Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 02:39

Bom dia ! Tudo bem ?

Nous ça ne va pas trop. Bien dépités....

Ça avait commencé la veille. Par un gros ticket avec une petite serveuse rencontrée sur la plage d’Ipanema. Les reflets de la lune jouaient dans ses boucles dorées. Ses yeux vert-émeraude scintillaient de mille feux. Forcément, la Black visa infinite prêtée par notre employeur a chauffé lors de la tournée des grands ducs rillaud-de-janeiriens… Mais de retour à l’hôtel, étonné de voir que notre conquête du soir avait relevé la lunette des toilettes avant utilisation. Et encore plus surpris de la voir se raser le visage. Les brésiliennes sont si surprenantes ! Mais nous éviterons de reparler à l’avenir de notre girl from Ipanema. Ce qui se passe à Rillaud, reste à Rillaud…

Intermède musical : https://www.youtube.com/watch?v=c5QfXjsoNe4

Place ce jour au match des 1/8ème de finale par équipes : FRANCE / ANGLETERRE !!!

Avec au final une défaite 3/2 qui fait très, très, très mal aux fesses.

Côté passif, avec les anglais il y avait déjà Jeanne d’Arc et Mers El Kébir.

Maintenant il y aura en plus Rillaud!

- 1er match : Simon GAUZY (n°17 mondial) / Liam PITCHFORD (n°48 mondial) : victoire 3/2 : 12-10 , 7-11, 14-12, 8-11,11-5

Un petit PITCH, et plutôt nerveux ce soir. Agacé et irrité d’être dominé dans sa diagonale favorite, le revers/revers. Le docteur Simon lui aura donc soigné ses angoisses. Et lui aura prescrit de la tisane camomillée au service. Avec du petit top lexomilé. Puis 3 sugauzytoires, et au lit ! (victoire 3/2)

- 2ème match : Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) / Paul DRINKHALL (n°58 mondial) : défaite 3/2 : 4/11, 11/8, 11/8,7/11, 6/11

On avait quitté Paulot BOITOUT aux championnats du monde, où il nous avait déjà fait très mal en ¼ de finale en battant Manu au bout du suspens. Il avait à l’époque le petit bide à bière d’un tenancier de pub. Et là, on le retrouve affuté comme un vainqueur du Tour de France. Avec désormais un faux air de Chris FROOME. Et avec en plus le même niveau stratosphérique ! Il avait déjà survolé ses épreuves individuelles, en battant Gao NING, et en donnant du fil à retordre en 1/8ème de finale à Vladimir SAMSONOV. Il a poursuivi sur sa lancée dans le par équipes. Et sans changer le dérailleur, il a monté le col du LEBESSON avec la même aisance que celui du GALIBIER (victoire 3/2).

- Double Tristan FLORE (n°66 mondial)-Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) / Double Sam WALKER (n°131 mondial)-Paul DRINKHALL (n°58 mondial): victoire 3/2: 6/11, 6/11, 11/9, 11/8, 11/6

Les deux chasseurs anglais auront envoyé de la pokeball à foison durant les deux premiers sets. Pour choper un LEBESSON-tausore (encore déconfit de sa défaite précédente) et un FLORE-bizarre (qui aura un peu peiné à entrer dans son double). Mais les britanniques seront rentrés bredouilles. Les pokémons tricolores auront au final opposé une belle résistance, et puisé dans leurs ressources pour remonter le handicap de deux sets à zéros dans la face (victoire 3/2).

- Tristan FLORE (n°66 mondial) / Liam PITCHFORD (n°48 mondial) : défaite 3/2 : 12/10,11/2, 6/11, 10/12, 9/11

Le flore-chestre symphonique. Aura envoyé les violons, pour faire plier le mélomane PITCHFORD. A deux sets à un et 10/9, sur sa balle de match, aura même attaqué les premières mesures du Requiem de MOZART. Mais sauvetage britannique. Et le maestro anglais aura lancé la grosse caisse pour finir au rythme de la marche turque (défaite 3/2). Un peu ému et très déçu en fin de rencontre, c’est Tristan qui avait la Liam à l’œil.

- Simon GAUZY (n°17 mondial) / Sam WALKER (n°131 mondial): défaite 3/2: 11/7, 8/11, 11/13, 11/9, 10/12

Dans une autre vie, Sam avait été Texas-ranger, le dimanche, à 13 heures. Mais une expérience professionnelle très utile pour un ping-au-fight du vendredi soir. Et dans ce match décisif, WALKER l’a plutôt joué comme un Johnny. En surchauffe il a envoyé de l’orge et du fut de chêne aux quatre coins de la table, sur un GAUZY déboussolé. Se permettant même de sauver 3 balles de match à 7-10 dans la dernière manche !

Jeu, set, et malt pour le camp anglais !

La France est donc sortie par l’Angleterre en 1/8ème de finale, après avoir eu 4 balles de rencontre.

La version samba-samba du Brexit…

Bon Martine, on n’a plus qu’à faire nos valises.

On rentre…

Oh my god...

Oh my god...

Partager cet article
Repost0
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 21:27

Bom dia ! Tudo bem ?

Nous aussi aujourd’hui, c’est moyen. La pilule des éliminations des French boys hier a été dure à avaler. Et puis on a trop forcé sur la cuisine brésilienne, les Feijoada et les Churrasco. Résultat : on a l’estomac et le côlon en feu. Et chaque fois que l’on s’assied dans les tribunes, on a l’impression que c’est sur des charbons ardents. Des chardons ardents ça marche aussi remarque.

Mais cet après-midi, on oublie tout : c’est le grand 8 de LI Xue !

LE DEBRIEFING DES CLIENTS DU BAR DES SPORTS DE RILLAUD

RILLAUD 2016: COMPETITION INDIVIDUELLE 1/8 DE FINALE TABLEAU DAMES (le debriefing)

16h, 1/8ème de finale dames LI Xue (n°30 mondiale) / Ying HAN (n°7 mondiale) : défaite 4/1 : 4/11, 4/11, 11/8, 3/11, 11/13

Après la déconvenue garçonnale hier, LI Xu devenait la dépositaire des derniers espoirs tricolores dans les tableaux individuels. Après la victoire et le petit cocorico d’hier soir en 1/16ème de finale, on pensait que la française pouvait passer du coq à l’HAN.

Mais il en faut des nerfs en titane, et des poumons d’acier pour jouer les JO : deuxième expedit rule en deux jours ! Et malheureusement LI Xue est tombée ce jour sur une Ying ultra-concentrée et volontaire. Têtue comme un HAN. Qui n’aura jamais dérogé à son plan de jeu, rigoureux et germanique : groβe lime, et groβe tatane coup droit.

LI Xue s’incline donc aux portes des quart de finale 4 sets à 1. Mais BRAVO Madame !

Elle aura fait sa compèt.

Quand à nous, plus de français à supporter dans la compétition individuelle.

Un peu désoeuvré jusqu’au début du par équipes, en fin de semaine.

On hésite: plage ou alcool ?

On va peut-être jouer sur les deux tableaux.

Aux JO d’hiver on appellerait ça l’épreuve du combiné.

Le programme de la fin de semaine

Le programme de la fin de semaine

Partager cet article
Repost0
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 01:01

Bom dia ! Tudo bem ?

Ça y est les délégations sont toutes arrivées, et installées dans le village olympique.

Ça couine un peu, de ci, de là. Des chambres souvent petites, spartiates, l’eau chaude fluctuante (mais les JO c’est comme les vacances, on n’est pas obligé de se laver !), les pannes d’électricité, quelques vols, des moustiques... Les spécialistes de la Hérain est mon royaume sont également logés, un peu chichement, au Belmond Copacabana palace (http://www.belmond.com/fr/copacabana-palace-rio-de-janeiro/). On a d’ailleurs dû se plaindre hier à la réception. C’est scandaleux : en chambre, obligé de manger le caviar d’Iran à la petite cuillère-inox. Alors que dans notre milieu, on se doit de n’utiliser que des louches. Et en argent !

Mais bon passons. Car la magie des jeux emporte tout.

Mais quand même !!!

Côté compét, ça y est : on y est !

Les premiers matchs débutaient ce dimanche pour le camp français.

Dans une ambiance de dingue et de carnaval quand les brésiliens TSUBOI et CALDERANO y jouaient. La salle de ping de Rillaud, aujourd’hui, c’était le stade Maracana.

Un paradis pour LI Xue.

Mais l’enfer pour Emmanuel LEBESSON et Simon GAUZY. Tendus comme les strings de la plage toute proche.

LE DÉBRIEFING, AU COMPTOIR DU VOLTIGEUR DE RILLAUD

RILLAUD 2016 : LA COMPÉTITION INDIVIDUELLE. L’ENTRÉE EN LICE DES FRANÇAIS (PAR LES SPÉCIALISTES DU VOLTIGEUR)

- LIE XUE

1/32ème de finales dames, 9h : LI Xue (n°30 mondiale) / Adriana DIAZ (n°89 mondiale). Victoire 4/0 : 11/1, 11/6, 11/8, 11/8

Très bonne entrée en matière pour LI Xue en 1/32ème de finale. Elle aura châtié 4/0, Adriana DIAZ, la petite portoricaine de 15 ans. Tout juste sortie du jardin d’enfants. Mais attention, pas une enfant de chœur, car déjà dans le top 100 mondial. Adriana aura pourtant pris ce jour la leçon. Et aura subi la loi de l’institutrice LI Xue. Une rencontre maitrisée : oreille tirée, 11/1 dans le 1er set. Coup de règle sur les doigts, 11/6 dans le 2ème set. À genoux au coin, 11/8 dans le 3ème. Et pour finir, un petit mot dans le cahier de textes, et renvoi direct d’Adriana dans le bureau du directeur : 11/8 au dernier set.

LI Xue en transit donc par la salle des profs, pour le 3ème tour. Avec en perspective une très grosse explication de texte, en hollandais, contre l’assistante néerlandaise LI Jie (n°17 mondiale).

1/16ème de finales dames, 19h : LI Xue (n°30 mondiale) / LI Jie (n°17 mondiale). Victoire 4/3 : 8/11, 10/12, 11/8, 11/9, 11/7, 6/11, 11/8

Combat de LI presque jumeaux. Mais surtout énorme combat de limes, avec une expédit qui aura tourné à l’avantage de la française. D’entrée Jie aura sauté à pieds joints sur notre LI nationale. Avec les deux premiers sets perdus 8/11 et 10/12. Puis dans les trois sets suivant, Xue aura mis LI en portefeuille (sets gagnés 11/8, 11/9, 11/7). Au 6ème set Jie au dessus de LI (perdu 11/6). Et enfin au 7ème Xue aura roulé Jie en PLS. Jie finissant épuisée, en LI médicalisé (11/8).

Enorme performance de LI Xue qui fonce vers les 1/8ème de finale, où elle retrouvera l’allemande Ying HAN (n°7 mondiale).

- EMMANUEL LEBESSON

1/32ème de finales messieurs, 15h30 : Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) / Adrian CRISAN (n°90 mondial) .Défaite 4/3 : 4/11, 11/4, 8/11, 11/9, 11/7, 9/11, 10/12)

Tout le monde attendait le LE-BÉBEL-SSON. L’homme de Rillaud. Pour son apparition sur grand écran au deuxième tour. Contre l’homme des Carpates : le vicomte DRACULA-CRISAN. Un Adrian pâle, hiératique, mais déterminé. Dans son classique rôle de vampire, suceur de sang de têtes de série pongiste aux JO (souviens-toi l’été dernier, Timo BOLL). Et donc dès l’entame, CRISAN aura agrippé au cou un Manu crispé et froid. Comme un singe en hiver. Et un premier set perdu à 4. Puis LEBESSON l’Alpagueur prenant le second set, 11/4. Peur sur la ville dans le 3ème set, perdu 11/8. Le Magnifique dans les 4ème et 5ème sets, gagnés 11/9 et 11/7. Malheureusement, à bout de souffle (et de confiance), dans les 6ème et 7ème sets, perdus à 9 et à 10 contre le morfalou CRISAN. Sorti dès son entrée. Non, on ne pourra pas dire que pour Manu ces JO auront suivi l’itinéraire d’un enfant gâté.

- SIMON GAUZY

21h, 1/16ème de finales messieurs : Simon GAUZY (n°17 mondial) / KOU Lei (n°42 mondial) : défaite 4/1 : 6/11, 11/6, 14/16, 9/11, 6/11

A l’issue de cette journée, Manu LEBESSON avait montré le chemin. Mais celui des vestiaires. LI Xue, la voie des 1/8ème de finale. A la croisée des chemins Simon GAUZY aura connu un début de rencontre compliqué contre KOU Lei. Un peu perdu, et seul au monde, le Tom HANKS du ping français se retrouvera rapidement mené un set à rien, puis 3 sets à 1. A la bagarre, au 5ème set, GAUZY OSBOURNE n’aura pas réussi à envoyer du métal, ni du lourd. C’est KOU Lei qui au final lui aura fait le black sabbath. Avec à la clé une défaite 4/1.

Mais effaçons le négatif, et ne gardons que le gauzytif.

Car en fin de semaine, nouveau départ, place à la compétition par équipes.

Ça va être très compliqué contre les anglais car PITCHFORD et surtout DRINKHALL sont en feu en ce moment. Trouvons vite fait des extincteurs. Et évitons surtout d’avoir, de nouveau, le destin de Jeanne d’ARC.

Une vieille spécialité britannique.

Les hommes de Rillaud n'auront pas trouvé le chemin des 1/8ème de finale.

Les hommes de Rillaud n'auront pas trouvé le chemin des 1/8ème de finale.

Partager cet article
Repost0
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 20:56

C’est une question posée par le patron du Balto. Personne n’a dit qu’elle était excellente. Ni ne remerciait de l’avoir posée.

Mais peut-on vraiment encore s’exciter pour une compétition dont on connait déjà les finales, 100% chinoises ?

Côté garçons : MA Long vs ZHANG Jike. Côté filles : DING Ning vs LI xiaoxi. Et on n’a pas tapé une balle, qu’on connait déjà les médaillés d’or par équipes en garçons, et en filles : bingo, les deux équipes chinoises…

C’est un constat, et il est parti pour durer encore quelques années, la domination chinoise dans la discipline est actuellement énorme, sans limite, et sans partage. Les chinois sont plus vite, plus hauts, et plus forts que le reste du monde. Surprenant dans un sport où la technique et surtout le mental ont une part si importante. Les japonais et les coréens tentent de se rapprocher, mais petitement, pendant que le fossé avec les nations européennes ne fait que se creuser.

Alors non, les médias bourrins et incultes Francetélévisionesques, et autres que chinois, vont se battre les flancs du ping-pong. Pourquoi diable s’intéresser à un film dont on connait déjà la fin ? A moins qu’un joueur ne fasse une Orlando BLOOM et ne montre sa bite à la plage, on ne risque pas de beaucoup parler de tennis de table durant la quinzaine... LIU Goliang a pourtant tenté de faire le job en pipotant en conférence de presse que MA Long frisait la cirrhose, en prenant mine sur mine la veille des matchs. Mouhaha !!!

Mais pour toi, l’amateur de tennis de table, c’est différent.

Ce n’est pas tant le trajet du point A (les matchs de qualif), au point B (la finale) qui t’intéresse durant ces JO. Non, c’est le voyage qui sera réalisé. Et plus encore, ceux avec qui tu auras voyagé...

Alors oui, les matchs des chinois vont nous enthousiasmer. La manière dont ils vont passer leurs adversaires au laminoir. Leur puissance, et leur humilité dans la victoire. Encore qu’on espère bien que ce petit branleur de XU Xin va chambrer un peu. L’élu(e) qui leur arrachera un set gagnera d’ailleurs le droit de siéger à la droite de ZEUS dans l’Olympe.

Oui, on va se passionner... Jusqu’aux demi-finales.

Ainsi que pour les petites finales qui attribueront le bronze aux vainqueurs, et des regrets éternels aux losers.

Les finales par équipes s’annoncent comme des boucheries à 3/0, on s'en fout!!! On les regardera quand même !!! Comme on visionne une corrida. En ayant de la compassion pour le taureau. Et en espérant secrètement qu’il embroche une fois ou deux le matador aux yeux plissés.

Par contre on jouera notre joker sur les finales indivs, remake des championnats de Chine.

On a chopé le gourou LIU Goliang après 12 tequilas hier soir : on connait déjà les vainqueurs garçon et fille.

On ira donc à la plage…

Mais toi, d’ici là, FAIS UN BON VOYAGE!!!

Ils retireront leurs costards pour les matchs. Mais en fait, ils pourraient jouer avec.

Ils retireront leurs costards pour les matchs. Mais en fait, ils pourraient jouer avec.

Partager cet article
Repost0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:47

Bom dia ! Tudo bem ?

Tout d’abord, juste en préambule: le Brésil est un pays FOR-MI-DABLE .

Tout le monde vit sur des plages de sable blanc. Sirôtant des pina colada. Au son de la Bossa nova. Et en string. Il n’y a que le Christ rédempteur qui ait passé une petite liquette. Car ça pèle en haut du mont Corcovado, avec les bras écartés. Même s’il sert les fesses.

Aujourd’hui, 3 août, la grosse actu c’était le tirage au sort du tableau des épreuves individuelles et par équipes. On t’a fait de gros copiés-collés:

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau par équipes garçons

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau individuel garçons

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau individuel dames

L’ANALYSE DU TIRAGE AU SORT PAR LES CLIENTS DU BALTO DE RILLAUD

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tirage au sort brésilien, en fait une partie de roulette russe. Sauf que les organisateurs avaient placé 5 balles dans le barillet du camp français.

Car pour le par équipes, punaise ça craint... On chope la peste anglaise en 1/8ème. Puis si on sort de réa, le choléra chinois en quart...

Ils ont beau être tous alcooliques et tourner à 2 grammes d’après la presse spécialisée, l’obstacle chinois paraît à priori insurmontable. Comme si on partait à l’assaut de l’Everest en slip et en tongs. Avec juste une petite bouée-canard autour de la taille.

L’espoir de gratter la médaille de bronze par équipes, qui aurait fait tant de bien au moral et à la discipline, s’amenuise. Mais bon, on va dire qu’on va jouer le truc à fond. Sait-on jamais…

Si MA Long déclenche une crise de delirium tremens au premier set, ZHANG Jike convulse au changement de côté, et que XU Xin doit se faire ponctionner son ascite cirrhotique avant le double, ben, alors là c’est jouable!

Dans les tableaux individuels, pas facile non plus!

Simon GAUZY (n°17 mondial) entre au 3ème tour probablement sur le vainqueur du match entre l’ukrainien KOU Lei (n°42 mondial) et l’égyptien Omar ASSAR (n°55 mondial). On préfèrerait KOU Lei, car Simon a une revanche à prendre après sa défaite au tournoi de sélection olympique. Et les jeux de mots seront plus fastoches ensuite avec le nom de famille de l’ukrainien. Au 4ème tour (1/8ème de finale), si ça passe, ce sera certainement le portugais Marcos FREITAS (n°11 mondial). Et on y croit, car on ne va pas se prendre des peignées tout le temps par les portugais. En ¼ de finale le japonais Jun MIZUTANI (n°6 mondial). Vachement compliqué. Puis en ½ finale, the Beast, le chinois MA Long (n°1 mondial)... Si monsieur Gauzy arrive jusque là, ce sera médaille de bronze. Bravo d’avance Simon : énorme performance.

Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) démarre lui plus tôt, au 2ème tour contre le vainqueur du match opposant le roumain Adrian CRISAN (n°90 mondial) à l’indien Sharath Kamal ACHANTA (n°73 mondial). Pareil, on préfèrerait qu’Emmanuel vainque (oui, c’est du subjonctif présent) le signe indien. Pour être opposé en 1/16ème de finale au Coréen Sangsu LEE (n°16 mondial), gros morceau. Mais s’il passe au dessus du LEE, en 1/8ème de finale, il tombera dans les beaux draps du monstre : le chinois ZHANG Jike (n°4 mondial)…

LI Xue (n°30 mondiale) devrait l’emporter au 2ème tour contre la jeune portoricaine Adriana DIAZ (n°89 mondiale). En 1/16ème de finale, gros match contre la hollandaise LI Jie (n°17 mondiale). Si elle passe ces LI superposées, ça ne s’arrangera pas en 1/8ème de finale avec l’allemande Ying HAN (n°7 mondiale). Et malheureusement, en ¼ de finale, ce sera la carillonneuse chinoise, DING Ning (n°2 mondiale). Un nom à te sonner les cloches.

De gros tirages donc. Avec beaucoup de « si » et d’incertitudes.

Mais du gros combat à partir de dimanche. Assurément.

Pour résumer, en trois mots : « ALLEZ LA FRANCE !!! »

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 15:01

Bom dia ! Tudo bem ?

Oui, on travaille activement notre portugais.

Car la Hérain est la Royaume a cassé sa tirelire. Enfin, a surtout utilisé le contenu de ce vieux coffre, trouvé à la cave le mois dernier. Une malle bien remplie par grand-père entre 1940 et 1944. Avant qu’il ne se barre en Bolivie. Et que grand-mère ne soit tondue.

Mais grâce à ce petit magot tombé à pic, les journalistes de la rédaction de La Hérain est mon Royaume couvriront les JEUX Z’OLYMPIQUES DE RILLAUD.

C’est énorme.

Pour suivre la plus belle discipline. Et la meilleure équipe française.

Oui, définitivement, celle de TENNIS DE TABLE.

Mais avant notre départ, passons les troupes en revue, sur le tarmac de l’aéroport :

Pour les qualifiés individuels :

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Simon GAUZY (n°14) : L’orpailleur auscitain. Parti chercher le Graal dans la forêt amazonienne. Mais avec sa volonté de fer, son mental d’acier et ses testicules du même métal, vont obligatoirement faire sonner tous les portiques de sécurité brésiliens. Avant, on l’espère, de faire tinter une petite Marseillaise sur un podium!

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Emmanuel LEBESSON (n°24) : Le Nicolas FLAMEL du tennis de table. Coach CHILA lui a glissé au fond de son sac la pierre pinglosophale. Pour transformer ses balles de plomb en or. Forcément olympique.

SI TU VAS Z’À RILLAUD

LI XUE (n°30) : Adepte de la légitime défense. Taille, découpe, et Umathurmarinsera tous ses adversaires. Ça va obligatoirement saigner sur le Gerflor de Rillaud.

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Carole GRUNDISCH (fort fée) : Trempée toute petite dans le Styx, le fleuve des enfers pongistes, dans le but de la rendre invincible. Mais tenue par le poignet droit. Son radius se sera malheureusement brisé la veille du départ. N’aura pas eu la force de jouer avec un bras cassé : pas l’habitude de jouer en double avec Benoît VAQUIER. Donc beaucoup de tristitude. Mais de gros bisous, de gros poutous, et un bon rétablissement… A très bientôt madame Carole.

Pour les qualifiés supplémentaires par équipes:

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Tristan FLORE (n°3 de l’équipe): Au Brésil, pourra forcément se gaver de sa boisson préférée : oui, facile, le café de Flore. Mais heureusement débarrassé de tout problème existentialiste. Et sans être obligé de se taper le 2/2 à l’échauffement, en terrasse, avec Jean-Paul SARTRE (non classé, AS Saint-Germain-des-près).

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Benjamin BROSSIER (remplaçant) : The substitute. Fin prêt, même pour un rôle ingrat. Ultra-affuté, peut donc tout remplacer. Un ami blessé, le chauffeur du bus, LAVILLENIE sur un sautoir, RINER sur un tatami. Et même la déco de ta chambre si elle est trop moche.

Quels sont les objectifs de l’équipe de France (n°7 au classement olympique) ?

Officiellement tu peux choisir dans ce florilège de locutions langue-de-boisées : « Jouer notre jeu / Faire du mieux que nous pourrons / Atteindre un quart de finale / Respecter nos adversaires / Glorifier l’esprit olympique »….

Mouhaha !!!

Non, en fait, officieusement, les JO ce sera : « FIND, SEARCH, AND DESTROY ».

Oui, si tu n’es pas super fortiche en géographie, le Brésil, en fait, c’est le Vietnam.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 17:53
La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Yannick VOSTES (n°73): Il marche sur l’eau, il multiplie les pains. Formé au Bethléem ping-pong club, entre deux top-frappés, il trouve même le temps de guérir des lépreux. Après 40 jours dans le désert, a finalement ressuscité, dans la crypte de l’Amiens Sport Tennis de Table. Mais non, tu n’es pas digne de lui. Agenouille-toi devant ton Seigneur. Et prosterne-toi devant ton Maître. Car oui, la saison prochaine, Jésus VOSTES baptisera encore ses adversaires à grands coups de moujettes coup droit.

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Julien INDEHERBERG (n°107) : Eloigné quelques mois des tables pour cicatriser. Il a faim!!! Va donc bouffer ses adversaires. Et attaquera directement par le foie. Braisé, et arrosé avec un fond de sauce liégeoise. Avec un petit chianti, sous la tonnelle... Hannibal INDE-LECTER-BERG is back !

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Stéphane HUCLIEZ (n°174) : Une saison 2015-2016 éreintante. Partira se ressourcer cet été dans un temple. Au Cambodge. Ne vivra plus que la nuit. Se rasera le crâne. Puis tuera un buffle à mains nus. En guise d’échauffement pour septembre: le retour du colonel KURTZ-HUCLIEZ.

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Arthur BILAS (n°244): Une hanche droite en titane, le dos en kevlar. Dernier check-up : le reste est nickel : l’œil et la vista étaient déjà bioniques. Le colonel Steve AUSTIN-BILAS est régénéré. Et sera opérationnel pour septembre !

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Michal OBESLO (n°45) : Posera son sac, sa raquette, et sa planche de surf début janvier à Amiens beach. Mais ses adversaires sont prévenus : le colonel KILGORE-BESLO adore toujours l’odeur du napalm au petit matin!

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Raphaël CHATELAIN (n°356) : Le remplaçant-stagiaire de la faculté de médecine passera à la demande. Pour nous aider à disséquer le jeu, et le cerveau des adversaires. Encore vivants.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 17:50

L’équipe amiénoise placée dans le poule D, recevra 4 fois (Angers, Tours, Nîmes, Courbevoie)

Et se déplacera 3 fois :

- Chelles : région parisienne 150km et 2h d’Amiens,

- Saint Louis : près de la frontière suisse, 600km et 6h d’Amiens,

- Cestas : près de Bordeaux, 750km et 7h d’Amiens

Samedi 17 septembre 2016 : réception d’ANGERS VAILLANTE 2

SALAT Thomas n°193

BLOSSIER Fabien n°378

BOHEAS Mateo n°350

PILARD David n°644

Possibilité de renforcer avec

Jon PERSSON n°26

Christophe LEGOUT n°32

Samedi 1er octobre 2016 : déplacement à CHELLES TT1

DANCHENKO Oleg n°305

GUIGNANT Thomas n°232 (M)

COURTOIS Sylvain n°245

LAURENT Thomas n°282

HAMY Cédric n°279

Samedi 15 octobre 2016 : Réception de TOURS 4STT1

MARTINEZ Michel n°46 (M)

DEBRUYERES Clément n°100

GAUDELAS Nicolas n°149

MOLAND Lucas n°179

PIGNER Matthieu n°226

BARDET Lilian n°257

RIGAULT David n°275

RIGAULT Lucas n°313

DELILLE Romain n°418

Samedi 5 novembre 2016 : Déplacement à SAINT LOUIS TT1

ISHIY Vitor Seiji n°113

WEBER Lionel n°141

MOHLER Nicola n°140

VORHERR Thilo n°293

Samedi 19 novembre 2016 : Réception de NIMES ASPC1

CAPEL Nicolas n°208

MAILLARD Florian n°259

TORMOS Kilian n°332 (M)

JEAN Guillaume n°354

CAMPAGNOLLE Pierre n°345

Samedi 3 décembre 2016 : Déplacement à CESTAS SAG1

PISTEJ Lubomir

PERRY Alexender n°97

DIEZ Endika n°119

SAINT LOUIS Dexter n°134

TIRSELT Mounaim n°171

ELENSKY Grégory n°195

CANO LASALDE Rodrigo (classement en attente) (M)

Samedi 10 décembre 2016 : Réception de COURBEVOIE SPORT TT1

DESPRES Rodolphe n°103

BERTIN Christophe n°136

BOUDJADJA Sofiane n°159

GUYADER Aurélien n°192

BOURIAH Larbi n°201 (M)

Le calendrier de l'équipe amiénoise (poule D de Nationale 1, 1ère phase 2016-2017), et la composition prévisionnelle des équipes adverses
Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 19:33

Michal OBESLO is a 27 year-old Czech player. He will play in the team of Amiens Sport Table Tennis Club in the National 1 League, for the second part of the season 2016-2017.

This right-handed, nice and smiling player has begun table tennis at the age of 8, in Ohare a small town 60km from Praha.

He played till 2013 in the Czech club of El Nino, and then in the Swedish club of BTK Rekord (with Jesper HEDLUND!) and the French team of Loire Nord TT. Last year he played in the German club of Tus Fuerstenfeldbruck.

For the next season he will play in the BTK Rekord club and the Amiens Sport Table tennis club.

Michal is n°189 in the World rankings, and he will be the n°47 in the French rankings for the next season.

His major titles are a silver medal in the Youth European Championship in 2007 (in the team competition) and a bronze medal in mixed doubles in the European Championship in 2013.

He won two titles in the Czech championship in double and mixed double in 2013. He won three times the Czech League with his team in 2010, 2012 and 2013.

Michal plays with a Tibhar H39 blade, and Tibhar Evolution MX-P rubbers.

His best table tennis memories are the final of the European Championship in 2007, and his first participation in the World Championship in 2012.

But his future best memories will be in Amiens!!!

Vitejte MICHAL !

MICHAL OBESLO will play in AMIENS SPORT TABLE TENNIS CLUB in January 2017 !
Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 17:49

Michal OBESLO, international tchèque de 27 ans, intègrera l’équipe une de l’Amiens Sport Tennis de Table la saison prochaine, pour la deuxième phase du championnat, dès janvier 2017.

Droitier, joueur complet, équilibré, et gnaqueur, il a commencé le tennis de table à l’âge de 8 ans à Ohare, petit village à 60km de Prague.

Il a joué jusqu’en 2013 dans le club d’El Nino dans la capitale tchèque, puis s’est partagé durant la saison 2014/2015 entre le club suédois du BTK Rekord (avec Jesper HEDLUND !) et l’équipe de Loire Nord TT en proB française. Il évoluait l’an dernier dans le club allemand de Tus Fuerstenfeldbruck en 2ème division de Bundesliga.

La saison prochaine il jouera en double appartenance dans le club du BTK Rekord qu’il ré-intégre, et de l’Amiens Sport Tennis de Table qu’il va découvrir !

Michal est actuellement n°189 au classement mondial, et sera le n°47 dans le classement national français pour la saison 2016-2017.

Ses titres majeurs sont une médaille d’argent aux championnats d’Europe juniors en 2007 dans la compétition par équipes, et une médaille de bronze en double mixtes aux championnats d’Europe 2013.

Il a remporté deux titres aux championnats de Tchéquie en double garçons et double mixte en 2013, et a gagné trois fois le championnat de Tchéquie par équipes en 2010, 2012 et 2013 avec son club d’El Nino.

Son matériel: il joue avec un bois Tibhar H39, et des plaques Tibhar Evolution MX-P.

Ses meilleurs souvenirs pongistes sont sa participation à la finale des championnats d’Europe juniors par équipes contre l’Angleterre en 2007, et sa première participation aux championnats du monde séniors en 2012 à Dortmund. Mais ça, c'était avant de découvrir Amiens!!!

Vitejte MICHAL !

Michal OBESLO à l'AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE en janvier 2017!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche