Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 20:56

C’est une question posée par le patron du Balto. Personne n’a dit qu’elle était excellente. Ni ne remerciait de l’avoir posée.

Mais peut-on vraiment encore s’exciter pour une compétition dont on connait déjà les finales, 100% chinoises ?

Côté garçons : MA Long vs ZHANG Jike. Côté filles : DING Ning vs LI xiaoxi. Et on n’a pas tapé une balle, qu’on connait déjà les médaillés d’or par équipes en garçons, et en filles : bingo, les deux équipes chinoises…

C’est un constat, et il est parti pour durer encore quelques années, la domination chinoise dans la discipline est actuellement énorme, sans limite, et sans partage. Les chinois sont plus vite, plus hauts, et plus forts que le reste du monde. Surprenant dans un sport où la technique et surtout le mental ont une part si importante. Les japonais et les coréens tentent de se rapprocher, mais petitement, pendant que le fossé avec les nations européennes ne fait que se creuser.

Alors non, les médias bourrins et incultes Francetélévisionesques, et autres que chinois, vont se battre les flancs du ping-pong. Pourquoi diable s’intéresser à un film dont on connait déjà la fin ? A moins qu’un joueur ne fasse une Orlando BLOOM et ne montre sa bite à la plage, on ne risque pas de beaucoup parler de tennis de table durant la quinzaine... LIU Goliang a pourtant tenté de faire le job en pipotant en conférence de presse que MA Long frisait la cirrhose, en prenant mine sur mine la veille des matchs. Mouhaha !!!

Mais pour toi, l’amateur de tennis de table, c’est différent.

Ce n’est pas tant le trajet du point A (les matchs de qualif), au point B (la finale) qui t’intéresse durant ces JO. Non, c’est le voyage qui sera réalisé. Et plus encore, ceux avec qui tu auras voyagé...

Alors oui, les matchs des chinois vont nous enthousiasmer. La manière dont ils vont passer leurs adversaires au laminoir. Leur puissance, et leur humilité dans la victoire. Encore qu’on espère bien que ce petit branleur de XU Xin va chambrer un peu. L’élu(e) qui leur arrachera un set gagnera d’ailleurs le droit de siéger à la droite de ZEUS dans l’Olympe.

Oui, on va se passionner... Jusqu’aux demi-finales.

Ainsi que pour les petites finales qui attribueront le bronze aux vainqueurs, et des regrets éternels aux losers.

Les finales par équipes s’annoncent comme des boucheries à 3/0, on s'en fout!!! On les regardera quand même !!! Comme on visionne une corrida. En ayant de la compassion pour le taureau. Et en espérant secrètement qu’il embroche une fois ou deux le matador aux yeux plissés.

Par contre on jouera notre joker sur les finales indivs, remake des championnats de Chine.

On a chopé le gourou LIU Goliang après 12 tequilas hier soir : on connait déjà les vainqueurs garçon et fille.

On ira donc à la plage…

Mais toi, d’ici là, FAIS UN BON VOYAGE!!!

Ils retireront leurs costards pour les matchs. Mais en fait, ils pourraient jouer avec.

Ils retireront leurs costards pour les matchs. Mais en fait, ils pourraient jouer avec.

Partager cet article
Repost0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:47

Bom dia ! Tudo bem ?

Tout d’abord, juste en préambule: le Brésil est un pays FOR-MI-DABLE .

Tout le monde vit sur des plages de sable blanc. Sirôtant des pina colada. Au son de la Bossa nova. Et en string. Il n’y a que le Christ rédempteur qui ait passé une petite liquette. Car ça pèle en haut du mont Corcovado, avec les bras écartés. Même s’il sert les fesses.

Aujourd’hui, 3 août, la grosse actu c’était le tirage au sort du tableau des épreuves individuelles et par équipes. On t’a fait de gros copiés-collés:

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau par équipes garçons

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau individuel garçons

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tableau individuel dames

L’ANALYSE DU TIRAGE AU SORT PAR LES CLIENTS DU BALTO DE RILLAUD

RILLAUD 2016: LE TIRAGE AU SORT, DÉCORTIQUÉ PAR LES SPÉCIALISTES DU BALTO

Le tirage au sort brésilien, en fait une partie de roulette russe. Sauf que les organisateurs avaient placé 5 balles dans le barillet du camp français.

Car pour le par équipes, punaise ça craint... On chope la peste anglaise en 1/8ème. Puis si on sort de réa, le choléra chinois en quart...

Ils ont beau être tous alcooliques et tourner à 2 grammes d’après la presse spécialisée, l’obstacle chinois paraît à priori insurmontable. Comme si on partait à l’assaut de l’Everest en slip et en tongs. Avec juste une petite bouée-canard autour de la taille.

L’espoir de gratter la médaille de bronze par équipes, qui aurait fait tant de bien au moral et à la discipline, s’amenuise. Mais bon, on va dire qu’on va jouer le truc à fond. Sait-on jamais…

Si MA Long déclenche une crise de delirium tremens au premier set, ZHANG Jike convulse au changement de côté, et que XU Xin doit se faire ponctionner son ascite cirrhotique avant le double, ben, alors là c’est jouable!

Dans les tableaux individuels, pas facile non plus!

Simon GAUZY (n°17 mondial) entre au 3ème tour probablement sur le vainqueur du match entre l’ukrainien KOU Lei (n°42 mondial) et l’égyptien Omar ASSAR (n°55 mondial). On préfèrerait KOU Lei, car Simon a une revanche à prendre après sa défaite au tournoi de sélection olympique. Et les jeux de mots seront plus fastoches ensuite avec le nom de famille de l’ukrainien. Au 4ème tour (1/8ème de finale), si ça passe, ce sera certainement le portugais Marcos FREITAS (n°11 mondial). Et on y croit, car on ne va pas se prendre des peignées tout le temps par les portugais. En ¼ de finale le japonais Jun MIZUTANI (n°6 mondial). Vachement compliqué. Puis en ½ finale, the Beast, le chinois MA Long (n°1 mondial)... Si monsieur Gauzy arrive jusque là, ce sera médaille de bronze. Bravo d’avance Simon : énorme performance.

Emmanuel LEBESSON (n°30 mondial) démarre lui plus tôt, au 2ème tour contre le vainqueur du match opposant le roumain Adrian CRISAN (n°90 mondial) à l’indien Sharath Kamal ACHANTA (n°73 mondial). Pareil, on préfèrerait qu’Emmanuel vainque (oui, c’est du subjonctif présent) le signe indien. Pour être opposé en 1/16ème de finale au Coréen Sangsu LEE (n°16 mondial), gros morceau. Mais s’il passe au dessus du LEE, en 1/8ème de finale, il tombera dans les beaux draps du monstre : le chinois ZHANG Jike (n°4 mondial)…

LI Xue (n°30 mondiale) devrait l’emporter au 2ème tour contre la jeune portoricaine Adriana DIAZ (n°89 mondiale). En 1/16ème de finale, gros match contre la hollandaise LI Jie (n°17 mondiale). Si elle passe ces LI superposées, ça ne s’arrangera pas en 1/8ème de finale avec l’allemande Ying HAN (n°7 mondiale). Et malheureusement, en ¼ de finale, ce sera la carillonneuse chinoise, DING Ning (n°2 mondiale). Un nom à te sonner les cloches.

De gros tirages donc. Avec beaucoup de « si » et d’incertitudes.

Mais du gros combat à partir de dimanche. Assurément.

Pour résumer, en trois mots : « ALLEZ LA FRANCE !!! »

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 15:01

Bom dia ! Tudo bem ?

Oui, on travaille activement notre portugais.

Car la Hérain est la Royaume a cassé sa tirelire. Enfin, a surtout utilisé le contenu de ce vieux coffre, trouvé à la cave le mois dernier. Une malle bien remplie par grand-père entre 1940 et 1944. Avant qu’il ne se barre en Bolivie. Et que grand-mère ne soit tondue.

Mais grâce à ce petit magot tombé à pic, les journalistes de la rédaction de La Hérain est mon Royaume couvriront les JEUX Z’OLYMPIQUES DE RILLAUD.

C’est énorme.

Pour suivre la plus belle discipline. Et la meilleure équipe française.

Oui, définitivement, celle de TENNIS DE TABLE.

Mais avant notre départ, passons les troupes en revue, sur le tarmac de l’aéroport :

Pour les qualifiés individuels :

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Simon GAUZY (n°14) : L’orpailleur auscitain. Parti chercher le Graal dans la forêt amazonienne. Mais avec sa volonté de fer, son mental d’acier et ses testicules du même métal, vont obligatoirement faire sonner tous les portiques de sécurité brésiliens. Avant, on l’espère, de faire tinter une petite Marseillaise sur un podium!

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Emmanuel LEBESSON (n°24) : Le Nicolas FLAMEL du tennis de table. Coach CHILA lui a glissé au fond de son sac la pierre pinglosophale. Pour transformer ses balles de plomb en or. Forcément olympique.

SI TU VAS Z’À RILLAUD

LI XUE (n°30) : Adepte de la légitime défense. Taille, découpe, et Umathurmarinsera tous ses adversaires. Ça va obligatoirement saigner sur le Gerflor de Rillaud.

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Carole GRUNDISCH (fort fée) : Trempée toute petite dans le Styx, le fleuve des enfers pongistes, dans le but de la rendre invincible. Mais tenue par le poignet droit. Son radius se sera malheureusement brisé la veille du départ. N’aura pas eu la force de jouer avec un bras cassé : pas l’habitude de jouer en double avec Benoît VAQUIER. Donc beaucoup de tristitude. Mais de gros bisous, de gros poutous, et un bon rétablissement… A très bientôt madame Carole.

Pour les qualifiés supplémentaires par équipes:

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Tristan FLORE (n°3 de l’équipe): Au Brésil, pourra forcément se gaver de sa boisson préférée : oui, facile, le café de Flore. Mais heureusement débarrassé de tout problème existentialiste. Et sans être obligé de se taper le 2/2 à l’échauffement, en terrasse, avec Jean-Paul SARTRE (non classé, AS Saint-Germain-des-près).

SI TU VAS Z’À RILLAUD

Benjamin BROSSIER (remplaçant) : The substitute. Fin prêt, même pour un rôle ingrat. Ultra-affuté, peut donc tout remplacer. Un ami blessé, le chauffeur du bus, LAVILLENIE sur un sautoir, RINER sur un tatami. Et même la déco de ta chambre si elle est trop moche.

Quels sont les objectifs de l’équipe de France (n°7 au classement olympique) ?

Officiellement tu peux choisir dans ce florilège de locutions langue-de-boisées : « Jouer notre jeu / Faire du mieux que nous pourrons / Atteindre un quart de finale / Respecter nos adversaires / Glorifier l’esprit olympique »….

Mouhaha !!!

Non, en fait, officieusement, les JO ce sera : « FIND, SEARCH, AND DESTROY ».

Oui, si tu n’es pas super fortiche en géographie, le Brésil, en fait, c’est le Vietnam.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 17:53
La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Yannick VOSTES (n°73): Il marche sur l’eau, il multiplie les pains. Formé au Bethléem ping-pong club, entre deux top-frappés, il trouve même le temps de guérir des lépreux. Après 40 jours dans le désert, a finalement ressuscité, dans la crypte de l’Amiens Sport Tennis de Table. Mais non, tu n’es pas digne de lui. Agenouille-toi devant ton Seigneur. Et prosterne-toi devant ton Maître. Car oui, la saison prochaine, Jésus VOSTES baptisera encore ses adversaires à grands coups de moujettes coup droit.

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Julien INDEHERBERG (n°107) : Eloigné quelques mois des tables pour cicatriser. Il a faim!!! Va donc bouffer ses adversaires. Et attaquera directement par le foie. Braisé, et arrosé avec un fond de sauce liégeoise. Avec un petit chianti, sous la tonnelle... Hannibal INDE-LECTER-BERG is back !

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Stéphane HUCLIEZ (n°174) : Une saison 2015-2016 éreintante. Partira se ressourcer cet été dans un temple. Au Cambodge. Ne vivra plus que la nuit. Se rasera le crâne. Puis tuera un buffle à mains nus. En guise d’échauffement pour septembre: le retour du colonel KURTZ-HUCLIEZ.

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Arthur BILAS (n°244): Une hanche droite en titane, le dos en kevlar. Dernier check-up : le reste est nickel : l’œil et la vista étaient déjà bioniques. Le colonel Steve AUSTIN-BILAS est régénéré. Et sera opérationnel pour septembre !

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Michal OBESLO (n°45) : Posera son sac, sa raquette, et sa planche de surf début janvier à Amiens beach. Mais ses adversaires sont prévenus : le colonel KILGORE-BESLO adore toujours l’odeur du napalm au petit matin!

La composition de l'équipe amiénoise de Nationale 1 saison 2016/2017

Raphaël CHATELAIN (n°356) : Le remplaçant-stagiaire de la faculté de médecine passera à la demande. Pour nous aider à disséquer le jeu, et le cerveau des adversaires. Encore vivants.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 17:50

L’équipe amiénoise placée dans le poule D, recevra 4 fois (Angers, Tours, Nîmes, Courbevoie)

Et se déplacera 3 fois :

- Chelles : région parisienne 150km et 2h d’Amiens,

- Saint Louis : près de la frontière suisse, 600km et 6h d’Amiens,

- Cestas : près de Bordeaux, 750km et 7h d’Amiens

Samedi 17 septembre 2016 : réception d’ANGERS VAILLANTE 2

SALAT Thomas n°193

BLOSSIER Fabien n°378

BOHEAS Mateo n°350

PILARD David n°644

Possibilité de renforcer avec

Jon PERSSON n°26

Christophe LEGOUT n°32

Samedi 1er octobre 2016 : déplacement à CHELLES TT1

DANCHENKO Oleg n°305

GUIGNANT Thomas n°232 (M)

COURTOIS Sylvain n°245

LAURENT Thomas n°282

HAMY Cédric n°279

Samedi 15 octobre 2016 : Réception de TOURS 4STT1

MARTINEZ Michel n°46 (M)

DEBRUYERES Clément n°100

GAUDELAS Nicolas n°149

MOLAND Lucas n°179

PIGNER Matthieu n°226

BARDET Lilian n°257

RIGAULT David n°275

RIGAULT Lucas n°313

DELILLE Romain n°418

Samedi 5 novembre 2016 : Déplacement à SAINT LOUIS TT1

ISHIY Vitor Seiji n°113

WEBER Lionel n°141

MOHLER Nicola n°140

VORHERR Thilo n°293

Samedi 19 novembre 2016 : Réception de NIMES ASPC1

CAPEL Nicolas n°208

MAILLARD Florian n°259

TORMOS Kilian n°332 (M)

JEAN Guillaume n°354

CAMPAGNOLLE Pierre n°345

Samedi 3 décembre 2016 : Déplacement à CESTAS SAG1

PISTEJ Lubomir

PERRY Alexender n°97

DIEZ Endika n°119

SAINT LOUIS Dexter n°134

TIRSELT Mounaim n°171

ELENSKY Grégory n°195

CANO LASALDE Rodrigo (classement en attente) (M)

Samedi 10 décembre 2016 : Réception de COURBEVOIE SPORT TT1

DESPRES Rodolphe n°103

BERTIN Christophe n°136

BOUDJADJA Sofiane n°159

GUYADER Aurélien n°192

BOURIAH Larbi n°201 (M)

Le calendrier de l'équipe amiénoise (poule D de Nationale 1, 1ère phase 2016-2017), et la composition prévisionnelle des équipes adverses
Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 19:33

Michal OBESLO is a 27 year-old Czech player. He will play in the team of Amiens Sport Table Tennis Club in the National 1 League, for the second part of the season 2016-2017.

This right-handed, nice and smiling player has begun table tennis at the age of 8, in Ohare a small town 60km from Praha.

He played till 2013 in the Czech club of El Nino, and then in the Swedish club of BTK Rekord (with Jesper HEDLUND!) and the French team of Loire Nord TT. Last year he played in the German club of Tus Fuerstenfeldbruck.

For the next season he will play in the BTK Rekord club and the Amiens Sport Table tennis club.

Michal is n°189 in the World rankings, and he will be the n°47 in the French rankings for the next season.

His major titles are a silver medal in the Youth European Championship in 2007 (in the team competition) and a bronze medal in mixed doubles in the European Championship in 2013.

He won two titles in the Czech championship in double and mixed double in 2013. He won three times the Czech League with his team in 2010, 2012 and 2013.

Michal plays with a Tibhar H39 blade, and Tibhar Evolution MX-P rubbers.

His best table tennis memories are the final of the European Championship in 2007, and his first participation in the World Championship in 2012.

But his future best memories will be in Amiens!!!

Vitejte MICHAL !

MICHAL OBESLO will play in AMIENS SPORT TABLE TENNIS CLUB in January 2017 !
Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 17:49

Michal OBESLO, international tchèque de 27 ans, intègrera l’équipe une de l’Amiens Sport Tennis de Table la saison prochaine, pour la deuxième phase du championnat, dès janvier 2017.

Droitier, joueur complet, équilibré, et gnaqueur, il a commencé le tennis de table à l’âge de 8 ans à Ohare, petit village à 60km de Prague.

Il a joué jusqu’en 2013 dans le club d’El Nino dans la capitale tchèque, puis s’est partagé durant la saison 2014/2015 entre le club suédois du BTK Rekord (avec Jesper HEDLUND !) et l’équipe de Loire Nord TT en proB française. Il évoluait l’an dernier dans le club allemand de Tus Fuerstenfeldbruck en 2ème division de Bundesliga.

La saison prochaine il jouera en double appartenance dans le club du BTK Rekord qu’il ré-intégre, et de l’Amiens Sport Tennis de Table qu’il va découvrir !

Michal est actuellement n°189 au classement mondial, et sera le n°47 dans le classement national français pour la saison 2016-2017.

Ses titres majeurs sont une médaille d’argent aux championnats d’Europe juniors en 2007 dans la compétition par équipes, et une médaille de bronze en double mixtes aux championnats d’Europe 2013.

Il a remporté deux titres aux championnats de Tchéquie en double garçons et double mixte en 2013, et a gagné trois fois le championnat de Tchéquie par équipes en 2010, 2012 et 2013 avec son club d’El Nino.

Son matériel: il joue avec un bois Tibhar H39, et des plaques Tibhar Evolution MX-P.

Ses meilleurs souvenirs pongistes sont sa participation à la finale des championnats d’Europe juniors par équipes contre l’Angleterre en 2007, et sa première participation aux championnats du monde séniors en 2012 à Dortmund. Mais ça, c'était avant de découvrir Amiens!!!

Vitejte MICHAL !

Michal OBESLO à l'AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE en janvier 2017!
Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 17:42

Julien INDEHERBERG, jeune international belge de 23 ans, évoluera la saison prochaine, dès septembre 2016, sous les couleurs de l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE, en Nationale 1.

Gaucher, sympa et ultra-talentueux, Julien a commencé le tennis de table à l’âge de 6 ans à l’ATS de Chênée, petit club de la province de Liège.

Sa jeune carrière est déjà bien pourvue en titres majeurs :

  • Champion d'Europe en double cadet (2008),
  • Vainqueur du top 10 Européen cadet (2008),
  • Médaille de bronze aux championnats d'Europe par équipe Junior (2011),
  • Vainqueur des Pro Tours d'Espagne et d’Egypte <21 ans (2013) et finaliste au Maroc (2013),
  • Qualification pour pour les Finales mondiales Pro tour <21 ans en 2014.

Julien a évolué ces dernières années dans les championnats allemand (à Saarbrücken en 2012-2013), français (en proB à Bruille en 2013-2015) et hollandais (à Enjoy & Deploy Zoetermeer en 2015-2016).

Sa progression a été mise en berne ces deux dernières années par des blessures récurrentes à l’épaule et à la hanche.

Mais désormais débarassé de tout pépin physique, Julien est déterminé à revenir aux affaires. Avec le couteau, et la raquette, entre les dents !

Il est actuellement n°278 au classement mondial, et sera le n°105 du classement national français pour la saison 2016/2017.

Ses objectifs seront cette année d’engranger les succès en Nationale 1 avec l’ASTT, de bien figurer dans tous les Opens internationaux auxquels il participera, et de gagner une place de titulaire dans l’équipe nationale Belge.

Le matériel de Julien : Bois Timo Boll Spirit et plaques Tenergy 05

Son meilleur souvenir pongiste : sa victoire à l'Open d'Espagne en 2013, première victoire sur un Pro tour en -21 ans.

Son futur, et prochain, meilleur souvenir pongiste : la montée en proB avec l’ASTT !

A tantôt JULIEN !!!

Julien INDEHERBERG rejoint l'AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE pour la saison 2016-2017
Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:18

24% de victoires (4 victoires pour 15 défaites), 3 perfs (75% de perfs sur les matchs gagnés), 4 contres (27% de contres sur les défaites)

Aura joué toute la phase avec sa faluche de carabin sur la tête. Et parfois sur les yeux. S’il avait eu, à la table de ping, le même volume d’entrainement que le grand chambellan Maximus LENTÉ, sur celle du bar, aurait pu entrer dans le top50 mondial. Mais sur son ordonnancier, aura tout de même prescrit les matchs qu’il fallait, quand il le fallait pour l’équipe. Merci docteur!

La phase de Raphi

J1 : ABBEVILLE / AMIENS : 1/8

Raphaël CHATELAIN (n°356) (2 victoires + double): Des scientifiques américains auraient découvert cette semaine une neuvième planète dans le système solaire. Ils ne vont plus hésiter longtemps pour la nommer. Après le match de ce samedi, elle sera forcément baptisée la planète du petit CHATELAIN. Oui : deux victoires 3/2 contre Erwan LEROY, et Christophe CLOSSET, + double. Carton plein. A coups de petits flips et top-spin rotasses. Comme l’a dit Johnny HALLIDAY, astronome et spécialiste des étoiles, venu en ami, assister au match : « La vache, Saturne !!! »

J2 : AMIENS / TOURS 8/2

Raphaël CHATELAIN (n°356) (0 victoire) : Oui, ça commence à cailler : Winter is coming. Avec dans la thématique Game of thrones, un destin à la Edward STARK dans son premier match : décapité par Antoine DOYEN 3/2. Puis, poignardé brutalement à la Jon SNOW par Lucas RIGAULT, 3/0. Vivement la prochaine saison, contre Issy Les Moulineaux !

J3 : ISSY LES MOULINEAUX 8 / AMIENS 5

Raphaël CHATELAIN (0 victoire) : En pleine réforme de l’orthographe. D’entrée sur David JOHNSTON se demandera si « triomphe », ça prend un ou deux F ? (défaite 3/0). Puis Kevin RIVOAL lui montrera que « raclée », ça ne prend en fait qu’un seul bloc coupé. Enfin Michael SAMOUILLAN prendra l’initiative de lui supprimer l’accent circonflexe sur « tôle » (défaite 3/0).

J4 : AMIENS 8 / CHARTRES 3

Raphaël CHATELAIN n°356 (1 victoire + double) : Aura illuminé le début de rencontre, en jouant avec une auréole au dessus de la tête : belle victoire de saint Raphi 3/1 contre Benoît GASNIER. N’aura par contre plus vu grand-chose contre Ponce PILATE-MARAIS, une couronne d’épines enfoncée sur la tête, et le sang dans les yeux (défaite 3/1).

J5 : POITIERS 7 / AMIENS 7

Raphaël CHATELAIN (n°356) (0 victoire) : Dans Poitiers, la ville aux cent clochers, polyvalent, aura fait l’enfant de choeur contre Julien ARANDEL (défaite 3/0). Puis la quête pour l’évêque Rémi BLANCHON (défaite 3/0). Et enfin, à la sortie, l’aumône contre Luca SAMAR (défaite 3/1).

J6 : AMIENS 8 / ROUEN 4

Raphaël CHATELAIN (n°356, 0 victoire + double) : Le révolté du Bounty. Mais pas le navire. La friandise. Aura tenté de pêcher du gros ce jour. Mais n’aura malheureusement ramené dans ses filets que du poisson d’Avril. Avec trois défaites contre Julien NOVARRE (3/1), Eric VARIN (3/1) et Mohammed GUEYE (3/0).

J7 : LEVALLOIS 5 / AMIENS 8

Raphaël CHATELAIN (n°356, 1 victoire + double): Dans le fief de la Balkanie, aura commencé par envoyer du Panama papers contre Akhilen YOGARAJAH (victoire 3/2). Puis aura pris dans la face de la société écran par Cédric MIRAULT (défaite 3/0). A ensuite été très content de voir Stéphane HUCLIEZ apporter l’ultime point pour la victoire d’équipe. Sans avoir besoin de quitter le transat de son paradis fiscal pour jouer un dernier match.

Le bilan de Raphaël CHATELAIN pour la 2ème phase en N1 2015/2016
Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:16

35% de victoires (6 victoires pour 11 défaites), 0 perf, 4 contres (36% de contres sur les défaites)

Une saison à bout de souffle. Désormais un peu de mal à conclure, lâché par ses poumons, ses vertèbres, et ses jambes, en fin de set. Ça n’aura pas été tous les jours le festival des cannes sur les matchs de seconde phase. Comme un symbole de Jean Paul BELMONDO. Mais asthmatique, avec un double pneumothorax. Professionnel, passera ses vacances d’été en sanatorium et fera la sieste dans un caisson hyperbare. Pour pouvoir mieux nous re-souffler dans les bronches dès septembre!!!

La phase de Stéf :

J1 : ABBEVILLE / AMIENS : 1/8

Stéphane HUCLIEZ (n°174) (1 victoire + double) : Après sa première défaite contre Daniel TRASCU 12/10 au 5ème set (après avoir eu balle de match au 4ème), a frisé la déchéance de nationalité. Heureusement, Manuel VALLS n’était pas dans la salle. S’est ensuite formidablement repris pour dominer le tueur vostérien, Jérôme BLANQUART (3/1). A l’énergie. En finesse. Et en variation. En un mot : avec talent. D’après le frère Francis JACQUES, venu assister au match en voisin.

J2 : AMIENS / TOURS 8/2

Stéphane HUCLIEZ (n°174) (1 victoire + double): D’entrée, contre Antoine BISTON, par dessus l’étang, soudain, a vu passer les oies sauvages. Elles s’en allaient vers le midi, la Méditerranée. Et n’auront donc pas vu sa victoire, convaincante, 3/1. Avait toujours la DELPECH contre Nicolas GAUDELAS. Mais au 5ème set a fini par nous dire que « J'ai mon rhumatisme, Qui devient gênant, Ma pauvre Cécile, J'ai soixante-treize ans… ». Décèdera au final, de vieillesse, 3 sets à 2. Mais non sans nous avoir rappelé ses années 70 : « J'avais des boots blanches, un gros ceinturon. Une chemise ouverte, sur un médaillon. C'était mon sourire, mon atout majeur. J’m'éclatais comme une bête, quand j'étais joueur… »

J3 : ISSY LES MOULINEAUX 8 / AMIENS 5

Stéphane HUCLIEZ (0 victoire + double) : D’entrée la révision constitutionnelle et l’état d’urgence : à force de toper comme un poulet, finira par se faire voler dans les plumes par Michael SAMOUILLAN (défaite 3/2). Pris ensuite dans le remaniement gouvernemental de François HOLLANDE. Hésitera entre un sous-secrétariat d’état à la Branlée contre Martin ALLEGRO (défaite 3/0). Avant d’opter pour le maroquin du ministère de Ceux-qui-n’arrivent–plus-à-finir-leurs-matchs (défaite 3/2, après avoir mené 2/0). Oui, souvent à deux doigts de conclure. Stéphane, le nouveau Jean-Claude DUSSE amiénois.

J4 : AMIENS 8 / CHARTRES 3

Stéphane HUCLIEZ n°174 (0 victoire + double) : La période des carnavaux en ce moment. Oui, la réforme de l’orthographe est passée par là… Donc en mode carnaval de Dunkerque dans son premier match, avec quelques lancers de harengs et de raquette, et une défaite 3/0 contre Célian BLANCHE. Puis carnaval de Rio, et Brazil ! Brazil ! contre Benjy CAPELLO, avec quelques pas de samba dans les séparations (défaite 3/1).

J5 : POITIERS 7 / AMIENS 7

Stéphane HUCLIEZ (n°174) (2 victoires + double) : Pour Stéf, Poitiers c’était retour vers le Futur, mais pas oscope. A donc ressorti du garage sa DeLoreane pour remonter le temps. Et retrouver ses jambes et tops au rebond de 20 ans ! Avec deux belles victoires contre Luca SAMAR (3/0) et Julien ARANDEL (3/1). Pour une seule défaite 3/1 contre Simon SOULARD. Marty McFLY HUCLIEZ vous salue bien ! Et a déjà mis en vente ses tickets pour le retour vers le Futur II et III, contre Rouen et Levallois !

J6 : AMIENS 8 / ROUEN 4

Stéphane HUCLIEZ (n°174, 1 victoire + double) : Aura d’entrée joué sur un rythme du Morbihan, et d’après lui, comme une andouille. Pour être par GUEYE mené (défaite 3/2). Mais dans son deuxième match s’imposera contre un Julien diminué, avec une température à 40°C et une éruption morbiliforme (victoire 3/0). Pas de souci, encore un très beau diagnostic du professeur VOSTES omniprésent ce soir. Qui montrera à son externe CHATELAIN un très beau cas de GROULT geole.

J7 : LEVALLOIS 5 / AMIENS 8

Stéphane HUCLIEZ (n°174, 1 victoire + double) : Le Poupou du Pas-de-Calais. D’entrée aura broyé son dérailleur dans la côte d’Uribé (défaite 3/2). Puis gros coup de fringale contre Titouan RAYMOND (défaite 3 sets à 2, après avoir mené 2 sets à 1 et 8/2). Y aura laissé son amour-propre et ses vertèbres L4-L5. Avec un lumbago dans la dernière ligne droite. Mais à l’approche de la flamme rouge, trouvera l’énergie pour remettre un dernier coup de rein, et l’emporter 3 sets à 0 contre Akhilen YOGARAJAH. La nuit debout ? Plus très fan…Car va passer les trois prochaines semaines couché sur une planche en bois.

Le bilan de Stéphane HUCLIEZ pour la 2ème phase de N1 2015/2016
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche