Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 14:31

WE CAN BE HEROES, JUST FOR ONE DAY.

Samedi 16 janvier 2016, match contre TOURS.

Première journée de la deuxième phase, marquant le début de l’année pongiste.

Une bonne année donc. Et une bonne santé.

Car la santé, c’est important…

Et tout de suite les bonnes résolutions pour 2016 : perdre du bide, arrêter la clope, freiner sur la bière, se coucher plus tôt, se lever moins tard, se laver les dents, remettre Stéphane MABILLE au ping, arrêter de booster au trichlo, passer plus de temps sur les cours que sur FIFA 2016, avoir du chauffage salle Labaume…

Non, en fait la seule vraie et bonne résolution pour 2016, la seule qui tienne et qui compte : l’arrache d’une place pour les play-off.

Stéphane FAUST-HUCLIEZ, Docteur es ping-pong, l’a écrit. Avec son sang. Sur le parchemin signé avec le DIABLE : une place pour la proB. En échange de son âme.

Enorme sacrifice. Car la damnation ça signifie, pour l’éternité, faire faire du panier de balles à Benoît VAQUIER. Et Jean-Paul POULAIN. Et l’éternité c’est très long. Et pas seulement sur la fin.

Mais pour le moment, c’est bien parti : Stéphane ne dénonce pas encore le contrat.

Premier match et première victoire, 8/4 !

Tours n’aura finalement pas permuté ses deux équipes. Et Yannick VOSTES & Jesper HEDLUND (pour sa première apparition salle Labaume), auront fait le boulot. Et du bon boulot !

Plus qu’à poursuivre sur la lancée, contre Abbeville dans 15 jours !

Les réfrigérés

Nicolas GAUDELAS (n°143) (1 victoire + double) : Contre Stéphane HUCLIEZ, n’aura pas été Gaudelas de ses limites, avec une belle victoire 3/2 (11/9 au 5ème set). Mais contre Yannick VOSTES et Jesper HEDLUND c’était un peu Gaudelas de ses forces, s’inclinant 3/0 et 3/2.

Lucas RIGAULT (n°304) (1 victoire) : D’entrée, RIGAULT se beussteure, un petit peu fantômatique sur Jesper HEDLUND (défaite 3/0). Mais enchaînera direct sur Raphaël CHATELAIN, car si RIGAULT est lent, ses ailes de géant ne l’auront absolument pas empêché de marcher (avec une victoire nette, 3/0). Pour terminer, se sera recoiffé sur Yannick VOSTES, et aura plaqué ses cheveux avec du gel, dans le sens de la marche, avec un RIGAULT minet (pour une défaite certes 3/1, mais pleine de panache).

Antoine DOYEN (n°590) (1 victoire + double) : L’étudiant Raphaël CHATELAIN aura en ce début d’année assisté aux vœux du DOYEN de la faculté (beau match d’Antoine et belle victoire 3/2, 11/9 au 5ème set, après avoir remonté un 0/2). Aurait pu toucher les palmes académiques après un premier set de toute beauté contre Jesper HEDLUND, pour une défaite finale 3/1. Se contentera donc pour le moment des félicitations du jury.

Antoine BISTON (n°499) (0 victoire) : Le BISTON futé aujourd’hui. Aura envoyé Stéphane HUCLIEZ sur des chemins de traverse dans son premier match, mais ce dernier aura pourtant évité la sortie de route (pour une défaite serrée 3/1). Dans sa deuxième rencontre aura levé les péages, et dégagé l’autoroute de la victoire pour Yannick VOSTES (défaite 3/0).

Les réfrigérants

Jesper HEDLUND (n°63) (3 victoires) (3 victoires) : Pour faciliter l’acclimatation de notre jeune recrue suédoise, une température scandinave aura régné toute l’après-midi salle Labaume. Un grand merci à la société Cofély-GDF-Suez qui gère notre chauffage ! Ainsi mis en condition, aussi calme que l’eau d’un fjord, Jesper aura enchaîné trois victoires, en mode Mikaël APPELGREN, son aîné gaucher : 3/0 contre Lucas RIGAULT, 3/1 contre Antoine DOYEN, et 3/2 contre Nicolas GAUDELAS. Des débuts réussis : Grattis !!! (« Félicitations » : oui toi aussi, à chaque résumé, progresse en suédois ; ça peut toujours servir si tu traînes salle Labaume, ou aux bras de top-models).

Yannick VOSTES (n°73) (3 victoires + double) : Dans son premier match aura enfilé la combinaison du major TOM pour éjecter Nicolas GAUDELAS dans la stratosphère, pour une petite space oddity (victoire 3/0). Puis enchainera par un petit maquillage facial pour un revival d’Alladin SANE contre Antoine BISTON (victoire 3/0). Pour terminer, en mode Ziggy STARDUST, mais sans les Spiders from Mars, en l’honneur de Lucas RIGAULT (victoire 3/1).

Stéphane HUCLIEZ (n°174) (1 victoire + double): D’entrée, contre Antoine BISTON, par dessus l’étang, soudain, a vu passer les oies sauvages. Elles s’en allaient vers le midi, la Méditerranée. Et n’auront donc pas vu sa victoire, convaincante 3/1. Avait toujours la DELPECH contre Nicolas GAUDELAS. Mais au 5ème set a fini par nous dire que « J'ai mon rhumatisme, Qui devient gênant, Ma pauvre Cécile, J'ai soixante-treize ans… ». Décèdera au final, de vieillesse, 3 sets à 2. Mais non sans nous avoir rappelé ses années 70 : « J'avais des boots blanches, un gros ceinturon. Une chemise ouverte, sur un médaillon. C'était mon sourire, mon atout majeur. J’m'éclatais comme une bête, quand j'étais top-spineur. »

Raphaël CHATELAIN (n°356) (0 victoire) : Oui, ça commence à cailler : Winter is coming. Avec dans la thématique Game of thrones, un destin à la Eddard STARK dans son premier match : décapité par Antoine DOYEN 3/2. Puis, poignardé brutalement à la Jon SNOW par Lucas RIGAULT, 3/0. Vivement la prochaine saison, contre Abbeville !

Flora BOVE (reporter sans frontière) : Dans son élément, aura pagayé, lors de son interview journalistique en anglais de Jesper, presqu’autant que sur sa base de Loeuilly. Par contre aura eu l’après midi pour constater que les pongistes avaient dans le cœur la chaleur qu’ils n’avaient pas dans leur gymnase.

Pour son prochain reportage salle Labaume commandera néanmoins à Léandre, son directeur de Gazettes Sports : une chapka, des moufles, des moon boots et une couverture de survie.

Le détail

Yannick VOSTES (n°73) bat Nicolas GAUDELAS (n°143) (9,7,6)

Stéphane HUCLIEZ (n°174) bat Antoine BISTON (n°499) (6,6,-9,8)

Jesper HEDLUND (n°63) bat Lucas RIGAULT (n°304) (9,5,5)

Raphaël CHATELAIN (n°356) perd Antoine DOYEN (n°590) (3,10,-8,-10-9)

Yannick VOSTES (n°73) bat Antoine BISTON (n°499) (6,8,7)

Stéphane HUCLIEZ (n°174) perd Nicolas GAUDELAS (n°143) (-10,9,-8,8,-9)

Jesper HEDLUND (n°63) bat Antoine DOYEN (n°590) (-10,8,7,9)

Raphaël CHATELAIN (n°356) perd Lucas RIGAULT (n°304) (-3,-9,-12)

Yannick et Stéphane battent Antoine et Lucas (3,4,6)

Raphaël et Jesper perdent Nicolas et Antoine (9,4,-9,4)

Yannick VOSTES (n°73) bat Lucas RIGAULT (n°304) (10,7,-11,4)

Jesper HEDLUND (n°63) bat Nicolas GAUDELAS (n°143) (6,-9,9,-7,4)

Victoire 8/4 contre Tours: c’était beau, oui... Mais David Robert JONES a raison : CHUT… Le silence qui suit un top spin frappé de Yannick VOSTES, est encore de Yannick VOSTES.

Victoire 8/4 contre Tours: c’était beau, oui... Mais David Robert JONES a raison : CHUT… Le silence qui suit un top spin frappé de Yannick VOSTES, est encore de Yannick VOSTES.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 12:21

Quand toi aussi, ton capitaine essaie de te motiver...

La causerie d'avant match
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 10:08

"Tout ce qui se passe dans la salle de ping-pong reste dans la salle de ping-pong".

Les règles de la salle de ping-pong

Règle n°1 - Il est interdit de parler de la salle de ping-pong,
Règle n°2 - Il est interdit de parler de la salle de ping-pong,
Régle n°3 - Si quelqu'un dit stop ou tombe dans les pommes, le match s'arrête,
Régle n°4 - Seulement deux personnes par match,
Règle n°5 - Un match à la fois,
Règle n°6 - Pas de chemise, pas de chaussure,
Régle n°7 - Le match dure aussi longtemps qu'il doit durer,
Règle n°8 - Si c'est votre premier soir dans la salle de ping-pong, vous devez vous battre.

LA SALLE DE PING-PONG
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 16:21

Le cerveau est l'organe le plus complexe du corps. Notamment chez les pongistes.

C'est un centre nerveux qui assure de multiples fonctions : perception de l'environnement, commande des muscles, analyse des informations, mémorisation, anticipation, apprentissage, communication, commande d’une tournée au bar…

Le système nerveux fonctionne grâce à un réseau de cellules particulières : les neurones. Décrits pour la première fois en 1837 par un neurophysiologiste tchèque, mais pourtant nul au ping : Jan Evangelista PURKINJE.

Les neurones sont en relation les uns avec les autres : un seul neurone peut recevoir des messages nerveux de plus de 1000 neurones et peut transmettre ces messages à plus de 1000 autres neurones. C’est énorme !

Le cerveau humain possède donc environ 100 milliards de neurones interconnectés. Même chez les gros cons. Et ça, c’est vraiment dingue.

L’équipe du professeur VAQUIER et des spécialistes de La Hérain est mon Royaume, a récemment démontré que l’activité permanente du cerveau chez les pongistes reposait sur une communication nerveuse entre différentes zones cérébrales. De multiples examens d’imagerie neurosensorielle et fonctionnelle par résonance magnétique nucléaire (IRM) ont été réalisés au sein d’une population pongiste picarde, tirée au sort, en double aveugle, et à la buvette.

Le professeur VAQUIER a ainsi pu démontrer qu’en fonction de l’âge auquel les joueurs ont touché leur première raquette, de leur psychisme, de leur niveau, du matériel utilisé, de la nature et de la taille de leur sexe, certaines aires étaient plus ou moins développées.

Les spécialistes de la Hérain est mon Royaume te proposent donc le produit de leur recherche, résumée dans ces premiers schémas de cartographie neuro-anatomique cognitive et comparée.

Pour information, la publication à été soumise au New England Journal of Medicine. Ainsi qu’au Journal de Mickey.

Mais toi, tu auras l’information en avant-première mondiale. Pour Noël.

Que l’équipe des scientifiques de la Hérain est mon Royaume te souhaite joyeux.

Les aires cérébrales du pongiste: vue supérieure

Les aires cérébrales du pongiste: vue supérieure

Les aires cérébrales du pongiste: vue latérale

Les aires cérébrales du pongiste: vue latérale

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 22:33
La poule de Nationale 1 groupe C, phase 2, 2015/2016
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 17:33
La composition de l'équipe amiénoise, Nationale 1, phase 2 du championnat 2015/2016

Jesper HEDLUND n°65 : Le sang-froid Borgien. La classe Wilanderiennne. L’élégance Edbergienne. The Swedish quality ! Ne tapera pourtant pas la balle sur le gazon propret de Wimbledon. Mais à partir de janvier, dans le chaudron de la Salle Labaume !

La composition de l'équipe amiénoise, Nationale 1, phase 2 du championnat 2015/2016

Yannick VOSTES n°67 : Le Martin RIGGS amiénois. Mais ce n’est pas l’épaule qu’il se déboîte. Juste les vertèbres L4/L5. Poursuivra sur la lancée de son début de saison, impeccable : the letal wheapon. Notre arme fatale de deuxième phase.

La composition de l'équipe amiénoise, Nationale 1, phase 2 du championnat 2015/2016

Stéphane HUCLIEZ n°172 : « Trop vieux pour toutes ces conneries ?... » Sache jeune effronté que notre sergent Roger MURTAUGH-HUCLIEZ a gagné près de 70% de ses matchs lors de la première phase de N1 ! Donc planque-toi vite, avec que Stéphane ne te dannygloverise !

La composition de l'équipe amiénoise, Nationale 1, phase 2 du championnat 2015/2016

Raphaël CHATELAIN n°368: A re-signé un CDI d’interne mi-temps en N1. Option remplacement d’Arthur. Pourra donc, sur le début de saison, ausculter les membres des équipes visiteuses. Avec à leur entrée dans la salle, une petite prise de tension, puis de température rectale (oui travaille encore à l’ancienne), suivie de l’administration de petits cachetons de Lexomil® et de Tranxène®. Mais juste pour décontracter nos adversaires avant la rencontre…

La composition de l'équipe amiénoise, Nationale 1, phase 2 du championnat 2015/2016

Arthur BILAS n°249 : Le Daniel LaRUSSO de l’ASTT. Pour le moment en mode mode karaté kid. Debout sur une jambe, pourrait effectuer le coup mortel, le super combo « de l’envol de la grue » (the flying crane technique pour les puristes). Mais va finalement probablement attendre de cicatriser un peu de sa hanche droite.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 17:07

L’équipe amiénoise évoluera donc dans la poule C de Nationale 1 pour la seconde phase du championnat 2015/2016.

L’équipe se déplacera certes, cette fois, à quatre reprises, mais pas trop loin : à Abbeville pour le derby picard (40km), à Issy Les Moulineaux (150km), Levallois (130km) et Poitiers (500km). Pour trois matchs à domicile (les samedis 16 janvier contre Tours, 27 février contre Chartres et 2 avril contre Rouen).

Le combat sera rude. Trois équipes auront encore la possibilité de renforcer avec des joueurs professionnels (Chartres, Rouen et Issy les Moulineaux).

Le calendrier de l’équipe amiénoise et les compositions prévisionnelles des équipes adverses

J1 16/01/2015 : AMIENS / TOURS 4S TT2

TOURS 4S TT2 (montant de la poule N2B)

Nicolas GAUDELAS n°143

Matthieu PIGNEER n°266

Lucas RIGAULT n°304

Antoine DOYEN n°590

David RIGAULT n°268

Ou TOURS 4S TT1 (1er de la poule N1B de première phase) si permutation des équipes tourangelles

Monday MEROTOHUN n°68

Clément DEBRUYERES n°94

Lucas MOLAN n°205

Lilian BARDET n°322

J2, 30/01/2016 : ABBEVILLE AC1 / AMIENS

ABBEVILLE AC1 (Montant de la poule N2G)

Christophe CLOSSET n°170

Jérôme BLANQUART n°181

Daniel TRASCU n°272

Erwan LEROY n°460

J3, 13/02/2016 : ISSEENNE EP2 / AMIENS

ISSY LES MOULINEAUX (2ème de la poule N1C de première phase)

David JOHNSTON n°108

Michael SAMOUILLAN n°110

Kevin RIVOAL n°136

Martin ALLEGRO n°161

Possibilité de renfort avec des joueurs professionnels de pro B : Fengtian BAI n°32, Damien ELOI n°30, Enzo ANGLES n°58, Alexandre CASSIN n°78

J4, 27/02/2016 : AMIENS / CHARTRES ASTT2

CHARTRES ASTT 2 (4ème de la poule N1B de première phase)

Benjy CAPELLO n°158

Célian BLANCHE : n°185

Yannick MARAIS n°206

Benoît GASNIER n°254

Calin TOMA n°214

Possibilité de renfort par des joueurs professionnels de proA : Ning GAO n°2, Robert GARDOS n°3, Par GERELL n°10, Joa Pedro MONTEIRO n°5, Alexandre ROBINOT n°25

J5, 12/03/2016 : POITIERS TTACC 86 / AMIENS

POITIERS TTACC 86 (6ème de la poule N1B de première phase)

Rémi BLANCHON n°151

Simon SOULARD n°197

Andréas FAUCHER n°338

Luca SAMAR n°376

Julien ARANDEL n°394

J6, 02/04/2016 : AMIENS / ROUEN SPO 2

ROUEN SPO 2 (5ème de la poule N1C de première phase)

Eric VARIN n°84

Julien NOVARRE n°239

Mohammed GUEYE n°367

Julien GROULT n°610

Christophe LECORVEC n°311

Possibilité de renfort par un joueur de proA: Ruiwi TAN n°8, Wei Dong SHI n°36, Jesus CANTERO JUNCAL n°61, Konstantinos PAPAGEORGIOU n°59

J7, 30/04/2016 : LEVALLOIS SPORT 1 / AMIENS

LEVALLOIS SPORT 1 (3ème de la poule N1A de première phase)

Cédric MIRAULT n°70

URIBE Salvador n°138

Titouan RAYMOND n°150

Akhilen YOGARAJAH n°372

Enzo LUMBROSO n°284

Dan Bilzerian et ses copines suivent attentivement les performances de l'équipe amiénoise en Nationale 1. Et toi?

Dan Bilzerian et ses copines suivent attentivement les performances de l'équipe amiénoise en Nationale 1. Et toi?

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:13

Arthur BILAS (n°249)

11 matchs joués, 6 victoires (55% de victoires), 2 perfs, 5 défaites, 1 contre

Le HOUDINI amiénois: Handicapé par une douleur lancinante à la hanche, aura joué en serrant les dents, et en dents de scie, Oui, celle qui sert à découper la femme tronc. Mais après son opération fin décembre devrait de nouveau être capable de se gratter l’oreille gauche avec les orteils du pied droit !

LE RECAPITULATIF DE LA PHASE

J1 : CHEF BOUTONNE 8 / AMIENS 6

Arthur BILAS (2 victoires) : Adepte désormais des cours particuliers et par correspondance. Le professeur HUCLIEZ lui aura donc fait copier 100 fois dans ses deux premiers matchs : « Je ne servirai revers que quand je mènerai 10/2 dans le dernier set » (avec deux belles victoires 3/0 contre Christian DANCIU et 3/1 contre Vincent PICARD). Après son dernier match, le maître VOSTES lui, lui aura fait recopier 100 fois : « Je ne tenterai désormais un top frappé du revers au rebond, aux avantages, que contre Benoît VAQUIER sur minitable dans le club house. Et pas contre Lucian FILIMON en N1 ».

J2 : AMIENS 8 / BOULOGNE BILLANCOURT 5

Arthur BILAS (0 victoire + Double) : Est rentré dans la cage aux fauves aujourd’hui. Mais sans fouet. Et le corps badigeonné de bacon. Avec en plus des hanches en plastique. S’est donc fait déchiqueter par Benjamin SERISIER (3/2, malgré balle de match au 4ème). Puis dévorer par Yaniss DOUIFI (3/1). Et enfin avaler tout cru par Hugo BATOCCHI (3/0). Mais un bon bain de Synthol, et sera de nouveau d’attaque dans 15 jours !

J3 : AMIENS 8 / ANGERS 4 (absent blessé)

J4 : SAINT SEBASTIEN 1 / AMIENS 8

Arthur BILAS (n°249, 2 victoires + double) : La hanche en vrac depuis un mois. Stéphane HUCLIEZ hésitait à l’amputer dans le vestiaire, au cutter. Raphaël CHATELAIN se proposait lui, de l’infiltrer. Avec de la colle Thibar, ben oui, on s’adapte quand on n’a pas de corticoïdes. Finalement Jésus VOSTES aura pris l’initiative d’apposer ses mains. Oui, ça avait déjà fort bien marché par le passé. Avec des aveugles, des lépreux. Et Benoît VAQUIER, qui cumulait pourtant les deux pathologies. Et donc, aujourd’hui, miracle ! Arthur régénéré. Et formidablement bien… Là, à la fraîche... Détendu du psoas…Avec deux belles victoires contre Loïc BRESSON (3/1) et Guillaume CASSARD (3/1, avec en bonus sa première perf sur le territoire français !). Gérard DEPARDIEU approves this.

J5 : AMIENS 8 / RAMBOUILLET 5

Arthur BILAS (n°249) (2 victoires) : Certains s’isolent et méditent dans leur cabane au fond du jardin. Arthur, lui, aura juste vaincu le signe indien. Dans son tipi, au fond du jardin. Après s’être lui-même déluxé la hanche droite, aura successivement scalpé Rafael GUIGNARD (victoire 3/0) puis Romain DUCLOS (victoire 3/1). Avant d’être gavé d’eau de feu. Et de subir la loi de la redoutable tunique bleue, Cyril ZUNIC (défaite 3/1).

J7 : AMIENS 8 / ARGENTAN 3 ( absent blessé)

Arthur BILAS (hip hip hip injury) : Devrait commander au père Noël une nouvelle hanche droite pour 2016. Passera auparavant sur le billard, dès la semaine prochaine. Pas drôle. Mais bon rétablissement Arthur! Et à très bientôt !!!

En janvier 2016 dans toutes les salles de ping!

En janvier 2016 dans toutes les salles de ping!

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:11

Raphaël CHATELAIN (2314 points, n°368)

14 matchs joués, 5 victoires (36% de victoires), 3 perfs, 9 défaites, 1 contre

Le docteur Housse, de raquette : Anesthésie ses adversaires avec ses flips banana. Et quand ils se réveillent, leur boîte crânienne est vide. Oui, leur bouffe le cerveau. Avec du pain dossé à l’échalotte. Et un petit chianti!

LE RECAPITULATIF DE LA PHASE

J1 : CHEF BOUTONNE 8 / AMIENS 6

Raphaël CHATELAIN (0 victoire + double) : Aura gagné autant de sets qu’il ne reste de journaux télévisés à présenter à Claire CHAZAL sur TF1. Avec trois défaites 3/0 contre Frédéric SONNET, Lucian FILIMON et Christian DANCIU. Avait déjà fini sa soirée d’intégration en médecine, mercredi soir, allongé sur le sol, en position latérale de sécurité, à 3 grammes. Aura terminé sa soirée samedi, crâmé par ses adversaires chef-boutonnais, dans la même position.

J2 : AMIENS 8 / BOULOGNE BILLANCOURT 5

Raphael CHATELAIN (2 victoires + double) : Avait mis la dose de magnésie aujourd’hui sur les mains. Avec un demi-tour twist d’entrée contre Yanniss DOUIFI (victoire 3/1). Puis un salto étoile contre Benjamin SERISIER (victoire 3/1). Pour finir par un saut périlleux carpé. Mais qui aura fini dans le filet contre Léo DE NODREST (défaite 3/0, hors délai). Mais aura tutoyé les anges aujourd’hui.

J3 : AMIENS 8 / ANGERS 4

Raphaël CHATELAIN (1 victoire + double) : Le John WAYNE amiénois :l’Homme tranquille contre Fabien BLOSSIER (victoire 3/1). Le style Alamo contre Alexis MARO : du combat, certes inégal, mais décédera les armes, et la raquette, à la main (défaite 3/1).

J4 : SAINT SEBASTIEN 1 / AMIENS 8

Raphaël CHATELAIN (1 victoire + double) : Contre Julien BOUCHAUD, à 2 sets à 1 et 10/6 pour lui, est passé en mode OSS 117. Et brutalement, Rio n’a plus répondu (défaite 3/2). Mais dans son deuxième match, aura eu le temps de demander à Thomas LEMANSEC comment était sa blanquette (victoire à l’arrache 3/1). Hubert BONISSEUR DE LA BATH approves this.

J5 : AMIENS 8 / RAMBOUILLET 5

Raphaël CHATELAIN (0 victoire) : Hésite toujours sur sa future spécialité. Peut-être pédiatre. Pourquoi pas. Car a commencé par se faire langer comme un nourrisson par Hervé DELPORTE (défaite 3/2). Puis s’est fait talquer les fesses par Cyril ZUNIC (défaite 3/2).

J7 : AMIENS 8 / ARGENTAN 3

Raphaël CHATELAIN (1 victoire + double par forfait) : Pendant que Benoît VAQUIER jouait comme un âne sur la table d’à côté, aura soufflé comme un bœuf sur Léo LIEVROT (victoire 3/2). Les rois mages argentanais étaient arrivés. Ainsi que le petit Jésus HARLE. La crèche vivante de l’Amiens Sport Tennis de Table était presque prête ce samedi. Ne manque plus qu’un JUDAS... Mais quel club picard va-t-on va bien pouvoir solliciter ?...

Encéphale prêté par Benoît VAQUIER pour la photo. Merci à lui.

Encéphale prêté par Benoît VAQUIER pour la photo. Merci à lui.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:08

Stéphane HUCLIEZ (2450 points, n°174)

15 matchs joués, 10 victoires (67% de victoires), 1 perf, 5 défaites, 2 contres

Le GANDALF de l’ASTT : Moins de cheveux blancs et moins de barbe que le sorcier du seigneur des anneaux, mais autant de tours de magie dans la besace. Aussi teigneux également… Toujours impressionnant de le voir se mettre en travers de l’entrée de la salle Labaume, à l’arrivée des adversaires. En plantant sa raquette dans le sol et en hurlant : « YOU SHALL NOT PASS !!! ». On a beau être habitué, ça fait quand même flipper un peu.

LE RECAPITULATIF DE LA PHASE

J1 : CHEF BOUTONNE 8 / AMIENS 6

Stéphane HUCLIEZ (1 victoire) : Pour le trajet dans la voiture, et lors de son match contre Vincent PICARD, aura pris la place du papa, à l’avant (victoire 3/1). Mais Frédéric SONNET et Lucian FILIMON, professionnels de la sécurité routière, auront préféré le rasseoir à l’arrière, lors de la rencontre. A la place du papy (défaites 3/0 et 3/2).

J2 : AMIENS 8 / BOULOGNE BILLANCOURT 5

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires) : Des nerfs d’acier aujourd’hui. Et des testicules du même métal. Notamment dans son ultime match contre Yaniss DOUIFI. Gagné 17/15 au 4ème. Avec, dans sa tentative de saut de la mort, non pas un bandeau sur les yeux, mais son slip sur la tête. Magnifique. Avec pour clore sa prestation, dans l’euphorie de la victoire, un petit pas de danse que n’aurait pas renié Marie MYRIAM. Lors son passage à l’Eurovision. En 1977.

J3 : AMIENS 8 / ANGERS 4

Stéphane HUCLIEZ (1 victoire + double) : La destinée d’un cadre d’Air France. Aura commencé par décoller dans la stratosphère contre Alexis MARO (belle victoire 3/1). Avant de se faire arracher la chemise par Fabien BLOSSIER, cégétiste angevin (défaite 3/2, après avoir mené 2/0 et 10/10).

J4 : SAINT SEBASTIEN 1 / AMIENS 8

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires + double) : La viande rouge, désormais, ça file le cancer. Pas grave. Stéf s’adapte. Et se contente donc maintenant juste de dévorer le foie de ses adversaires. Arrosé d’un petit chianti contre Thomas LEMANSEC (victoire 3/0). Rissolé et braisé à la fleur de sel et au porto, contre Julien BOUCHAUD (victoire 3/1). Hannibal LECTER approves this.

J5 : AMIENS 8 / RAMBOUILLET 5

Stéphane HUCLIE (2 victoires) : Coup de fatigue de Daniel CRAIG la semaine de sortie de Spectre. La chasse est donc ouverte, à la recherche du nouveau James BOND : Idris ELBA, black ? Damian LEWIS, roux ?... Et non, les gars, désolé, ce sera Stéf HUCLIEZ, ch’ti !!!

Pour les essais et le casting, d’abord en mode Quantum of Solace contre Romain DUCLOS (victoire 3/1). Puis Casino Royale contre Rafael GUIGNARD (victoire 3/1) ! Obligé désormais de cesser les bières-pression à la buvette. Est passé à la vodka-martini. Avec deux olives. L’inconvénient : finit désormais toutes ses soirées-match avec la James Bond Girl Benoît VAQUIER sur les genoux.

J6 : FORFAIT DE MONACO

J7 : AMIENS 8 / ARGENTAN 3

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires dont une par forfait + double) : En ballotage défavorable au premier tour, aura finalement bénéficié du désistement de Wei-Guo ZHAO (victoire par wo). Puis se maintiendra facilement au deuxième tour, avec une victoire à la proportionnelle contre Cédric DEMANGEL (victoire 3/0).

Non, aucun souci, on remet deux balles!

Non, aucun souci, on remet deux balles!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche