’était cet après midi plus sous les pavés la rage, que la plage.

Julien INDEHERBERG n°122 (0 victoire) : L’épaule Walker. Avec une sortie de route au volant de sa nouvelle voiture, une porsche Carrera. Qui aura bien décoiffé Yannick. Toujours Fast mais surtout Furious de voir les sets défiler ainsi à cause de son épaule endolorie : deux défaites 3/0 contre Julliang WANG et Nolan GIVONE.

La porte des play off s'est ouverte pour les amiénois

La porte des play off s'est ouverte pour les amiénois

Partager cet article
Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 21:59

Vendredi 5 mai. 19h. Nous revoilà ! Toujours en vie, toujours en course, mais malheureusement juste pour les places 13 à 24.

Punaise, quelle gueule de bois…

Difficile de savoir si c’est la victoire des Croates contre la Corée du Sud mercredi. Ou alors le truc que nous a fait boire Matilda après... A base d’écorces de bouleau. Mais on traîne un de ces mal de crâne depuis…

Mais c’est bien. Au moins, depuis ce triste mercredi soir, ce mal de tête nous évite de penser à notre autre site douloureux. Sur lequel on s’assied sur les sièges de la Halmstad Arena.

Oui, on peut dire qu’on en a GROS !

Mais allez ! On est tombé du trapèze. Il faut remonter tout de suite dessus.

Car ce qui ne nous tue pas nous laisse en vie.

D’ailleurs, ce soir, on se reprend l’Inde. L’ITTF, cette chiennasse, a en effet décidé de nous faire rejouer les matchs de poule. Pour avoir le plaisir de nous voir reboire le calice jusqu’à la lie.  A choisir, on aurait préféré retaper ces gros chatteux d’autrichiens !!!

Bon, concernant le match contres les Indiens on avait déjà bien galéré la semaine dernière en l’emportant 3/2. Là, ça a été pire : on a paumé 3/2...Malgré un Simon GAUZY bien revenu dans sa compét. Mais Manu LEBESS et Quentin ROBIN ont glissé.

Vacherie…

ON EN A GROS !!!

ON EN A GROS !!!

Le match

Simon GAUZY n°10  / GNANASEKARAN Sathiyan n°46 : Victoire 3/1 ( -5,5,6,8) 

Bonne entame de Simon qui en début de rencontre nous avait remis sur l’autoroute du bonheur. Et d’une potentielle victoire. L’histoire semblait se répéter : victoire 3/1 !

Emmanuel LEBESSON n°28 vs ACHANTA Sharath Kamal n°48: défaite 3/0 (-9 -7 -6)

Remonté donc sur le trapèze Manu aura enfilé sa cagoule. Pour le saut de la mort. On aurait dû prévoir un filet. Ecrasage sur le sol suédois. Et défaite lourde 3/0.

Quentin ROBINOT n°99 vs DESAI Harmeet n°83: défaite 3/1 (-2-9 7 -9)

Harmeet aussi aura enfilé sa cagoule. Mais celle du bourreau d’Halmstad. La tête de Quentin aura donc roulé aux pieds de la table DHS. Défaite 3/1

Simon GAUZY n°10  vs ACHANTA Sharath Kamal n°48: Victoire 3/2 (-7 -7 7 7 6)

Bonne revanche pour Simon. Devant un Sharath qui aura Achanta tout l’été et les deux premiers sets. Et se trouva fort dépourvu quand le retour de Simon fut venu. Un match kamal commencé, mais bien fini pour GAUZY, avec une belle victoire, à l’énergie, 3/2.

Emmanuel LEBESSON n°28 vs GNANASEKARAN Sathiyan n°46 : défaite 3/2 (-7 5 -9 5 -9)

Voilà... De nouveau le match couperet, le match décisif. Alors c’est vrai que ça tourne à 9/9 à la belle, sur une balle que seul un adepte de l’église de chattologie pouvait remporter... Mais bon, malheureusement, on perd le match, la rencontre, et nos championnats du monde bien avant....

La danse de la victoire dans le camp indien

La danse de la victoire dans le camp indien

Alors oui on est triste. Oui on est déçu.

Mais forcément moins que les joueurs. Qui sont forcément déçus de leurs résultats. Et en plus, et c'est pire, déçus qu’on soit déçus.

A leur décharge, mine de rien, on avait hérité d’une des poules les plus trapues. Avec les coréens du Sud qui vont se retrouver en finale. Les Autrichiens qui n’ont plié que contre la Chine en quart. Et les Croates qui ont été à deux points contre le Brésil de se retrouver également en quart de finale. Un sacré petit groupe quand même !

Mais bon, il nous a quand même manqué un petit truc cette semaine. Un supplément d’âme, notre mojo, un souffle du destin, la main de Dieu, la chatte à Mireille… On ne sait pas.

En tout cas, les planètes n’ont pas voulu s’aligner, cette fois, pour la France, sur ces championnats du Monde.

Et on les quitte donc par la petite porte.

Mais ce sera pour mieux revenir par la fenêtre sur les prochains !

Oui, aujourd’hui on en a gros.

Mais on sait que les lendemains rechantent.

Et puis sinon, ça sera les surlendemains.

 

 

Finalement Halmstad c'est pas si moche. On quitte la Suède sur une petite note d'espoir

Finalement Halmstad c'est pas si moche. On quitte la Suède sur une petite note d'espoir

Partager cet article
Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 19:32

Mercredi 2 mai 19h. L’instant de vérité. Le match contre la POLOGNE.

Tu gagnes : tu finis dans le top 3 du groupe, et tu te qualifies pour le grand bain et le tableau final, si les autres rencontres de la poule tournent bien.

Tu paumes : tu pars jouer les places 12 à 24. C’est la lose. Dans le petit bain. Et en plus obligé de te bagarrer pour assurer le maintien en première division.

Franchement…On n’a plus un poil de sec. On tremble comme des dingues. Ericka et Gudrun pensent qu’on débute un Parkinson.

Alors que non !  On vient juste assister à une rencontre de ping-pong.  Mais qualificative pour les 1/8ème de finale des MONDES !

C’est vrai que ça n’est pas une question de vie ou de mort. C’est bien plus important que ça.

Alors à 18 heures on a avalé une boîte de béta-bloquants. En plus des tranquillisants habituels.

Et on s’est assis tribune A, rang 3. Avec trois slips de rechange dans les poches. Au cas où. Et une sonde urinaire. Car il était hors de question qu’on rate une minute du match.

Check-up de notre état mental avant de voir la compo polonaise

Check-up de notre état mental avant de voir la compo polonaise

Et alors découverte de la compo : pas de Jakub DYJAS !

Ce soir on joue contre l’équipe des coiffeurs polonais.

Bon, ça a été. On a rasé gratis ! Victoire expéditive 3/0.

Le match

Emmanuel LEBESSON (n°28) vs Patryk ZATOWKA (n°261) : victoire 3/0 (10,7,2)

Sur ce premier match, Manu aura annoncé la couleur d’emblée. Impitoyable. Et aura fait autant de sentiments que les panzers allemands le 1er septembre 1939, envahissant et roulant sur la Pologne. Victoire consistante 3/0.

Simon GAUZY (n°10) vs Marek BADOWSKI (n°334) : victoire 3/0 (5,4,7)

Simon solide. Sur un Marek qui sera vite dégringolé. Et finira effrondré : Badowski de descente. Victoire expéditive 3/0.

Quentin ROBINOT (n°99) vs Tomasz KOTOWSKI (n°1001) : victoire 3/0  (7 9 10)

Un Quentin un peu inconstant en début de match, en dents de scie, pendant que Tomasz lui jouait en DANTZIG. Mais au final le polonais sera presque parvenu à atteindre les sommets : Kotowski alpin. Mais victoire finale de Quentin 3/0.

Désarroi polonais

Désarroi polonais

Mais bon nouveau stress : les autres rencontres vont-elles tourner dans le bon sens ?

L’Inde partie pour faire le  boulot sur l’Autriche et qui coince

La Croatie qui se déchaîne sur une Corée de chez Jean Lou DAVID également.

On passe de la place n° 2 à la place n°4 et inversement, au gré des points et des sets.

C’est insupportable !!!

Devant Inde / Pologne et Corée du Sud / Croatie !!!

Devant Inde / Pologne et Corée du Sud / Croatie !!!

Bon, voilà, on finit 4ème.

L'Autriche cire l'Inde 3/2, la Croatie passe sur une Corée en mousse 3/1.

On se fait donc niquer au goal average.

Adieu tableau final.  On va même devoir désormais s'arracher pour rester en première division.

Infinie tristesse. Tristesse infinie....

Je ne rentre pas direct à l'hôtel ce soir. Je profite un peu du paysage. La campagne d'Halmstad est si belle.

Je ne rentre pas direct à l'hôtel ce soir. Je profite un peu du paysage. La campagne d'Halmstad est si belle.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2018 2 01 /05 /mai /2018 16:21

Mardi 1er mai. Match contre la Corée du Sud, à 16h.

L’attente a été très longue... Et obligé de se farcir toutes les coutumes locales avec Gudrun.

Aujourd’hui donc, forcé de tremper dans le bain suédois. Toute la matinée.

Le bain suédois, le secret de la natalité scandinave

Le bain suédois, le secret de la natalité scandinave

Mais bon, ça y est. Enfin...Le grand moment !

Il faut avouer que les coréens du Sud sont bons. Mais quand même un peu pénibles. Maintenant qu’ils se sont réconciliés avec les Nord-Coréens, voilà qu’ils redéclarent la guerre. Mais à la France.

Juste entre 16h et 18h30. Et pour la durée d’un seul match.

Mais quel match !

Car déterminant pour la première place du groupe D, directement qualificative pour les ¼ de finales des Mondes.

Bon, malheureusement, nous, français, on a toujours du mal à bosser le jour de la fête du travail.

Par contre les coréens…Quels bosseurs. Et quels guerriers…

La vache, on s’est encore fait seringuer 3/0…

CHAMPIONNATS DU MONDE A HALMSTAD. FRANCE vs COREE DU SUD 0/3. Le débrief vu du bain suédois

Le match

Emmanuel LEBESSON (n°28) vs LEE Sangsu (n°8): défaite 3/2 (-9 5 -9 12 -4)

Dès le premier set, et dès 0/0, LEE, pas super posé, mais excité à mort, aura sauté au cou de LEBESS. Pour le prendre à la gorge. Et ce Sangsu, horrible et visqueux, aura vidé Manu de son sang. Le buvant jusqu’à la dernière goutte. Un LEBESSON vampirisé. Qui n’aura pas eu le temps de sortir, ni les gousses d’ail, ni la sainte croix.  Et qui finira blanc, livide. Totalement anémié... Défaite 3/2 qui fait mal… Au crâne et plus bas, derrière… Car gros combat. Et superbes sauvetages de balles de matchs au quatrième set pour aller à la belle. Punaise, on y a cru…

Au final, pour le quizz des calembouristes du forum, que répondre quand ça perd LEE ?: Popette…

Simon GAUZY (n°10) vs Youngsik JEOUNG (n°53): défaite 3/1 (-7 -12 9 -7)

Quand Youngsik est entré dans l’aire de jeu et qu’il a commencé à dire JEOUNG bonne idée… Forcément, on s’est regardé, et on s’est dit que ça ne sentait vraiment pas bon pour GAUZY. Pourtant en l’honneur du premier mai, il aura commencé par envoyer du muguet. Mais Youngsik lui, était là pour envoyer le plomb. Et la différence entre un kilo de muguet et un kilo de plomb ? Essaie donc d’offrir un kilo de plomb à maman…Au final beau petit match également ; ça a envoyé très fort, avec du Citius, du altius, et du fortius. Mais malheureusement plus du côté coréen. Nouvelle défaite 3/1. Dur…

Quentin ROBINOT (n°99) vs Woojin JANG (n°41): défaite 3/0 (-5 -7 -9)

Woojin crie et s’encourage beaucoup. Toujours en mettant la tête à l’équerre, faisant un angle de 90° avec la table. C’est pour ça que JANG gueule droit. Mais pour ce troisième match, ce jeune coréen aura attrapé Quentin dans ses baguettes. Et avec détermination il l’aura trempé, et saucé, au fond de son wok. Juste pour son goûter. Défaite 3/0. Score sévère, malgré là encore de beaux échanges.

 

Quand tu regardes, de loin, partir un top-spin de Youngsik JEOUNG

Quand tu regardes, de loin, partir un top-spin de Youngsik JEOUNG

Une seconde défaite donc dans ces championnats.

Mais avec moins de regrets qu’hier contre l’Autriche. Car les coréens, pour nous, sont d’un autre calibre et sont actuellement bien assis dans le top 3 mondial.

En tout cas il faudra absolument qu’on assure demain contre la Pologne, à 19 heures.

Et il faudra, en plus de gagner, les caisser !  Car le goal-average risque de compter.

Pour continuer à espérer.  Et pour rester en vie, dans la bonne partie du tableau final.

Pour accéder aux 1/8ème !!!

ALLEZ LA FRANCE !

Oui, ça aurait été dommage de ne pas la voir sourire ce soir. Mais bon, ils n'étaient pas obligés de nous mettre 3/0 !!!

Oui, ça aurait été dommage de ne pas la voir sourire ce soir. Mais bon, ils n'étaient pas obligés de nous mettre 3/0 !!!

Partager cet article
Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 18:54

Samedi 30 avril 19h. Troisième match de poule contre l’AUTRICHE.

Et les grands débuts à l’international, en tout cas dans la catégorie de ceux qui ont du poil au menton (et plus bas), d’un de nos chouchous : Can AKKUZU !!!

Un match dont on attendait monts et merveilles. Et qui devait atteindre des sommets. Normal, contre les tyroliens.

Et c’est vrai qu’on l’aura joué tout schuss. Mais dans le mauvais sens !

Lourde glissade, et défaite rapide 3/0 !

La vache… On n’aura mis qu’un set.  Comme si on avait joué les Chinois.

Mais bon, on ne pensait vraiment pas être rentré à l’hôtel si tôt.

Tout ça pour regarder « Camping Paradis » sur TV5 Monde…

C'est comme ça qu'on voyait les autrichiens avant le match. Mais finalement, c'est nous qui avons joué comme des trompettes

C'est comme ça qu'on voyait les autrichiens avant le match. Mais finalement, c'est nous qui avons joué comme des trompettes

Le match

Emmanuel LEBESSON (n°28) vs Stefan FEGERL (n°45) : défaite 3/0 (-7 -6 -4)

D’entrée, Manu contre le grand échalas autrichien. Dont on pense à chaque fois qu’il va se briser comme du verre sur chaque bloc. Mais non. Du verre oui. Mais trempé. Au schnaps… Son rentrant est pénible au possible. Et il contre comme un fou. Avec l’allonge d’une girafe et la couverture de table d’une araignée. Englué dans la toile, Emmanuel n’aura jamais pu s’imposer. Contré et dominé dans tous les secteurs du jeu. Avec une petite inquiétude : raideur lombaire, la main sur L5…Oh mon Dieu ! Le réveil de la blessure des Frances ? Oh non Manu, tu ne peux pas déjà en avoir plein le dos… Il reste trop de matchs à jouer !

Simon GAUZY (n°10) vs Daniel HABESOHN (n°60) : défaite 3/1 (-8 -7 8 -4)

Avec sa coupe de moine-soldat, le bénédictin autrichien aura vite secoué les cloches de l’enfant de chœur GAUZY. Et là, dès le deuxième match, oui: l’abbé sonne le glas de nos espoirs. Un Simon un peu en dehors du coup. Passé rapidement en mode chialeries. Et trop vite dépité. Allez,.. ça ira mieux demain !

Can AKKUZU (n°90) vs Robert GARDOS (n°55): défaite 3/0 (-7 -6 -10)

Robert, le troisième mousquetaire autrichien. Après ARAMIS, PORTOS, voilà GARDOS. Et il aura fait bien des misères à notre jeune d’ARTAGNAN Can. Avec un petit ace d’entrée, en mode « Bienvenue au club »… Puis toute la panoplie des esquives, parades, estocades. Pour qu’à la fin de l’envoi, Robert touche. Mais Can aura montré toutes ses qualités de combattant et de bretteur. La marche était juste un peu trop haute ce jour. Et ses deux camarades ne l’avaient vraiment pas mis dans une situation idéale. Mais qu’il continue à affûter son épée, et son bois Cornilleau. Oui, à l’avenir on pourra compter sur lui.

Et pourtant il y avait du monde à consoler ce soir en cas de victoire française !

Et pourtant il y avait du monde à consoler ce soir en cas de victoire française !

Bon, les pattes un peu coupées ce soir…

On pensait s’envoyer des shoots d’Aquavit toute la soirée.

Et on va finalement passer direct en mode verveine-menthe. Ou camomille. On hésite…

Bon allez, au suivant! Car le très gros match, c’est demain.

Contre la Corée du Sud, à 16h00.

C’est super mal fait.

A l’heure du goûter…

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche