Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 18:54

Jesper HEDLUND is 23 years old

He will play in the men’s team of Amiens Sport Table Tennis club in January 2016, for the second part of the national league.

Jesper began table tennis at the age of 10 in his birthplace Linköping (a predestined name!), 200 km from Stockholm. He won the silver medal in the junior Swedish Championship in 2010.

Jesper has been training for some years in the Helsinborg team with his coach Linus MERNSTER and with other very good Swedish players.

Next year he will play in France in Amiens Sport Table Tennis Club and in Sweden in BTK Rekord.

Like other Scandinavians, it is not a surprise, Jesper is blue-eyed and fair-haired.

Like other Swedish guys, and this is not a surprise either, French girls will convulse when they see him.

Like other Swedish players, it is obvious, he was born with skills and talent, and a table tennis paddle under his cradle.

Like Erik LINDH and Kristian KARLSSON , his compatriots, he is a left handed player

Like Jan-Owe WALDNER and Mickael APPELGREEN, his older partners, he will make us dream.

By the way, Benoît VAQUIER awakes 3 times a nigth to watch this video: https://www.youtube.com/watch?v=pr0RVKFINTE

Welcome to the Amiens Sport Table Tennis club Jesper!

Välkommen JESPER!

Välkommen JESPER!

Partager cet article
Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 23:07

Jesper HEDLUND a 23 ans.

Il évoluera dans l’équipe première de l’Amiens Sport Tennis de Table dès janvier 2016, pour la seconde phase du championnat de Nationale.

Jesper a débuté le tennis de table à l’âge de 10 ans, dans sa ville natale de Linköping (un nom décidément prédestiné), à 200 km de Stockholm. Il a remporté le titre de vice-champion de Suède junior en 2010.

Jesper s’entraine depuis plusieurs années dans le centre de Helsinborg, sous la coupe de Linus MERNSTER, aux côtés de l’élite du tennis de table suédois.

Il jouera la saison prochaine en double appartenance, en France à l’ASTT, et dans son club suédois du BTK Rekord.

Comme tous les scandinaves, et ce n’est pas une surprise, Jesper est blond aux yeux bleus.

Comme tous les suédois, et ce n’est pas non plus une surprise, les françaises vont convulser quand elles croiseront son regard.

Comme tous les suédois, et c’est une évidence, il est né avec du talent et une raquette de ping-pong aux pieds du berceau.

Comme Erik LINDH et Kristian KARLSSON , ses compatriotes, il est gaucher.

Comme Jan-Owe WALDNER et Mickael APPELGREEN, ses ainés, il va nous faire rêver l’an prochain.

D’ailleurs Benoît VAQUIER se relève déjà 3 fois par nuit pour regarder cette vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=pr0RVKFINTE

Bienvenue à l’Amiens Sport Tennis de Table Jesper !!!

Välkommen Jesper !!!

Välkommen Jesper !!!

Partager cet article
Repost0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 20:26

Yannick VOSTES est âgé de 29 ans. Il est très sympa.

Et il envoie du steak en coup droit !!!

Il est actuellement le n°4 du classement national Belge (derrière Jean Michel SAIVE n°1, Romain DEVOS n°2 et Cédric NUYTINCK n°3).

Le mercato pongiste ne commencera certes normalement que la semaine prochaine.

Mais pour la saison 2015/2016, Yannick VOSTES évoluera en double appartenance, dans le championnat Français en Nationale 1 avec l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE, et dans le championnat Belge, dans l’équipe bruxelloise du LOGIS AUDERGHEM, aux côtés de l’icône et inoxydable Jean-Michel SAIVE.

Avec Monsieur SAIVE, ils ont d’ailleurs remporté à deux reprises ces deux dernières saisons le doublé Coupe/Championnat de Belgique ; et ils joueront ce week-end une nouvelle fois la finale de la Coupe de Belgique contre le club de SOKAH HOBOKEN (comptant dans ses rangs Casuo MATSUMOTO et le champion de France Stéphane OUAICHE).

Dans sa carrière, Yannick VOSTES a évolué dans le championnat allemand, dès l’âge de 15 ans. Sous les couleurs du club d’ALTENA en deuxième division de Bundesliga, et ce durant 5 saisons. Il a ensuite joué en France entre 2007 et 2012, en proA et en proB dans les clubs de CESTAS, d’YPORT et de SAINT DENIS. Son classement français a évolué à l’époque entre n°36 et n°60 français.

Il a remporté en 2010 le titre de CHAMPION DE BELGIQUE SENIOR en simple et en double, et l’Open des Flandres en 2012.

Au niveau international il a remporté avec l’équipe de Belgique la médaille de Bronze lors des championnats d’Europe en 2008 à Saint-Petersbourg.

Il a atteint son meilleur classement mondial en août 2010 : numéro 127!

Handicapé par des douleurs lombaires il a mis entre parenthèses sa carrière internationale en septembre 2014 (avec alors un classement de n°233 mondial).

Les vertèbres requinquées, Yannick a effectué cette année une excellente saison avec le LOGIS AUDERGHEM avec 28 victoires pour seulement 5 défaites en championnat par équipes.

Lors des Championnats de Belgique le mois dernier il ne s’est incliné que 4 sets à 3 en ¼ de finale contre le futur vainqueur Lauric JEAN, après un match de toute beauté et de très haut niveau. Digne d’une finale, Tiens ! C’est cadeau, Enjoy ! : https://www.youtube.com/watch?v=fUkeTxZj7dQ.

La saison prochaine il revêtira donc l’habit de lumière de l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE pour toréer en Nationale 1, aux côtés des autres matadors, Stéphane HUCLIEZ, Arthur BILAS et Raphaël CHATELAIN.

Pour nous montrer la voie. Entre deux banderilles.

Réserve ta place dans la Labaume Arena. Le spectacle va être grandiose !

Et pour ton information, Benoît VAQUIER a déjà fait acte de candidature pour porter le sac de monsieur VOSTES. Aller lui chercher de l’eau. Et sécher sa serviette entre chaque set.

Non, on ne pourra pas le cacher longtemps... En plus Yannick est blond aux yeux bleus.

Non, on ne pourra pas le cacher longtemps... En plus Yannick est blond aux yeux bleus.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:52

Arnaud SELLIER (n°483)

Les stats : 17 matchs joués, 9 victoires, 8 défaites, 1 perf, 4 contres, 53% de matchs gagnés, 11% de perfs dans les victoires, 50% de contres dans les défaites.

Une fin de phase en boulet de canon. A retrouvé son envie de cadet et sa grinta de junior. Va même faire le tournoi du poulet de Breteuil le mois prochain…. Si ça se trouve pourrait même enchaîner avec les tournois de beach-ping cet été !

LA RETRO DE NONO :

J1 : AMIENS / BOULOGNE SUR MER : 8/1

Arnaud SELLIER (n°483) (2 victoires + double): Charles PASQUA voulait terroriser les terroristes. Arnaud SELLIER lui, aura juste déboulonné les boulonnais. Avec deux belles victoires au fight contre Tony PRINCE (3/0) et Frédéric WILLER (3/1).

J2 : SARREBOURG 8 / AMIENS 4

Arnaud SELLIER (n°483) (0 victoire): Comme c’était ce samedi 31 janvier l’anniversaire de Pascal STADLER, allez, cadeau ! : à 2 sets à 1 et 10/9 avec balle de match, Nono a laissé le match au président sarrebourgeois. Grande classe. Mais défaite 3/2. Et comme ce sera l’anniversaire de Ludovic REMY le 15 janvier, mais en 2016 maintenant, a anticipé en lui laissant également la victoire. Et en ayant cette fois la délicatesse de ne pas le froisser en lui piquant un set. Très grande classe. Mais défaite 3/0.

J3 : CHARLEVILLE MEZIERES 4 AMIENS 8

Arnaud SELLIER (n°483) (1 victoire + double) : En début de rencontre voulait absolument jouer à l’aile gauche. Mais n’a jamais pu déborder Alan GARREC (défaite 3/1). Action/réaction de son coach et fils Nathan, 8 ans. Qui l’a immédiatement repositionné et fait permuter. Comme au PSG. Pour qu’il finisse la rencontre comme CAVANI, sellier droit. Et là, très grosse prestation. Avec une victoire contre Cyril MAYEUX 3/1. Merci, coach Nathan.

J4 : AMIENS 8 / CAEN 6

Arnaud SELLIER (1 victoire + double) : 50 nuances de Grey ce soir. Du grand NONO toute la rencontre, en mode SM, intérieur cuir. Pour l’échauffement aura adoré se faire fouetter par Simon PERROT, 3/1. Puis aura ensuite soumis Guillaume MARTIN (3/1). Avant de se faire menotter 3/0 par Jimmy DEVAUX.

J5 : METZ 4 / AMIENS 8

Arnaud SELLIER (1 victoire hors délai) : Cloué sur la croix par Benjamin KREDER (3/1) et Alban LONARDI (3/2). Trouvera néanmoins la force de redescendre du mont GOLGOTHA, en footing, comme tous les samedis, pour crucifier à son tour Julien BORDES (3/1). Dans un match pour des prunes, au score acquis. Mais bon pour le moral !

J6 : AMIENS 8 /BRUILLE 2

Arnaud SELLIER (1 victoire + double) : Parti en vrille sur son premier match contre Mickael MARTINEZ (défaite 3/2). Mais aura ensuite correctement rebranché le pilote automatique. Pour se défaire de Julien INDEHERBERG, 3/1.

J7 : CHALONS EN CHAMPAGNE 4 / AMIENS 8

Arnaud SELLIER (n°483) (3 victoires) : Man of the match. Attend les grosses rencontres comme son alter ego coupedelaligueste et parisien du soir, IBRAHIMOVIC. Trois triomphes : 3/0 contre Pierre Alexandre DELHORBE, 3/1 contre Louis AUDOUIN, et 3/2 contre Vincent PERIGNON. Pour sa statue devant la salle, on hésite : du marbre ? du bronze ? ou alors faire fondre les 2000 balles en celluloid Nittaku 3* en stock ? Qui, avec le passage aux balles plastiques ne vont bientôt plus nous servir qu’à jouer au Beer-Pong ?

Certains se découvrent une passion pour le Hardbat. Arnaud SELLIER, déjà en plein préparation pour la saison prochaine, serait lui plutôt Swimming-Ping. On se demande pourquoi.

Certains se découvrent une passion pour le Hardbat. Arnaud SELLIER, déjà en plein préparation pour la saison prochaine, serait lui plutôt Swimming-Ping. On se demande pourquoi.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:49

Raphaël CHATELAIN (n°323)

Les stats : 15 matchs joués, 7 victoires, 8 défaites, 1 perf, 5 contres, 47% de matchs gagnés, 14% de perfs dans les victoires, 63% de contres dans les défaites.

Toujours écolier en première année de médecine. Dans la vraie vie, pas encore docteur House. Plutôt docteur Housse. Aura donc joué avec la plupart de ses matchs. Sans en sortir sa raquette. Mais presque 50% de victoires malgré tout. Et tout ça, sans entrainement…Le talent…

LA RETRO DE RAPHI :

J1 : AMIENS / BOULOGNE SUR MER : 8/1

Raphaël CHATELAIN (n°323) (1 victoire + double) : Un très bon premier match contre Abdeslam MOUNINE, avec une victoire convaincante 3/0. Puis aura subi la loi de Sébastien BOSCHER. Qui pour le coup, aura remplacé le « S » de son nom par un « U ». Pour éventrer Raphi 3/0.

J2 : SARREBOURG 8 / AMIENS 4

Raphaël CHATELAIN (n°323) (0 victoire) : A tenté de réviser ses cours à l’aller dans la voiture. Mais aura papoté… A tenté de réviser ses cours au retour dans la voiture. Mais aura dormi... Finalement les aura relus entre deux, durant la rencontre et ses matchs contre Quentin HEIM et Cyril SALAT. Mais pas facile de toper avec un classeur dans les mains. Donc deux défaites, mais méritoires, 3/1.

J3 : CHARLEVILLE MEZIERES 4 AMIENS 8

Raphaël CHATELAIN (n°323) (1 victoire + double) : Avait perdu Excalibur sur son premier match : donc en mode camelote sur Perceval Le GALLOIS (avec une défaite 3/0). Mais, fine lame retrouvée dès sa seconde rencontre, et donc cette fois en mode Kaamelott, sur Karadoc SOUCHON (avec une victoire 3/1). King ARTHUR likes this.

J4 : AMIENS 8 / CAEN 6

Raphael CHATELAIN (1 victoire + double) : Dans son premier match, comme Manuel VALLS aura tenté de passer en force. Mais se sera pris le 49.3 du petit ZHENG dans la face (défaite 3/1). Puis démonstration de french flair et de french caen-caen par le diabolique Jimmy DEVAUX (défaite 3/0). La France ayant été condamnée cette semaine par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir interdit les châtiments corporels, s’est donc dépêché de délivrer une dernière petite fessée, mais très étriquée, à Guillaume MARTIN (3/0) dans le dernier match pour assurer la victoire d’équipe.

J5 : METZ 4 / AMIENS 8

Raphaël CHATELAIN (1 victoire) : Après avoir canonisé Julien BORDES (3/0), se fera malheureusement excommunier par Thibault HEIN (3/0). Après deux pater et trois Je vous salue Marie, pourra enfin retrouver sa retraite et ses vieux grimoires de PACES dès dimanche.

J6 : AMIENS 8 /BRUILLE 2

Raphaël CHATELAIN (2 victoires + double) : La bonne configuration spatiale : les astres étaient tous correctement alignés, et dans le bon axe, ce samedi. Avec deux victoires interstellaires contre Antoine HUART (3/0) et Vincent NOURTIER (3/2).

J7 : CHALONS EN CHAMPAGNE 4 / AMIENS 8

Raphaël CHATELAIN (n°323) (1 victoire) : François HOLLANDE vend du rafale à tout va en ce moment. Raphi en envoie toujours, et ce, incroyablement, sans entrainement. Avec une victoire convaincante contre Benjamin MALINGRE (3/0). N’aura malheureusement pas pu s’éjecter du cockpit au moment du crash contre Louis AUDOUIN, malgré une balle de match (défaite 3/2).

L'an prochain Raphi prêtera peut-être sa canne à Stéphane.

L'an prochain Raphi prêtera peut-être sa canne à Stéphane.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:44

Arthur BILAS (n°259)

Les stats : 19 matchs joués, 15 victoires, 4 défaites, 0 perf, 2 contres, 79% de matchs gagnés, 0% de perf dans les victoires, 50% de contres dans les défaites

Presqu’un sans faute pour Arthur. Juste un petit coup de pompe sur les deux derniers matchs. Mais dès le début de la phase, a rapidement pris les clés du camion et de la locomotive amiénoise pour tirer l’équipe vers le haut. Et le Jean GABIN wallon, la bête humaine de Crisnée, sera encore plus costaud l’an prochain !

LA RETRO DE TUTUR :

J1 : AMIENS / BOULOGNE SUR MER : 8/1

Arthur BILAS (n°259) (2 victoires + double): Pour son premier match amiénois, Bilas de cœur : il n’en aura pas manqué contre Sébastien BOSCHER (3/2, avec une très belle rencontre). Puis Bilas de carreau contre MOUNINE : il aura laissé dessus Abdeslam (victoire nette 3/0).

J2 : SARREBOURG 8 / AMIENS 4

Arthur BILAS (n°259) (2 victoires + double): Et au milieu de l’hiver nous aurons découvert un invincible été. Arthur aura rayonné en chemise hawaïenne et ray-ban, d’entrée sur Cyril SALAT (victoire 3/1), sur Quentin HEIM (victoire 3/1) et dans le double (victoire 3/0). Mais Ludovic REMY lui aura durement arraché son tee-shirt Cornilleau pour le rouler dans la neige (défaite 3/1). Pas grave, le soleil reviendra, et la température remontera. Forcément.

J3 : CHARLEVILLE MEZIERES 4 AMIENS 8

Arthur BILAS (n°259) (3 victoires + double): Charleville, la ville d’Arthur RIMBAUD. Mézières, la patrie désormais d’Arthur RAMBO. Le poète amiénois aura sylvesterstallonisé, au bazooka, Cyril MAYEUX, Alan GARREC et Paul SOUCHON 3 sets à 0 : le tarif Bilas. Ce samedi marquait le début de la quadrilogie : Rambo I, first blood, à Charleville ; ce dimanche, Rambo II, la mission, aux championnats juniors de Belgique à Louvain ; dès mardi Rambo III à l’open de Tchéquie. Et Rambo IV, en avant-première, le samedi 7 mars contre Caen. Oui à l’ASTT, on aime les sagas, les poètes rimbaldiens. Et les grands films.

J4 : AMIENS 8 / CAEN 6

Arthur BILAS (2 victoires + double) : Grâce aux apéros français d’après match découvre avec bonheur que Blanc sur Rouge, rien ne bouge (victoires autoritaires contre Dorian ZHENG et Simon PERROT 3/0). Par contre Rouge sur Blanc, tout fout le caen (et défaite 3/0 contre Jimmy DEVAUX).

J5 : METZ 4 / AMIENS 8

Arthur BILAS (3 victoires + double) : Au paradis en début de rencontre avec des victoires contre Thibault HEIN (3/1) et Julien BORDES (3/0). Mais revenu de l’enfer en fin de rencontre sur Alban LONARDI, menant 7/1 à la belle, pour sauver une balle de match à 9/10 et l’emporter 12/10 !!! Bien sûr, soufflante du père HUCLIEZ! Mais cause toujours papa : Arthur n’est plus un enfant de chœur. Et lors du pot d’après match s’est gavé d’hosties et de vin de messe !

J6 : AMIENS 8 /BRUILLE 2

Arthur BILAS (1 victoire + double) : Encore victime de l’éclipse de soleil sur son premier match : n’a rien vu sur Vincent NOURTIER (défaite 3/1). Mais une fois que cela s’est dégagé, a atomisé Antoine HUART (victoire 3/0).

J7 : CHALONS EN CHAMPAGNE 4 / AMIENS 8

Arthur BILAS (n°259) (2 victoires + double) : De retour d’un stage en Espagne dans la nuit. Avait les paupières lourdes, et le bide encore plein de tortillas et de cerveza, contre Vincent PERIGNON (défaite 3/2). Est ensuite passé en mode Réal de Madrid contre Pierre Alexandre DELHORBE (victoire 3/0). Puis version Athletic Bilbao, avec une victoire, rincé, mais à l’énergie, contre Benjamin MALINGRE (victoire 3/2).

Arthur BILAS aux manettes de l'équipe amiénoise

Arthur BILAS aux manettes de l'équipe amiénoise

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:41

Stéphane HUCLIEZ (n°142)

Les stats : 19 matchs joués, 13 victoires, 6 défaites, 1 perf, 6 contres, 68% de matchs gagnés, 8% de perfs dans les victoires, 100% de contres dans les défaites.

Le vieux Lion aura souffert. Mais rugit encore… Surtout si à 9/9 tu montes une cathédrale, puis te permets d’enchaîner en collant un service dans le filet… Le dos en charpie, le bras droit en mousse, Stéf aura serré les dents toute la phase. Mais bon, c’est finalement rassurant... Quand à son âge tu te réveilles le matin et que tu n’as plus mal nulle part... Ben, c’est que tu es mort !!!

LA RETRO DE STEF :

J1 : AMIENS / BOULOGNE SUR MER : 8/1

Stéphane HUCLIEZ (n°142) (2 victoires + double) : La limitation de la durée des sets à 7 minutes ? Il valide. C’est de toute façon la durée approximative de la totalité de ses matchs. Avec deux victoires expéditives, au chronomètre, contre Frédéric WILLER (3/0) et Tony PRINCE (3/1).

J2 : SARREBOURG 8 / AMIENS 4

Stéphane HUCLIEZ (n°142) (1 victoire + double) : Un bras en mousse avec deux défaites contre Ludovic REMY (3/0) et Cyril SALAT (3/2). Pour une victoire 3/0 contre Pascal STADLER. Mais ça va, il peut encore porter une bière à ses lèvres : c’est quand même le minimum vital requis pour survivre dans le Nord-Pas-de-Calais. Si ça ne s’arrange pas on tentera peut-être une greffe avec un bras bionique. On a en effet vu dans un documentaire, vachement bien fait, que les américains l’ont déjà fait en 1977 avec un homme. Le colonel Steve AUSTIN. Donc plus que 3 milliards à trouver.

J3 : CHARLEVILLE MEZIERES 4 AMIENS 8

Stéphane HUCLIEZ (n°142) (1 victoire + double) : Le néo-vénitien a bien fait d’aller se recueillir lors de sa semaine italienne dans la Basilica di San Marco. Pour y déposer un cierge. A 2 sets 0, et 4/0 pour Paul SOUCHON, Dieu aura posé sa main sur l’épaule de son nouvel ami Stéf. Et retenu celle de Paulo. Pour lui permettre d’inverser la tendance et de l’emporter 3/2. Aura par contre beaucoup ramé et soufflé dans ses deux dernières rencontres, coincé sous le tunnel des soupirs contre Guillaume GALLOIS (défaite 3/1) et Cyril MAYEUX (défaite 3/2). Mais attention…Le Vésuve pourrait de nouveau entrer en éruption. Et ce, dès le 7 mars. Oui Jacques BREL, wallon, série A, a déjà prévenu, dans son opus « Ne me quitte pas, 1959 » : On a vu, souvent, rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux !

J4 : AMIENS 8 / CAEN 6

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires + double) : Après avoir vu la prestation de Benoît VAQUIER et Vincent LETESSE en R1, puis en comparaison celle de Jimmy en N2, pensa qu’il échangerait volontiers ces deux chèvres contre DEVAUX. Mais après avoir dominé à coups d’arabesques Guillaume MARTIN (3/1) et Simon PERROT (3/2), n’a malheureusement pas vu arriver le petit ZHENG au volant de son bulldozer. Oui la période est à la destruction brutale des œuvres d’art. Le jeune Dorian a donc fini par mettre au sol la statue du Commandeur. Pour la pulvériser méthodiquement 3/2.

J5 : METZ 4 / AMIENS 8

Stéphane HUCLIEZ (3 victoires + double) : Jésus marchait sur l’eau. Le messie amiénois lui, court sur la bière : toujours la culture chtimi… Et donc à la fin du repas messin, il prit les pains. Et les envoya aux quatre coins des tables de ses adversaires, en leur disant : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps, donné pour vous… » Et trois victoires eucharistiques contre Alban LONARDI (3/1), Benjamin KREDER (3/0) et Thibault HEIN (3/0) !

J6 : AMIENS 8 /BRUILLE 2

Stéphane HUCLIEZ (2 victoires + double) : La Victoire ou la Mort ? La victoire bien sûr ! Avec deux triomphes contre Julien INDEHERBERG (3/1) et Mickael MARTINEZ (3/0). Et un optimisme à toute épreuve. Y compris quand à l’évolution stressante du score de la rencontre Caen / Sarrebourg, à distance. Pourrait assurément partir faire passer les tests psychiatriques à tout l’aéropage de la Lufthansa dès lundi.

J7 : CHALONS EN CHAMPAGNE 4 / AMIENS 8

Stéphane HUCLIEZ (n°142) (2 victoires + double) : Aura encore montré ce soir qu’être vieux c’est en fait être jeune depuis bien plus longtemps que les autres. Le Benjamin BUTTON amiénois. Avec la fougue d’un junior contre Benjamin MALINGRE (victoire 3/0). L’envie d’un cadet contre Louis AUDOUIN (victoire 3/0). Mais malheureusement pour finir avec la puissance d’un benjamin contre Vincent PERIGNON (défaite 3/0).

Non, le LION n'est pas mort ce soir!

Non, le LION n'est pas mort ce soir!

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:39

Le retour vers le Futur. Et sur une deuxième phase qui voit l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE ré-intégrer la Nationale 1. Après trois saisons passées dans les Enfers de la Nationale 2 et de la Nationale 3. Marty Mac FLY likes this !!!

Presqu’un sans faute pour l’équipe amiénoise qui s’imposera 8/1 contre Boulogne sur Mer (J1), 8/4 à Charleville Mézières (J3), 8/6 contre Caen (J4), 8/4 contre Metz (J5), 8/2 contre Bruille (J6) et 8/4 contre Chalons en Champagne (J7). Seule sortie de route pour la DeLorean amiénoise lors de la deuxième journée à Sarrebourg, avec une défaite 8/4.

Une poule D de Nationale 2 donc assez homogène, avec des rencontres toujours accrochées, au cours desquelles les amiénois n’auront jamais rigolé. Les doubles, très performants, auront souvent fait la différence, apportant dans la plupart des cas le quart des points pour l’ASTT.

Alors certes l’équipe de Bruille aurait pu écraser le groupe avec ses renforts pro. Mais la Nationale 1 n’était pas leur objectif. Après avoir envoyé du lourd sur les quatre premières journées, ils ont laissé filer, avec un peu de mou sur la corde. Amiens-Les chatteux les a rencontrés lors de la 6ème journée… Ouf !!!

Les trois tournants et virages en épingle de la phase auront été : la défaite amiénoise à Sarrebourg lors de la 2ème journée, la belle victoire à domicile contre Caen lors de la 4ème journée, et enfin la défaite de Sarrebourg à Caen lors de la 6ème journée, sans le leader caennais Jimmy DEVAUX.

C’est ainsi…

Parfois les choses tournent bien. Les trains arrivent à l’heure… Les pilotes d’avion prennent leur lithium… Et les planètes s’alignent dans le bon axe… Comme le stérilet de ta mère.

Alors après une semaine de décompression à la Barbade, et ne s’être lavé les dents qu’au champagne, l’équipe amiénoise a désormais le regard tourné vers la Nassionalune.

Un pays fascinant… Mais qui fout un peu les jetons. Comme le Groenland, surtout si tu y vas en slip en janvier.

Il va donc falloir profiter de l’été pour se faire tanner la peau des fesses. Car elles risquent de prendre cher, et ce dès le mois de septembre...

Et il va nous falloir recruter un homme providentiel.

Mais pas trop dans le style Martin LUTHER KING ou GANDHI. Les apôtres de la non-violence ont toujours eu du mal à enchaîner 2 tops… Non plutôt du joueur qui mange de la viande crue ou du foetus au petit déjeuner. Et le foie de ses adversaires de la veille.

Plus qu’à retrouver le portable de Timo Hannibal LECTER...

Nationale 2, poule D, 2ème phase 2014-2015: Le bilan collectif
Partager cet article
Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 07:47

LE SACRE DU PRINTEMPS

Samedi 11 avril 2015. Ultime journée du championnat de Nationale 2.

La journée du sacre.

Mais, malgré les 26°C printaniers, le chant des oiseaux, et Benoît VAQUIER qui brame comme un cerf en R1 (même si Igor STRAVINSKI likes this), ce samedi marquait surtout le jour d’attribution du strapontin pour la Nassionalune : le voyage pour les étoiles.

Cette place ne pouvait, ne devait, plus échapper à l’équipe de l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE.

Seule première de la poule de Nationale 2D désormais, avec 5 victoires et 1 défaite (glissade à SARREBOURG 8/4). Et qui allait affronter ce jour l’équipe de CHALONS EN CHAMPAGNE, valeureuse, mais dernière du groupe avec 5 défaites et un match nul.

Alors, certes on n’allait pas brûler la peau de l’ours avant de l’avoir vendue (copyright Abeslam OUADDOU, défenseur rennais/proverbiste créatif). Les esprits chagrins nous avaient d’ailleurs assez rappelé le glorieux France-BULGARIE du 17 novembre 1993. Mais on a attentivement regardé la feuille de rencontre à l’arrivée à Chalons : Emil KOSTADINOV n’était pas aligné cette fois sur la feuille de match.

Donc match sérieux et appliqué. Victoire 8/4 de l’équipe amiénoise, malgré quelques frayeurs. Mais vite dissipées par un Arnaud SELLIER qui avait sorti le smoking Hugo BOSS ce soir. Avec un hat-trick de gala !

Définitivement première de la poule, l’équipe amiénoise accède donc à la NATIONALE 1 !!!!

Alors les esprits retors nous opposeront le fait que :

- si BRUILLE avait fait toute la phase avec son équipe pro et ses 4 fantastiques,

- si SARREBOURG ne s’était pas déchiré en terre caennaise,

- si Paris était mis en bouteille,

- si six scies scient six cigares, six cent scies scieront six cents cigares,

rien de tout ceci ne serait arrivé…

Certes… Nous sommes peut-être de gros chatteux.

Mais la place de premier dans un concours de circonstances nous sied tellement bien !!!

Nous n’allons pas pour autant faire l’hélicoptère avec notre zizi. Parce que l’heure est encore au recueillement. Surtout après la catastrophe de DROPPED sur TF1.

Et parce que l’objectif fixé au début de saison est atteint.

En un an, après être remontés du sous-sol de la Nationale 3 de la FFTT, passés par le garage de la Nationale 2, nous voilà désormais sur la terrasse de la Nationale 1. La vue est imprenable. On va pouvoir allumer le barbecue…

Mais le capitaine Stéphane HUCLIEZ commence déjà à trépigner sur le palier de l’escalier qui mène aux étages. Vivement que maman retire la barrière de sécurité !

Et comme en France tout finit toujours par des chansons, aujourd’hui, obligé, la ritournelle du bonheur : https://www.youtube.com/watch?v=jyMjIamDrKw

Les champagnisés

Vincent PERIGNON (n°578) (2 victoires) : Du talent à revendre. Oui, on peut vraiment dire qu’il a le don, PERIGNON (copyright Stéphane HUCLIEZ). La nonchalance d’un grand cru, mais effervescent, sur Arthur BILAS (victoire 3/2). Un jeu hyper-pétillant sur Stéphane HUCLIEZ (victoire 3/0). Heureusement pour nous, finira un peu tiède et éventé contre Arnaud SELLIER (défaite 3/2).

Pierre Alexandre DELHORBE (n°760) (2 défaites + double): Orfèvre pongiste, aura envoyé de la moujette ciselée sur Arnaud SELLIER. Avec DELHORBE en barre. Mais ça n’aura pas suffit (défaite 3/0). Puis un peu fébrile sur Arthur BILAS : la fièvre DELHORBE. Avec malheureusement une nouvelle défaite 3/0.

Louis AUDOUIN (n°787) (1 victoire) : Très présent sur sa première rencontre, en sauvant, une balle de match ; oui, attendait vraiment Raphaël CHATELAIN AUDOUIN du bois (victoire 3/2, 12/10 au 5ème set). Châtié ensuite par ses deux professeurs du jour. Finira la rencontre les genoux sur une règle. AUDOUIN de la salle. Avec deux défaites 3/0 contre Stéphane HUCLIEZ et 3/1 contre Arnaud SELLIER.

Benjamin MALINGRE (n°827) (0 victoire + double) : Gros coup droit. Souple, vif, et astucieux. Oui MALINGRE comme un singe. Mais ça n’aura pas suffit, contre les gérants de l’animalerie amiénoise. Avec 3 défaites 3/0 contre Stéphane HUCLIEZ et Raphaël CHATELAIN, et 3/2 contre Arthur BILAS (belle rencontre, 11/9 au 5ème set, à deux points de l’exploit).

Les millésimés Nassionalune

Stéphane HUCLIEZ (n°142) (2 victoires + double) : Aura encore montré ce soir qu’être vieux c’est en fait être jeune depuis bien plus longtemps que les autres. Le Benjamin BUTTON amiénois. Avec la fougue d’un junior contre Benjamin MALINGRE (victoire 3/0). L’envie d’un cadet contre Louis AUDOUIN (victoire 3/0). Mais malheureusement pour finir avec la puissance d’un benjamin contre Vincent PERIGNON (défaite 3/0).

Arthur BILAS (n°259) (2 victoires + double) : De retour d’un stage en Espagne dans la nuit. Avait les paupières lourdes, et le bide encore plein de tortillas et de cerveza, contre Vincent PERIGNON (défaite 3/2). Est ensuite passé en mode Réal de Madrid contre Pierre Alexandre DELHORBE (victoire 3/0). Puis version Athletic Bilbao, avec une victoire, rincé, mais à l’énergie, contre Benjamin MALINGRE (victoire 3/2).

Raphaël CHATELAIN (n°323) (1 victoire) : François HOLLANDE vend du Rafale à tout va en ce moment. Raphi en envoie toujours, et ce, incroyablement, sans entrainement. Avec une victoire convaincante contre Benjamin MALINGRE (3/0). N’aura malheureusement pas pu s’éjecter du cockpit au moment du crash contre Louis AUDOUIN, malgré une balle de match (défaite 3/2).

Arnaud SELLIER (n°483) (3 victoires) : Man of the match. Attend les grosses rencontres comme son alter ego coupedelaligueste et parisien du soir, IBRAHIMOVIC. Trois triomphes : 3/0 contre Pierre Alexandre DELHORBE, 3/1 contre Louis AUDOUIN, et 3/2 contre Vincent PERIGNON. Pour sa statue devant la salle, on hésite : du marbre ? du bronze ? ou alors faire fondre les 2000 balles en celluloid Nittaku 3* en stock ? Qui, avec le passage aux balles plastiques ne vont bientôt plus nous servir qu’à jouer au Beer-Pong.

Le détail

Stéphane HUCLIEZ (n°142) bat Benjamin MALINGRE (n°827) (6,4,2)

Raphaël CHATELAIN (n°323) perd Louis AUDOUIN (n°787) (-9,-8,5,5,-10)

Arthur BILAS (n°259) perd Vincent PERIGNON (n°578) (-10,5,-7,6,-6)

Arnaud SELLIER (n°483) bat Pierre Alexandre DELHORBE (n°760) (6,9,9)

Stéphane HUCLIEZ (n°142) bat Louis AUDOUIN (n°787) (8,6,5)

Raphaël CHATELAIN (n°323) bat Benjamin MALINGRE (n°827) (5,5,6)

Arnaud SELLIER (n°483) bat Vincent PERIGNON (n°578) (5,-12,-8,10,4)

Arthur BILAS (n°259) Pierre Alexandre DELHORBE (n°760) (10,4,5)

Arthur et Stéphane battent Vincent et Louis (3,5,9)

Raphaël et Arnaud perdent Pierre-Alexandre et Benjamin (-6,-8,9,-1)

Stéphane HUCLIEZ (n°142) perd Vincent PERIGNON (n°578) (-7,-6,-8)

Arthur BILAS (n°259) bat Benjamin MALINGRE (n°827) (-10,9,5,-10,9)

Arnaud SELLIER (n°483) bat Louis AUDOUIN (n°787) (6,9,-6,9)

La montée en Nationale 1? Célébrée en toute intimité par Stéphane HUCLIEZ.

La montée en Nationale 1? Célébrée en toute intimité par Stéphane HUCLIEZ.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 07:48

Le tournoi National de l’Amiens Sport Tennis de Table s’est déroulé les samedi 4 et dimanche 5 avril 2015 dans la salle spécifique du club, le gymnase Albéric Labaume, au 304 de la rue Gaulthier de Rumilly.

Il a réuni durant deux jours 140 pongistes, représentant 58 clubs. Les joueurs étaient issus de 8 régions différentes, et de 18 départements : la Somme (n=16), l’Oise (n=8), l’Aisne (n=3), le Nord (n=2), le Pas-de-Calais (n=7), de plusieurs départements de région Parisienne (n=12), de basse et haute Normandie (n=3), du Morbihan (n=1), d’Indre et Loire (n=1), d’Isère (n=1), du Rhône (n=1), de Haute Garonne (n=1), du Gard (n=1) et de Dordogne (n=1). Un rayonnement également à l’international avec plusieurs joueurs d’origine nigériane, chinoise et roumaine.

Les athlètes se sont affrontés sur 20 tables, dans 10 séries différentes, en fonction de leur classement.

Le tournoi a été parfaitement géré par l’équipe arbitrale amiénoise composée de Dany BOURRE, Jean-Robert SELLIER et Xavier VAUCHERET. Toutes les séries ont débuté à l’heure et se sont achevées après les finales le samedi à 21 heures et le dimanche à 20 heures.

Une équipe de 13 bénévoles s’est relayée durant tout le week-end à la buvette, aux inscriptions et à l’organisation pour un déroulement optimal de l’épreuve. Un grand MERCI à Didier HUON, Karine DUMAY, Aurélie NEEL, Marianne HERSENT, Christine LEFEVRE, Christophe HARLE, Benjamin PICTON, Yan DEGUINGAND, Alain et Denis CHATELAIN, Vincent LETESSE, Bertrand BATHELOT et Marion BERTHELOT.

Pour les résultats sportifs, dans l’Open messieurs, LI Yong (numéro 186 français) de Paris 16 s’impose dans des rencontres de très haut niveau, et après avoir terrassé les deux têtes de série du tournoi, WANG Chen de Boulogne Billancourt (numéro 88) en ½ finale et Monday MEROTOHUN d’Argentan (numéro 56) en finale.

Pour les autres séries, le triomphe de la jeunesse !

Dans l’Open Dames Agathe GEMBLA de Béthune (13 ans) s’impose devant l’amiénoise Marine HUON (14 ans).

Noémie MARRON (12 ans) de Laon s’impose dans la série Jeunes.

Auger CLEMENT de Coudun (12 ans) emporte la série A (<900 points).

Arthur GIANG (13 ans) de Lille, très en verve ce week-end, gagne les séries B (<1300 points) et G (<1500 points).

Wally SOUMARE (sénior) de Saint Quentin emporte la série C (<1100 points).

Karluis LANDOLFINI de Hennebont (16 ans) gagne la série H (<2057 points)

Corentin BRUYELLE de Saint Quentin (14 ans) emporte la série J (<1700 points).

Côté amiénois, 29 joueurs du club de l’ASTT ont participé au tournoi. Ils s’y sont particulièrement mis en valeur, atteignant 5 finales : Marine HUON (14 ans) dans la finale de l’Open Dames, son frère Antoine HUON (17 ans) la finale de la série H, Ala-eddine CHAHIR (18 ans) la finale de la série G, et Ymad HAMDAD (14 ans) la finale de la série J. L’inoxydable Jean-Paul POULAIN (vétéran) associé à Gustav DEFOSSE (13 ans), gagnant la série Doubles.

Les résultats détaillés de chaque série

Série A <900 points

1. AUGER Clément (Coudun)

2. PECCOUX Arnaud (St Priest)

3. MATTE Rémy (Montdidier)

3. DEBLOCK Hugues (Eppeville)

5. THIRAULT Louis (ASTT)

5. OUBLIER Antoine (Abbeville)

5. NEUILLET Alexis (Coudun)

5. BELMOULOUD Okba (Léo Lagrange)

9. KARKUT Martin (ASTT)

9. DUPIC Claude (TT Adamois)

9. SIMON Yacine (Albert)

9. RUIZ Thomas (Moreuil)

9. LEVALLOIS Ulysse (ASTT)

9. MARRON Noémie (Laon)

9. NADAU Michel (ASTT)

9. VILLA Sébastien (Ozoir)

10. LAVAL Jean (ASTT)

Le tableau final de la série A (<900 points)

Le tableau final de la série A (<900 points)

Arnaud PECCOUX et Clément AUGER (vainqueur)

Arnaud PECCOUX et Clément AUGER (vainqueur)

Série B <1300 points

1. GIANG Arthur (Lille)

2. VANDERHAEGHE Mathieu (Pavilly)

3. MENARD Alexandre (Doullens)

3. POULAIN Jean Paul (ASTT)

5. DEBLOCK Vivien (Eppeville)

5. ROCCA Tom (Gouvieux Lamorlaye)

5. COLLET Herouane (Dreuil)

9. ROYER Simon (Toulouse)

9. DEFOSSE Gustav (ASTT)

9. HAYAT Maidi (Compiègne)

9. LEGER Louis (Roye)

9. GUNTHER Mike (Clamart)

9. GAULON BARNOUIN Emmanuel (US2)

9. LAGACHE Florian (Moreuil)

9. LEFEVRE Dominique (Eppeville)

9. SOUMARE Wally (St Quentin)

17. DENIS Romain (Albert)

17. ZARITA Frédéric (Godenvillers)

17. GAILLARD Clément (Compiègne)

17. GRUGEON Solène (Feuquières)

17. BOGAERT Laurine (Leers)

17. DOMONT Jérémy (Bouzincourt)

17. VIALLAT Thibault (Nimes)

17. LEFEVRE Claude (Béthencourt)

17. WOZNIAK Dominique (Clermont)

17. OUBLIER Antoine (Abbeville)

17. SECQ Guillaume (Bouzincourt)

17. OMER Maxime (Bethencourt)

17. BOULY Jérôme (Béthencourt)

17. SECQ Alexandre (Villers Bretonneux)

17. DUPIC Claude (TT Adamois)

17. VENET Christophe (St Quentin)

33. BOULY Florent (Bethéncourt)

33. BELMOULOUD Okba (Léo Lagrange)

Le tableau final de la série B (<1300 points)

Le tableau final de la série B (<1300 points)

Mathieu VANDERHAEGHE et Arthur GIANG (vainqueur)

Mathieu VANDERHAEGHE et Arthur GIANG (vainqueur)

Série C (<1100 points)

1. SOUMARE Wally (St Quentin)

2. LEFEVRE Claude (Bethencourt)

3. GAILLARD Clément (Compiègne)

3. LEFEVRE Dominique (Eppeville)

5. DEFOSSE Gustav (ASTT)

5. PUCHAUX Noa (St Quentin)

5. SECQ Guillaume (Bouzincourt)

5. GUNTHER Mike (Clamart)

9. DENIS Romain (Albert)

9. HAYAT Maidi (Compiègne)

9. MATTE Rémy (Montdidier)

9. GRUGEON Solène (Feuquières)

9. OMER Maxime (Bethencourt)

9. DOMONT Jérémy (Bouzincourt)

9. DEBLOCK Hugues (Eppeville)

9. VENET Christophe (St Quentin)

17. BOULY Florent (Bethencourt)

17. BOULY Jérome (Bethencourt)

17. NEUILLET Alexis (Coudun)

17. AUGER Clément (Coudun)

17. PECCOUX Arnaud (St Priest)

17. BOGAERT Laurine (Leers)

17. RUIZ Thomas (Moreuil)

17. NADAU Michel (ASTT)

17. VILLA Sébastien (Ozoir)

Le tableau final de la série C (<1100 points)

Le tableau final de la série C (<1100 points)

Claude LEFEVRE et Wally SOUMARE (vainqueur)

Claude LEFEVRE et Wally SOUMARE (vainqueur)

Série D Jeunes

1. MARRON Noémie (Laon)

2. MASSART Ludovic (Levallois)

3. DESAULTY Romain (Pavilly)

3. SIMON Yacine (Albert)

5. VARNICA Sacha (TT Adamois)

5. MASSART Nicolas (Levallois)

5. THIRAULT Louis (ASTT)

5. LEVALLOIS Ulysse (ASTT)

9. FORTIER Théo (ASTT)

9. DOVERGNE Hugo (Breteuil)

9. LETELLIER Guillaume (ASTT)

9. KARKUT Martin (ASTT)

Tableau final de la série D (Jeunes)

Tableau final de la série D (Jeunes)

Ludovic MASSART et Noémie MARRON (vainqueur)

Ludovic MASSART et Noémie MARRON (vainqueur)

Série F OPEN DAMES

1. GLEMBA Agathe (Béthune)

2. HUON Marine (ASTT)

3. PUCHAUX Noa (St Quentin)

3. GRUGEON Solène (Feuquières)

5. MARRON Noémie (Laon)

5. GRUGEON Laurette (Feuquières)

5. BOGAERT Laurine (Leers)

Tableau final de la série F, Open Dames

Tableau final de la série F, Open Dames

Série Doubles

1. POULAIN Jean Paul (ASTT) / DEFOSSE Gustav ( ASTT)

2. VANDEWOESTYNE Paul (ASTT) / GLEMBA Agathe (Béthune)

Agathe GLEMBA & Paul VANDEWOESTYNE et Gustav DEFOSSE & Jean-Paul POULAIN (vainqueurs)

Agathe GLEMBA & Paul VANDEWOESTYNE et Gustav DEFOSSE & Jean-Paul POULAIN (vainqueurs)

Série G (<1500 points)

1. GIANG Arthur (Lille)

2. CHAHIR Ala-eddine (ASTT)

3. VANDEWOESTYNE Paul (ASTT)

3. HAMDAD Ymad (ASTT)

5. BOINET Paul (ASTT)

5. COSSART Théo (Flixecourt)

5. DELEPINE Clément (Flixecourt)

5. CARLIE Hélène (Gouvieux Lamorlaye)

9. OUBLIER Antoine (Abbeville)

9 ROCCA Tom (Gouvieux Lamorlaye)

9. COLLET Hérouane (Dreuil)

9. ROYER Simon (Toulouse)

9. OLIVE Cédric (Paris 13)

9. LADENT Stéphane (ASTT)

9. HOEZ Fabrice (Landrecies)

9. POULAIN Jean Paul (ASTT)

17. GLEMBA Agathe (Béthune)

17. MAHAUT Jean (Moreuil)

17. WOZNIAK Dominique (Clermont)

17. SAIM Cameron (Gouvieux Lamorlaye)

17. RUIZ Thomas (Moreuil)

17. LIGNY Christophe (Flixecourt)

17. GAULON BARNOUIN Emmanuel (US2)

17. VIALLAT Thibault (Nimes)

17. DESCHARLES Gary (Berck)

17. BARBIER Thomas (Dreuil)

17. LEFEVRE Claude (Bethencourt)

Tableau final de la série G (<1500 points)

Tableau final de la série G (<1500 points)

Ala-Eddine CHAHIR et Arthur GIANG (vainqueur)

Ala-Eddine CHAHIR et Arthur GIANG (vainqueur)

Série H (<2057 points)

1. LANDOLFINI Karluis (Hennebont)

2. HUON Antoine (ASTT)

3. HAIGNERE Alexandre (St Pierre)

3. DENFER Sabri (Wattignies)

5. DUPONT Sébastien (Leers)

5. LEFEVRE Loïc (ASTT)

5. POURCEL Sylvain (Chilly)

5. NADAU Pierre Philippe (ASTT)

9. LEFEBVRE Paul (Grand Quevilly)

9. LAFONT Thomas (Hennebont)

9. DA SILVA Samuel (St Quentin)

9. DEGUINGAND Andréi (ASTT)

9. DELCAMBRE Benjamin (Wattignies)

9. VAQUIER Benoit (ASTT)

9. EVRARD Nicolas (Pontault)

9. MIGLIORE Chryss (Soissons)

17. BRUYELLE Corentin (St Quentin)

17. DORCESCU Denis (Mers)

17. PIEYRE Hugo (St Quentin)

17. SAINTENOY Gabriel (ASTT)

17. DUBOIS Lucas (ASTT)

17. DERYCKE Thomas (St Laurent Blangy)

17. SCALBERT Nicolas (Wattignies)

17. BELLINE Mickael (Wattignies)

17. DEMARTHE François (St Laurent Blangy)

17. RASSELET Vincent (Beauvais)

17. OUBLIER Christian (Abbeville)

17. HERSENT Tristan (ASTT)

17. HOEZ Baptiste (St Quentin)

17. NAERT Pierre (Leers)

17. LEROY Gauthier (St Quentin)

17. LAPO Gaudéric (Montdidier)

33. HERSENT Léo (ASTT)

33. SAIM Hugo (Gouvieux Lamorlaye)

33. STACHOWITZ Thomas (ASTT)

33. STERCKEMAN Nicolas (Clermont)

33. VANDEWOESTYNE Louis (ASTT)

33. CHERIK Benoit (Wattignies)

33. DAMAY Thibault (Breteuil)

33. MULLET Antoine (Santes)

33. PLUVION Mickael (Clermont)

33. ROUILLARD Emeric (Montdidier)

33. DELABESSE Steven (Pontault)

33. DORVAL L’HELGUEN Jean (Sarliac)

33. POIX Rémy (Roye)

33. COPPE Francis (Clermont)

Tableau final de la série H (<2057 points)

Tableau final de la série H (<2057 points)

Antoine HUON et Karluis LANDOLFINI (vainqueur)

Antoine HUON et Karluis LANDOLFINI (vainqueur)

Série J (<1700 points)

1. BRUYELLE Corentin (St Quentin)

2. HAMDAD Ymad (ASTT)

3. CHERIK Benoit (Wattignies)

3. FIQUET Boris (ASTT)

5. SCHMIDT Lucas (Andresy Maureco)

5. HERSENT Léo (ASTT)

5. HOEZ Baptiste (St Quentin)

5. POIX Rémy (Roye)

9. VANDEWOESTYNE Paul (ASTT)

9. DORCESCU Denis (Mers)

9. STERCKEMAN Nicolas (Clermont)

9. DERYCKE Thomas (St Laurent Blangy)

9. VIALLAT Thibault (Nimes)

9. DELABESSE Steven (Pontault)

9. DORVAL L HELGUEN Jean (Sarliac)

9. LAPO Gauderic (Montdidier)

17. FRUCHART Benjamin (Arras)

17. GIANG Arthur (Lille)

17. ROCCA Tom (Gouvieux Lamorlaye)

17. COSSART Théo (Flixecourt)

17. SAINTENOY Gabriel (ASTT)

17. SAIM Hugo (Gouvieux Lamorlaye)

17. STACHOWITZ Thomas (ASTT)

17. CHAHIR Ala-Eddine (ASTT)

17. VANDEWOESTYNE Louis (ASTT)

17. MAHAUT Jean (Moreuil)

17. ROYER Simon (Toulouse)

17. CARLIE Hélène (Gouvieux Lamorlaye)

17. MUILLET Antoine (Santes)

17. ROUILLARD Emeric (Montdidier)

17. WOZNIAK Dominique (Clermont)

17. LEFEVRE Eric (ASTT)

33. COLLET Herouane (Dreuil)

33. DESCHARLES Gary (Berck)

33. GLEMBA Agathe (Béthune)

33. BOINET Paul (ASTT)

33. SECQ Guillaume (Bouzincourt)

33. SAIM Cameron (Gouvieux Lamorlaye)

33. DELEPINE Clément (Flixecourt)

33. LEROY Gauthier (St Quentin)

33. RUIZ Thomas (Moreuil)

33. LIGNY Christophe (Flixecourt)

33. SECQ Alexandre (Villers Bretonneux)

33. GAULON BARNOUIN Emmanuel (US2)

33. OLIVE Cédric (Paris 13)

33. BARBIER Thomas (Dreuil)

33. VENET Christophe (St Quentin)

33. SOUMARE Wally (St Quentin)

33. LADENT Stéphane (ASTT)

Tableau final de la série J (<1700 points)

Tableau final de la série J (<1700 points)

Ymad HAMDAD et Corentin BRUYELLE (vainqueur)

Ymad HAMDAD et Corentin BRUYELLE (vainqueur)

Série K Open Messieurs

1. LI Yong (Paris 16)

2. MEROTOHUN Monday (Argentan)

3. WANG Chen (Boulogne Billancourt)

3. DE SAINTILAN Mathieu (Pontault)

5. PLOTUNA Malin (St Pierre)

5. HASSAN Hakeem (Joué Les Tours)

5. XAYASANE Laurent (Pontault Combault)

5. HUCLIEZ Stéphane (ASTT)

9. ALBERT BLANC Damien (Argentan)

9. LEROY Erwan (Abbeville)

9. HAIGNERE Alexandre (St Pierre)

9. GRAIZEAU Sylvain (St Pierre)

9. DELCAMBRE Franck (St Quentin)

9. AREMU Temitayo (St Egreve)

9. LANDOLFINI Karluis (Hennebont)

9. DELCAMBRE Benjamin (Wattignies)

17. LEFEBVRE Paul (Grand Quevilly)

17. LAFONT Thomas (Hennebont)

17. HAMDAD Ymad (ASTT)

17. DA SILVA Samuel (St Quentin)

17. DUPONT Bastien (Leers)

17. MIGLIORE Chryss (Soissons)

17. LEFEVRE Loïc (ASTT)

17. HUON Antoine (ASTT)

17. EVRARD Nicolas (Pontault)

17. DEMARTHE François (St Laurent Blangy)

17. DENFER Sabri (Wattignies)

17. RASSELET Vincent (Beauvais)

17. POURCEL Sylvain (Chilly Morangis)

17. VAQUIER Benoit (ASTT)

33. HERSENT Tristan (ASTT)

33. NADAU Pierre Philippe(ASTT)

33. DEGUINGAND Andrei (ASTT)

33. DUBOIS Lucas (ASTT)

33. BELLINE Mickael (Wattignies)

33. HOEZ Fabrice (St Quentin)

33. OUBLIER Christian (Abbeville)

33. PIEYRE Hugo (St Quentin)

33. STACHOWITZ Thomas (ASTT)

33. SCALBERT Nicolas (Wattignies)

33. FRUCHART Benjamin (Arras)

33. SCHMIDT Lucas (Andresy Maureco)

33. GIANG Arthur (Lille)

33. DORCESCU Denis (Mers)

33. BOINET Paul (ASTT)

33. HOEZ Baptiste (St Quentin)

33. SECQ Guillaume (Bouzincourt)

33. CHAHIR Ala Eddine (ASTT)

33. VANDEWOESTYNE Louis (ASTT)

33. NAERT Pierre (Leers)

33. DAMAY Thibault (Breteuil)

33. SECQ Alexandre (Villers Bretonneux)

33. DESCHARLES Gary (Berck)

33. PLUVION Mickael (Clermont)

33. DORVAL L HELGUEN Jean (Sarliac)

33. VENET Christophe (St Quentin)

33. SOUMARE Wally (St Quentin)

33. COPPE Francis (Clermont)

33. LEFEVRE Eric (ASTT)

Tableau final de la série K Open Messieurs

Tableau final de la série K Open Messieurs

Monday MEROTOHUN et LI Yong (vainqueur)

Monday MEROTOHUN et LI Yong (vainqueur)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche