Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 22:44

cosaque_sabre.jpg

Benito et Dub préparent le match contre Abbeville.

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 22:29

antoine-huon-retour.jpg

Le retour triomphal d'Antoine HUON sur Amiens, après avoir scoré le 11ème point et donné la victoire à l'équipe.

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:33

Invictus

Samedi 15 février 2013. Rencontre contre Clermont. Grosse équipe. Avec un pack impressionnant. Au moins 530Kg sur la balance. Du muscle, de la puissance, et du développé-couché. Difficile de rivaliser. Et pourtant notre équipe de jockeys imberbes les a fait  reculer à l’impact. Avec un début de rencontre tonitruant, menant 7/2. Puis les clermontois nous ont mis quelques valises, et un ou deux drops, pour recoller à 10/6, 10/8…Puis 11/8 (avec un superbe match d’Antoine HUON sur Guillaume OUDAILLE pour la victoire d’équipe). Pour enfin terminer à 11/9 (victoire de Cyril DOSIERE sur Lucas DUBOIS). 5h30 de combat et de lutte à mort, contre une équipe clermontoise sympa. Dernière balle du dernier match à 21H30. Juste avant que je ne décède sur la chaise d’arbitrage.

Le maintien semble maintenant acquis avec 2 victoires.

Plus qu’à aller chatouiller les abbevillois le mois prochain.

Les spring-box

Denis CHATELAIN (2 victoires en A) : Jacques BREL (AS Bruxelles, classé 1ère série) avait raison : les vieux ne meurent pas (2 victoires en 5 sets à l’agonie sur Cyril DOSIERE et Francis COPPE). Ils  s’endorment un jour et dorment trop longtemps. Guillaume COQUEMAN l’a donc bordé, en faisant en sorte de ne pas le réveiller (défaite 3/1).

Pierre LE GALLOUDEC (2 victoires en A) : A commencé par tchernobyliser les toilettes du gymnase à son arrivée. Dans lesquelles il est désormais impossible de rentrer sans équipements spéciaux ; la pose d’un sarcophage de plomb est programmée la semaine prochaine. Puis a envoyé du rayon gamma (et du service caché) sur Guillaume COQUEMAN (victoire 3/1) et Francis COPPE (victoire 3/2). Par contre incident nucléaire majeur sur Cyril DOSIERE, avec une irradiation totale, corps entier, 3/1.

Lucas DUBOIS (1 victoire en A) : Oui, le DUB sait désormais jouer les défenseurs (belle victoire d’entrée 3/1 sur Francis COPPE). Plus qu’à apprendre à jouer les attaquants. Soit 98% de la population pongiste (avec 2 défaites 3/0 et 3/2 sur Guillaume COQUEMAN et Cyril DOSIERE).

Benoit VAQUIER (2 victoires en B) : Du VAQUIER concentré, c’est bien. On aura assisté à cet évènement extraordinaire sur Francis SAINTE-CROIX (victoire 3/1) et Guillaume OUDAILLE (victoire 3/2, certes un peu étriquée, 11/9 au 5ème set ; mené 9/7, et terminant sur un service raté de Guillaume, l’ami des jeunes). Par contre du VAQUIER qui ne chiale pas, ce sera pour une autre fois (défaite 3/1 contre Emeric PERRAULT, avec moult jérémiades). C’est vrai, comme les grands joueurs, Rome ne s’est pas faîte en un jour. Mais Benito est sur le bon chemin. De toute façon ils y mènent tous. A Rome. Les chemins. Oui, il fallait suivre.

Antoine HUON (2 victoires en B) : Un grand HUON aujourd’hui. Aurait même pu faire le Hat-trick si Emeric PERRAULT ne s’était pas arraché pour sauver une balle de match et lui ravir la victoire 3/2. Et un match de toute beauté pour apporter le 11ème point contre Guillaume OUDAILLE, 3/2, avec des échanges stratosphériques. Ça jouait 300. Non, c’est vrai, j’exagère toujours. Ça jouait 200.

Loic LEFEVRE (2 victoires en B) : Après avoir dextérisé Guillaume OUDAILLE (3/1), a effacé 2 balles de match contre Emeric PERRAULT (mené 2 sets 0, 10/8). Avec le sang-froid d’un tueur en série. Mais a fini par se faire arrêter et passer les menottes par le policeman Francis SAINTE-CROIX (défaite 3/1).

Les string-box

Guillaume COQUEMAN (2 victoires en A + double) : Guillaume TELL sur Pierre LE GALLOUDEC, mais a brassé avec son arbalète et s’est tiré une flèche dans le pied (défaite 3/1). Est ensuite passé en mode Kaiser, version Guillaume II, avec 2 triomphes 3/0 sur Lucas DUBOIS et 3/1 sur Denis CHATELAIN. En a profité pour inventer une nouvelle figure : la double-double gratte aux avantages des 1er et 4ème sets. Après la pirouette BIELMANN au patinage artistique et le KOVACS à la barre fixe, c’est désormais homologué par la FFTT : on pourra appeler ce chef d’œuvre la COQUEMAN au tennis de table. Mais super dur à réaliser.

Cyril DOSIERE (2 victoires en A + double) : N’avait pas encore complètement digéré son entrée de lasagnes (à la viande de cheval, merci Findus) sur Denis CHATELAIN (défaite 3/2). Mais a enchainé pour le plat de résistance en mangeant de la vache enragée sur Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/0), dans le double (victoire 3/2 en sauvant une balle de match) et contre Lucas DUBOIS (victoire 3/2). Avec une sauce piquante, à base de grosses tatanes revers.

Francis COPPE (0 victoire en A) : Grosse coppétition avec trois énormes matchs  pour Francis, mais tous perdus aux 4ème ou 5èmesets. Les Clermontois le remercient tout de même pour sa Coppération.

Aymeric PERRAUT (2 victoires en A + double) : Revenu des Enfers contre Antoine HUON (victoire 3/2). S’y est fait renvoyer par Loïc LEFEVRE (défaite 3/2). Mais en est ressorti comme un diable de sa boîte contre Benoît VAQUIER, pour une victoire 3/1. Avec des tops-frappés incandescents que n’auraient pas renié BELZEBUTH.

Francis SAINTE CROIX (1victoire en B) : Le Sainte Croix de bois contre Benoît VAQUIER (défaite 3/0). Le Sainte Croix de fer contre Loïc LEFEVRE (victoire 3/1). Et  le sainte Croix de guerre contre Antoine HUON (mais défaite 3/1).

Guillaume OUDAILLE (0 victoire en B + double) : A absolument tenu à rejouer le replay de l’émission SPLASH de TF1 à ses coéquipiers. Est donc monté sur le toit du gymnase Colette BESSON. Puis a fait le saut de l’ange. A donc fait un gros plat sur le carrelage. S’en est sorti sans fracture. Juste avec une petite bulle. Mais pour le prochain match, change de style et prépare déjà son remake de Predator. Les compiégnois sont prévenus.

Yves LETELLIER (Referee) : Pour les amiénois toujours mieux de l’avoir derrière une table d’arbitrage que derrière une table de ping. Ça pique moins les cuisses.

Cyprien BORGHOO (Guest Star) : Ex-clermontois et néo-britulien. Retour aux sources. Dans ce gymnase qui résonne encore de ses exploits passés. Et dans lequel toutes les jeunes filles le pleurent encore. Ecrivant des poèmes sur les murs, et jetant des pétales de rose dans son vestiaire.

Les compos

Amiens

En A : Lucas DUBOIS (1755 points), Pierre LE GALLOUDEC (1822 points), Denis CHATELAIN (2098 points, n°834)

En B : Antoine HUON (1586 points), Benoît VAQUIER (1793 points), Loïc LEFEVRE (1688 points)

Clermont

En A : Cyril DOSIERE (1917 points), Francis COPPE (1775 points), Guillaume COQUEMAN (1991 points)

En B : Guillaume OUDAILLE (1801 points), Emeric PERRAULT (1785 points), Francis SAINTE CROIX (1734 points)

La feuille de match

En A

Denis CHATELAIN (2098  points) bat Cyril DOSIERE (1917 points) (4,6,-5,-9,4)

Lucas DUBOIS (1735 points) bat Francis COPPE (1775 points) (-8,5,10,8)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) bat Guillaume COQUEMAN (1991 points) (8,-3,-7,-11)

Denis CHATELAIN (2098  points) bat Francis COPPE (1775 points) (-11,5,7,-6,7)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) perd Cyril DOSIERE (1917 points) (-7,-5,7,-9)

Lucas DUBOIS (1735 points) perd Guillaume COQUEMAN (1991 points)  (-6,-4,-4)

Pierre et Denis perdent Guillaume et Cyril (8,9-,1,-10,-9)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) bat Francis COPPE (1775 points) (-8,6,13,-9,6)

Denis CHATELAIN (2098  points) perd Guillaume COQUEMAN (1991 points) (-11,6,-5,-11)

Lucas DUBOIS (1735 points) perd Cyril DOSIERE (1917 points) (-10,-6,12,5,-8)

En B

Loïc LEFEVRE (1685 points) bat Guillaume OUDAILLE (1801 points) (8,-13,8,10)

Antoine HUON (1586 points) perd Emeric PERRAULT (1785 points) (8,-12,4,-11,-7)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Francis SAINTE CROIX (1734 points) (6,8,9)

Loïc et Antoine perdent Guillaume et Emeric (-5,8,-9,5)

Loïc LEFEVRE (1685 points) bat Emeric PERRAULT (1785 points) (-9,-6,12,5,5)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Guillaume OUDAILLE (1801 points) (9,9,-8,-8,9)

Antoine HUON (1586 points) bat Francis SAINTE CROIX (1734 points) (-10,11,9,7)

Benoît VAQUIER (1793 points) perd Emeric PERRAULT (1785 points) (6,-11,-9,-10)

Loïc LEFEVRE (1685 points) perd Francis SAINTE CROIX (1734 points) (6,-7,-9,-9)

Antoine HUON (1586 points) bat Guillaume OUDAILLE (1801 points) (-12,16,6,-6,1)

Bilan : 7 perfs, 2 contres, 0 carton

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 19:31

barack.jpg

Surprise, Barack OBAMA est venu nous réconforter ce matin, après la défaite d'hier contre le CGLSOTT.

Benoît VAQUIER reste malgré tout inconsolable.

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 09:53

Help myself

Samedi 2 février 2013, match contre CGLSOTT.

Une équipe polonaise ? Non, un acronyme (oui, un nouveau nom-cadeau pour toi Alexandre GOUPIL, qui kiffe tant le Larousse) : le sigle du Club de Gouvieux  Lamorlaye Sud Ouest Tennis de Table.

En fait aujourd’hui c’était plutôt l’équipe du  Coup de vieux / La mort laide (bof, même pas validé par Laurent RUQUIER).

Quand l’équipe Isarienne est arrivée salle Labaume, on a donc tous pris 20 ans de plus. Jean TAQUET et Denis CHATELAIN se sont immédiatement auto-combustionnés et transformés en deux petits tas de cendres. Benoît VAQUIER  a brutalement chopé le Parkinson mais lit désormais Le Figaro et fait ses courses avec un petit cabas à roulettes. Lucas, Loïc et Antoine, maintenant incollables sur la météo et Les Chiffres et les Lettres, ont été directement transférés en maison de retraite à l’issue du match. Oui la terrible malédiction godvico-morlacuméenne nous a encore frappés.

Résultat : défaite 13/7. Avec quelques matchs certes accrochés, mais les joueurs du Sud Oise ont bien dominé leur sujet et les débats.

Après la victoire d’il y a 15 jours, d’aucuns se voyaient jouer la montée en Haine3. Retour sur terre. Nous allons en fait peiner pour le maintien. Et ce dès la semaine prochaine à Clermont.

Car c’est notre destin : nous ne faisons que passer dans l’ombre et la lumière. Nous ne faisons que traverser des océans des déserts. Gaëtan ROUSSEL approves this : http://www.youtube.com/watch?v=QAdr5j1ztNQ

Les défaitistes

Denis CHATELAIN  (1 victoire en A) : Joue désormais en charentaise, avec un plaid écossais sur les genoux, et avale de la camomille aux changements de sets. Le seul avantage quand on vieillit de bonne heure, c’est qu’on restera vieux longtemps. Défaites 3/2 sur Hazedine FALEK et Arnaud AUGER (avec 2 toutes petites balles de match au 5ème set), et victoire 3/0 sur Yohann LEYLDE.

Lucas DUBOIS (1 victoire en A) : A fait le bouleau sur Hazedine FALEK (défaite 3/2 après avoir mené 2 sets à 1 et 9/7). Beau numéro de charme sur Yohann LEYLDE (victoire 3/1). Mais s’est fait déraciné brutalement par l’horticulteur AUGER (défaite 3/0).

Jean TAQUET (1 victoire en A) : Taquet des Brumes sur Yohann LEYLDE : comme un Jean mais GABINisé, errant dans le brouillard à la recherche de Michèle MORGAN. Victoire 3/2, après avoir sauvé 2 balles de match dans le 4ème set : Oui, t’as de beaux jeux, tu sais. Taquet d’Orsay sur Hazedine FALEK avec quelques coupes diplomatiques, mais ça n’aura pas suffi (défaite 3/1). Ne s’était pas mis sur son 31, mais sur sont 36 sur Arnaud AUGER, avec un superbe match, bien ciselé, mais avec une défaite 3/2 à la clé (malgré une balle de match au 5èmeset) : le Taquet des Orfèvres.

Benoît VAQUIER (2 victoires en B) : A passé son après-midi à regarder les matchs d’à côté en R2, assis dans les tribunes avec maman. Puis a chialé car ses partenaires ne l’encourageait pas suffisamment. C’est vrai, c’est moche, et la vie c’est vraiment trop injuste. Deux victoires 3/1 et 3/2 sur Mickael CORNETTE et Kevin DUCHEMIN, et défaite 3/1 contre Alexandre GOBAT pour le petit Caliméro amiénois.

Loïc LEFEVRE (1 victoire en B + double) : Le gros transfert du mercato hivernal hérainiste. Venant directement de la ligue nord-américaine de R2. Notre David BECKHAM à nous. Ne nous a pas encore ramené Victoria mais un petit cake aux olives pour l’après match. Déjà un bon début. Victoire 3/1 sur Mickael CORNETTE et défaites 3/0 et 3/1 sur Alexandre GOBAT et Kevin DUCHEMIN.

Antoine HUON (0 victoire en B + double) : Les cruels Isariens avaient entrepris un programme de démolitihuon cet après-midi (défaites 3/0 contre Kevin DUCHEMIN et 3/1 contre Alexandre GOBAT et Mickael CORNETTE). Mais bon double de Antony avec le spice boy LEFEVRE (victoire 3/1).

Pierre LE GALLOUDEC (stage d’oxygénation) : Legarsaux2alpesloudec a  fabriqué du globule rouge durant une semaine pour revenir plus fort contre Clermont la semaine prochaine. En espérant qu’il ne se soit pas fracassé pour son dernier jour de ski…

Les victoristes

Arnaud OGER (3 victoires en A + double) : Auger, Auger, Joséphine. Auger, Auger la jouer fine. Plus rien ne s’oppose à la nuit. Non, rien ne justifie… Oui, aujourd’hui Arnaud l’a joué à la Alain BASHUNG. Avec une victoire expéditive contre Lucas DUBOIS (3/0). Et deux succès contre Jean TAQUET et Denis CHATELAIN (3/2). Mais en sauvant respectivement une et deux balles de match. Avec des nerfs épais comme des cordes d’amarrage et des corones grosses comme des balles de bowling. Oui, mais même pas gêné, Arnaud parvient malgré cela à prendre des pivots. Chapeau.

Hazedine FALEK (3 victoires en A + double) : Falek ça chauffe un peu sur DUB. Mené 2/1,  a enclenché le turbo pour l’emporter 3/2. Puis Hazedine/ding/ dong, sur frère TAQUET, pour sonner les matines avec une victoire 3/1. Et enfin Hazedine aux chandelles, pour un match de gala contre Denis CHATELAIN (victoire 3/2).

Yohann LEYLDE (0 victoire en A) : A appelé à LEYLDE tout l’après-midi, mais malgré ses deux balles de match sur Jean TAQUET, un coup droit dévastateur, et le soutien de ses partenaires est reparti avec une petite bulle (défaites 3/2 sur Jean TAQUET, 3/1 sur Lucas DUBOIS et 3/0 sur Denis CHATELAIN).

Alexandre GOBAT (3 victoires en B) : Le terrible loup GOBAT tout cru les trois petits cochons amiénois : 3/0 sur Nif-Nif LEFEVRE,  3/1 sur Naf-Naf HUON et 3/1 sur Nouf-Nouf VAQUIER. Oui parfois les contes finissent mal. C’est ce qu’ont réalisé aujourd’hui les petits enfants de la B amiénoise.

Kevin DUCHEMIN (2 victoires en B) : Le DUCHEMIN de fer sur Antoine HUON et Loïc LEFEVRE (victoires 3/0 et 3/1). Mais le DUCHEMIN de croix sur Benoît VAQUIER avec une défaite 3/2 (et en bonus un carton jaune de part et d’autre pour (petits) jets de raquette).

Mickael CORNETTE (1 victoire en B) : Adepte du Djembé, Mister Tambourine Man a sonorisé la rencontre. Dommage que ses parents ne lui aient pas acheté un violoncelle. L’a joué pianissimo sur Benoît VAQUIER et Loïc LEFEVRE (défaites 3/1). Puis est passé à la grosse caisse sur Antoine HUON (victoire 3/1).

Les compos

Amiens

En A : Lucas DUBOIS (1755 points), Jean TAQUET (2018), Denis CHATELAIN (2098 points, n°834)

En B : Antoine HUON (1586 points), Benoît VAQUIER (1793 points), Loïc LEFEVRE (1688 points)

Gouvieux-Lamorlaye Sud Oise 1

En A : Hazedine FALEK (2184 points, n°573), Yohann LEYLDE (1582 points), Arnaud AUGER (2150 points, n°676)

En B : Kevin DUCHEMIN (2030 points), Mickael CORNETTE (1567 points), Alexandre GOBAT (2065 points, n°959)

La feuille de match

En A

Lucas DUBOIS (1755 points) perd Hazedine FALEK (2184 points) (4,-5,7,-9,-6)

Jean TAQUET (2018 points) bat Yohann LEYLDE (1582 points) (9,-14,-8,11,3)

Denis CHATELAIN (2098 points) perd Arnaud AUGER (2150 points) (-11,8,8,-10,-10)

Jean TAQUET (2018 points) perd Hazedine FALEK (2184 points) (10,-8,-10,-5)

Lucas DUBOIS (1755 points) perd Arnaud AUGER (2150 points) (-1,-7,-3)

Denis CHATELAIN (2098 points) bat Yohann LEYLDE (1582 points) (5,5,9)

Lucas et Denis perdent Arnaud et Hazedine (-6,12,8,-6,-5)

Jean TAQUET (2018 points) perd Arnaud AUGER (2150 points) (-7,-9,10,7,-11)

Denis CHATELAIN (2098 points) perd Hazedine FALEK (2184 points) (-7,-6,8,4,-6)

Lucas DUBOIS (1755 points) bat Yohann LEYLDE (1582 points) (-8,3,11,4)

En B

Antoine HUON (1586 points) perd Kevin DUCHEMIN (2030 points) (-11,-4,-11)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Mickael CORNETTE (1567 points) (7,-7,6,13)

Loïc LEFEVRE (1688 points) perd Alexandre GOBAT (2065 points) (-1,-10,-8)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Kevin DUCHEMIN (2030 points) (6,-6,-6,8,7)

Antoine HUON (1586 points) perd Alexandre GOBAT (2065 points) (-6,-7,9,-5)

Loïc LEFEVRE (1688 points) bat Mickael CORNETTE (1567 points) (2,-7,10,9)

Benoît VAQUIER (1793 points) perd Alexandre GOBAT (2065 points) (-7,5,-9,-3)

Loïc LEFEVRE (1688 points) perd Kevin DUCHEMIN (2030 points) (-8,-6,7,-3)

Antoine HUON (1586 points) perd Mickael CORNETTE (1567 points) (10,-8,-7,-14)

Bilan : 1 perf, 1 contre, 2 cartons jaunes (Benoît VAQUIER et Kevin DUCHEMIN)

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 11:41

retraite.jpg

La traversée de la Bérézina par les troupes saint-quentinoises, le samedi 19 janvier 2013.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 10:48

La neige, c’est frais.

Samedi 19 janvier 2013. Back in Hérain. Mais Louis VANDE est parti en R2. Il neige dans mon cœur (pour toi, Adri MITCH l’Alfred de Musset breton).

Il neige également sur la Picardie. Et toutes les rencontres sont annulées.

Toutes ? Non. Les Dhollande boys tiennent absolument à ce que nous fassions la route pour aller jouer ce jour à Saint-Quentin. Bravant les recommandations de la Ligue de Picardie et les conditions météo. Car en cas de match décalé la semaine prochaine, Pascal PERRIN et Arnaud LAMBERT seraient absents. Les mauvaises langues nous assurant en outre que l’équipe saint-quentinoise renforcerait aujourd’hui sur ce match déjà presque décisif pour le maintien... Dilemme… Que faire?

a)      Le Chevalier blanc ? Accepter, et ainsi gagner ma place au Paradis (ou à Saint-Quentin l’an prochain) ?

b)      Le gros bâtard ? Refuser, et jouer l’équipe saint-quentinoise diminuée la semaine prochaine ?

c)       Le petit bâtard ? Accepter, mais à la condition de jouer à Amiens, pour éviter l’aller-retour dans la toundra ?

d)      Demander l’avis du public ? ou le 50/50?

Bon, finalement la réponse c). De toute façon Antoine DHOLLANDE pilote un brise-glace et Arnaud LAMBERT un chasse-neige. Et puis il est prévu de longue date que je brûle en Enfer.

Donc les saint-quentinois ont roulé tout schuss, jusqu’à Amiens. Et sans renfort. Pour finalement se faire givrer 17/3. Mais avec des matchs beaucoup plus accrochés que ce score glacial ne laisse transparaître.

On débute quand même mieux la deuxième phase qu’on avait fini la première.

A suivre dans 15 jours contre Lamorlaye….

Les frileux

Denis CHATELAIN (3 victoires en A + double) : Un remake de l’opération Serval, mais floconneuse. De la frappe aérienne sur Antoine DHOLLANDE (victoire 3/0). Du combat au sol sur JB CARLIER (victoire 3/1). A du faire appel aux forces spéciales sur Arnaud LAMBERT (victoire 3/1).

Pierre LE GALLOUDEC (2 victoires en A + double) : Contre Saint-Quentin a pris des pains. Heureusement qu’il n’a pas joué contre Saint-Quentine. Mais du Galloud consistant sur Antoine DHOLLANDE (victoire 3/2) et JB CARLIER (victoire 3/1). S’est fait atomiser par un très bon Arnaud LAMBERT (défaite 3/1).

Lucas DUBOIS (3 victoires en A) : Le Dubois constrictor. S’est enroulé autour du cou de ses trois adversaires et a serré lentement, lentement… Victoires 3/1 sur Arnaud LAMBERT et JB CARLIER, et 3/0 sur Antoine DHOLLANDE. Le DUB est de retour. La Hérain est son royaume.

Benoit VAQUIER (3 victoires  en B) : A couiné comme un goret contre Gauthier LEROY (victoire 3/2, après avoir été mené 2  sets à 1, 9/8). A chialé comme un partenaire domestique de GOUPIL contre Romain BIALEK (victoire 3/2, après avoir été mené 8/5 à la belle, en ayant gagné les 2 premiers sets comme un escroc). A finalement cédé son paquet de Kleenex à Pascal PERRIN lors du dernier match (victoire 3/0).

Antoine HUON (2 victoires en B) : Séance de décapitathuon d’entrée sur Romain BIALEK (défaite 3/1).  Puis rébellihuon sur Pascal PERRIN (victoire 3/2 après avoir été mené 2/0). Et pour finir démonstratihuon sur un Gauthier LEROY c’est vrai un peu dépité (victoire 3/1).

Loic LEFEVRE (3 victoires en A) : Monseigneur Lefebvre. Pour une première en Hérain a envoyé de l’hostie sur Pascal PERRIN (victoire 3/1). Puis a donné les derniers sacrements à Gauthier LEROY et Romain BIALEK (victoires 3/0). Une intégration eucharistique. Alleluia !

Les aventuriers

Jean-Baptiste CARLIER (0 victoire en A) : A laissé son cœur à Breteuil. Mais avec en  plus l’un de ses poumons. Et la recette pour mettre plus d’un set : trois défaites 3/1 contre Denis CHATELAIN, Lucas DUBOIS et Pierre LE GALLOUDEC.

Arnaud LAMBERT (1 victoire en A) : Je retire le B. Je rajoute un F : Arnaud l’enfer sur Lucas DUBOIS (avec une défaite 3/1 malgré quelques top-frappés sataniques). Puis un T : Arnaud l’enterre sur Pierre LE GALLOUDEC (au fond du trou avec une victoire 3/1). Et enfin un P : Arnaud l’ampère (du courant alternatif sur Denis CHATELAIN, avec une défaite 3/1).

Antoine DHOLLANDE (0 victoire en A) : Le Dhollandais volant, avec ses défenses héroïques. Aura également envoyé du gouda cet après-midi. Mais ça n’aura pas suffit contre Pierre LE GALLOUDEC (défaite 3/2, seulement 11/9 au 5ème set),  Denis CHATELAIN et Lucas DUBOIS (défaites  3/0).

Perrin PERRIN (0 victoire en B + double) : Pascal, le grand frère, n’avait pas trop la patate aujourd’hui (défaites 3/0 contre Benoît VAQUIER, 3/1 contre Loïc LEFEVRE et 3/2 contre Antoine HUON). Un joueur de classe A. A ne pas mettre en classe B pour la prochaine compo.

Gauthier LEROY  (0 victoire en B) : Le roi est mort. Vive LEROY ! Avec 3 défaites contre Benoît VAQUIER 3/2, Antoine HUON 3/1 et Loïc LEFEVRE 3/0. Se consolera en regardant les matchs victorieux du PSG en ligue des champions cette saison.

Romain BIALEK (1 victoire en B + double) : Une victoire probante 3/1 sur Antoine HUON. Une défaite 3/2, invraisemblable, sur le clown VAQUIER (11/9 au 5ème set). Et enfin une défaite plus sèche sur le redoutable Loïc LEFEVRE (3/0).  1 point BIALEK = I en chiffre Romain. De belles dispositions et de bons enchainements. Devrait faire un parcours redoutable lors de cette deuxième phase. Les adversaires sont prévenus.

Alexandre GOUPIL (Jeune arbitre) : Son cœur droit battait pour Amiens. Son cœur gauche pour Saint Quentin. Aura résolu le problème en passant l’après-midi dans la salle d’à côté. Avec la N2.

Les compos

Amiens

En A : Lucas DUBOIS (1755 points), Pierre LE GALLOUDEC (1822 points), Denis CHATELAIN (2098 points, n°834)

En B : Antoine HUON (1586 points),Benoît VAQUIER (1793 points), Loïc LEFEVRE (1688 points)

Saint Quentin

En A : Arnaud LAMBERT (1806 points), Antoine DHOLLANDE (1649 points), Jean-Baptiste CARLIER (1857 points)

En B : Romain BIALEK (1604 points), Gauthier LEROY (1597 points), Pascal PERRIN (1777 points)

La feuille de match

En A

Lucas DUBOIS (1755 points) bat Arnaud LAMBERT (1806 points) (1,-7,10,7)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) bat Antoine DHOLLANDE (1649 points) (-6,4,3,-9,9)

Denis CHATELAIN (2098 points) bat Jean-Baptiste CARLIER (1857 points) (7,-9,5,7)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) perd Arnaud LAMBERT (1806 points) (-2,-6,9,-5)

Lucas DUBOIS (1755 points) bat Jean-Baptiste CARLIER (1857 points) (-7,12,5,7)

Denis CHATELAIN (2098 points) bat Antoine DHOLLANDE (1649 points) (10,5,3)

Pierre et Denis battent Antoine et Jean-Baptiste (4,-10,5,-8,11)

Pierre LE GALLOUDEC (1822 points) bat Jean-Baptiste CARLIER (1857 points) (-9,7,9,4)

Denis CHATELAIN (2098 points) bat Arnaud LAMBERT (1806 points) (4,9,-8,7)

Lucas DUBOIS (1755 points) bat Antoine DHOLLANDE (1649 points) (6,3,4)

En B

Antoine HUON (1586 points) perd Romain BIALEK (1604 points) (8,-5,-9,-,7)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Gauthier LEROY (1597 points) (5,-4,-8,9,6)

Loïc LEFEVRE (1688 points) bat Pascal PERRIN (1777 points) (-8,3,7,9)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Romain BIALEK (1604 points) (10,10,-4,-5,9)

Antoine HUON (1586 points) bat Pascal PERRIN (1777 points) (-12,-10,8,6,8)

Loïc LEFEVRE (1688 points) bat Gauthier LEROY (1597 points) (9,7,7)

Benoît VAQUIER (1793 points) bat Pascal PERRIN (1777 points) (9,6,13)

Loïc LEFEVRE (1688 points) bat Romain BIALEK (1604 points) (6,9,10)

Antoine HUON (1586 points) bat Gauthier LEROY (1597 points) (-9,6,7,6)

Bilan : 3 perfs, 1 contre, Pas de carton

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 20:38

denis

Denis « Gérard » CHATELAIN (Vétéran 1, 2098 points) : A encore vieilli. A encore grossi. Va en plus devoir rejouer 3 matchs à chaque rencontre. En écoutant chialer Vaquier. Va peut-être finalement lui aussi prendre la nationalité russe et rechercher un domicile en Belgique.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

galloud.jpg

Pierre « Barry » LE GALLOUDEC (Senior, 1822 points) : Sa voix de stentor va de nouveau résonner dans les Enfers de la Hérain. Mais c’est promis, Pierrot se fera plus d’amis en R1 que l’an dernier. Son nouveau challenge : devenir plus populaire que Jean-François COPPE.

---------------------------------------------------------------------------------

dub.jpg

Lucas «  du bois » DUBOIS (Junior 1, 1735 points) : Prévoyant on avait rentré DUBOIS pour l’hiver. Il est bien sec, et le mois de décembre a été clément. On le ressort pour la deuxième phase.

------------------------------------------------------------------------------------------

vaquier.jpg

Benoît « Casper » VAQUIER (Junior 2, 1793 points) : Gère déjà sa carrière comme un vétéran. En voulant continuer à se cacher en B. Le DjuPatte amiénois.

---------------------------------------------------------------------------------------

loic.jpg

Loïc « Bizuth » LEFEVRE (Cadet 2, 1688 points) : Le petit nouveau. Lourde tâche que de remplacer Yohan LECOMTE. Dans l’ordre, devra commencer par se tordre la cheville et manquer 3 matchs. Puis sera obligé d’aller vomir sur la moquette de Galloud

----------------------------------------------------------------------------------

antoine.jpg

Antoine « inflammati » HUON (Cadet 2, 1586 points) : Souvenir de vacances : des fragments de coquillage lui sortent encore du talon droit. Va donc envoyer de la palourde et du bigorneau en deuxième phase.

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ils nous sont quittés :

Yohan-copie-1.jpg

Yohan « Catin » LECOMTE (Sénior, 1964 points) : "Je t’avais dit que je t’aimais. Tu m’avais dit que tu m’aimais. Mais la différence c’est que moi c’était vrai". Alexandre Goupil & Adri Mitch approve this. S’en est allé jouer avec ses vrais amis, en N2. Sans se retourner. Sans un regard.

--------------------------------------------------------------------------------

Vande-copie-1.jpg

Louis “Vandejustin” VANDEWOESTYNE (Junior 2, 1567 points) : Redescendu en Air² pour remonter un peu le niveau de l’équipe de Berthe BATHELOT. Abandonne momentanément le très haut niveau. Pour se consacrer à sa nouvelle passion sado-masochiste : se faire fouetter et clasher la face par de jeunes hystériques sur son mur Facebook

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 17:01

Nous êtions au bord du précipice. Nous avons fait un grand pas en avant.

Avec des amiénois dans le remake d’Abyss en seconde phase. Dans les profondeurs de la régionale…

Les co-locataires de la poule

Berck : 1er. Les Berckois auront outrageusement dominé la poule (6 victoires, 1 défaite). Une équipe jeune, sympa, kinenveut. N’auront chuté qu’à l’ultime match, contre Valenciennes. Mais sans leur leader, le roi Li Yong. Oui, Asimbonanga ! ou « Bonne chance en N2 ! » en swahili. Plus personne ne désire se faire dérouiller par eux en N3.

Boulogne Billancourt : 2ème (5 victoires, 2 défaites contre Berck et Grand Quevilly). Auront joué, sans le savoir, la rencontre décisive pour la montée, contre Berck, lors du premier match. Font confiance à 4 jeunes joueurs prometteurs. C’est bieng. Pourraient en deuxième phase s’envoler loin de cette fatalité qui leur colle à la peau, pour remplir leur tête d’autres horizons d’autres mots. Jean-Jacques GOLDMAN & Serge LETHOREL approve this.

Valenciennes : 3ème (4 victoires, 1 nul contre Amiens, 2 défaites contre Berck et Boulogne Billancourt). Une équipe solide et consistante comme un potjevleesch. Avec quatre joueurs numérotés, plutôt costauds. Si les 4 fantastiques arrivent à en débaucher un 5ème… Justement il paraît que le surfer d’argent glande un peu en ce moment.

Grand Quevilly : 4ème(4 victoires, 2 défaites contre Berck et Valenciennes, un nul contre Amiens). Auraient pu écraser la poule si Si TANG et Quentin PRADELLE avaient pu être alignés à chaque match. Ou tout au moins lors des rencontres décisives. Foutront encore les miquettes à leurs adversaires lors de la deuxième phase lorsqu’ils découvriront avec effroi que les grand-quevillais sont dans leur poule.

Montigny les Metz : 5ème (4 victoires, 3 défaites contre Berck, Grand-Quevilly et Boulogne-Billancourt). Une équipe très homogène. Vont désormais plutôt servir leur picon-mirabelle à l’échauffement, lors de l’arrivée de l’équipe adverse. Une tactique qui devrait leur faciliter le boulot en deuxième phase.

Villers Bretonneux : 6ème (1 victoire contre Amiens, 1 nul contre Strasbourg et 5 défaites). Pas trop d’envie, mais un maintien au goal-average, pour nous avoir châtiés lors du premier match. Auront quand même eu le mérite d’être les plus brillants des médiocres.

Amiens: 7ème (3 nuls contre Grand-Quevilly, Strasbourg, et Valenciennes, 2 défaites contre Villers-Bretonneux et Montigny Les Metz, et 2 branlées contre Berck et Boulogne-Billancourt). Losers, nous redescendons dans les Enfers de la Hérain. Alors soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien.

Strasbourg : 8ème (2 nuls contre Amiens et Villers-Bretonneux et 6 défaites). Les strasbourgeois auront passé la première phase près du poêle, au fond de la classe. Ils n’auront arraché que la moyenne sur Villers Bretonneux (10/10), à un point du 11/9 qui les aurait maintenus en Nationale. Après une phase à l’échelon du dessous, passée à se baigner dans le sang de leurs adversaires (vieille tradition wisigoth), ils reviendront ressourcés, et plus forts en N3.

Les brêlos amiénois

Yohan  LECOMTE [7 victoires, 6 défaites (54% de victoires), 5 perfs (38% de perf)]: Après sa blessure, est revenu d'entre les morts, du château d’If. Déterminé. Pour se venger de tous ses adversaires pongistes. Notre Edmond Dantès à nous : LECOMTE de Monte-Cristo.

Denis CHATELAIN [6 victoires, 6 défaites (50% de victoires), 3 perfs (25% de perf), 1 contre (8% de contre)] : Aura eu dans la raquette la balle du maintien en N3 quand il aura mené 2 sets à 1 et 10/9 contre monsieur QUAINT de Valenciennes. Ses co-équipiers le cherchent toujours. Ils peuvent : s’est fait refaire le visage et est parti vivre en Urugay, avec d’autres criminels de guerre nazis.

Pierre LE GALLOUDEC [5 victoires, 14 défaites (26% de victoires), 4 perfs (21% de perf), 1 contre (5% de contre), 1 carton jaune]: « Galloudec » : nom breton ; sobriquet désignant un homme puissant. Punaise mais qu’est-ce qu’on fout en Régionale alors ?

Benoît VAQUIER [10 victoires, 9 défaites (53% de victoires), 5 perfs (26% de perf), 1 carton jaune]: Le bras d’un 200, les fesses d’un tractopelle et les connections neuronales d’un ornithorynque. Encore une approche un peu schizophrénique des rencontres, pouvant le faire passer d’un état de Vaqhéros à un Vaqzéro, en l’espace d’un set. Mais une très belle phase de Bénito. Notre Michael Maze de la B.

Lucas DUBOIS [4 victoires, 11 défaites (27% de victoires), 3 perfs (20% de perf)]: Le Dubois aura eu du mal à s’embraser lors de cette première phase. Ses feuilles auront même jaunies et ses nervures auront craqué. On n’a jamais pu lui passer la deuxième couche de lazure.

Louis VANDEWOESTYNE [5 victoires, 10 défaites (33% de victoires), 3 perfs (20% de perf), 1 carton jaune]: Aura réalisé une performance exceptionnelle mais seulement contre Strasbourg. Lorsque ses copines sont venues le voir jouer. En deuxième phase pour que le miracle se reproduise, on n’a plus qu’à ouvrir une boutique Zara dans la salle. Ou un restaurant bio.

Antoine HUON [3 victoires, 9 défaites (25% de victoires), 2 perfs (17% de perf)]: Ne sait toujours pas s’il doit attaquer ou défendre. Mais ne lâche jamais. Pas de  capitulathuon. Un mot étranger pour le jeune Antoine. Qui n’était pas né en juin 1940. C’est dommage, car les Allemands seraient restés moins longtemps en France

Philippe RIQUART [0 victoires, 2 défaites (0% de victoires)]: Le joueur sur lequel on peut toujours compter, le remplaçant de la dernière heure. Celui qui en 14 aurait été tous nous chercher sous le feu de l’ennemi, sur son dos, un par un. Bravant la mitraille. Merci Philippe. Mais tu me ramèneras en premier quand même. Au cas où.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 17:25

yohan-1.jpgMalgré 3 matchs nuls héroïques, nous finissons 7ème de la poule.

Battus au goal average par Villers Bretonneux. Avec en poche un aller simple pour la Régionale.

Yohan LECOMTE nous montre donc le diamètre de son sphincter anal. Et de celui des autres amiénois.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche