Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 00:19

Samedi 15 décembre 2012. Rencontre contre Boulogne Billancourt.

Nos derniers instants en N3. Passés dans une salle d’Ile de Francie.

Pour une raclée monumentale: 11/0. Amen.

Les mayas se seront juste gourés de 6 jours. La fin du monde c’était en fait aujourd’hui.

Nous retrouverons donc à la rentrée la Hérain. Son odeur de renfermé, ses couleurs moisies. Sympa. J’ai déjà hâte.

Les atomisés

Yohan LECOMTE (0 victoire en A) : Une journée verte : passée sur le boulevard des rêves brisés (http://www.youtube.com/watch?v=2vC7tTr3X54). Avec deux défaites contre Serge LETHOREL et Adrien MONGA (3/1).

Lucas DUBOIS (0 victoire en A) :Meurs moins bien devant la table que Marion Cotillard dans Batman. RIP: http://www.youtube.com/watch?v=h00iugmD2Mg. Scores sévères 3/0 contre Adrien MONGA et Hugo BATOCCHI, mais de bons matchs tout de même.

Pierre LE GALLOUDEC (0 victoire en A) : Invité à l’anniversaire de sa sœur, où il aurait retrouvé 15 mannequins de l’agence Elite, Docteur Dre aux platines, et 50 litres de champagne Bollinger 1969. A préféré venir jouer au ping. C’est beau. Ou complètement dément. J’hésite.

Benoit VAQUIER (0 victoire en B):Avait gagné sa place il y a 15 jours sur le mont Olympe. Mais Zeus n’a pas supporté de prendre la spéciale « zit main gauche, changement de main, frappe main droite ». Rétrogradé aussi sec parmi les mortels. Pour une bulle contre Jimmy AZULAY (3/0 avec un petit 11/0 des familles dans le dernier set). Et un match pathétique de part et d’autre contre Damien ALBERT-BLANC (défaite 3/2).

Louis VANDEWOESTYNE (0 victoire en B) :Décidément plus bois de Boulogne que Bille en cours. VANDERUSTINE aura juste crevé 3/0 sur Damien ALBERT-BLANC.

Antoine HUON (0 victoire en B) :Défense d’afficher, défense d’uriner, défense de traverser, défense de nourrir les animaux, défense de fumer, défense de stationner… Tout ça on a vu à Boulogne. On aurait aimé voir plus de défense de huon. Mais Mario LEMONIZ en avait décidé autrement (défaite sèche 3/0).

Denis CHATELAIN (convoyeur de brêles):Le transporteur. Mais plus Max MENIER que Jason STATHAM ce jour.

Les atomiseurs

Hugo BATOCCHI (2 victoires en A) :Un nom aux couleurs de la Sicile. Fleurant bon le marsala et la chevrotine fraîchement tirée. Le neveu de Michael Corleone l’a donc joué en mode parrain aujourd’hui. De la strangulation manuelle sur Pierre LE GALLOUDEC (victoire étriquée 3/2). Puis a plongé vivant DUB dans un bain d’acide (victoire 3/0).

Adrien MONGA (2 victoires en A) : Dans monga y a des fruits, juste ce qu’il faut (victoire 3/0 sur DUB). Dans monga y’a de l’eau oui mais pas trop (victoire 3/1 sur YO).

Serge LETHOREL (2 victoires en A) : Citius, Altius, Fortius (Plus vite, plus haut, plus fort. Non, c’est quand même plus classe en latin). Aura pourtant joué avec deux genouillères. Mais ce sont ses adversaires qui les auront enfilées pour repartir (victoires sur Yohan LECOMTE 3/1 et  Pierre LE GALLOUDEC 3/2).

Damien ALBERT-BLANC (2 victoires en B + double) : Né à la 6ème heure, le 6ème jour, du 6ème mois. La terrible malédiction de Damien pour Louis (victoire 3/0) et Benoît (victoire 3/2).

Jimmy AZULAY (1 victoire en B) :N’a joué que 48 points aujourd’hui, dont 33 pour lui. A sa décharge, n’aura rencontré que Benito VAQUIER (victoire 3/0, 7-8-0)

Mario LEMONIZ (1 victoire en B + double) : Super Mario, pour lémonizer Antoine HUON avec de superbes moujettes coup droit (victoire 3/0).

Les compos

Amiens

En A : Lucas DUBOIS (1697 points), Yohan LECOMTE (1953 points), Pierre LE GALLOUDEC (1779 points)

En B : En B : Louis VANDEWOESTYNE (1550 points), Benoît VAQUIER (1644 points), Antoine HUON (1556 points)

Boulogne Billancourt

En A : Adrien MONGA (2378 points), Serge LETHOREL (2213 points), Hugo BATOCCHI (2079 points)

En B : Damien ALBERT-BLANC (1986 points), Jimmy AZULAY (2032 points), Mario LEMONIZ (2029 points).

Le détail

Lucas DUBOIS perd Adrien MONGA (-4,-8,-10)

Louis VANDEWOESTYNE perd Damien ALBERT-BLANC (-7,-9,-5)

Yohan LECOMTE perd Serge LETHOREL (-5,-4,11,-5)

Benoît VAQUIER perd Jimmy AZULAY (-7,-8,-0)

Pierre LE GALLOUDEC perd Hugo BATOCCHI (1,-4,9,-9,-5)

Antoine HUON perd Mario LEMONIZ (-5,-2,-2)

Yohan LECOMTE perd Adrien MONGA (5,-8,-8,-9)

Louis et Antoine perdent Damien et Mario (7,-6,-9,10)

Lucas DUBOIS perd Hugo BATOCCHI (-7,-6,-8)

Benoit VAQUIER perd Damien ALBERT-BLANC (4,2,-9,-7,-11)

Pierre LE GALLOUDEC perd Serge LETHOREL (-10,-9,9,8,-6)

0 perf, 0 contre, 0 carton

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 18:22

prions.jpg

Oui, depuis hier, tout le monde prie pour que Amiens se maintienne en N3.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 23:20

chuck.jpgMême Chuck a été impressionné par les performances de Benito ce week-end.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 10:02

Si près, si loin

Samedi 1er décembre, réception de Valenciennes et des gens du Nord. Qui ont dans les yeux le bleu qui manque à leur décor ; qui ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors... En fait Enrico, aujourd’hui les gens du Nord avaient plutôt les yeux revolvers et un cœur de pierre. En concédant le match nul, mais en refusant de perdre (ce qui est extrêmement discourtois), ils nous ont juste empêchés de nous maintenir en N3. Les Dieux du Ping, corporation qu’a pourtant intégrée hier Benoît VAQUIER (Yohan LECOMTE est toujours sur liste d’attente), n’en ont pas décidé ainsi. Dommage. Presque.

On aura pourtant mené 2 sets à 0 dans les 2 premiers matchs, perdus par Denis CHATELAIN et Antoine HUON. Et malgré trois énormes perfs de Yohan LECOMTE et de Benoît VAQUIER, avec ce 10/10, nous retêterons en deuxième phase les mamelles de madame Hérain.

Plus qu’à attendre dans 15 jours le coup de grâce contre Boulogne Billancourt. Ils nous mettront une balle dans la nuque. Pourvu que ce ne soit qu'une Nittaku 3*.

Les descendus

Denis CHATELAIN (1 victoire en A + double) : Perd ses sets comme il perd ses cheveux. Prend des raclées comme il prend du bide. Deux défaites contre Fabien KRUHELSKI (3/1) et Stéphane QUAINT (3/2).  Avec tout de même une balle de match contre Stéphane QUAINT. Rétrospectivement, juste la balle du maintien en N3. Oui, j’ai débuté un traitement par Laroxyl® et Haldol® hier soir. 20 gouttes de chaque. La vieillesse est un naufrage, comme disait un autre capitaine. Celui du Costa Concordia.

Pierre LE GALLOUDEC (1 victoire en A + double) : Pierre à feu sur Fabien KRUHELSKI (crâmé 3/0). Pierre à fusil sur Stéphane QUAINT (exécuté 3/0). Mais très gai Pierre sur Jalal HILAL (victoire 3/0). Sinon, petit carton jaune, en ami, pour jet de raquette sur la table contre Stéphane QUAINT.

Yohan LECOMTE (2 victoires en A) : Du top spin frais sur Jalal HILAL (victoire 3/0). Du  service swag sur Stéphane QUAINT (victoire 3/0). Un match de feuille morte, un peu dans le vent, sur Fabien KRUHELSKI (défaite 3/1). Mais encore une victoire probante sur un joueur numéroté 500 pour Yohan. A pré-réservé une table pour deux chez Taillevent, rue Lamennais, Paris. Au nom de Vincent RASSELET.

Benoît VAQUIER (3 victoires en B) : Benito joue avec un bois Michael MAZE. Michael, lui, depuis hier, joue avec un bois Benoît VAQUIER. Normal, après ses deux énormes performances sur deux joueurs classés 600, Christophe CORDELLE (3/1) et Nicolas VITEL (3/2). Dédicacera ses photos mardi à la salle. Apposera ses mains sur les lépreux mercredi. Effectuera une séance collective d’exorcisme jeudi (si quelqu’un pouvait prévenir Laurent CANY. Merci).

Antoine HUON (1 victoire en B par WO) : Employé du ministère de la défense. Mais malgré son protège slip en titane n’a pas eu le temps de déployer ses batteries anti-missiles sur Christophe CORDELLE (défaite 3/2), ni son bouclier anti-moujette sur Nicolas VITEL (défaite 3/0).

Louis VANDEWOESTYNE (1 victoire en B par WO): Louis XVI sur Nicolas VITEL. Rien à voir avec le roi Soleil. Juste le nombre de points inscrits par VANDE sur les 3 sets (défaite 3/0 : 6,6,4). Louis XVIII, royal, lui a succédé contre Christophe CORDELLE (défaite 3/0 : 4,7,7).

Les maintenus

Fabien KRUHELSKI (3 victoire en A) : « Kruhelski » : nom masculin. Traduction littérale du russe : « Joueur qui adore faire souffrir ses adversaires ». Le maître du Kremlin : avec 3 victoires nettes, 3/0 contre Pierre LE GALLOUDEC et 3/1 contre Denis CHATELAIN et Yohan LECOMTE.

Stéphane QUAINT (2 victoires en A) : Quaint quagénaire sur le bientôt V2 Denis CHATELAIN (victoire 3/2). Quaint essence, immolé 3/1 par Yohan LECOMTE. Quaint caillerie avec du bricolage facile contre Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/0).

Jalal HILAL (0 victoire en A) : A envoyé des pains tout l’après midi, mais s’est finalement retrouvé dans le pétrin contre Pierre LE GALLOUDEC, Yohan LECOMTE et Denis CHATELAIN (défaites 3/0 et 3/1). Finira tout de même par avoir son BEP pâtisserie. Ses partenaires ont validé le gâteau aux pistaches cet après-midi.

Christophe CORDELLE (2 victoires en B + double) : Saint Christophe, capitaine. Saint patron des valenciennois, et accessoirement protecteur des conducteurs. Juste une sortie de route sur Benoît VAQUIER (défaite 3/1).

Nicolas VITEL (2 victoires en B + double) : A envoyé de la guariguette contre Antoine HUON et Louis VANDEWOESTYNE (2 victoires 3/0) : un VITEL fraise. Mais s’est fait rafraichir 3/2 par Benoit VAQUIER : un VITEL menthe.

Antoine BERNARD (WO):A tout donné pour plier Benoît VAQUIER dans le premier match mais s’y est arraché l’épaule, et n’a pu finir la rencontre. Non aujourd’hui Benito était vraiment indestructible. Bon rétablissement monsieur BERNARD.

Les compositions

Amiens

En A : CHATELAIN Denis (2095 points, n°890), Yohan LECOMTE (1953 points), Pierre LE GALLOUDEC (1779 points)

En B : En B : Louis VANDEWOESTYNE (1550 points), Benoît VAQUIER (1644 points), Antoine HUON (1556 points)

Valenciennes

En A : Stéphane QUAINT (2221 points, n°519), Jalal HILAL (1658 points), Fabien KRUHELSKI (2286 points, n°415)

En B : Christophe CORDELLE (2171 points, n°636), Antoine BERNARD (1436 points), Nicolas VITEL (2171 points, n°638)

Le détail

CHATELAIN Denis (2095 points) perd Stéphane QUAINT (2221 points) (3,14,-10,-10,7)

Antoine HUON (1556 points) perd Christophe CORDELLE (2171 points) (8,9,-4-8,-2)

Yohan LECOMTE (1953 points) bat Jalal HILAL (1658 points) (5,8,8)

Benoît             VAQUIER (1644 points) bat Antoine BERNARD (1436 points) (WO)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Fabien KRUHELSKI (2286 points) (-6,-6,-7)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) perd Nicolas VITEL (2171 points) (-6,-6,-4)

Yohan LECOMTE (1953 points) bat Stéphane QUAINT (2221 points) (7,-9,6,5)

Double B : Louis et Antoine perdent Nicolas et Christophe (-8,-2,-7)

CHATELAIN Denis (2095 points) perd Fabien KRUHELSKI (2286 points) (8,-7,-5,-5)

Benoît             VAQUIER (1644 points) bat Christophe CORDELLE (2171 points) (7,-7,5,8)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) bat Jalal HILAL (1658 points) (7,7,5)

Antoine HUON (1556 points) perd Nicolas VITEL (2171 points) (-5,10,-4)

Double A : Denis et Pierre battent Fabien et Stéphane (8,8,8)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) bat Antoine BERNARD (1436 points) (WO)

Yohan LECOMTE (1953 points) perd Fabien KRUHELSKI (2286 points) (-8,-3,6,-6)

Benoît             VAQUIER (1644 points) bat Nicolas VITEL (2171 points) (7,-9,8,-5,9)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Stéphane QUAIN (2291 points) (-5,-7,-4)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) perd Christophe CORDELLE (2171 points) (-4,-7,-7)

CHATELAIN Denis (2095 points) bat Jalal HILAL (1658 points) (8,10,-8,6)

Antoine HUON (1556 points) bat Antoine BERNARD (1436 points) (WO)

Bilan :3 perfs, 0 contre, 1 carton jaune (Pierre LE GALLOUDEC)

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 21:03

Vaquier et Dub

Dub et Vaquéro ont activement préparé le match du week-end contre Valenciennes.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 13:07

La punitihuon

Samedi 17 novembre. Berck. Sa mer de glace. Ses ours blancs. Ses chars à voile. Ses cerfs-volants. Et son centre de rééducation. Mondialement connu pour sa prise en charge des grands brûlés et des gros accidentés de la vie. Et dans lequel on a été admis en urgence à l’issue du match. Les 3 jeunes de la B sont toujours dans le coma. Intubés, ventilés. Yohan LECOMTE, écartelé, les bras arrachés ne topera plus jamais. Pierre LE GALLOUDEC pourrait s’en sortir ; mais seulement si les chirurgiens parviennent à boucher les écoulements de matière cérébrale par le nez et les oreilles. Oui, on a pris cher…

On aura pourtant mené 1/0 après la performance d’Antoine HUON sur Romain LEBORGNE. Mais suivie 1 minute 30 plus tard de l’égalisation à 1/1 de Clément HENRIOT sur Denis CHATELAIN. Puis accélération berckoise : 11/1. Merci, bon match. Un café et l’addition.

On changera le coton qu’on a dans les narines dans 15 jours contre Valenciennes. Parce que nos saignements de nez risquent de reprendre ce jour là.

Les dérouillés

Denis CHATELAIN (0 victoire en A) : Commence à se dire que finalement le banc des remplaçants ça n’était pas si mal. Est reparti de Berck avec deux défaites contre Clément HENRIOT (3/2) et LI Yong (3/0). Et avec un nouveau tatouage « Nittaku 3Y» sur le gras du bide : l’empreinte d’une balle laissée par un top frappé supersonique de LI Yong.

Yohan LECOMTE (0 victoire en A) : Se sera fait mousquetairiser par Athos et Porthos HENRIOT (défaites 3/0 contre Valentin, et 3/1 contre Clément). A finalement eu de la chance qu’Aramis joue en B. N’avait pas mis suffisamment de smashs dans la face de Valentin au cours de son match. S’est donc dit qu’il allait le seringuer, en traître, comme Milady de WINTER, à la fin de sa rencontre contre Clément.

Pierre LE GALLOUDEC (0 victoire en A) : A commencé par s’automutiler en se fracassant l’arcade sourcilière droite avec sa propre raquette lors de l’échauffement. Puis a fait une crise de panique sur LI Yong (boucherie 3/0). Avant de faire un accès maniaco-dépressif sur Valentin HENRIOT (défaite 3/2), alternant les sets euphoriques et mélancoliques. Yohan LECOMTE présentera son cas lors des Journées de Psychiatrie Picardes, les fameuses JPP, qui se tiendront du 8 au 11 décembre, au Nassau Palm Hotel (Bahamas).

Antoine HUON (1 victoire en B) : Les belles rencontres se font partout, mais surtout ailleurs. Pour Antoine, aujourd’hui, ailleurs c’était la salle de Berck, et pas le site Meetic. Avec une belle victoire contre Romain LEBORGNE 3/2. Et un match très accroché contre Corentin HENRIOT, perdu 3/1.

Benoît VAQUIER (0 victoire en B) : Un petit manque de grinta ce jour. Devrait partir une semaine en stage chez Armstrong. Le cycliste. Pas le cosmonaute ni le jazzman. Car est déjà dans la lune et joue comme une trompette. Après une semaine de travail mental, de compléments alimentaires et d’exsanguino-transfusions, on devrait récupérer une nouvelle machine de guerre. Merci d’avance Lance.

Lucas DUBOIS (0 victoire en B) : S’est fait massacrer par Corentin Henriot 3/0. Ses obsèques auront lieu la semaine prochaine. Ni fleurs, ni couronnes. Ramenez par contre des Double Circle à la quête. Le pasteur Dudu sera content.

Louis VANDEWOESTYNE (All star game) : Après son extraordinaire rencontre du week-end dernier, est parti pour effectuer une tournée mondiale : était lundi au Madison Square Garden de New York. Mercredi au Royal Albert Hall de Londres. Finira dimanche, au cirque Pinder à Amiens.

Alexandre GOUPIL (Le pénitent) : Sur le chemin de la rédemption : m’a offert une pizza ce soir. Alleluïa.

Les dérouilleurs

Yong LI (2 victoires en A) : The Punisher. Châtie, éventre, dissèque, analyse. Mais on l’a vu boire de l’eau au changement de set. Il est donc quand même humain (2 victoires sèches 3/0 sur Denis CHATELAIN et Pierre LE GALLOUDEC).

Valentin HENRIOT (2 victoires en A) : The Wrestler. Pourrait, s’il le voulait, se teindre en blond, et aller combattre, en slip, sur un ring à Las Végas. Ce ne sont plus des globules rouges qui circulent dans ses veines. Mais du fight. Liquide. Et à l’état pur. A donc fait le coup de la corde à linge à Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/2), après avoir enfilé 3 manchettes à Yohan LECOMTE (victoire 3/0)

Clément HENRIOT (2 victoires en A) : Solide et expéditif. Voulait finir tôt car avait déjà raté Danse avec les stars la semaine dernière. A donc fait valser Denis CHATELAIN 3/2. Puis appris les pas du Tango de la muerte à Yohan LECOMTE (victoire 3/1).

Romain LEBORGNE (1 victoire en B) : Le sens de l’honneur et du sacrifice du capitaine berckois, qui nous laisse un point en perdant d’entrée le match contre Antoine HUON (défaite 3/2). Nous épargne ainsi la chambrerie qu’aurait forcément déclenchée un 11/0 au sein de la communauté pongiste sur Facebook. Merci, beau geste.

Pierre ROUSSEL (1 victoire en B+ double) : A effacé une balle de match contre Benoît VAQUIER au 5ème set avant de s’imposer aux avantages. Les nerfs solides. Pour le coup, n’aura pas joué comme un cadet ROUSSEL. Car n’a pas 3 maisons, sans poutre ni chevrons. Et n’a aucune envie de loger les hirondelles.

Corentin HENRIOT (2 victoires en B + double) : Aurait pu jouer en short hawaïen et en Ray-ban cet après-midi (victoire facile 3/0 sur Lucas DUBOIS). Mais a quand même du  remplacer l’huile de Monoï par de l’huile de coude contre Antoine HUON, notamment au 3ème set (remontant un 8-4, pour une victoire finale 3/1).

 

La compo

Amiens

En A : Denis CHATELAIN (2095 points), Yohan LECOMTE (1953 points), Pierre LE GALLOUDEC (1779 points)

En B : Antoine HUON (1556 points), Benoît VAQUIER (1644 points), Lucas DUBOIS (1697 points)

Berck

En A : Clément HENRIOT (2140 points), Yong LI (2643 points), Valentin HENRIOT (2132 points)

En B : Romain LEBORGNE (2063 points), Pierre ROUSSEL (1995 points), Corentin HENRIOT (2123 points)

La feuille de match

Denis CHATELAIN (2095 points) perd Clément HENRIOT (2140 points) (7,-7,3,-8,-4)

Antoine HUON (1556 points) bat Romain LEBORGNE (2063 points) (-8,6,-8 ,10,9)

Yohan LECOMTE (1953 points) perd Valentin HENRIOT (2132 points) (-5,-3,-9)

Benoît VAQUIER (1644 points) perd Pierre ROUSSEL(1995 points) (-7,9,-7,8,-12)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Yong LI (2643 points) (-3,-7,-5)

Lucas DUBOIS (1697 points) perd Corentin HENRIOT (2123 points) (-4,-7,-7)

Yohan LECOMTE (1953 points) perd Clément HENRIOT (2140 points) (10,-8,-6,-15)

Antoine et Lucas perdent Corentin et Pierre (5,9,-7,-12,-5)

Denis CHATELAIN (2095 points) perd Yong LI (2643 points) (-7,-8,-8)

Benoît VAQUIER (1644 points) perd Romain LEBORGNE (2063 points) (-7,-6,-10)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Valentin HENRIOT (2132 points) (3,-6,-10,9,-4)

Antoine HUON (1556 points) perd Corentin HENRIOT (2123 points) (-7,5,-9,-7)

Bilan : 1 perf, 0 contre, pas de carton.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 20:33

Benoit-vaquier-black-ops.jpg

Benito Vaquier en pleine préparation mentale pour le match contre Berck ce week-end.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 13:19

Louis-Vande.jpg

Un peu éblouissant ce halo lumineux autour de Louis VANDEWOESTYNE quand il joue.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 01:20

La note maximale : 10/10

Samedi 10 novembre. Réception de Strasbourg pour la rencontre des avant-derniers contre les post-pénultièmes. A l’issue du match les perdants pouvaient brûler dans les Enfers de la Régionale.

Un match donc d’une rare intensité. Mais des strasbourgeois qui auront probablement payé leurs 6 heures de route tout l’après-midi. Les Amiénois auront mené 9/7 avant que les Alsaciens ne repassent devant 10/9. Lionel THABAULT aura deux balles de match contre Louis VANDEWOESTYNE lors de l’ultime rencontre. Effacées par Vande comme son historique de navigation lorsque sa mère reprend l’ordinateur. Et qui, hiératique, s’imposera 12/10 à la belle. J’aurais pu pleurer si j’en avais eu le temps. Et si mon système lacrymal avait été conçu pour fabriquer des larmes.

Donc une nouvelle victoire extraordinaire d’Amiens : 10/10.La deuxième cette phase, avec tout de même 9 perfs. Oui on aime faire suer les petits comptables de la FFTT.

Des amiénois qui auront juste sauvé sept balles de rencontre (Yohan 1 sur Olivier Dazy, Antoine 2 sur Guillaume Ritter, Pierre 2 sur Yann Basire, Louis 2 sur Lionel Thabault). Oui, groβe Katze ; c’est tout de suite moins vulgaire en alsacien.

La semaine prochaine nous visiterons la côte d’Opale et Berck. Son ciel gris-ardoise, sa mer gris-anthracite, sa digue gris-acier. Mais contre les premiers de la poule, et prétendants à la montée, on risque quand même d’en voir de toutes les couleurs.

Les picards

Yohan LECOMTE (3 victoires en A) : Va beaucoup mieux depuis qu’il n’a plus les chevilles qui gonflent. Trois victoires en A contre Yann BASIRE (3/0), Guillaume RITTER (3/1) et Olivier DAZY (3/2). Le métronome du jeu amiénois, avec de très belles zouvertures cet après-midi. Notre Fred MICHALAK à nous.

Pierre LE GALLOUDEC (1 victoire en A) : Après un vendredi passé avec Jack Daniels, une nuit roulé en boule sur la banquette-arrière de sa voiture, et un lever à 14 heures du matin, a réalisé il y a 3 semaines son match le plus accompli sous le maillot amiénois. A décidé courageusement de reconduire une formule qui marche. C’est beau la volonté. Montera probablement prochainement numéro. Mais avec une cirrhose et des crises de Delirium Tremens. Les recruteurs villers-bretonniens l’ont déjà à l’œil. Le training magique n’aura cependant pas tenu toutes ses promesses cet après-midi (une seule victoire contre Yann BASIRE, à l’arrache, 3/2).

Antoine HUON (1 victoire en A): Ping-pong, ce sport étrange où des adultes s’encouragent, s’excitent et se congratulent pour coller des branlées et martyriser des enfants. Si Charles DICKENS avait vécu 250 ans plus tard, Oliver TWIST aurait joué avec un vario en coup droit et un picot long en revers. Et se serait prénommé Antoine. Deux rencontres délicates contre les bourreaux Yan BASIRE et Olivier DAZY (défaites cinglantes 3/0). Mais l’auteur de la perf du week-end contre Guillaume RITTER (459 points d’écart) se replace dans la course au challenge Arnaud SELLIER.

Benoît VAQUIER (2 victoires en B) : Comme le guerrier Achille, a été plongé à la naissance dans le Styx, le fleuve des Enfers. Dans le but de le transformer en un pongiste invulnérable. Malheureusement, tenu par le poignet gauche par maman VAQUIER lors du trempage, cette petite articulation est devenue son seul point faible. Oui, on aurait également pu croire qu’elle l’avait tenu par la tête et le cerveau. Mais en fait non. Deux victoires, dans la douleur, contre Lionel THABAULT et Philippe MULLER (3/2), mais ses absences et divagations mentales lui auront été fatales contre Valentin SCHAEFFER (défaite 3/2). A ramassé un carton jaune pour s’être rendu aux toilettes sans l’autorisation du juge-arbitre. Urinera directement dans l’aire de jeu la prochaine fois.

Lucas DUBOIS (1 victoire en B) : Un Lucas appliqué, élaborant des schémas de jeux complexes contre Philippe MULLER : le DUBOIS de construction ; mais ça n’aura pas suffit, avec une défaite 3/0. Un Lucas bouillant contre un Lionel THABAULT un peu à la peine : le DUBOIS de chauffage, avec une victoire 3/0. On aurait bien aimé l’entendre bramer contre Valentin SCHAEFFER: le DUBOIS de cerf ; mais n’a jamais pu entrer en rut (défaite 3/0).

Louis VANDEWOESTYNE (2 victoires en B) : Le thorax d’une crevette rose dénutrie. Des bras aussi épais que son manche de raquette. Et pourtant il envoie de la grosse frappe coup droit et de la claquette revers. Avec une roulette d’anthologie contre Philippe MULLER, le seul qui aura réussi à le faire trébucher (défaite 3/2). Louis VANDEWHISKY, adore se jouer des lois de la biomécanique newtonienne, avec une victoire 3/1 sur Valentin SCHAEFFER, et une victoire au bout du suspens sur Lionel THABAUT dans le match décisif, 3/2. Monsieur VANDE.

Denis CHATELAIN (RTT):Encore une nouvelle victime du jeunisme. Ses amis pré-pubères lui ont bien fait comprendre cet après-midi qu’il pouvait déjà réserver sa place dans une maison de retraite. A commencé sa reconversion en tant que cireur et lustreur de banc : le HugoLlorisseur amiénois.

Les alsaciens

Olivier DAZY (2 victoires en A + double) : DAZY Cool sur Antoine HUON et Pierre LE GALLOUDEC (victoires 3/0). En mode Rasputin sur le début de match contre Yohan LECOMTE. Mais ce dernier lui a piqué sa compil de BONEY M. à la belle (défaite 3/2).

Yann BASIRE (1 victoire en A) : La cuisine alsacienne, c’est lourd, c’est puissant. A envoyé de l’Apfelstrudel sur Antoine HUON (victoire 3/0). Un peu à court de Flammekueche sur Yohann LECOMTE (défaite 3/0). Est passé à une Knacki de la victoire sur Pierre LE GALLOUDEC (défaite 3/2).

Guillaume RITTER (1 victoire en A + double) : Après s’être employé dans le premier match sur Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/1), sa défaite (3/2) sur Antoine HUON lui a fait aussi mal au crâne qu’un Gewurztraminer vendanges tardive. A fini au fond de la cuve sur Yohann LECOMTE (défaite 3/1).

Philippe MULLER (2 victoires en B + double) : A mullérisé Dub (victoire 3/0), puis plus difficilement Vande (victoire 3/2) avant de se faire vaquiériser par Benoît (défaite 3/2).

Valentin SCHAEFFER (2 victoires en B + double) : L’ébéniste. A bien travaillé DUBOIS (victoire 3/0). puis découpé VAQUIER (victoire 3/2). Mais son atelier a malheureusement cramé sur Louis VANDEWOESTYNE (défaite 3/1).

Lionel THABAULT (0 victoire en B) : Pas trop dans son assiette aujourd’hui. A pris de la patate, de la praline, quelques prunes, une ou deux pêches, et s’est parfois retrouvé aux fraises. A donc consommé ses 5 fruits et légumes pour la journée. L’Institut National de Prévention Et de la Santé approves this.

La compo

Amiens

En A : Yohan LECOMTE (1953 points), LE GALLOUDEC Pierre (1779 points), Antoine HUON (1556  points)

En B : En B : Louis VANDEWOESTYNE (1550 points), Benoît VAQUIER (1644 points), Lucas DUBOIS (1697 points)

Strasbourg

En A : Olivier DAZY (1988 points), Yann BASURE (1835 points), Guillaume RITTER (2015 points),

En B : Valentin SCHAEFFER (1874 points), Lionel THABAULT (1825 points), Philippe MULLER (1973 points)

Le détail

Antoine HUON (1556  points) perd Olivier DAZY (1988 points) (-3,-4,-1)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) bat Valentin SCHAEFFER (1874 points) (7,7,-6,10)

Yohan LECOMTE (1953 points) bat Yann BASIRE (1835 points) (5,9,5)

Benoît             VAQUIER (1644 points) bat Lionel THABAULT (1825 points) (-9,6,6,-6,6)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Guillaume RITTER (2015 points) (7,-10,-5,-8)

Lucas DUBOIS (1697 points) perd Philippe MULLER (1973 points) (-8,-7,-7)

Yohan LECOMTE (1953 points) bat Olivier DAZY (1988 points) (-6,9,-12,11,7)

Double B : Lucas et Louis perdent Valentin et Philippe (-10,-8,-5)

Antoine HUON (1556  points) bat Guillaume RITTER (2015 points) (7,-7,-4,14,8)

Benoît VAQUIER (1644 points) perd Valentin SCHAEFFER (1874 points) (-4,-8,9,13,-4)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) bat Yann BASIRE (1835 points) (7,-11,-9,12,11)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) perd Philippe MULLER (1973 points) (10,-5,9,-10,-6)

Double A : Yohan et Pierre perdent Olivier et Guillaume (11,-4,-8,-3)

Lucas DUBOIS (1697 points) bat Lionel THABAULT (1825 points) (2,5,9)

Yohan LECOMTE (1953 points) bat Guillaume RITTER (2015 points) (5,9,-6,5)

Benoît VAQUIER (1644 points) bat Philippe MULLER (1973 points) (7,5,-10,-9,8)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Olivier DAZY (1988 points) (-6,-4,-9)

Lucas DUBOIS (1697 points) perd Valentin SCHAEFFER (1874 points) (-10,-7,-6)

Antoine HUON (1556  points) perd Yann BASIRE (1835 points) (-6,-7,-2)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) bat Lionel THABAULT (1825 points) (-6,7,7,-5,10)

Bilan : 9 perfs, 0 contre, 1 carton jaune (Benoît VAQUIER)

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:07

Equipe-N3-retour-de-stage.jpg

Les joueurs amiénois, avec leurs nouvelles tenues, sont prêts à accueillir les strasbourgeois ce week-end.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche