Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 09:41

En passant par la Lorraine

Samedi 6 octobre. Direction Montigny-Les-Metz. En Mosellie.

Montigny : de Montis, la montagne, et Ignis le feu. Les scientifiques du monde entier (et Alexandre GOUPIL), pensent que le nom de cette ville lorraine de 22 732 habitants, jouxtant Metz, tire son nom du fait que les Gaulois utilisaient les hauteurs proches pour allumer de grands feux, afin de correspondre d’un village à l’autre. Et la tradition a été préservée. Mais ce week-end ce sont des corps d’amiénois que les autochtones ont jeté dans le brasier. Pas eu besoin d’appeler DUDU pour lui donner le résultat du match. Le DUBOIS était bien sec : les flammes sont montées à plus de 100 mètres de hauteur. Le bûcher était visible depuis Amiens.

Pourtant la rencontre avait plutôt bien commencé. On a même mené 3/0. Mais pas eu le temps de s’enthousiasmer : les mosellans accéléraient pour mener 7/3, puis 7/5 pour finir à 11/6. Mais bon match, contre des adversaires sympas et accueillants. Dub et Vaquero ont validé le picon-bière à la mirabelle tartiné à la rillette.

Dans 15 jours réception des Normands. David Amiens contre Goliath Rouen. En espérant ne pas se faire trop petit sur Grand Quevilly.

Les quiches lorraines

Denis CHATELAIN (2 victoires en A) : Un peu de mal à marquer le 11ème point. Va demander une dérogation à la Fédé pour que ses sets puissent s’arrêter à 10 (victoires contre Thomas BRIGNON 3/0 et Régis GALEK 3/1).

Pierre LE GALLOUDEC (1 victoire en A) : « Vers l’Orient compliqué je roulais avec des idées simples ».  Relit toujours les Mémoires de Guerre de Charles De GAULLE avant un match de ping en Lorraine. Oui, les idées simples : service court, remise courte, démarrer… A simplifié sur Stéphane KLEIN (victoire 3/2). A complexifié  sur Thomas BRIGNON et Régis GALEK (défaites 3/0).

Antoine HUON (0 victoire en A) : A 2 points de la consécratihuon sur Stéphane KLEIN (défaite 3/2). S’est retrouvé dans la 4ème dimenshuon sur Thomas BRIGNON et Régis GALEK (défaites 3/1).

Benoît VAQUIER (2 victoires en B): Première victoire contre un joueur numéroté ce jour (3/1 sur Christophe BLAISE). Son mi-temps thérapeutique (50% de PS2, 50% de ping) commence à payer. N’a pas pour autant pris le melon. N’exigeait qu’une limousine blanche avec chauffeur pour rentrer sur Amiens.

Lucas DUBOIS (1victoire en B) : Le bloc a ses raisons que la raison ne connait pas. A renvoyé BLAISE Pascal à ses théories métaphysiques sur son premier match (victoire 3/2). S’est ensuite fait renvoyer à ses propres études par Christophe BLAISE (défaite 3/1) et Sébastien LECLERCQ (défaite 3/2).

Louis VANDEWOESTYNE (0 victoire en B) : S’est endormi à 15h30 dans la voiture. A rêvé qu’il rentrait une roulette lors de son premier match. Dommage qu’il n’ait pas rêvé qu’il le gagnait (défaites 3/1 contre Christophe BLAISE puis 3/0 contre Sébastien LECLERCQ).

Les quicheurs lorrains

Thomas BRIGNON (2 victoires en A + double): Cueilli à froid lors du premier match (défaite 3/0 sur Denis CHATELAIN). Quand sa température corporelle a atteint les 37°C, Antoine HUON et Pierre LE GALLOUDEC ont récolté à chaud (victoires 3/0).

Régis GALEK (2 victoires en A + double) :Aurait pu combattre dans la vieille garde à Waterloo. Meurs parfois mais ne se rend jamais. Même mené 2 sets à 1, 10/2 (défaite 3/1 contre Denis CHATELAIN). Est passé en mode Austerlitz sur Pierre LE GALLOUDEC (victoire 3/0) et Antoine HUON (victoire 3/1).

Stéphane KLEIN (1 victoire en A) : En hommage aux grands crus bordelais, a pas mal vendangé sur Pierre LE GALLOUDEC (défaite 3/2). Aurait pu rester au fond de la cuve à fermentation sur Antoine HUON, mais s’est ressaisi in extremis (victoire 3/2).

Christophe BLAISE (2 victoires en B + double) : A l’aise BLAISE sur Louis VANDEWOESTYNE (victoire 3/1). Balaise BLAISE sur Lucas DUBOIS (victoire 3/1). Mais victime d’un crime de BLAISE majesté sur Benoît VAQUIER (défaite 3/1). Auteur néanmoins d’un très beau double chassé dans la table (8.5/10 sur l’échelle de GOUPIL, l’équivalent de l’échelle de Richter en sismologie tablistique).

Sébastien LECLERCQ (3 victoires en B) : Toujours invaincu en B et impérial. Son cri de guerre TCHOUGA, AAAAA ! semble indiquer qu’il souhaiterait passer à l’échelon supérieur. Mais pas sûr que le Général LECLERCQ puisse quitter la 2ème de B aussi facilement.

Pascal BLAISE (0 victoire en B + double) : En mode distributeur de points sur DUB (défaite 3/2). Avait gardé le guichet ouvert sur Benito (défaite 3/1). Mais très bon double fraternel (3/0 secs contre Dub-Vande).

La feuille

Montigny Les Metz

En A : Stéphane KLEIN (1978 points), Thomas BRIGNON (2134 points), Régis GALEK (2118 points)

En B : Pascal BLAISE (1937 points), Christophe BLAISE (2113 points), Sébastien LECLERCQ (2092 points)

Amiens

En A : LE GALLOUDEC Pierre (1779 points), CHATELAIN Denis (2095 points), Antoine HUON (1556 points)

En B : Louis VANDEWOESTYNE (1550 points), Lucas DUBOIS (1697 points), Benoît VAQUIER (1644 points)

Le détail

Stéphane KLEIN (1978 points) perd Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) (7,9,-9,-9,-10)

Pascal BLAISE (1937 points) perd Lucas DUBOIS (1697 points) (-4,8,6,-8,-2)

Thomas BRIGNON (2134 points) perd Denis CHATELAIN (2095 points) (-2,-5,-5)

Christophe BLAISE (2113 points) bat Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) (6,-9,3,11)

Régis GALEK (2118 points) bat Antoine HUON (1556 points) (4,-6,3,6)

Sébastien LECLERCQ (2092 points) bat Benoît VAQUIER (1644 points) (4,9,-13,9)

Thomas BRIGNON (2134 points) bat Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) (8,8,7)

Christophe et Pascal battent Lucas et Benoît (9,4,4,)

Stéphane KLEIN (1978 points) bat Antoine HUON (1556 points) (-10,10,-8,9,6)

Christophe BLAISE (2113 points) bat Lucas DUBOIS (1697 points) (5,-9,6,12)

Régis GALEK (2118 points) perd Denis CHATELAIN (2095 points) (-7,-11,10,-8)

Pascal BLAISE (1937 points) perd Benoit VAQUIER (1644 points) (9,-9,-3,-7)

Thomas et Régis battent Pierre et Denis (4,2,3)

Sébastien LECLERCQ (2092 points) bat Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) (2,2,7)

Thomas BRIGNON (2134 points) bat Antoine HUON (1556 points) (6,7,-4,6)

Christophe BLAISE (2113 points) perd Benoît VAQUIER (1644 points) (-5,9,-5,-10)

Régis GALEK (2118 points) bat Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) (8,8,2)

Sébastien LECLERCQ (2092 points) bat Lucas DUBOIS (1697 points) (9,-7,7,-6,4)

Bilan : 6 perfs, 0 contre, 1 carton jaune (Christophe BLAISE).

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 20:43

Pierre LE GALLOUDEC s'entraîne pour le prochain match contre Montigny Les Metz

Le-Galloud-training.jpg

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 09:20

Le vingt-deux septembre, Aujourd’hui, Je m’en fous  (Georges BRASSENS, ASPTT Sète)

Oui, ranges ta collection de coquillages. Jettes ton iPod et ta collection des Beach Boys. Et cesses de penser à Elsje, ta petite copine hollandaise du camping. De toute façon elle t’a déjà oublié. C’est vrai qu’elle avait de jolis yeux clairs et de petites tâches de rousseur. Mais quand même. Toutes ces plaques rouges sur ton pubis. Et cet écoulement uréthral verdâtre depuis une semaine. Il va quand même falloir songer à consulter un vrai docteur. Et arrêter d’emprunter la pommade de Naigneré.

Mais pas aujourd’hui. Non aujourd’hui, 22 septembre, les vacances sont bien finies. C’est le retour du Fight, des raquettes qui volent, des hurlements de schizophrènes, et de la lutte à mort. Le come-back du l’ULTIMATE PING-PONG. Après 5 mois d’interruption. C’est la reprise.

Le 22 septembre c’est également Le jour du raisin, inaugurant le mois des Vendanges. Oui, c’est Sébastien PERPETTE qui impose le calendrier du championnat à la FFTT. Avec l’obligation d’accueillir viticolement les villersois pour la première journée. Sans renverser. Et surtout sans rien chambrer : ni le pinard, ni les adversaires. Beaucoup trop risqué.

Amiens / Villers-Bretonneux, le match d’ouverture de la saison de Haine3. Un classico depuis la saison dernière. En fait plutôt un boucherico cette année. On s’est fait écarteler et démembrer. Comme si on avait joué contre 6 canadiens psychopathes. Les villersois doivent être en fait des cousins par alliance de Rocco Luka Magnotta. Toujours est-il que DUDU va en avoir pour une semaine à éponger le sang par terre. Alexandre GOUPIL, méticuleux, lui, a déjà ramassé les petits fragments de cervelle sur les murs de la salle.

Le fil de la rencontre ? Je ne sais plus trop. Je suis tombé dans le coma à 3/3. Quand je me suis réveillé Villers menait 7/3, et Florent CAHAGNE gagnait contre un type qui me ressemblait 2 sets à 0, et 10-0 dans le troisième set. Et puis Aurélien HERMANT a fin par donner le coup de grâce à Louis VANDE à 11/6.

Dans 15 jours direction Montigny-Les-Metz. Pour voir si à l’Est il y a du nouveau. Nous traverserons la steppe et la toundra. Pour prendre une nouvelle raclée. Mais cette fois par des lorrains. Ça changera.

Les vendangés

Denis CHATELAIN (1 victoire en A + Double) : Lucas DUBOIS avait ouvert la voie l’an dernier. Comme Roger Frison Roche dans les grandes Jorasses. Mais, déjà à la peine sur Sébastien MALRAIN (victoire 3/1), Denis a vu la grande lumière blanche, puis a dévissé sur Florent CAHAGNE (lourde défaite 3/0). Son corps doit encore sécher au fond d’une crevasse.

Pierre Le GALLOUDEC (0 victoire en A + Double) : La Bretagne, terre de granit, de chapeaux ronds, et depuis aujourd’hui de bullards. Trois défaites pour Pierrot avec une suite arithmétique : 3/0, 3/1 et 3/2 contre Sébastien² et Florent. Trouvait que ça sentait la perf en début de rencontre. Ça aura surtout senti le pâté. Jusqu’au goûter d’après match.

Lucas DUBOIS (1 victoire en A) : Du chêne massif sur Sébastien MALRAIN (victoire 3/1). Mais le bras en balsa sur PERPETTE et CAHAGNE (3/1). Avec un Florent revanchard qui attendait à l’orée DUBOIS.

Benoït VAQUIER (2 victoires en B) : Convaincant contre Stéphane GONERA (victoire 3/0), puis surtout contre Aurélien HERMANT (victoire 3/2), malgré sa dosite de la semaine dernière. Moins vaincant contre Julien PATTE (défaite sèche 3/0). Sinon forme un joli couple en double avec Louis Vande. Même si ça rame pas mal entre deux douleurs rachidiennes : l’un pago, l’autre pagaie.

Louis VANDEWOESTYNE (1 victoire en B) : A fini de remplir son cahier de vacances juste avant que ne commence le match. Avec Silvia SAINT en couverture. Sinon entre 2 exos le jeune rookie a battu Stéphane GONERA (victoire 3/0) et a bien résisté contre Aurélien et Julien.

Philippe RIQUART  (0 victoire en B): A remplacé au pied levé Antoine HUON et son entorse de la cheville. La fraternité des défenseurs n’est pas une légende. A tenté de tailler lourdement les villersois avec des défenses de mammouth. Mais a succombé sous les coups des chasseurs d’ivoire, Aurélien et Julien (défaites 3/1 et 3/0).

Antoine HUON (Arrêt maladie) : La cheville en 8, est tout de même venu soutenir ses coéquipiers. C’est bien jeune cadet 2. Dans 15 jours tu pourras conduire le camion.

Yohan LECOMTE (Arrêt maladie) : La cheville en 4, est venu coacher tout l’après-midi ses futurs co-équipiers. A réalisé en fin de journée qu’il avait perdu 3 heures d’espérance de vie. C’est moche.

Laurent CANY (Arrêt maladie) : La cheville nickel, entre deux épisodes d’arythmie, est venu comme photographe. Mais s’est en fait retrouvé sur la photo de famille. Les radiateurs encore éteints à la maison, est venu se chauffer fugacement auprès des villersois.

Les vignerons

Sébastien PERPETTE (2 victoires en A): Prévoyant. Se rend tous les matins à la maternité Albéric Labaume. Et tatoue un code-barres derrière l’oreille de chaque nouveau-né. Leur glisse une raquette de ping-pong dans les mains. Et observe leur réaction. Les regarde s’épanouir en têtant les mamelles de Dudu Harlé. Puis à maturité, leur glisse une feuille de mutation pour Villers, avec leur première cigarette. Les grands joueurs gardent toujours leurs capacités d’anticipation. Avec en bonus 2 victoires fastoches aujourd’hui contre Pierre et Lucas.

Florent CAHAGNE (3 victoires en A) : Le Jason Bourne villersois. Avec la vengeance dans la peau. Avait très mal supporté sa crucifixion par DUB, l’an dernier, sur la porte de l’ASTT. S’est lui-même décroché, en arrachant les clous un par un. Avec les dents. Pour retrouver cette année l’usage de son coup droit. A cette fois épinglé lui-même Lucas sur Dubois. Et en a profité pour rajouter 2 autres lépidoptères à sa collection, les papillons LE GALLOUDEC 3/1 et CHATELAIN 3/0.

Sébastien MALRAIN (1 victoire en A) : A l’envers : Rain Mal. Mais à l’endroit a pu montrer à Pierrot qu’il avait 10 fois plus de toucher que Dustin HOFFMANN (victoire 3/2).

Julien PATTE (3 victoires + double en B) : En mode Nutella. C’est vrai qu’aujourd’hui Patte a tartiné. Avec 3 victoires chocolatées sur des scores un peu gras de 3/0.

Cédric HERMANT (2 victoires + double en B) : A un peu pataugé sur Benito : l’Hermant à l’eau, avec une défaite 3/2. Puis a retrouvé toutes ses facultés de concentration sur Philippe et Louis : l’Hermantalist, avec cette fois deux victoires 3/1.

Stéphane GONERA (0 victoire en B) : Avait encore du sable entre les doigts de pieds. Et probablement dans les yeux, avec 2 défaites 3/0 contre Louis VANDEWOESTYNE et Benoît VAQUIER.

La feuille de mâche

Amiens

En A : LE GALLOUDEC Pierre (1779 points), CHATELAIN Denis (2095 points), Lucas DUBOIS (1697 points)

En B : Louis VANDEWOESTYNE (1550 points), Philippe RIQUART (1424 points), Benoît VAQUIER (1644 points)

Villers Bretonneux

Sébastien PERPETTE (2194 points), Sébastien MALRAIN (1726 points), Florent CAHAGNE (2072 points)

En B : Stéphane GONERA (1608 points), Julien PATTE (2062 points), Aurélien HERMANT (1900 points)

Le détail

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Sébastien PERPETTE (2194 points) 3/0 ( -4,-2,-7)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) bat Stéphane GONERA (1608 points) 3/0 (6,6,7)

Denis CHATELAIN (2095 points) bat Sébastien MALRAIN (1726 points) 3/1 (2,-11,6,6)

Philippe RIQUART (1424 points) perd Julien PATTE (2062 points) 3/0 (-4,-7,-7)

Lucas DUBOIS (1697 points) perd Florent CAHAGNE (2072 points) 3/1 (-10,-8,14,-4)

Benoît VAQUIER (1644 points) bat Aurélien HERMANT (1900 points) 3/2 (9,-8,9,-1,8)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Sébastien MALRAIN (1726 points) 3/2 (9-13,8,-8,-5)

Louis et Benoît perdent Julien et Aurélien 3/0 (-7,-6,-6)

Lucas DUBOIS (1697 points) perd Sébastien PERPETTE (2194 points) 3/1 (7,-7,-8,-3)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) perd Julien PATTE (2062 points) 3/0 (-10,-3,-4)

Denis CHATELAIN (2095 points) perd Florent CAHAGNE (2072 points) 3/0 (-8,-13,-2)

Benoit VAQUIER (1644 points) bat Stéphane GONERA (1608 points) 3/0 (10,8,9)

Denis et Pierre battent Sébastien et Florent 3/2 (-8,10,12,-8,5)

Philippe RIQUART (1424 points) perd Aurélien HERMANT (1900 points) 3/0 (-5,-10,8,-6)

Lucas DUBOIS (1697 points) bat Sébastien MALRAIN (1726 points) 3/1 (-9,8,8,7)

Benoît VAQUIER (1644 points) perd Julien PATTE (2062 points) 3/0 (-9,-5,-5)

Pierre LE GALLOUDEC (1779 points) perd Florent CAHAGNE (2072 points) 3/1 (-4,-7,10,-8)

Louis VANDEWOESTYNE (1550 points) perd Aurélien HERMANT (1900 points) 3/1 (-5,8,-10,-5)

*3 perfs, 2 contres, pas de carton.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 08:48

Equipe-de-N3.JPG

 

From the left to la droite: Antoine HUON, Lucas DUBOS, Louis VANDEWOESTYNE, Philippe RIQUART, Benoît VAQUIER, Pierre LE GALLOUDEC, Laurent CANY, Denis CHATELAIN, Yohan LECOMTE

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 21:21

Pour la N3 amiénoise, le changement c’était aussi maintenant.

Une équipe remaniée, bouleversée. A cause de trop nombreux départs / arrêts / blessures / mots d’excuse : «Je ne peux plus jouer le samedi. J’ai piscine. ».

Bref une équipe qui ressemble désormais plus à un jardin d’enfants qu’à une horde de vikings sanguinaires.

L’effectif

Benoit.jpg

Benoît « Benito » VAQUIER "Vaquero" (J2, 1644 points)»: La patte gauche de Michael MAZE. Mais les jambes d’un homard. Et le mental de Paul le Poulpe. Que faire ?... Lui arracher la langue pour ne plus l’entendre chialer durant toute la phase ? Ou lui couler du plomb fondu dans la bouche? J’hésite... Les tenailles ça détend. Le métal en fusion c’est joli.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dubois.jpg

Lucas « Dub » DUBOIS (J1, 1697 points) : Gros travail foncier avec moult footings cet été. Craque encore un peu, mais c’est bon signe : c’est le Dubois qui travaille.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre.jpg

Pierre « Le Galloud » LE GALLOUDEC (S, 1779 points) : L’ex-angevin de Bretagne prononce maintenant les « oir » : « ouère », et les « a » : «o ». Son intégration est terminée. Il est Ômiénois. Définitivement ; ça fait plaisir à vouère.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Antoine.jpg

Antoine « Tonio » HUON (C2, 1556 points): Devrait rapidement progresser à l’échelon national. Mais seulement s’il arrive à jouer en armure et supporte son slip en Kevlar©. Les chances de survie d’un défenseur en N3 sont en effet équivalentes à celle d’un chanteur blond voulant changer une ampoule dans une salle de bains.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vande.jpg

Louis « Vande » VANDEWOESTYNE (J2, 1550 points) : A survécu à sa maladie de GILBERT. Due à la diminution de l’activité d’une enzyme hépatique : l’UDP glycuronyl transférase : aussi feignasse que lui. Mais depuis, joue avec des lunettes noires, et chante en boucle « On va s’aimer,…Sur une étoile ou sur un oreiller,… Au fond d’un train ou d’un vieux grenier,… On va s’aimer,…  ». Sur la durée d’une phase, ça pourrait être pénible.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Denis.jpg

Denis « Niii » CHATELAIN (V1, 2095 points, n°891) : Désigné pour garder le troupeau. Validera rapidement le BEP bergerie. Et dès la fin de la phase, pourra prendre la direction de l’Ardèche. Pour poursuivre sa nouvelle passion : l’élevage de chèvres. Oui l’année de relance sur Benito l’a profondément marquée.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il jouera avec nous :

Yohan.jpg

Yohan « Yo » LECOMTE (S, 1953 points) : Souffre d’une Cany du faisceau moyen du ligament latéral externe de la cheville. Ratera le début du championnat. Sauf s’il arrive à smasher avec ses béquilles. A beaucoup changé physiquement durant sa convalescence. Mais devra se couper les cheveux et mettre des tee-shirts marins moins seyants à son retour.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ils auraient pu jouer avec nous :

alexandre.jpg

Alexandre « Naignère » HAIGNERE (S, 1907 points) : Victime d’une poussée hormonale et testostéronique. Efflanqué, et couvert de griffures, ne sort plus que la nuit. Si tu l’entends miauler ou japper sur ton perron, jettes lui un seau d’eau. Si ça ne le calme pas, au moins ça le lavera un minimum. Est donc parti se frotter sur les jambes du capitaine de l’équipe 1.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Phil-Collens.jpg

Philippe « Phil » COLLENS (S, 1400 points) : Le guerrier des Flandres. Ex-Genesis, arrivé de Belgique par la Rasselet connection. Il aurait pu être notre wallon d’oxygène pour cette phase. Mais a préféré s’acclimater en R2 après son arrivée de Flamandie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

cany-2.jpg

Laurent CANY (S, 1915 points) : Si l’on parvient à lui implanter deux prothèses aux genoux, suivies dans la foulée d’une transplantation cardiaque, ça devrait aller. C’est possible. Les grands professeurs américains l’ont réalisé en 1974 avec le colonel Steve AUSTIN. Peut-être en deuxième phase…

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

joker-3.jpg

Les autres remplaçants: Jean TAQUET (V2, 2026 points), Arnaud SELLIER (S, 2243 points, n°482), Bruno MARYSSE (V2, 1785 points) : Des Jokers que l’on sortira peut-être de nos manches quand nos adversaires feront tapis. Ou plus probablement quand nous y serons.

Les objectifs de l’équipe

En priorité, ramener la Paix dans le Monde.

Et accessoirement, le même but que la gaine Playtex de maman: Assurer le maintien.

Matériel et méthodes

Pour connaître l’avenir, on a balancé les entrailles de poulet, le marc de café, les boules de cristal et la moche Elisabeth TESSIER. Arnaud SELLIER nous a envoyés consulter la Pythie de Delphes (250€ aller/retour en classe éco). La plus grande spécialiste mondiale de prédiction Tennis de Tablistique. Après Alexandre GOUPIL. Non, je déconne. La pythie est meilleure. Même devant la table. Elle te retourne d’ailleurs l’estomac, surtout en défense. Car elle sait couper, la pythie.

Elle a donc eu une double vision :

Une vision « La mélodie du Bonheur »: Benito et Dub sont frappés par la foudre ; ils développent des supers-pouvoirs, et jouent n°200 en l’espace de 24 heures. Lors de la dernière journée 6 équipes de la poule déclarent forfait et sont rétrogradées. Nos adversaires de la 7èmejournée alignent une équipe de poussins, et on gagne 11/2 (deux défaites de Benito). L’équipe monte en N2. En décembre la Présidente du club nous envoie un mois en stage à Bali. On rencontre Gérard MAJAX sur une plage qui décide de nous coacher. On chope la médaille d’or à Rio en 2016.

Une vision « Sons of black Darkness» : On prend des raclées toute la phase. Et l’on se fait fesser cul nu tous les 15 jours. En enchaînant les 11/0... Sébastien PERPETTE, capitaine de Villers-Bretonneux, nous vanne tous les deux jours. Julien PATTE, lieutenant de Villers-Bretonneux, nous vanne également tous les deux jours. Mais pas les mêmes... Lors de la dernière journée, excédé et à bout, j’éviscère Dub et j’étrangle Vaquier avec ses propres intestins. J’immole le reste de l’équipe et on m’incarcère le dimanche.

Une petite préférence pour la première prédiction ? Oui, moi aussi. Mais la vie est cruelle.

Et le ping-pong c’est injuste :http://www.youtube.com/watch?v=edeKMnzdaPY

Conclusion

On verra. Sinon, à tous, bonne phase. Sans guerre, ni haine.

Pour résumer: une phase de paix.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 08:36

Reprise.jpg

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 09:11

Oui, Amiens descend en R2.

Moi aussi j'ai des gouttes d'eau riches en chlorure de sodium sur les joues.Amiens-en-R2.jpg

Partager cet article
Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:12

Franck DELCAMBRE et les saint-quentinois, 1er de Hérain, accèdent à l'échelon national.

Impatients de découvrir le haut niveau.

Qui leur a dit que la N3 c'était sympa?

Saint-Quentin-en-N3.JPG

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:45

Dju PATTE (Villers Bretonneux), "El Julien", meilleur joueur de R1 de la seconde phase (1 seule défaite/21 recontres).

Il s'est certes beaucoup caché en B. Mais c'est beau tout de même.

El-Julien-Patte.png

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:44

Nom des joueurs titulaires

Club

Total matchs gagnés

Total matchs joués

% matchs gagnés

Julien PATTE (2035 points)

Villers Bretonneux

20

21

95%

Matthieu VANICAT (1790 points)

Compiègne

11

12

92%

Franck DELCAMBRE (2088 points, n°885)

Saint Quentin

16

18

89%

Sébastien PERPETTE (2225 points, n°492)

Villers Bretonneux

17

21

81%

Florent CAHAGNE (2057 points)

Villers Bretonneux

17

21

81%

Aurélien HERMANT (1895 points)

Villers Bretonneux

17

21

81%

Jonathan WAZE (1969 points)

Saint Quentin

12

15

80%

Jean-René THIBAUT (1883 points)

Abbeville

12

15

80%

Rudy VENARD (2104 points, n°805)

Abbeville

14

18

78%

Laurent LENTE (1857 points)

Abbeville

14

18

78%

Arnaud LAMBERT (1792 points)

Saint Quentin

15

21

71%

Cyril LEGRAND (2122 points, n°759)

Longueuil

15

21

71%

Baptiste SILVESTRE (2046 points)

Saint Quentin

14

21

67%

Valentin CARME (1625 points)

Saint Quentin

14

21

67%

Sébastien DELATOUR (1966 points)

Villers Saint Paul

6

9

67%

Audric THOMAS (1988 points)

Compiègne

8

12

67%

Léo COULMONT (1710 points)

Abbeville

14

21

67%

Joris THOMAS (1750 points)

Compiègne

13

21

62%

Michel TROCHUT (1842 points)

Longueuil

13

21

62%

Pascal PERRIN (1750 points)

Saint Quentin

12

21

57%

Jérémy FOUILLET (2055 points)

Compiègne

12

21

57%

Joel WALK (1965 points)

Compiègne

12

21

57%

Julien LISION (1755 points)

Compiègne

12

21

57%

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE TENNIS DE TABLE
  • : Le blog amiénois du ping
  • Contact

Recherche